Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 09:35

Ce qui est gênant, c'est qu'un humoriste a eu une initiative positive bien plus concrète que l'action de pas mal de politiques, de "capitaines d'industrie"...

L'appel de Coluche.

«J'ai une petite idée…» : il y a 30 ans, Coluche lançait les Restos du Cœur

,

Le 26 septembre 1985, sur les ondes d'Europe 1, Coluche lançait un appel pour «donner à manger à tous ceux qui ont faim». Trente ans plus tard, les Restos du Cœur sont malheureusement devenus indispensables.

C'était une «petite idée», lancée par Coluche au début de l'automne 1985 : 30 ans plus tard, les Restos du Cœur sont devenus l'un des symboles de la solidarité et se sont rendus, au fil des ans, indispensables. La déclaration a été maintes fois entendue : le 26 septembre 1985 sur Europe 1, l'humoriste s'emporte contre «les excédents de nourriture qu'on détruit pour maintenir les prix sur le marché». «On pourrait les récupérer et on essaiera de faire une grande cantine pour donner à manger à tous ceux qui ont faim».

«J'ai une petite idée comme ça», poursuit-il. «S'il y a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite (…), nous, on est prêts à aider une entreprise comme ça, qui ferait un resto qui aurait comme ambition au départ de faire 2 000 ou 3 000 repas par jour gratuitement».

Les premiers Restos du Cœur ouvriront le 22 décembre. Trente ans après, ils sont devenus une institution dans le paysage associatif de la solidarité.

«Il y a des anniversaires qui ne se fêtent pas», explique Olivier Berthe, le président des Restos du Cœur. «Mais cette année, cela nous a semblé important de symboliser cette date et de montrer ce que sont les Restos».

Opérations portes ouvertes, pique-niques, journée de rencontres et de témoignages sont ce week-end au programme des 2 111 centres que compte l'association, bien au-delà de la centaine des débuts.

La première année, 70 000 personnes ont bénéficié des 8,5 millions de repas distribués par 5 000 bénévoles.

«Ça me sauve»

«Au départ, on pensait être sur une opération provisoire», se souvient Olivier Berthe, bénévole depuis 1986. «Mais assez rapidement, on a pris conscience qu'il y aura toujours des personnes qui décrochent, qui ont besoin de soutien».

Trente ans plus tard, près d'un million de personnes ont été accueillies à l'hiver 2014-2015 et 128,5 millions de repas servis, par presque 70 000 bénévoles, dont beaucoup parlent encore avec émotion de Coluche, décédé en 1986.

Comme Chantal, 68 ans, dans l'association depuis 15 ans. «Coluche était de Montrouge. Moi aussi. Quand j'ai décidé d'aider les autres, je suis allée aux Restos», raconte-t-elle au centre de distribution du XVe arrondissement. «Ici, on aime les gens, on fait le maximum pour les aider, sans porter de jugement. Il y en a qu'on connaît depuis des années».

Les bénévoles sont devenus «comme ma famille», confie Martine, 65 ans, qui a «une petite retraite et un gros loyer», et vient depuis trois ans.

«Les Restos du Cœur, ça me sauve. On mange grâce à eux», confirme Saidatou, 38 ans, seule et sans revenu, avec deux enfants en bas âge. Quand elle repart, elle a dans son panier du lait, des yaourts, des boîtes de conserve, du chocolat, des œufs et du poisson pané.

Plusieurs centaines de personnes, surtout des femmes, défilent pour la distribution. Elles font partie des plus démunis, ceux qui ont droit à une distribution toute l'année. Les autres doivent attendre l'ouverture de la campagne hivernale, le 30 novembre, pour bénéficier des repas.


Une asso sur tous les fronts

Au fil des années, les actions des Restos se sont élargies : Restos bébés du Cœur, aide à l'hébergement et au logement, accompagnement scolaire, cours de français, aide à la recherche d'emploi, chantiers d'insertion, etc.

Et l'association a été au cœur de nombreux combats : distribution des surplus agricoles européens aux plus démunis (concrétisé ensuite dans un programme européen d'aide alimentaire), défiscalisation des dons (dite «loi Coluche») et plus récemment des dons agricoles, lutte contre le gaspillage alimentaire.

La Dépêche du Midi

 

Maryse et Philippe Gildas reviennent sur l'idée de Coluche.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article

commentaires

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg