Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 07:37
Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil

SOCIAL

CHASSENEUIL-DU-POITOU

Les étudiants et les lycéens ont procédé, hier après-midi, de la zone économique

 

Les étudiants bloquent les Portes

 

Quatre cents étudiants et lycéens ont voulu s'attaquer symboliquement à l'économie en bloquant, hier, durant une partie de l'après-midi, la zone économique des Portes du Futur à Chasseneuil.

 

Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil

A chaque jour suffit sa peine. Après la grande manifestation de mardi, le blocus du centre-ville de Poitiers mercredi, hier les étudiants et les lycéens anti-Loi Fillon et anti-CPE voulaient de nouveau frapper un grand coup. Mais rien ne filtrait sur la forme et la destination finale.

15h30, alors que les résultats du vote de l'assemblée générale annoncent - de justesse - une poursuite du blocus total, les membres de la commission action de la coordination étudiante lancent l'action. En voiture. Direction la zone économique des Portes-du-Futur à Chasseneuil-du-Poitou.

 

Un mur sur la RN10

16h, le cortège rejoint les lycéens du LPI de Jaunay-Clan, du Bois-d'Amour, et quelques élèves d'Auguste-Perret et de Victor-Hugo, déjà sur place. Au total, ils sont quatre cents environ à se répartir sur les différentes voies d'accès à la zone. "Nous empêchons les véhicules d'entrer dans la zone, pas d'en sortir. Nous ne sommes pas là pour embêter les gens mais pour bloquer l'économie", explique Tanguy, memebre de la coordination, aux automobilistes.

16h30, la centaine de manifestations chargée de bloquer la RN10, du côté Futuroscope, décide d'utiliser les pierres du chantier voisin pour ériger un mur sur une partie de la chaussée. De l'autre côté, leurs homologues préfèrent procéder à un barrage filtrant. A 17h, plus un véhicule ne circule dans la zone. Seuls quelques automobilistes énervés tentent de forcer les barrages.

 

Visite politique

A 18h45, le blocus est levé. A 20h, les manifestants se donnent rendez-vous pour une nouvelle action à l'amphi J sur le campus...

Cette fois, la cible n'est pas économique mais politique. Le cortège décide de rendre visite à Thierry Breton, le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, qui termine sa visite poitevine au Bois de la Marche, à Fontaine-le-Comte, pour un dîner-débat. Une journée bien remplie...

 

Samy Magnant et Antoine Victot

Blocus reconduit de justesse

 

Pour la énième assemblée générale des étudiants, le ton semble---il est monté d'un cran, hier en début d'après-midi. Les débats entre les membres de la coordination et les anti-blocus (en majorité de Droit) se sont affrontés verbalement. Au coeur des discussions, la possibilité de l'invalidation des diplômes. A cette occasion, une délégation d'anti-blocus, plus nombreuses que d'habitude, s'est fait entendre dans les tribunes du stade Rébeilleau à grand renfort de banderoles. Résultat: sur 1430 votants, 12 abstentions, 132 pour le blocus partiel, 517 contre, 769 pour le blocus total. Les membres de la coordination semblaient soulagés.

Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil
Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil
Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil

Monsieur Echo...

 

...plaint le gendarme qui, sous les quolibets des manifestants, a dû sortir vérifier les dégâts sur son véhicule de service après avoir heurté un autre automobiliste durant le blocus de Poitiers, mercredi matin.

 

...remarque qu'il n'y a vraiment qu'à Poitiers que les choses se passent comme ça. Longtemps face à face près du stade Rébeilleau, manifestants et CRS ont fini par dialoguer cordialement. Tant et si bien qu'au moment de quitter les lieux, l'un des CRS a glissé à son interlocuteur manifestant: "Au plaisir, j'espère qu'on se reverra dans une autre occasion."

 

...a relevé dans Libération cette citation du député Jean-Yves Chamard lors d'une réunion du groupe parlementaire UMP: "Au jour d'aujourd'hui, s'il y avait des élections, on les perdrait!" C'est lui qui le dit.

Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil

Centre Presse, Vendredi 7 Avril 2006.

Photo Philippe Nominé.

Photo Philippe Nominé.

POINT CHAUD

 

Diplômes : la mise en garde du recteur

 

Alors que les étudiants ont à nouveau voté la poursuite du blocus, hier, le ton est monté d'un cran du côté des instances supérieures de l'Education nationale. Tour à tour, le recteur de l'académie, Frédéric Cadet, et les membres du Congrès de l'université de Poitiers, ont évoqué un sujet d'importance: la validation des diplômes universitaires. Si le Congrès de l'université évoque dans des termes très académiques "l'intensification de l'emploi du temps hebdomadaire et le déplacement des sessions d'examens" après la reprise des cours dans les campus, le recteur, lui, ne s'embarasse pas de diplomatie. Frédéric Cadet s'est fendu d'une mise en garde. "La qualité des diplômes ne peut être galvaudée" dit-il, en rappelant que les "évènements actuels sont de nature à compromettre gravement l'année universitaire s'ils ne prennent pas très rapidement fin". Il sera donc "vigilant sur la validation des diplômes universitaires délivrés cette année". Des diplômes insiste-t-il, "qui n'ont de valeur que si l'intégralité du programme est enseignée". Pas question donc d'espérer une distribution généreuse à la mode Mai 68. "Les modalités normales d'obtention et de contrôle des connaissances devront donc être organisées". En tout les cas, les étudiants poitevins sont prévenus: "les diplômes ne souffriront d'aucune suspicion". Un avertissement à une semaine des vacances de Pâques qui pèsera peut-être plus sur le moral des parents que sur la détermination des étudiants. Tout du moins de ceux qui sont pro blocus.

J-Y. LN.

Le campus de Poitiers est ouvert à tous les vents

 

Le blocus de l'université de Poitiers? Il est virtuel depuis quelques jours. En sciences éco, comme en sciences ou en droit, on circule en toute liberté.

Jeudi 6 Avril 2006 : le blocus se déplace aux Portes du Futur de Chasseneuil

La validation des examens était hier sur bien des lèvres (lire le Point chaud ci-contre). Malgré tout, sur le campus de l'université de Poitiers, la vie continue au rythme d'un blocus aujourd'hui plus psychologique qu'effectif. Hier après-midi, dans le bâtiment de sciences économiques, toutes les salles (vides) étaient accessibles. Même constat, à quelques détails près, en sciences et en droit. "A vrai dire, expliquaient hier trois enseignants de sciences éco, si les étudiants étaient là, on pourrait tenir nos cours. Rien ne nous empêcherait matériellement, de le faire."

En sciences humaines, des chaises et autres objets barrent toujours quelques portes. Mais certaines d'entre elles ont été délibérément libérées de toute entrave. Seule une grande table, tenue par quatre ou cinq étudiants, se dresse en obstacle au niveau de l'accès qui mène vers les étages. Un barrage plus symbolique qu'effectif. "De toute façon, expliquaient hier les étudiants en poste, nous laissons passer les étudiants Erasmus, tous ceux qui préparent des concours, et qui, dans le cadre de leur cursus, sont tenus de suivre des stages. Il n'est pas question de les pénaliser..." Sur une table voisine, les étudiants viennent récupérer des photocopies de cours laissées par les professeurs.

 

"Nous appliquons souplesse et courtoisie"

Quant aux enseignants, ils sont également présents. "Nous appliquons souplesse et courtoisie, disait hier Brigitte Buffard-Moret, directrice du département de philologie romane et de linguistique française. Personne n'a envie que les étudiants soient pénalisés. Nous sommes là pour les rassurer. Si les cours reprennent rapidement, le second semestre sera validé. Entre polycopiés et cours de rattrapage, nous réussirons à effacer le retard. Toutefois, su le mouvement dure, beaucoup d'enseignants ont ici des engagements professionnels à respecter dans des cadres imposés (NDLR: jurys de concours, colloques de recherche...) et nous les tiendrons, quoi qu'il arrive: c'est un principe de réalité."

En faculté de droit, le discours et la méthode sont quelque peu différents. Egalement dégagé, le campus a toutefois été le théâtre, hier matin, d'un rassemblement initié par son doyen: l'invitation avait été lancé par un courrier conclu par "la présence est obligatoire". Il y a été question des examens de fin d'année. Un écho aux propos tenus par le recteur. En attendant, chacun s'organise. Entre polycopiés, cours en ligne ou parfois "travaux dirigés sauvages" en droit, de nombreux étudiants planchent. Les salles de la bibliothèque universitaire en témoignent: elles étaient encore bien remplies.

Jean-Yves LE NEZET

La Nouvelle République, Vendredi 7 Avril 2006

 

Article en cours de réalisation.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article

commentaires

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg