Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 07:34

OTAGE : (bl. obsidiaticum), sm. Personne qu'une puissance remet entre les mains de ses ennemis, de ses alliés, comme garantie de l'exécution d'un traité, d'une promesse: Exiger des otages. ll Personne que l'on arrête, en temps de révolution, et que l'on détient pour obtenir ce que l'on exige ou pour imposer sa volonté. ll Place que l'on abandonne momentanément à l'ennemi en garantie d'un traité de paix, d'un armistice: Donner des villes en otage.

 

Dictionnaire français illustré des mots et des choses, par MM. Larive et Fleury, 1889.

 

Les prises d'otages sont un phénomènes anciens: les premières remontent à la Grèce Antique. Au 20ème siècle, la notion de prise d'otage a évolué en devenant une monnaie pour obtenir satisfaction sur des revendications, qu'elles soient politiques ou encore pour de l'argent.

Voici quelques prises d'otages passées dans la "postérité":

- les otages israëliens des Jeux Olympiques de Munich (1972)

- les otages de l'ambassade américaine de Téhéran (1979-1981)

- les passages du vol Air France Alger-Paris (1994)

- les otages du théâtre de Moscou (2002)

- les écoliers de Beslan en Russie (2004)

- les otages de l'HyperCasher de Paris (2015)

 

Parfois, ces prises d'otages peuvent se terminer par la mort de ces derniers. Depuis une vingtaine d'années toutefois, une défintion politique a fini par s'imposer, de manière malsaine. Ainsi, des clients d'entreprises, des usagers de services publics affirment être "pris en otage"...parce qu'ils sont victimes des conséquences d'une grève, d'un blocus. Mais les mots ont un sens: risque-t-on de mourir parce qu'il n'y aura pas de trains, de bus, ou de carburant à la pompe? Et pourquoi ne pas parler carrément de terrorisme dans ce cas, quitte à tout mélanger?! Cependant, l'usage de ces éléments de langage dans le monde politique est encore plus dangereux, visant ainsi à vampiriser l'action syndicale, que cela vienne de la majorité parlementaire, mais aussi de son opposition. Parce que non non et non, un syndicaliste avec un drapeau et un sifflet n'a rien à voir avec un mec, armé jusqu'aux dents, prêt à faire couler le sang!

Alors un peu de pudeur!

 

Complément du vendredi 27 mai 13h: un article de slate.fr qui évoque les amalgames dans le champ lexical entre "preneur d'otages", "terroriste", "criminel", "radicalisation" et autres propos dangereux...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le Mot du XIXème siècle
commenter cet article

commentaires

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg