Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 09:21
Le merveilleux malheur de Benoît Pinton : une ôde à la résilience !

La 4ème de couverture.

Le merveilleux malheur de Benoît Pinton

Benoît Pinton et Anne-Sophie Rochegude

Comment un enfant de six ans tenu pour mort sur le bas-côté d’une autoroute a-t-il pu devenir une dizaine d’années plus tard un Ironman international de triathlon ? Comment, sorti hémiplégique du coma, n’est-il pas resté sur son fauteuil roulant ? Comment ce pantin désarticulé a-t-il construit un corps d’athlète que des peintres prennent pour modèle ?
L’histoire de Benoît Pinton est une illustration parfaite de la théorie de la résilience à laquelle Boris Cyrulnik a consacré son œuvre. Il la raconte dans ce livre avec un talent exceptionnel. Tour à tour émouvant lorsqu’il raconte les difficultés du cyclope qu’il était devenu à se faire accepter par les autres — les camarades d’école ou les jeunes filles de son adolescence. Poignant lorsqu’il décrit sa lutte acharnée pour progresser pas à pas dans sa rééducation. Captivant lorsqu’il décrit ses épreuves internationales de triathlon, le doute qui l’étreint et les souffrances qu’il doit endurer.
Son histoire est emblématique de la résilience parce que c’est en même temps celle de ses tuteurs de résilience. Benoît Pinton ne s’en est pas sorti seul. Depuis le début, ses parents, ses médecins, ses rééducateurs, ses entraîneurs, ses coaches, ses amis d’une fidélité bouleversante, se sont succédé pour lui permettre de se tenir debout, de marcher droit, et de courir, de plus en plus vite.
Et pourtant, sa résilience n’est pas un conte édifiant. Elle ne connaît pas le happy end du malheureux qui s’éloigne sur une route droite une ravissante blonde au bras. C’est un processus sans fin, hanté par le fracas originel poussé vers l’avant, mais au bord d’un précipice.

 

Pris sur edition-duval.fr

 

Un peu comme dans une nouvelle de science fiction, le second paragraphe de l'ouvrage débute par ces mots: "Je n'ai même pas sept ans et ma vie s'est figéee, comme suspendue. Interruption soudaine et terrible. J'ai peur. Où suis-je?". Se réveiller dans une chambre d'hôpital sans savoir ce qu'il s'est déroulé et partir à la recherche du passé, tout en découvrant son corps ravagé. Et découvrir la vérité, dans toute son horreur.

 

Victime d'un accident de voiture en Mars 1984, le jeune Benoît va devoir réapprendre à vivre, avec un corps détruit, avec des blessures physiques et psychologiques. Après un passage à l'hôpital, Benoît va vivre dans un centre de rééducation, comme il en existe trop peu encore en France.

Mais le retour à la réalité est dur, l'école est sans pitié: comment réussir à accepter que le destin nous ai terriblement sanctionné, et pas quelqu'un d'autre, pourquoi devoir vivre encore plusieurs décennies dans un corps qui chaque jour va vous rappeler votre tragique enfance? Comment réussir à subir au mieux les regards, au pire les brimades des gens, qui pour toujours, dans une écrasante majorité, vous considérera comme "différent"?

 

Benoît Pinton, nous raconte dans cet ouvrage son parcours semé d'embûches, mais surtout les chances qu'il a su saisir pour réussir à s'accepter, à vivre, et d'utiliser les outils mis à sa disposition afin de favoriser un développement social positif. J'ajoute, que j'ai par ailleurs l'honneur de connaître personnellement l'un des acteurs de la vie de M. Pinton (c'est lui qui m'a offert le bouquin). Après une année scolaire difficile, et sur le quai de départ des grandes vacances, l'idée de la résilience était la solution du problème de l'année qui s'était écoulée. La résilience est un concept qui a été développé par Boris Cyrulnik, psychanaliste français, auteur de nombreux ouvrages, qui a échappé de peu à une rafle juive en 1944, à l'âge de 7 ans.

 

Le Merveilleux malheur de Benoît Pinton est un témoignage écrit très simplement et sans prétention. Véritablement un livre à recommander.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article

commentaires

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg