Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 10:16

Logo-La-Nouvelle-Republique-Decembre-1991.JPG  Russie maitre de l'empire soviétique

Nouvelle accélération de l'histoire

par Dominique Gerbaud

 

Cette fin d'année marque le terme du procéssus de décomposition du communisme et de l'Empire qui en a été le fer de lance: l'Union soviétique. Et nous allons entrer, avec la nouvelle année, dans une seconde phase, avec la recomposition d'une nouvelle entité qui vient de prendre le nom de "Communauté des Etats Indépendants". Notons bien la différence. Il s'agit d'une communauté et non pas d'un Etat. Ce qui va poser toute une série de problèmes extrêmement délicats à résoudre.

Une fois de plus, l'histoire s'accélère, cette fois-ci au rythme des diktats de Boris Elstine, le tout-puissant président russe qui risque de perdre, en quelques jours, une partie du crédit qu'il a acquis au cours de ces derniers mois. En trois jours, la Russie a récupéré l'essentiel de ce qui constituait la force de l'ex-U.R.S.S. Le ministère des Affaires étrangères et toutes les ambassades à l'étranger sont russes; le palais du Kremlin, les organes intérieurs, les renseignements extérieurs (le KGB), le siège à l'O.N.U. et enfin, ce n'est pas le moindre, le bouton nucléaire, tout cela a été annexé par Boris Elstine.

Pour l'instant, les autres Etats ne disent rien et cette recomposition de plusieurs nations, même si elle est bâtie sur des principes très vagues, donne au moins le sentiment d'être librement consentie. Mais à vrai dire, les autres Etats n'avaient guère les moyens de résister à la Russie. Boris Elstine, qui ne manque pas de grandes qualités tactiques et stratégiques, a compris qu'il devait aller vite. Il a retenu la leçon de la réunification allemande et veut accélérer le processus tant qu'il en a les moyens . Après, se dit-il, il sera trop tard.

Inutile de dire que cette précipitation inquiète le monde entier. Parce qu'on ne sait rien des liens exacts qui unissent ces nouvelles nations, rien de leurs fondements idéologiques et politiques, rien de leur puissance réelle. Même si nous ne pouvons que nous réjouir de la disparition de la menace soviétique - ce qui devrait nous permettre par ailleurs, de modifier nos théories de défense et de revoir à la baisse nos budgets militaires - nous devrions nous assurer très vite qu'elles partagent nos valeurs démocratiques.

Car c'est l'Europe du XXIème siècle qui se dessine ces jours-ci entre Minsk, Moscou et Alma-Ata. Même si nous n'avons pas notre mot à dire, nous aimerions être sûrs que les nouvelles frontières seront stables et reconnues par tous et que ces pays ne seront pas tentés par d'autres démons. Ne serait-ce que pour éviter - dans cinq ou dix ans peut-être - ce qui se passe actuellement en Yougoslavie.

 

Fin-communisme-et-chaos-pour-citoyens.JPG

 

Alma-Ata entre l'U.R.S.S.

 

Les présidents de onze anciennes républiques soviétiques ont définitivement enterré l'U.R.S.S. et scellé le sort de Mikhaïl Gorbatchev, samedi, au cours d'une réunion "historique" à Alma-Ata, la capitale du Kazakhstan (Asie centrale). La douzième, la Georgie, n'a pas signé car elle se trouve actuellement elle-même en plein révolution.

 

"Respect " envers Gorbatchev

 

Le président russe Boris Elstine en tête, les chefs des nouveaux Etats sont venus annoncer solennellement, au cours d'une conférence de presse dans le palais présidentiel kazakh, que huit républiques s'étaient jointes à l'accord de Minsk (Bélarus) du 8 décembre dernier.

Au terme de la rencontre d'Alma-Ata, la démission de M. Gorbatchev de son poste de chef d'un Etat disparu ne devrait plus se faire beaucoup attendre. Les dirigeants des Républiques lui ont renouvelé leur "respect" et discuté des "honneurs et privilèges" dont il bénéficiera durant sa "retraite".

Consciente de ce que l'Occident tient à être rassuré quant à l'avenir de l'énorme arsenal nucléaire soviétique, les Etats de la nouvelle communauté sur le territoire desquels sont disséminées des armes nucléaires stratégiques - Russie, Kazakhstan, Ukraine et Bélarus - ont accepté que le bouton "unique" soit remis à un "commandement unifié temporaire". Aucune précision supplémentaire n'a été donnée sur ce point.

D'accord sur les principes, les chefs d'Etat doivent encore plancher sur les détails de l'épineux dossier militaire nucléaire et se rencontrer le 30 décembre à Minsk - capitale de la Communauté - pour décider du sort des forces armées de la Communauté des Etats Indépendants (C.E.I.), dont la responsabilité pourrait être confiée à un "Conseil de défense".

Les besoins d'instances de coordination seront évalués au fur et à mesure de la pratique communautaire, notamment les besoins en matière de coordination diplomatique. Les dirigeants ont d'ores et déjà décidé de créer un Conseil des Chefs d'Etat, ainsi qu'un Conseil des chefs de gouvernement.

 

Victoire de la Russie

 

Le président ukrainien Leonid Kravtchouk a bien précisé, durant la conférence, qu'il ne fallait pas voir dans ces structures la résurgence d'un Etat à part entière. "Il n'y a pas de citoyenneté de la communauté", a-t-il tenu à souligner.

De cette réunion, la Russie est sortie grand vainqueur. Boris Elstine a en effet réussi à convaincre ses partenaires de confier à son Etat le siège de l'U.R.S.S. au sein des instances internationales, en particulier le fauteuil convoité de l'U.R.S.S. au Conseil de sécurité de l''O.N.U.

 

Carte--nouvelle-CEI-1991.JPGLa Nouvelle République, Lundi 23 Décembre 1991

.

Gorbatchev-1991--2-.JPGEn Une de la Nouvelle République, Jeudi 26 Décembre 1991.

 

Tente-Gorbatchev.JPGLa Nouvelle République, Samedi 21 Décembre 1991.

 

ANTENNE 2

MERCREDI 25 DECEMBRE 1991

"Je mets fin à mes fonctions de président de l'U.R.S.S" (Gorbatchev)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg