Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 08:03

gUNTHER-verre-vin-ballon.JPG

Poitiers, Dimanche 10 Mars 2013.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Gunther le Terrible
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 09:01

FR3 Poitou-Charentes, Mercredi 4 Mai 1983.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 08:25

Moldavie : Bruits de bottes à la frontière avec la Transnistrie

 

20 juin 2013

Presseurop


Jurnal de Chişinău, Timpul 

 

Carte de la Moldavie prise sur le site diplomatie.gouv.fr

A peine la Moldavie est-elle sortie de l’impasse politique et peu après avoir finalisé les négociations sur l’accord de libre-échange avec l’UE que le spectre d’une confrontation militaire plane à nouveau sur l'ancienne république soviétique. "La Moldavie craint la possibilité des nouvelles hostilités militaires", écrit ainsi Jurnal de Chişinău le 20 juin, alors que le Parlement moldave doit débattre de "la manière de répondre à la provocation des autorités de Tiraspol".

Le 10 juin dernier, le Soviet (Parlement) de la région sécessioniste prorusse de Transnistrie avait décrété unilatéralement un nouveau tracé de la frontière avec la Moldavie, qui incluait dans le territoire transnistrien trois villages qui n’y figuraient pas auparavant. En avril dernier, des militaires transnistriens avaient tenté d’installer des guérites dans le village de Varniţa, le long de ce tracé, mais les villageois les avaient repoussés.

De leur côté, les Moldaves avaient installé de nouveaux postes-frontière avec la Transnistrie le 1er mai, afin de se mettre en conformité avec les normes européennes.

Pour le quotidien moldave, la Russie, qui a un contingent de maintien de la paix en Transnistrie, voit d’un mauvais oeil l’accord de libre-échange et de libre circulation entre la Moldavie et l’UE, car elle craint que les Transnistriens demandent en masse la citoyenneté moldave :

Dans un communiqué qui évoque les prémices la guerre en Géorgie d’août 2008, Moscou appelle Chişinău et Tiraspol à "s'abstenir d’actions unilatérales qui pourrait mener à un conflit". Sans rien faire afin de dissuader le président transnistrien, Evgueni Chevtchouk, de mettre un terme à l’expansion.

Son confrère Timpul note de son côté que l’incident de Varniţa est "une épée de Damoclès", car le décret de Chevtchouk entérinant la décision du Soviet fixant le nouveau tracé frontalier entrera en vigueur le 24 juin :

"Les troupes russes de maintien de la paix interviendront-elles si l’agresseur, les soldats de Transnistrie, occupe Varniţa ? […] Le décret de Chevtchouk est une déclaration de guerre permanente"

Emblème de la République Populaire de Transnistrie, sécéssioniste de la Moldavie, non reconnue par l'ONU.

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 08:16

Comme un terrible faux air de Groland!

A quand une piste cyclable "Louis X le Hutin"?

La Voix du Nord

À Brunémont, le maire inaugure vendredi le parking municipal… Louis-XVIII

Publié le 20/06/2013

Par ARNAUD DÉTHÉE (TEXTE) ET JOHAN BEN AZZOUZ (PHOTO)

JBA_1293.jpg


Gilles Poulain, maire de Brunémont, s’apprête à inaugurer ce vendredi un parking municipal, sous la présidence de Patrick Kanner, président du conseil général et de Christian Poiret, président de l’Agglo du Douaisis. La cérémonie se déroulera aux abords de l’étang d’Aubigny-au-Bac où l’ambiance guinguette de ce joli coin de nature va refleurir à la faveur de la réouverture du restaurant L’Escale

Que Gilles Poulain, maire de Brunémont, inaugure ce soir un équipement public cofinancé par le Département sous la présidence de Patrick Kanner, président du conseil général, et de Christian Poiret, président de la CAD, jusque-là, pas de quoi pousser mémé dans les orties de l’étang d’Aubigny. Sauf que quand on apprend dans le même temps que l’aire de stationnement en question sera officiellement baptisée « Parking Louis-XVIII », on se demande si le soleil n’a pas frappé un peu fort sur le crâne de l’élu de la République…

Et forcément, on cherche l’explication. Primo, le premier magistrat a décidé de dévoiler sur le tard son penchant pour la monarchie et renonce publiquement à son mandat ? Mouais… Deuzio, il compte profiter de l’événement pour révéler à l’assistance un lien historique méconnu entre la fête du Cochon du village (programmée le 7 juillet) et l’histoire du monarque affublé en son temps du sobriquet de « Gros cochon » ? Pas plus évident… On donne sa langue au chat.

Tout aussi circonspect à la lecture du carton d’invitation, le secrétariat du président Kanner a lui carrément décroché son téléphone et contacté la mairie de Brunémont pour interroger Gilles Poulain sur ce choix surprenant. « Que tout le monde se rassure, je suis un républicain, un vrai de vrai ! », s’amuse l’intéressé. 

Une figure du village 

Comme le raconte le maire, le Louis XVIII de ce parking-là n’a rien à voir la lignée des Bourbons. « Il s’agit simplement du surnom du fondateur historique du restaurant L’Escale, dont les locaux rénovés seront inaugurés dans la foulée du parking, raconte-t-il avec malice. J’ai toujours souhaité associer des noms de bâtiments à des personnalités locales. C’était déjà le cas pour la bibliothèque Louis-Candelier, du nom du dernier instituteur-secrétaire de mairie. Ou encore pour le parc de jeu André-Hallé, du nom de l’ancien maire d’Hamel qui nous avait aidés à obtenir les terrains. Pour le parking, je conçois que le nom puisse surprendre… ».

Pas peu fier de l’effervescence inattendue suscitée au village par le royal patronyme, Gilles Poulain ironise au passage sur les réactions hostiles de certains habitants, dont celle de Yann Godeau, le représentant local de la LPO, et candidat annoncé aux prochaines élections municipales. Ce dernier, comme un certain nombre de ses « amis », brocarde sur sa page Facebook le choix « antirépublicain » fait selon lui par le conseil municipal. « Sauf qu’encore une fois, ça n’a rien à voir avec la royauté, lâche l’élu. Faut connaître l’histoire locale avant de s’emballer. Tout ça me fait bien rigoler finalement ». « Au début des années 30, L’Escale s’appelait Le Paradis fleuri, poursuit cette employée du restaurant. Louis XVIII était le père de Mme Delchambre, la propriétaire historique des murs. Il était le dix-huitième enfant d’une grande fratrie. Louis XVIII, ça vient de là. » Et ça va mieux en le disant. 

 

Inauguration du parking à 18 h, rue de l’Abbaye. Celle de l’Escale à 19 h.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 08:25

Tour-de-France-1920-controle-a-Hyeres.JPGPROVENCE - ALPES - COTE D'AZUR

TOUR DE FRANCE 1920 (13 Juillet)

9ème étape : Aix-en-Provence - Nice (356 Km)

Passage au contrôle de Hyères

C'est le Belge Philippe Thys s'impose à Nice, remportera sa 2ème étape de ce 14ème Tour de France (il en gagnera deux autres). C'est lui-même qui remportera le Tour 1919, devenant le premier coureur à s'imposer trois fois dans cette épreuve, après 1913 et 1914.

Tour-de-France-1994-mONT-vENTOUX-Provence.JPG

PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR

Tour de France 1994 (18 Juillet)

15ème étape : Montpellier - Carpentras (236km)

A l'assaut du Mont Ventoux

C'est l'Italien Eros Poli qui s'impose dans cette étape marathon.  Echappé, il a 23'45" d'avance au pied du mont chauve sur le peloton. Au sommet, Marco Pantani, lancé à ses trousses n'était qu'à 4 minutes de son compatriotes. Mais Eros Poli finit par l'emporter. De plus, pour cette 81ème édition, c'est l'Espagnol Miguel Indurain qui remporte son 4ème Tour de France consécutif.

Tour-de-France-1957-dedicace-Anquetil-PACA.JPG

PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR

TOUR DE FRANCE 1957 (9 Juillet)

12ème étape : Cannes - Marseille (239 Km)

Dédicace de Jacques Anquetil pour l'acrobate Arlette Guy.

C'est le Français Jean Stablinsky qui s'impose à Marseille tandis que Jacques Anquetil remporte en 1957 le premier de ses cinq Tours de France (1957, 1961 à 1964).

Tour-de-France-1950-Sainte-Maxime-PACA.JPGPROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR

Tour de France 1950 (29 Juillet)

15ème étape : Toulon - Menton (206 Km)

Point fraîcheur à Sainte-Maxime...

C'est le Luxembourgeois Jean Diederich qui remporte la victoire d'étape et le Suisse Ferdi Kübler, alors en Jaune, qui remportera la 37ème édition du Tour de France.

Tour-de-France-1955-caravane-pub-la-vache-qui-rit.JPG

Tour-de-France-1998-cROIX-DE-fER-aLPES.JPG

Tour-de-France-2012-chute-David-Moncoutie-Alpes.JPG

Tour-de-France-1923-vers-PARIS.JPG

ILE-DE-FRANCE

Tour de France 1923 (22 Juillet)

15ème étape : Dunkerque - Paris (Parc des Princes) 343 Km.

Le peloton dans Saint-Cloud avant l'arrivée à Paris.

Le Français Félix Goethals s'impose dans cette dernière étape (il s'était omposé la veille à Dunkerque) et le Tour de France revient au Français Henri Pélissier.

 

Voici quelques liens vers les précédentes parties de cette sélection de clichés à apprécier sur les grilles du Jardin du Luxembourg, jusqu'au 27 Juillet.

 

Les précédents articles:

Partie I: le Tour de France en Alsace, Aquitaine, Auvergne.

Partie II: le Tour de France en Basse-Normandie et Bretagne.

Partie III: le Tour de France en Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon

Partie IV: Lorraine, Midi-Pyrénées

Partie V: le Tour de France en Picardie et Poitou-Charentes.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 07:33

Fete-de-la-Musique-Poitiers-2012.JPG

Poitiers, rue Magenta, Jeudi 21 Juin 2012.

 

On le sait, à Poitiers, la Fête de la Musique, rituel culturel depuis 1982, correspond à la date qui marque le début des vacances, ce jour où Poitiers débute en douceur son entrée dans le calme estival. La ville va peu à peu se vider de ses étudiant(e)s, puis se vider tout court.

Le 21 Juin donc, débarque de partout des gens que l'on a pas l'habitude de voir le reste de l'année (même mes samedi ou encore même les dimanches aux commerces ouverts en ville). D'où cette question: "mais où sont-ils les autres jours de l'année?".

Les rues étroites de Poitiers se trouvent vite bondées. Soit à cause des masses circulant vers une destination inconnue, soit à cause, mais là c'est une bonne raison, des groupes de musique installés ici et là dans notre belle cité. Et là, dans cette population, il rôde: Jean-Michel is in da place!

Comment le reconnaître? C'est très simple. Ne le cherchez pas, il saura vous trouver. Vous cotoyer.

Le Jean-Michel du 21 Juin est grand et se trouve...juste devant vous. Bien que la fête de la Musique consiste à écouter de la musique, à faire un usage intensif de l'ouïe, on veut voir, c'est plus fort que nous. Mais Jean-Michel est devant vous, et ne veut rien entendre (excusez cette malheureuse formule). Vous en avez marre de ne rien voir. Vous râlez, et les gens d'un regard assassin se retourne vers vous: bienvenue dans la peau de Jean-Michel Faitchier! Agacé, vous changez de place. Faites trois fois le tour du concert. Enfin, un place se libère. Comme un désir de vengeance, vous cherchez votre Jean-Michel de base pour le narguer. Trop tard, il quitte le lieu. Le concert vient de s'achever...Intérieurement, vous vous en prenez aux gens qui viennent trop nombreux, et qui vous empêche de profiter des spectacles.

Votre soirée se poursuit. Un groupe de lycéens, comme tout les ans, joue un morceau rock. Manque de pot, il y a un pogo et vous le cotoyez: la communauté des Jean-Michel vous donne des secousses et vous gâche votre morceau de musique. Vous filez à la française, c'est-à-dire en râlant intérieurement, en pensant que les jeunes ne sont que des sauvages de nos jours, et qu'avant ça se passait différement...

Place d'Armes, le grand concert sur la grande scène. Il y a beaucoup, mais vous n'avez vraiment pas de bol ce soir: tel un ange-gardien, votre Jean-Michel Faitchier vous suit, fidèle comme une ombre. Profitant de son concert à sa manière, il beugle un simulacre de paroles, qui ne sont même pas les bonnes. Malgré les enceintes, vous n'entendez plus que lui, derrière, sur le porte-bagage, qui continue de brailler (précisons que le Jean-Michel peut aussi être une nana, qui va monter dans les aigus et faire naître en vous, en plus d'un terrible sentiment de haine, un début de migraine).

La soirée se poursuit. Petite faim et petite soif: vous allez à un camion de kébab qui de manière opportune s'arrête à Poitiers que le 21 Juin. Vous patientez pendant trois plombes car Jean-Michel, manque de pot est devant vous, et il met une éternité à choisir...un kébab sauce blanche, tandis que les odeurs de bouffe augmentent terriblement votre faim.

Après vous être restauré, avec votre bière à la main (oui c'est la seule occasion de l'année de boire de l'alcool sur la voie publique à Poitiers...) vous allez voir la Batucada place du Marché. Il y a beaucoup de monde. Ca s'agite. Et Jean-Michel, à côté de vous, oubliant qu'il n'est pas seul au monde agite ses bras...et vous fait renverser votre bière sur vous. Ulcéré, en plus de traîner votre odeur de houblon, vous quittez les lieux.

Il est 23h30. Votre soirée est finie. "L'an prochain, je regarderai Nagui sur la 2 si c'est comme ça"!. Mais vous reviendrez. Et Jean-Michel Faitchier aussi.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Jean-Michel Faitchier
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 08:52

Car oui, quand on voit une photo, on se pose rarement cette question: quelle posture a adopté le photographe pour réaliser son cliché?

Photographe-a-Poitiers-au-sol.JPG

Centre Presse, Juillet 1973.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 12:35

INSOLITE Quand la presse glisse sur le French kiss

Entre patins, palots et sabots, la presse s’emmêle les pinceaux. L’entrée dans le Petit Robert 2014 du verbe galocher – FAM. Embrasser avec la langue – met en émoi les médias d’outre-Manche. Enfin, s’enflamme le Daily Mail, la France a un mot officiel pour le French kiss ! “La galoche est une chaussure de patinage, d’où le terme galocher, qui évoque l’idée de tourner sur la glace”, explique le tabloïd, reprenant une dépêche de l’Associated Press. Un patin, la galoche à semelle de bois ? Première nouvelle ! L’agence américaine a manifestement dérapé sur les infos linguales – pardon… linguistiques – données au téléphone par Laurence Laporte, la directrice éditoriale du Petit Robert. L’expression French kiss est attribuée à des soldats américains de retour de la Première Guerre mondiale, notent les médias anglophones. Depuis que les troufions ont goûté aux mœurs délurées des petites Françaises, on French kiss. Car le baiser à la française est aussi un verbe : I French kiss, you French kiss, we French kiss (ou pas)… Les Québécois, eux, font plus court : au pays du patin à glace, on se “frenche” (ou pas). Ce baiser with tongues laisse des traces : lorsque vous embrassez passionnément votre partenaire, outre des bactéries et du mucus, “vous lui transmettez une partie de votre patrimoine génétique”, écrit le New Scientist. Votre ADN reste dans sa bouche pendant au moins une heure. Notons que, s’il est malvenu de filer à l’anglaise – take a French leave – après un fougueux French kiss, il est recommandé d’utiliser une French letter (capote anglaise) quand le baiser français incite à de plus amples rapprochements. Mais je m’égare…

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg