Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 07:51
Quand t'as 30 ans...et que t'as l'esprit Petit Clou

Source: l'excellent Dans la Musette, à suivre sur Facebook et Twitter.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 14:57

Joue-t-on le sauve qui peut du côté de l'Elysée? Les politiques (tant au sens de l'action que des personnes) sont impopulaires, quand bien même dans quelques mois, la fièvre quinquennale va de nouveau envahir l'Hexagone le temps de la présidentielle. Mais après cela, le soufflé, artificiel, ne va pas manquer de retomber, et cela sans doute dès les législatives de juin.

Avec des courbes de sondages aussi atones que celle de la croissance économique, le pour-le-moment-président François Hollande émet des pistes de réflexion: c'est, selon ses dires, l'expérience de quatre ans et demi à l'Elysée qui l'ont convaincu qu'il fallait que les choses évoluent. Ainsi a-t-il expliqué cela au colloque "Refaire la démocratie", qui, ironie tragique du sort, était organisé par Claude Bartolone, certes président de l'Assemblée Nationale, mais aussi un homme avec un bon passé de cucumulard, et par ailleurs, député depuis...1981. #Renouvellement

 

Au cours de ce colloque a donc été émise l'idée de limiter à "trois mandats maximum pour les parlemantaires et les exécutifs locaux". C'est un début, quand bien même je pense que l'on pourrait aller plus loin. certes, il y a eu une évolution avec la loi de 2014 sur le nom cumul des mandats, applicable pour les parlementaires à partir...du 31 mars 2017 (pourquoi avoir attendu si longtemps?). Mais l'on devrait aller plus loin.

- Trois mandats non-consécutifs de députés ou de sénateurs maximum par personne.

- Deux mandats maximum à la tête d'un éxécutif local ou même en temps que conseiller. Considérant qu'il n'est pas de "sauveur suprême", que nul n'est indispensable, cette mesure permettrait de renouveller plus fréquemment les différentes assemblées locales. Je ferai toutefois une exception pour les communes rurales (disons 2000 habitants comme plafond), dans la mesure où il est souvent complexe de trouver des volontaires pour gérer les affaires de la commune.

- Un seul mandat présidentiel. Un Chef de l'Etat qui n'a pas le souci de sa réélection aura les mains libres pour appliquer le programme pour lequel il a été élu.

- Pas d'élection ou de réelection au-delà de l'espérance de vie. Est-il sérieux d'avoir des élu(e)s parlementaires âgé(e)s de plus de 90 ans?

Certains diront: "mais comment va-t-on faire alors que l'on a besoin de gens d'expérience?*". Bon alors il faut savoir une chose: c'est  que le parlementaire est entouré de conseillers, d'assistants. Aussi compétent soit-il il aura toujours une équipe, souvent de futurs élus (mais pas que) qui sera là pour faire le job sans compter ses heures. Il en va de même pour un exécutif local.

Je suis bien conscient que cela ne va pas tout changer. Mais cela pourrait éventuellement permettre un déclin dans la chute de confiance dans le personnel politique, et faire aussi en sorte que le pays soit un peu mieux représneté. Caril faut bien le dire: la classe des élu(e)s n'est pas vraiment représentative de la société française dans toute sa diversité. Et que celles et ceux qui passent leur temps à parler, agir pour "les gens" puissant les cotoyer pour de vrai, en toute égalité. Parce que la politique de papa, avec des types qui restent élus pendant un demi-siècle voire plus, tout cela, c'est fini.

On regrettera que cette réflexion n'intervienne qu'à la fin du mandat, alors que justement, il aurait fallut débuter par là.

 

*: Comme disait Coluche en 1980: "Comme depuis trente ans on a voté pour des gens compétentes et intelligents, je propose de voter pour un imbécile qui n'y connait iren."

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 14:14

Pour tout connaître sur l'histoire de cette chanson, je ne peux que vous proposer de consulter la page wikipédia extrêmement détaillée sur l'histoire de cette chanson.

 

Où l'on apprend entre autres, qu'en 1963, Love Me Do a traversé la Manche, grâce à Dick Rivers (qui a bien fait de ne pas franciser son nom d'artiste), en nous offrant un "J'en suis fou". Qui n'est que légèrement gênant.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 11:46

Du journalimse de choc, véritable combattant de la liberté d'information et qui n'a pas peur de sortir des infos à fracasser les internets!

Les fatales (nouvelles) picardes
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 08:00
Et soudain, dans la Revue Dessinée, apparaît Stéphane Séjourné

La Revue Dessinée, comme son nom l'indique, et une revue sans photographie: elle est entièrement dessinée. Elle raconte des histoires, souvent liée à l'actualité, mais pas uniquement. Elle paraît de manière trimestrielle, et à titre personnel, je vous la recommande.

Dans cette séquence, les deux auteurs, Patrick Roger (textes) et Aurel (dessin), reviennent, au cours d'un feuilleton en trois parties, sur la montée en puissance d'Emmanuel Macron (que j'ai renommé Saint-Macron), à travers la construction et la présentation de son projet de loi dit de Modernisation de l'Economie, renommée médiatique Loi Macron. Ce cheminement se présente sous la forme d'un jeu de plateau avec un dé et des cartes à piocher. Et c'est vraiment bien fait.

Et là, surprise, sous des traits pas forcément très ressemblants avec le personnage réel, apparaît Stéphane Séjourné, passé par la fac d'Administration Economique et Sociale (AES) de Poitiers, et notamment actif lors du mouvement anti-CPE. Militant à l'époque de l'UNEF et du PS (j'ignore s'il y demeure encore), il a rejoint le cabinet de Saint-Macron à Bercy en octobre 2014 (ministère qu'il a désormais quitté) en tant que conseiller du ministre.

Et soudain, dans la Revue Dessinée, apparaît Stéphane Séjourné

La Revue Dessinée, Octobre-Décembre 2016, N°13.

 

Je remercie Demoiselle R. pour la grande qualité de ses observations.

Ce qu'en dit France Inter dans sa revue de presse du 7 Septembre 2016.

 

"Macron toujours en dessins, mais cette fois dans le numéro d’automne de la « Revue dessinée », avec une bd racontant le parcours politique et institutionnel de la loi Macron, dessins d’Aurel, textes de Patrick Roger, journaliste au Monde et grand connaisseur de la machine gouvernementale et parlementaire. Bande dessinée pleine d’humour mais civique, pour tous ceux qui ne savent pas comment naissent les lois françaises."

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 09:37

Et si la DS était la meilleure illustration de l'élégance à la française?

Actualité Françaises, Octobre 1955.

La Une du Républicain Lorrain, 7 Octobre 1955.

La Une du Républicain Lorrain, 7 Octobre 1955.

René Coty rencontre la future 1ère Dame de France.

René Coty rencontre la future 1ère Dame de France.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 08:02

C'est terrible à dire, mais tout le monde, enfin les mobilisé(e)s de 2006 savait que Sarkozy avait été notre "allié de circonstance" en tolérant une marge de désordre inhabituelle pour celui qui se voulait être de héraut de l'ordre et du respect de l'autorité.

Le naufrage de Villepin dans l'affaire du CPE était une aubaine quasi-divine pour lui et sans établir le moindre document officiel, il suffisait de passer, de manière orale, (un truc maintes fois répétées dans l'Histoire) des consignes de retenue, voire de clémence (ensuite répercutées sur le terrain) pour que l'affaire se retourne contre le locataire désormais isolé de Matignon, alorsqu'au début, le gouvernement et la majorité parlementaire UMP faisait bloc derrière lui. Pour Sarlozy, alors au poste idéal du Ministère de l'Intérieur, le rôle était simple: faire en sorte d'acc^roître discrètement la tention, tout en faisant croire à une hypocrite solidarité gouvernementale et que bien entendu, lui-même était dans l'action.
Oui, Buisson enfonce des portes ouvertes et beaucoup de Français sont amnésiques.
 
Sinon, concernant les "confidences" volées de Buisson, (le sagoin a osé appelé son brulôt "La Cause du Peuple", pauvre Sartre...), disons que ce n'est ni plus ni moins qu'une sorte de Voici rédigées par un maurrassien. Toutefois, entre les succès en librairie de De Villiers, de Zemmour, celui annoncé de Bussion, cela confirme une droitisation dangereuse du lectorat moyen français.
 

PS: Archive de France 3, décembre 2008.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 09:20
L'ouverture de la Médiathèque François-Mitterrand dans Poitiers Magazine

Un démarrage réussi

Dès son ouverture, la médiathèque François Mitterrand a suscité un engouement formidable de la part du public. Plusieurs dizaines de milliers de Poitevins s'y sont rendus, et plusieurs milliers d'entre eux ont saisi l'occasion pour prendre leur premier abonnement de bibliothèque à Poitiers.

Ce succès montre bien que ce nouvel équipement répond à un besoin exprimé par toutes les catégories de population. Les enfants, les jeunes, les étudiants, les familles, les personnes âgées, les chercheurs, les enseignants, chacun peut trouver son bonheur à la médiathèque.

Les Poitevins disposent d'un outil formidable, permettant l'accès de tous à la connaissance, et offrant une nouvelle forme de loisir culturel. C'est en effet la volonté de la municipalité de contribuer, à travers la lecture publique et les nouveaux médias, à une meilleure égalité des chances, à une époque où le savoir constitue un critère déterminant pour une insertion réussie dans la société.

Mais la médiathèque François Mitterrand n'est pas seulement une super-bibliothèque municipale. Elle abrite la Maison du Moyen-Age créée avec l'Université, le service de l'Inventaire et le Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale. C'est donc un pôle de référence, associé à la Bibliothèque Nationale de France, qui va jouer un rôle fondamental dans le rayonnement de la capitale régionale de Poitou-Charentes.

Jacques Santrot

Maire de Poitiers

La médiathèque pour tous

 

La médiathèque François Mitterrand ne désemplit pas depuis son ouverture. Livres, disques, vidéos, CD Rom ou revues. Le bonheur d'apprendre ou simplement de se distraire attend petits et grands.

L'ouverture de la Médiathèque François-Mitterrand dans Poitiers Magazine

"Si vous souffrez de solitude, vous pouvez rencontrer des tas de gens à la médiathèque, découvrir un livre, musarder devant les fenêtres en admirant les points de vue", déclare avec enthousiasme Jean-Marie Compte, le conservateur en chef. "C'est un lieu fabuleux de rencontre avec les autres, avec les livres et la culture. Mais pas une culture élitiste." Les Poitevins l'ont déjà compris: plus de 2000 personnes fréquentent les lieux chaque jour.

L'architecture, avec sa matière brute et ses puits de lumière, le programme culturel, le service au lecteur: tout a été pensé pour répondre aux besoins d'une capitale régionale et aux besoins de tous: étudiants, jeunes, déficients visuels, familles ou collectivités. "C'est le service culturel de base qui permet d'accéder à tous les autres", ajoute Jean-Marie Compte. "C'est la maison commune de la culture." Tous les Poitevins, les étudiants, les chercheurs comme les amateurs disposent d'un outil performant, en libre accès. La consultation sur place est libre et gratuite, sans obligation de s'inscrire. L'écoute et le visionnement de certains documents audiovisuels sont possibles sur simple présentation d'une pièce d'identité.

Des visites organisées seront prochainement possibles, en partenariat avec les collectivités, les écoles, associations, afin d'inciter un plus large public à découvrir les lieux.

Pour le plaisir de parler, d'écouter, de lire ou de voir, n'hésitez pas à faire le déplacement: il se passe toujours quelque chose à la médiathèque! Une fois l'abonnement payé, tout est gratuit.

 

Poitiers Magazine, N°53, Novembre-Décembre 1996.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg