Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 09:54

L'invention involontaire du "bar-drive"?

Auto-ecole-sur-la-terrasse-du-bar.JPGLa Nouvelle République, début Juillet 1961.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 09:19

Starring Bruno Salomone et Manu Joucla

 

 


 
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 06:39

Le début du racisme, le voici!

Un journaliste de BFM TV en fut même rendu à classer des Français en catégorie "d'origine musulmane". Mais où est la Musulmanie?!

 

 

Un criminel "d'origine étrangère", bien sûr !

En insistant sur l'origine algérienne de Mohamed Merah, dont la mort a été annoncée ce jeudi midi, la France externalise le crime et se lave les mains de toute responsabilité. Au risque de mettre tous les musulmans du pays à l'index, s'alarme Le Quotidien d'Oran.

 

22.03.2012 | K. Selim | Le Quotidien d'Oran

 

L'insistance des médias français à mettre en évidence "l'origine algérienne" du tueur présumé de Toulouse n'est pas marquée seulement du pur souci d'informer dans le détail. Cela semble obéir davantage à une volonté de marquer une altérité fondamentale, "l'origine algérienne" de l'auteur présumé des tueries l'emportant sur sa nationalité française, l'abolissant même. C'est un "autre" qui a commis le crime, un "étranger", pas un Français. 

Le fait que les premières victimes, des militaires français ayant la même origine maghrébine que lui, est quasiment insignifiant. Un jeune de 24 ans né en France, de nationalité française, reste ainsi marqué et identifié, cinquante ans après l'indépendance de l'Algérie, par ses lointaines origines et surtout par sa religion. Des tueurs fous qui invoquent des idéologies de toutes sortes ou le simple plaisir pour commettre des carnages, on en connaît de la Norvège aux Etats-Unis. Et ils sont de toutes les couleurs et de toutes les confessions.

Cette "origine algérienne", martelée comme une sorte d'empreinte génétique et ethnique du crime, est d'autant plus insupportable que dans tout l'échiquier politique français qui attend la levée de la fausse trêve électorale, on n'arrête pas de ressasser qu'il faut éviter l'amalgame. Il est pourtant déjà là. Dans cette manière puissamment suggestive de servir l'information sur un délinquant à la dérive, comme il en existe par centaines dans les banlieues de l'ennui de France ou d'ailleurs.

Sur Facebook, en réaction à cette insidieuse "externalisation" hors de la nation française du tueur présumé, quelqu'un a suggéré "d'écrire de manière systématique : Nicolas Sarkozy, le président français d'origine hongroise. Jusqu'à ce qu'on y réfléchisse à deux fois avant de présenter telle ou telle personne comme étant d'origine maghrébine". 

De fait, de nombreux Français "d'origine" maghrébine ressentent aujourd'hui un sentiment identique à celui qui les avait envahis après les attentats du 11 septembre 2001, où des amis qui les connaissaient de longue date les appelaient pour leur hurler "pourquoi vous avez fait cela ?!". Même quand on appelle à ne pas mettre les musulmans "à l'index", on n'en pense pas moins... qu'ils sont tous "quelque part" comptables du crime que d'autres musulmans commettent. Et pourtant, personne n'a songé qu'il puisse exister un quelconque gène du crime ou une quelconque responsabilité de l'ensemble des Norvégiens après le carnage commis par l'un d'eux [en juillet dernier]. Et cela aurait été absurde. 

Cependant, les "musulmans" de France, notion très élastique, sont présumés responsables des actes commis par un jeune délinquant djihadiste délirant. Le climat électoral - où le halal a servi d'argument dans une concurrence odieuse entre la droite et l'extrême droite - mettait déjà les musulmans de France dans une posture défensive. Avec cette terrible affaire, et malgré le discours anti-amalgame, les musulmans de France risquent de se retrouver dans la posture de l'accusé.

 

Pris sur Courrierinternational.com le Samedi 24 Mars 2012.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 08:56

Pas de Marseillais dans les tribunes du Parc des Princes le 8 Avril prochain

Un arrêté véritablement à charge à l'encontre des Marseillais!

 

20 mars 2012 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 23 sur 122
. .

Décrets, arrêtés, circulaires

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR, DE L’OUTRE-MER,
DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L’IMMIGRATION

 

Arrêté du 15 mars 2012 portant interdiction de déplacement des supporters du club de football
de l’Olympique de Marseille lors de la rencontre du dimanche 8 avril 2012 avec le Paris Saint-
Germain

Le ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration,
Vu le code du sport, notamment son article L. 332-16-1 ;
Vu la loi no 79-587 du 11 juillet 1979 modifiée relative à la motivation des actes administratifs et à
l’amélioration des relations entre l’administration et le public ;
Vu l’arrêté du préfet de police portant interdiction de stationnement, de circulation sur la voie publique et
d’accès au stade du Parc des Princes à l’occasion du match de football du 8 avril 2012 opposant le Paris Saint-Germain à l’Olympique de Marseille ;
Considérant qu’en vertu de l’article L. 332-16-1 du code du sport le ministre de l’intérieur peut, par arrêté,
interdire le déplacement individuel ou collectif de personnes se prévalant de la qualité de supporter d’une
équipe ou se comportant comme tel sur les lieux d’une manifestation sportive et dont la présence est
susceptible d’occasionner des troubles graves pour l’ordre public ;
Considérant que l’équipe de l’Olympique de Marseille rencontrera celle du Paris Saint-Germain au stade du
Parc des Princes le 8 avril 2012, à 21 heures ; qu’il existe une rivalité historique, profonde et violente entre les groupes de supporters des deux clubs, en contradiction avec tout esprit sportif, qui s’est traduite par des incidents nombreux, violents et récurrents de nature à troubler l’ordre public ayant été jusqu’au décès d’un supporter du Paris Saint-Germain ;
Considérant en particulier les violents incidents qui se sont déroulés dans le centre-ville de Marseille entre les supporters des deux clubs en marge de la rencontre du 25 octobre 2009 et qui ont provoqué de nombreux blessés et donné lieu à 18 interpellations ;

les actes de violences et de dégradations commis à l’occasion de la rencontre de Ligue 1 du 20 novembre 2009 à Marseille opposant l’équipe du Paris Saint-Germain à celle de l’Olympique de Marseille, en dépit d’un important service d’ordre ayant mobilisé près de 1 085 policiers et gendarmes ; les très violents incidents du 28 février 2010 entre supporters du Paris Saint-Germain, en marge du match de football ayant opposé au stade du Parc des Princes à Paris l’équipe du Paris Saint-Germain à l’équipe de l’Olympique de Marseille, en dépit de la mobilisation de très importantes forces de l’ordre représentant près
de 2 200 policiers et gendarmes, dont 23 unités de forces mobiles, à l’occasion desquels un supporter a été
mortellement blessé ;
Considérant que l’intervention de l’arrêté du préfet de police interdisant à toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l’Olympique de Marseille ou se comportant comme tel d’accéder au stade du Parc des Princes de Paris et de circuler ou stationner sur la voie publique aux abords immédiats du stade est, par elle-même, une mesure insuffisante pour prévenir les incidents susceptibles de survenir tant lors des déplacements des supporters jusqu’au lieu de la manifestation sportive qu’en dehors du périmètre d’interdiction édicté par cet arrêté ;
Considérant, en outre, que les supporters du club de l’Olympique de Marseille se sont, à de très nombreuses reprises, récemment, illustrés par de violents incidents aux abords des stades mais également et de manière récurrente dans les centres-villes des lieux de rencontre ; que tel a été le cas lors de la rencontre opposant les clubs de Marseille et d’Auxerre le 13 août 2011, où trois supporters marseillais ont été interpellés pour des dégradations de biens privés, rébellion et infraction à la législation sur les stupéfiants ;

que le 20 août 2011, en marge de la rencontre entre les clubs de Marseille et de Saint-Etienne, le bus des joueurs stéphanois a été lacible des supporters marseillais à proximité du stade : les vitres arrière ont été brisées par le jet de bouteilles en verre, trois auteurs de ces dégradations ont été interpellés et placés en garde à vue ;

que le 10 décembre 2011 un supporter marseillais a été placé en garde à vue pour jet de projectile sur le bus des supporters bordelais, occasionnant le bris d’une vitre ;
Considérant également que, en dépit de l’encadrement important des déplacements des supporters du club de l’Olympique de Marseille par les forces de l’ordre, ces supporters sont coutumiers d’utilisation de pétards, de l’allumage de fumigènes, du déploiement de banderoles revendicatives, d’actes de violence commis à l’occasion des déplacements du club, tel celui opéré le 29 octobre 2011 à Dijon, à l’occasion duquel 7 personnes ont été interpellées dont une pour port d’arme de 6e catégorie et une pour des violences volontaires avec port d’arme dans une enceinte sportive ;
Considérant en conséquence qu’il existe un risque élevé de violences et de dégradations qui seraient commises dans les moyens de transport ou sur les voies empruntées par les supporters du club de l’Olympique de Marseille pour se rendre à Paris ;
Considérant que la mobilisation des forces de sécurité, même en nombre très important, n’est pas suffisante
pour assurer la sécurité des personnes et notamment celle des supporters eux-mêmes ;
Considérant que, dans ces conditions, à l’occasion du match du 8 avril 2012, seule une interdiction de déplacement individuel ou collectif de personnes se prévalant de la qualité de supporter de l’Olympique de Marseille ou se comportant comme tel est de nature à éviter l’ensemble des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens,
 

 

Arrête :
Art. 1er. − Le 8 avril 2012, de zéro heure à minuit, le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l’Olympique de Marseille ou se comportant comme tel est interdit entre les communes du département des Bouches-du-Rhône et la ville de Paris.
Art. 2. − Le préfet de police et le préfet des Bouches-du-Rhône sont chargés, chacun en ce qui le concerne,
de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel et notifié aux présidents de la Ligue de
football professionnel, de la Fédération française de football et des clubs de l’Olympique de Marseille et du
Paris Saint-Germain.
 

 

Fait le 15 mars 2012.
CLAUDE GUÉANT

 

Le Journal Officiel, Mardi 20 Mars 2012.

 

PS: les parties en gras ne résultent que du choix de PPP et en aucun cas de l'arrêté ministériel.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 08:53

En quelques mètres, voyagez dans le temps et dans l'espace des conquêtes françaises dans le monde

L'exposition s'achève le Samedi 31 Mars 2012

EXPOSITION <I>Petite histoire des colonies françaises</I>

Pris sur le site de la Flblb.

 

Les colonies françaises. Voilà un sujet qui relève, hélas, encore trop près du tabou ou de la controverse assurée, d'autant en cette année de 50ème anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.

Un sujet difficile auquel s'est attaquée la Flblb. Et c'est à la fois réussi et inattendu. Il y a de la pédagogie, mais aussi beaucoup d'ironie et d'humour. Il est par ailleurs intéressant et pertinent de remonter...à la rivalité franco-anglaise du Moyen-Âge, qui au final, s'avèrera décisive dans le partage du monde, et au final, dans notre monde contemporain.

 

Rivalite-franco-anglaise.JPGDetestation-des-francais-par-les-anglais.JPG

 

L'exposition se décompose en 4 pavillons, 4 époques: l'Amérique française, l'Empire, la décolonisation et la Françafrique (qui va bien, merci). C'est dans le hall de la Médiathèque François-Mitterrand (donc gratuit). Je vous recommande d'y aller, nous sommes dans la dernière semaine de l'exposition.

 

Expo-les-colonies-francaises.JPG

Les-territoires-francais-d-Amerique.JPGLes-auteurs-de-l-exposition.JPGPoitiers, Médiathèque François-Mitterrand, Vendredi 9 Mars 2012, vers 17H.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 03:09

Dimanche, à 2 heures, il sera 3 heures

Changement-d-heure-mars-1981.JPG

 

TOUTE L'EUROPE A L'HEURE D'ETE

 

Pour la première fois, dimanche à 14h G.M.T. (2h, heure française), tous les pays du Marché commun avanceront leurs pendules d'une heure pour passer à l'heure d'été.

Cette mesure destinée à économiser l'électricité en tirant le meilleur parti de la lumière du jour entrera en vigueur simultanément dans la quasi totalité des pays européens: les dix de la C.E.E. (Allemagne, Belgique, Luxembourg, France, Pays-Bas, Italie, Danemark, Irlande, Frande-Bretagne, Grèce) et onze autres Etats (Autriche Espagne, Finlande, Norvège, Portugal, Suède, Suisse, Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Hongrie et Pologne).

Le passage simultané de l'heure d'hiver à l'heure d'été au moins dans dix pays du Marché commun, obtenu après de très longues discussions entre experts à Bruxelles, délivrera les agences de voyages, les compagnies aériennes et tous les transporteurs d'un véritable casse-tête. La nuit du samedi au dimanche a été choisie dès l'origine pour ce changement d'heure pour réduire au maximum les perturbations sur l'activité économique.

Pour l'instant, toutefois, les "Dix" ne sont pas tombés d'accord sur une date pour le retour à l'heure d'hiver: ce sera le 27 septembre pour les pays continentaux et le 25 octobre en Grande-Bretagne et en Irlande.

L'application de l'heure d'été, en réduisant l'utilisation des lampes électriques, permet d'économiser chaque année 300.000 tonnes de pétrole ce qui représente une semaine de circulation ou 6 à 7 pour cent de la consommation des avions.

 

La Nouvelle République, Vendredi 27 Mars 1981.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le Marronnier
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:34

Logo NR 21 Mars 1975

 

Les-petits-candidats-et-les-parrainages.JPG

 

Les duettistes et tous les autres

 

Un impitoyable engrenage pré-électoral fondé sur la stratégie logiquement égoïste des "grands" candidats, et sur une loi d'organisation fixant haut - 500 signatures d'élus qui seront rendues publiques - la barrière des parrainages de candidatures, restreint inexorablement l'éventail des candidats.

MM. Giscard d'Estaing et François Mitterrand sont immédiatement tombés d'accord sur une règle du jeu complice pour cette campagne. Il y aurait eux deux, les vedettes, face à face et en vedette. Et puis les autres tous les autres.

M. Marchais a sèchement dénoncé ce "numéro de duettistes" de MM. Giscard d'Estaing et Mitterrand. Mais la stratégie était inévitable. Et d'ailleurs MM. Chirac et Marchais n'ont, dans leur propre démarche, pas plus de souci pour les autres candidats.

Les quatre leaders politiques ont, en effet, verrouillé à leur profit exclusif les parrainages. Ils ont demandé - ou laissé comprendre - aux élus porteurs de leur couleur politique de ne pas accorder de soutiens aux autres candidats.

Et au demeurant, l'auto-censure est là, pour bloquer toute velléité libertaire d'élus de petites communes qui auraient bien aimé donner leur appui à un Lalonde, une Bouchardeau, voire un Coluche, mais qui n'en feront rien sachant que cet appui sera rendu public par le Conseil constitutionnel, avec toutes les conséquences financières, politiques et administratives qui pourront en découler pour eux et leur commune.

Au bout du compte les "petits" candidats risquent donc d'être préalablement écartés. C'est ce qui explique le S.O.S lancé par Brice Lalonde, candidat écologiste, qui n'arrive pas à obtenir ses 500 signatures (il en est à 310).

Bien sûr, il faut un minimum de dignité à la campagne présidentielle. Et il convient d'empêcher que n'importe qui puisse utiliser la tribune offerte pour y faire de la publicité y dire n'importe quoi.

Mais les arguments écologiques par exemple ne méritent-ils pas d'être entendus? De même le P.S.U. a lancé en France certains courants de réflexion (autogestionnaire par exemple) qui ont progressé, pourquoi la représentante de ce mouvement, Mme Bouchardeau, n'aurait-elle pas droit d'animer, voire d'enrichir le débat présidentiel?

Or, que peuvent faire ces "petits" candidats?

Menancer? Mme Huguette Bouchardeau évoquant "les pressions exercées pas la direction du P.S. sur ses élus" pour qu'ils ne donnent pas leurs parrainages à qui que ce soit d'autre que le candidat socialiste a laissé entendre à François Mitterrand dans la perspective du second tour: "Si François Mitterrand nous contraignait au silence au premier tour, il nous y contraindrait aussi au second". Autrement dit pas de P.S.U.: pas de soutien P.S.U. Mais est-ce suffisant?

Compter sur l'évolution des bons sentiments?

On dit que les "stratèges" giscardiens souhaitent que le courant écologiste soit représenté et pourraient ainsi aider Brice Lalonde à obtenir ses 500 signatures. C'est possible. C'est même probable. Avec une bonne publicité, M. Giscard d'Estaing ferait ainsi connaître ses sentiments écologistes. Cela lui serait bénéfique pour le second tour. D'autant qu'au premier tour, M. Lalonde pourrait drainer un maximum de voix de jeunes opposants et en priver par contre-coup M. Mitterrand...Mais dès lors cette participation des écologistes au débat présidentiel apparaît subordonnée à des stratégies électorales. Ce ne semble pas satisfaisant.

Il y a assurément quelque chose qui grippe un peu dans l'élection présidentielle dans la mesure où elle est théoriquement au suffrage universel direct mais passe d'abord par les "censures" de 500 élus et leurs partis.

 

Jean-Claude ARBONA

 

La Nouvelle République, vers le 20 Mars 1981.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 09:24

Journal El Watan Algérie

 

Une tribune de François Hollande pour El watan : «Une repentance jamais formulée»

Le 19 mars 1962, le cessez-le-feu était proclamé en Algérie au lendemain de la signature des accords d’Evian. Cet acte ne marquait pas la fin définitive des violences – loin s’en faut – mais elles ouvraient la voie au processus qui allait conduire à la fin d’une guerre cruelle.

 

La guerre d’Algérie a été un moment décisif de l’histoire contemporaine. Elle a, en France, entraîné la chute d’une République et donné naissance à la Ve République ; envoyé de l’autre côté de la Méditerranée un million et demi de jeunes soldats et provoqué la mort de trente mille d’entre eux ; arraché à leur terre natale un million de pieds-noirs ; suscité l’abandon et le massacre de milliers de harkis restés fidèle à la France. Cette guerre, en Algérie, a entraîné la destruction de centaines de villages et le déplacement de deux millions de paysans ; elle a provoqué la mort de centaine de milliers d’Algériens et la destruction durable des paysages urbains et ruraux.

Après sept ans d’un combat cruel livré entre 1954 et 1962, l’Algérie a obtenu son indépendance et la France a achevé son processus de décolonisation. La séparation de l’Algérie et de la France a produit des volontés de connaissances et des oublis. C’est en 1999, avec le gouvernement dirigé par Lionel Jospin, que la guerre d’Algérie a enfin été reconnue et nommée sur la scène culturelle et politique. Aujourd’hui, entre une repentance jamais formulée et un oubli forcément coupable, il y a place pour un regard lucide, responsable sur notre passé colonial et un élan confiant vers l’avenir.

Nous le devons à nos aînés pour que leurs mémoires soient enfin apaisées. Nous le devons à notre jeunesse, car le travail de la mémoire ne vaut que s’il est aussi une promesse d’avenir. Cela vaut pour la gauche française dans le regard qu’elle porte sur sa propre histoire. Cela vaut aussi pour la France et pour l’Algérie.

Aucune avancée en la matière ne pourra être unilatérale. Tous les ans, en tant qu’élu de Corrèze, j’assiste aux commémorations du 19 Mars devant le Monument aux morts en présence des anciens combattants. Dans leurs regards, le soulagement de l’arrêt des combats et du retour au foyer se lit encore, avec l’indélébile souvenir des camarades qui ne sont pas revenus. Je connais leur attachement à la commémoration de cet événement historique. Je le respecte.  

Je pense également aux harkis, condamnés par l’Algérie et rejetés par la France, qui ont enduré un interminable calvaire et ont été abandonnés dans des camps qui devaient être provisoires. La France leur doit le respect et la reconnaissance de son abandon.
Je pense aux familles rapatriées d’Algérie, déracinées, qui ont emporté avec elles une partie de leur vie et une mémoire douloureuse, encore vive aujourd’hui. Elles ont transmis à leurs enfants le souvenir de leur terre natale, où ils ne sont pour beaucoup jamais retournés. Elles ont droit au respect de la nation. Je pense aux immigrés algériens qui vivent dans notre pays, qui partagent son histoire et qui ont vécu la tragédie du conflit jusque sur le sol français. En me rendant, il y a quelques mois sur le pont de Clichy pour le 50e anniversaire du 17 Octobre 1961, j’ai voulu rappeler ce jour où des Algériens, qui manifestaient pacifiquement, ont été tués. Aux enfants de ces immigrés, qui se sont sentis exclus de la communauté nationale du fait des déchirures du passé, je dis qu’ils ont toute leur place dans l’histoire de notre pays.

Je pense enfin aux stigmates laissés par la violence de la guerre, à la souffrance des familles des Français et des Algériens qui ont laissé leur vie, y compris après le cessez-le-feu. Mais pour que cette histoire entre de manière apaisée dans notre passé, un travail de mémoire est nécessaire. La guerre d’Algérie, sombre période de la conscience nationa1e, sort ainsi des turbulences passionnelles et du traumatisme collectif pour s’offrir, enfin, à l’examen de l’historien. Les jeunes générations font déjà la France et l’Algérie de demain, et n’ont aucune responsabilité dans l’affrontement d’hier, peuvent ainsi lire cette page avec méthode, loin du bruit et de la fureur longtemps entretenus par leurs aînés, acteurs de cette histoire. La France et l’Algérie ont un travail commun à mener sur le passé pour en finir avec la «guerre des mémoires». Pour passer à une autre étape afin d’affronter les défis communs en Méditerranée. Pour que l’avenir se construise ensemble. Nous avons tant de choses utiles et belles à faire dans une même perspective. Celle du respect mais aussi du dépassement. 

François Hollande

 

Pris sur El Watan.com, le Lundi 19 Mars 2012.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg