Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 08:52

Ce n'est pas l'épisode de notre histoire contemporaine que je maîtrise le mieux, et je dirais même hélas, car cela s'inscrit dans la droite continuité des jours sombres français durant le XXème siècle. Le drame du 17 Octobre 1961, dans lequel on retrouve un certain Maurice Papon dans le rôle, ici de l'odieux préfet de Paris, a subit durant des décennies une loi du silence, une omerta médiatique et politique digne des règles contraintes et forcées de la Corse traditionnelle.

C'est avec l'Algérie en tête que débute les années 60 dans ce qui va devenir au sens propre du terme, l'Hexagone. La police, du fait de consignes, de couvertures, mais aussi de trucages (circulation de fausses infos), retrouvera des comportements dignes de celle des années de collaboration.

50 ans après, on ne connaît pas le nombre de morts exacts. Par ailleurs, cet évènement a été aussi oublié par l'Histoire du fait d'un autre soir meurtrier, celui du massacre de Charonne du 8 Février 1962. Evidemment, du côté de l'Etat, profil bas: archives verrouillées ou détruites, communication officielle et censure. On estime entre 50 et 200 morts, bien que les sources divergent, sans oublier les nombreux cadavres repêchés des jours durant en aval de Paris, dans la Seine.

Malgré cela, longtemps la France n'a pas voulu voir, entendre, savoir ce qu'il s'était passé ce jour là. Mieux, Maurice Papon, a continué de "servir" la République, en tant que ministre du Budget de 1978 à 1981 dans le troisième gouvernement Barre, qui lui aussi n'aimait pas trop les Juifs.

Alors dans un premier temps, je vous invite à regarder cette vidéo, avec l'appui de l'INA, qui est une commémoration en 1997 de l'évènement, 36 ans après. Avant, on ne trouve pas grand chose sur le sujet, disons peu ou pas du tout avant 1990 environ.

Puis dans un second temps, une archive (et je remercie Vincent, l'ami du bourbon) de France Inter de Janvier 2007: Rendez-vous avec X, où Monsieur X nous renseigne davantage sur le contexte de cette fin d'année 1961, dans une époque où, quand il y avait un mort lors d'une manifestation, cela ne choquait en aucun cas autant la population que cela ne le serait aujourd'hui.

Et enfin, une archive bonus hallucinante: une interview de Maurice Papon de Novembre 1960, sur l'ouvrage qu'il venait alors de publier: "L'ère des responsables", où l'on apprend que le même Papon qui a participé à l'organisation de la déportation, et qui en 2002, grâce à un arrêt du Conseil d'Etat "Papon" rendra corresponsable l'Etat de ces actes dans les années 1940, bref, que le brutal Préfet de Paris était attaché à "une philosophie en action".

Dans la gueule des Maghrébins.

 

JT FRANCE 2 20H, 16 Octobre 1997

Rendez vous avec X (Janvier 2007)
17 octobre 1961
Il s'agit de l'une des pages les plus noires de notre histoire contemporaine : la répression de la manifestation algérienne du 17 octobre 1961. Ce jour-là, ou plutôt cette nuit-là, les forces de l'ordre, policiers, gendarmes, CRS confondus ont fait preuve d'une violence inouïe, rarement vue sur le territoire français. Un véritable déchaînement au coeur de Paris qui a sans doute fait au moins 200 morts parmi les manifestants. Et pendant plusieurs jours on repêchera régulièrement des cadavres dans la Seine.
Pourtant, ces événements sanglants passeront presque inaperçus. Il est clair que la France n'a pas voulu voir. Et d'abord parce que les victimes étaient des indigènes, comme on disait à l'époque. C'est à dire des Français de seconde zone. Cet aveuglement sera tel que les autorités, à commencer par le préfet de police Maurice Papon, pourront longtemps prétendre que seuls trois hommes ont trouvé la mort ce 17 octobre 1961. Et encore l'un d'entre eux, un européen, n'aurait-il été victime que d'une crise cardiaque.
Censure, indifférence, mensonges, amnistie précipitée se seront donc conjugués afin que ce massacre soit rejeté dans les oubliettes de l'Histoire. Et il faudra presque 30 ans et l'ouverture du procès de Maurice Papon pour crimes contre l'Humanité pour que la vérité, accablante, émerge peu à peu.
Mais le plus étonnant n'est peut-être pas là. Pourquoi, alors que la paix en Algérie semblait pratiquement acquise en cette fin 1961, une manifestation pacifique a-t-elle été réprimée de façon aussi meurtrière ? Quels étaient les mobiles des uns et des autres ? Qui avait intérêt à noyer dans le sang ce sursaut de fierté des Algériens de France ?
Monsieur X essaie de démêler les fils d'une affaire qui demeure une tache indélébile sur l'histoire de notre pays.

TELEVISION FRANCAISE 25 NOVEMBRE 1960
UN PREFET PHILOSOPHE
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 10:12

Je me marre juste à l'idée de penser à ceux qui vont taper "film de boules" sur Google ou Yahoo, et qui vont tomber sur...PPP, comme c'est déjà arrivée avec "   Le Pénis de Monsieur Echo" ou encore avec les " coquines allemandes"!

 


  Norman, Fin Mai ou Début Juin 2011 (saurez-vous trouver THE indice temporel?)

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 10:29

Et dire qu'en cette même année 2011, l'Espagne a descendu la vitesse maximale de 120 à 110 Km/H sur autoroute, pour faire des économies dans un second temps, le premier consistant...à dépenser de l'argent pour changer tous les panneaux!

 

A-10-sortie-Bordeaux.JPGL'autoroute A10, au nord de Bordeaux (après un beau Bordeaux-PSG), Lundi 3 Mars 2008, vers 00H10.

M Le magazine du Monde

Rouler plus vite est-il bon pour la croissance ?

Les questions subsidiaires. – Le Royaume-Uni envisage de relever de 70 à 80 miles (soit de 112 à 128 km/h) la vitesse maximale autorisée sur autoroute.
 

 

Par Jean-Michel Normand (07/10/2011)

 

Considéré comme une référence en matière de sécurité routière, le Royaume-Uni envisage de relever de 70 à 80 miles (soit de 112 à 128 km/h) la vitesse maximale autorisée sur autoroute. Les arguments avancés par le gouvernement ont de quoi surprendre. Il ne s'agit pas de s'aligner sur la France ou de se rapprocher de l'Allemagne qui n'impose aucun plafond sur une partie de ses autoroutes. Dans le Times daté du 30 septembre, Philip Hammond, le ministre chargé des transports, explique que le temps est venu « de remettre la Grande-Bretagne sur la voie rapide de l'économie mondiale ».

Selon lui, la mesure qui entrerait en vigueur en 2013 « permettra de gagner des centaines de millions de livres en réduisant la durée des trajets ». Autre argument : 49 % des automobilistes ne respecteraient pas la limitation, ce qui laisse penser que la réglementation n'est pas adaptée. « Nous vivons dans une démocratie régie par la gouvernance par consensus » a rappelé le ministre. Dernière salve : « La sécurité ne peut pas être le seul élément à prendre en considération lorsqu'il s'agit de déterminer une vitesse-limite. » Selon un groupe d'études parlementaire, le relèvement de la vitesse devrait engendrer une augmentation de 5 à 10 % des accidents. Le souci de l'environnement ne semble pas non plus au coeur des préoccupations du gouvernement. Pour le Royal Automobile Club (RAC) de Grande-Bretagne, un gain de 16 km/h équivaut à accroître de 20 % la consommation d'un véhicule.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:28

Et pourquoi pas un bourricot dans les bus de Vitalis?

Logo Centre Presse Jaune 1982

Logo de Centre Presse, Vendredi 31 Décembre 1982.

 

Kali-l-elephant-dans-le-metro-1978.JPG 

Kali, 6 ans, 1m60, 900 kilos, a pris le RER à la station Auber, tout près de l'Opéra à Paris, et cela pour se rendre à St-Germain-en-Laye assister sur l'Esplanade du Château à l'inauguration du Cirque Médrano sous le chapiteau de Jean Richard. Kali, accompagnée de son guide et d'un clown, a pénétré dans la station du métro, trompe en l'air, a consulté le plan du réseau, puis au ébahissement des voyageurs, s'est assise sagement sur le quai avant de pénétrer dans un wagon de le rame du RER, encouragée, un peu, en cela par ses "cornacs" (AGIP).

 

En Une de Centre Presse, début Mars 1978.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 03:47

En 2012: que fera-t-on: Maintien, aménagement de la réforme Woerth ou remise à plat générale du dossier?

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

Plateau financement de la retraite

C'EST A VOUS - 13/10/1981 - 18min07s

 

Dominique STRAUSS-KAHN, professeur d'économie à Paris 10 à Nanterre, est interviewé en plateau par Annick BEAUCHAMPS, à propos du financement de la retraite : il pose le problème en termes de solidarité entre générations et explique le système de capitalisation en vigueur en Allemagne, puis répond aux questions des téléspectateurs. Il s'agit de son premier passage à la télévision.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 08:14

Des questions toujours d'actualité, entre progrès technique et confidentialité des données personnelles

 

Logo NR 21 Mars 1975

 

Photo-moyen-de-paiement-electronique.JPG

 

Tout commença par les pièces sonnantes et trébuchantes; puis vint le papier, billets et chèques; voici venu le temps de l'argent magnétique et informatique. Le paiement électronique est pour demain. Dès février 82, va être lancée dans le centre de Lyon une expérience de paiement automatique par carte magnétique qui concernera l'ensemble des établissements financiers et bancaires de la ville et pas moins de 200 commerçants. Si cette expérience réussit, elle sera étendue à l'ensemble de l'agglomération dès 1983.
Depuis deux ans déjà, à Bourg-en-Bresse, la Banque Régionale de l'Ain a installé "avec un succès complet" 27 guichets automatiques, ainsi que des terminaux d'ordinateurs chez 130 commerçants. A Saint-Etienne enfin, dans le courant du deuxième semestre 82, de semblables "Terminaux Points de Vente" offriront aux clients les mêmes services informatiques grâce à une carte multibanques.
Le principe des cartes à mémoire par micro-processeur est simple: une somme est inscrite dessus magnétiquement avec possibilités régulières de recharges. Les achats sont réglés au moyen de cette carte qui enregistre immédiatement toute opération. La mise à jour du solde restant est donc instantanée. Un code secret de 4 à 5 chiffres connu de son seul détenteur semble être la parade imparable contre toute escroquerie. Dans l'expérience lyonnaise, chaque commerçant transcrira les transactions financières sur une bande magnétique qui sera traitée le soir même sur ordinateur de sa banque. Un autre ordinateur effectuera dans un deuxième temps les règlements interbanques. Ce système est dit "off line", puisque l'ordinateur n'est pas relié directement à la carte magnétique.

A Bourg-en-Bresse, comme à St-Etienne l'an prochain, l'expérience est "on line". Des commerçants étant pourvus de "Terminaux Points de Vente", les opérations financières sont donc immédiatement enregistrées et comptabilisées à l'ordinateur central de la Banque Régional de l'Ain.

Alors que dans l'Ain une seul banque a lancé ce système "on line" dans celle de St-Etienne au contraire, la quasi totalité des établissements financiers se sont entendus pour placer plus de 200 terminaux chez les commerçants. Cette expérience sera la plus ambitieuse qui aura été tentée en France puisque tous ces terminaux seront connectés à l'ensemble des banques et que l'acheteur comme le vendeur auront le débit et le crédit immédiats de leurs comptes respectifs.

Nous sommes de plain-pied dans l'ère informatique: le dire est déjà une lapalissade en 1981. La révolution du paiement électronique semble inéluctable. Comme pour la nouvelle carte d'identité informatisée qui est entrée en circulation le 5 janvier dernier, des questions déontologiques ne manqueront pas de se poser lors de la mise en place généralisée de "Terminaux Points de Vente" à travers l'hexagone. On sait que les dispositions qui ont été prises pour la nouvelle carte d'identité pour éviter toute atteinte aux libertés.

Il est possible dès maintenant d'évaluer les difficultés, les avantages, voire les dangers du paiement électronique:

-Les difficultés d'abord dans la généralisation des cartes magnétiques. Condition sine qua none, il faut un accord entre toutes les banques. Un tel accord difficile, semble possible: le tournant a déjà été pris en effet avec les "Cartes Bleues" et les "Points d'Argent" qui regroupent C.C.P., banques populaires et banques privées.

-Les avantages. La souplesse, la rapidité et la facilité d'utilisation sont aussi bien évidentes pour l'acheteur que pour le vendeur. Les avantages financiers ne sont pas moins évidents pour les banques: le coût d'un chèque est en effet pour elles très lourd puisqu'il oscille entre 3 et 5F. Sans les supprimer, on peut penser que la carte magnétique en limitera considérablement l'emploi...elle risque aussi, revers de la médaille, de limiter l'emploi du personnel bancaire.

-La protection du client. La ligne magnétique sur laquelle est inscrite le montant du compte est bien sûr invisible: cette sorte de carte aveugle est source d'erreur et de malveillance. A chaque opération financière, un document comptable est nécéssaire; une imprimante devrait être ainsi incoporée au terminal. On sait d'autre part que la connexion avec l'ordinateur s'opère grâce à un code secret: ce sera le client qui tapera, confidentiellement chez le commerçant même, ce code secret. En ce qui concerne les dangers de vol, toute erreur entraîne le verrouillage du micro-processeur et toute manipulation inexacte répétée son autodestruction.

Quatrième danger possible avec un système "on line": quelle seront les informations données par le "Terminal Point de Vente" sur le compte du client? Le commerçant aura-t-il le droit d'interroger l'ordinateur pour connaître l'état des finances de son client?Il semble d'ores et déjà que non: les informations n'iront que dans un seul sens, terminal-ordinateur; il n'y aura donc pas de retour de l'ordinateur au terminal. Enfin, les banques offrent maintenant à leurs clients la possibilité et le droit de connaître l'intégralité des renseignements les concernant sur leur fichier informatique.

Le vrai et grand danger de l'informatique dans ces questions financières comme dans toutes les autres - rappelons que le secret bancaire existe - est l'interconnection des fichiers. Mais ceci est une question, hautement politique.

 

Gilles TOUZALIN

 

La Nouvelle République, Lundi 12 Janvier 1981.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 09:09

La-ludi-et-un-bus-rue-hugo.JPG

Bus-bloque-par-spectacle-expressifs.JPGPassage-du-bus-foule-ecratee.JPGBus-vitalis-fend-la-foule.JPGPoitiers, rue Victor Hugo, Samedi 8 Octobre 2011, vers 17H10. Le spectacle s'est interrompu, le bus fut applaudi, et le spectacle a repris. Et moi je suis parti.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 08:55

Hélas le petit pot pour accueillir l'étron royal ne sera disponible...que dans la version 2!

 

Chaise-percee-emmaus.JPGAu Emmaüs Poitiers-Saint-Benoit, Samedi 10 Septembre 2011. Le siège coutait 20€ (131 Francs).

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg