Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 12:59

Et en plus de ça, il a vraiment le look du mec pas content: veste en cuir et bandana rouge, comme à la grande époque de Renaud!

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

Le Vidéomaton, d'où est extrait cette séquence en date du 29 Décembre 1984 sur Antenne 2, était une emission où chacun pouvait profiter de quelques secondes pour passer une annonce, un message. Evidemment, cette vidéo est le morceau le plus connu de tous les passages que cet objet télévisuel eighties a pu proposer.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 12:45

Avec en bonus la leçon de morale de Centre Presse! Centre Presse, Novembre 1979.

Angle-rue-Orillard-et-Jaures.JPGPrès de 31 ans plus tard, à l'angle des rues Jaurès et Orillard, Poitiers, Vendredi 3 Septembre 2010, vers 10H.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 02:52

La Place d'Armes du futur commence peu à peu à prendre forme!

Hotel-de-ville-arbre-et-nouveaux-reverberes.JPG

Tout-premier-nouveau-reverberes.JPG

Pose-d-une-second-reverbere.JPGRéverbère au sol et debout

Printemps-et-1er-reverbere-installe.JPGPoitiers, Mercredi 22 Décembre 2010, peu avant 11H. Le tout premier candélabre est installé, et, pour la blague c'est le seul dont les contours extérieurs ne fonctionnaient pas lors du grand allumage, le vendredi soir suivant. Pour retrouvez les photos des précédents réverbères résidant en ces lieux, voici un petit lien, made in PPP!Nouveaux-reverberes-place-d-armes.JPG

Nouveaux-lampadaires-avec-Printemps.JPGNouveaux-reverberes.JPGNouveaux-lampadaires-et-hotel-de-ville.JPGNouveaux réverbères PoitiersPoitiers,  Vendredi 24 Décembre 2010, vers 17H45.

Petit point de vocabulaire, recherché dans mon dictionnaire Larousse de 1993:

CANDELABRE (n.m., latin: candelabrum, de candela, chandelle): définition 2: Lampadaire de voie publique.

LAMPADAIRE (n.m., latin médiéval: lampadarium): Dispositif d'éclairage d'appartement ou de voie publique, à une ou plusieurs lampes montées sur un support élevé.

REVERBERE (n.m;). Vieilli. Appareil comportant un dispositif d'éclairage à réflecteurs, pour l'éclairage des lieux publics.

En ayant à votre disposition ces informations, libre à vous de les nommer tel que vous le désirez.

Toujours est-il qu'ils ont une bonne allure, et que tenez-vous bien, ils me plaisent, sachant qu'en plus de cela, ils sont très peu voraces en énergies, ce qui est un plus non négligeable. Voici par ailleurs ce que l'on peut lire sur ce sujet sur le site de la mairie.

J'ai mis à part cette dernière photo, car sachez que ce candélabre pris sous cet angle me fait tout bonnement penser à...une soucoupe volante. C'est capillotracté allez-vous penser, mais je l'interprète ainsi, et il sera à l'avenir très difficile de m'ôter cette idée de l'esprit. Et je dis ça, je dis rien, mais je le dis quand même, ma pseudo soucoupe volante(du passé ou du futur), elle a fière allure tout de même, non?Lampadaire-style-soucoupe-volante.JPG

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 15:36

Merci pour tout...

Mon Casio Exilim Ex Z65, Vendredi 26 Juin 2009, vers 17H30.

 

Voilà, c'est fini. A cause de ma maladresse. Mon petit jouet n'est plus. Je m'en veux terriblement: c'est à cause d'un excès de confiance de ma part que l'appareil a fait une chute dont il ne peut plus se remettre: l'objectif est mort. J'ai beau avoir tenté de le démonter pour voir se que je pourrais faire, mais au final, mes compétences s'avèrent bien trop limitées dans ce domaine.

Je l'ai eu le Mardi 9 Octobre 2007, sur les coups de 23H pour mon anniversaire: c'est Jules qui a pris la toute première photo.

J'ai mis accidentellement un terme à son brillant parcours aujourd'hui, Dimanche 26 Décembre 2010, peu après 13H, en me baladant pour prendre des photos de Poitiers. Entre temps, j'ai réaliser avec lui environ 20000 clichés, oui, j'ai exécute avec le même geste 20000 fois en un peu plus de 3 ans. J'ai appris à faire des photos avec lui, bien que ces temps-ci, ses compétences commençaient à me paraître limitées. Mis devant le fait accompli, il va falloir que j'investisse, car au final, il s'avère que je suis dépendant à la photo, que je ressens un véritable besoin d'en faire, ou plutôt, que je ressens un manque en me disant que je n'ai pas la possibilité d'en faire. Évidemment, avec le stock de photos que je possède sur ma bécane, PPP continuera de fonctionner, rien ne changera là dessus.

J'ai tout fait avec lui, et pourtant, il me restait encore tant de choses à faire. En Juin 2009, déjà, il avait eu des soucis, mais grâce à la garantie, j'ai pu l'envoyer sans frais chez Monsieur Casio pour qu'il puisse le guérir. Mais aujourd'hui, plus rien à faire. A l'époque, j'avais pondu un article où j'exprimai un souhait: celui de pouvoir faire des photos avec mon petit Casio de la France d'après-Sarkozy, que ce soit en 2012 ou en 2017. C'est raté et par ma faute. Au lendemain de Noël, je me sens con, je l'ai mauvaise. Je ne suis pas prêt d'oublier une telle leçon.

Merci pour tout les services rendus et les joies qu'il m'a procuré. Tout comme mon premier téléphone portable (un vieux Trium...), je ne le jetterai pas, je le remettrai dans sa petite boîte: souvenir, souvenir...

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 12:36

http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg

Logo NR 21 Mars 1975Giscard-Noel-1977.JPG

En Une de la Nouvelle République, Lundi 26 Décembre 1977.

 

Légende:

"C'est à Authon (Loir-et-Cher) que le Président de la République et Mme Giscard d'Estaing, entourés de toute leur famille, ont passé les fêtes de Noël. Après avoir célébré, vendredi, leur noces d'argent dans la chapelle du château du Fresne, le couple présidentiel a assisté à la messe de minuit dans la petite église d'Authon."

 

Le-Noel-77-de-Giscard.JPGLa Nouvelle République,Lundi 26 Décembre 1977.

 

Deux choses à constater: l'arrivée tonitruante de la star en Matra-Simca Rancho sur la place du village, et enfin, ce bref extrait de l'article: "Il s'est refusé à toute déclaration, se bornant à nous expliquer qu'il passait un excellent séjour". Je vus laisse imaginer cette drôle de séquence du réveillon de Noël 77. D'ailleurs, vous pouvez retourner ICI sur l'édition 1976 de Noël.

Il y a fort à douter que la Giscard family se soit laissée aller à quelques pas de danse sur ce morceau de Salsoul Orchestra de 1977: I Wish You A Merry Christmas.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 00:12

Une fois encore, un Noël de l'espoir dans le monde, qui finira un jour par être meilleur...

Une-CP-Noel-1977.JPGEn Une de Centre Presse, Samedi 24 Décembre 1977.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:38

Le temps de la procédure de marchés publics est venu: tout d'abord la phase de dialogue compétitif!

Résultat des courses en juillet prochain, en espérant que l'attribution du marché ne soit pas une source de contestation devant les tribunaux...

Pendant ce temps-là, le vieux Parc Lescure s'effrite: le temps presse!

Remplisssages-travees-Chaban.JPG

Le virage Nord du Stade Chaban-Delmas, Mercredi 25 Novembre 2009, vers 20H, 45 minutes avant la 5ème journée de Ligue des Champions, avant le match Bordeaux-Juventus de Turin (2-0).

Logo SUD OUEST 2000

7 décembre 2010 08h29 | Par Xavier Sota

Futur grand stade de Bordeaux : match de dossiers ce matin

Les candidats à la construction, Vinci, Bouygues et Eiffage, doivent remettre leur offre ce matin à la mairie de Bordeaux

 

Trois gros dossiers atterriront dans la journée à la mairie de Bordeaux. Les constructeurs candidats à l'édification du grand stade rendent leur copie aujourd'hui dans le cadre du partenariat public-privé lancé par la Ville de Bordeaux. Il n'y a pas grand secret sur leur identité, puisqu'il s'agit des trois mastodontes de la construction, qui s'étaient positionnés dès le printemps dernier : Vinci, Bouygues et Eiffage.

C'est une étape importante dans ce dossier : la phase de « dialogue compétitif » démarre. Trois mois durant lesquels, les candidats devront affiner leur proposition pour rentrer dans le cahier des charges fixé par la Ville de Bordeaux. Les grands oraux débutent, eux, à la mi-décembre. Les propositions définitives seront déposées au printemps (en mai). Et le vainqueur sera désigné au mois de juin. On saura alors si, oui ou non, le grand stade verra le jour dans le quartier du Lac. Alain Juppé, le maire de Bordeaux, n'a jamais caché qu'il était prêt à jeter l'éponge si les offres n'entraient pas dans le budget que la Ville s'est fixé.

 

Budget trop court

 

Justement, ce budget semble un peu court. Avec « seulement » 165 millions d'euros (1), aucun des trois candidats n'entre dans cette enveloppe, dévoile une source proche du dossier. Mais de préciser : « C'est tout l'enjeu des semaines qui viennent, c'est le principe du dialogue compétitif, les atouts majeurs ne seront pas abattus tout de suite. »

Il est vrai que, pour un stade de cette taille (43 500 places), les prix se situent un cran au-dessus. Soit une fourchette comprise entre 200 millions et 250 millions d'euros. L'écart est considérable. Ce qui ne signifie pas que le dossier soit planté. De fait, les constructeurs, pour s'y retrouver, peuvent faire évoluer certaines clauses : l'implantation de commerces - mais la zone est saturée, et le président de la CUB souhaite geler les implantations ; modifier les contours du loyer que recevra le constructeur qui exploitera et entretiendra le stade pendant trente ans avant de le remettre à la collectivité. Il reste des marges de manœuvre.

Poids lourds

Il est vrai que le projet constitue un enjeu de taille, tant pour la ville et son agglo - le stade Chaban-Delmas est guetté par l'obsolescence, comme l'atteste la fermeture de 1 500 places pour cause de chutes de béton - que pour les Girondins de Bordeaux, de même pour les constructeurs. Ces derniers ont d'ailleurs pris soin de s'entourer de poids lourds de l'architecture. Vinci s'est attaché les services de Jacques Herzog et Pierre de Meuron. Parmi leurs réalisations phares, le stade dit « du nid d'oiseau », bâti à Pékin pour les Jeux olympiques, ou encore l'Allianz Arena de Munich, présenté comme le stade moderne par excellence. Eiffage présentera pour sa part un projet des Bordelais Pierre Ferret et Luc Arsène-Henry. Le premier est un spécialiste des stades, il a remporté le marché du futur grand stade de Lille (300 millions d'euros), le second a signé de nombreux bâtiments industriels dans l'agglomération bordelaise et ailleurs. Enfin, Bouygues a choisi le duo Denis Valode et Jean Pistre. Ils ont notamment réalisé la transformation des entrepôts Lainé à Bordeaux en centre d'arts plastiques contemporains.

Bref, les semaines qui viennent se révéleront décisives. Reste une ombre au tableau, mise en avant par les opposants au grand stade : aucune étude sérieuse n'a été engagée pour connaître le coût d'une réhabilitation complète du stade Chaban-Delmas, qui fêtera prochainement ses 73 ans.

 

(1) 100 millions d'euros seront versés par les Girondins sous forme de loyer, 20 millions d'euros par l'État dans le cadre du plan grand stade, et 45 millions fournis par Bordeaux, la CUB et le Conseil régional.

 

Par ailleurs, sachez que la municipalité bordelaise s'estime satisfaite des offres proposées, mais attend de la phase du dialogue compétitif de permettre de faire baisser le tarif du grand stade: en effet, la mairie souhaite que le prix du stade s'élève au maximum à 165 millions d'euros (plus de 1 milliard de Francs...). Cette phase de discussion doit amener chacun des candidats à diminuer la note finale, sachant que l'ojectif dixit la mairie est de réaliser un équipement "moderne sans être luxueux". Bien évidemment, la procédure est très encadré et la moindre erreur pourrait coûter très cher à l'Etat, aux collectivités engagées dans ce projet  (le Conseil Général de la Gironde n'a pas mis la main à la poche...), ainsi qu'au club des Girondins de Bordeaux.

"Pendant toute la procédure, jusqu'au choix du lauréat par le maire, la Ville ne peut pas divulguer le projet d’un candidat à un autre candidat, ce qui de fait lui interdit toute communication sur les projets. Toute infraction à cette règle imposée par la loi, peut mettre en péril le projet en cas de recours d’un des candidats considérant qu’il y a eu rupture d’égalité de traitement.", indique la mairie.

Tout-en-bas-du-virage-nord-Stade-Chaban-Delmas.JPGBordeaux, virage Nord du Stade Chaban-Delmas, Mercredi 25 Novembre 2009. Au tout dernier rang des tribunes, on n'y voit vraiment rien...

 

A un journaliste de Sud-Ouest affirmant que la fréquentation moyenne du stade est en baisse de 3000 personnes par rapport à la saison passée, le propriétaire du club, Nicolas de Tavernost met cette chute sur le dos de la crise économique et du mauvais temps, entre autres. Il y a certes une part de vérité, cependant il est impossible de nier que la médiocrité du jeu et des performances des Girondins n'y sont pour rien. Et payer 15€ pour s'emmerder (par exemple lors du récent nul sur toute la ligne Bordeaux-Rennes) dans le froid durant 1H45, ça ne fait franchement pas rêver. Jean Tigana et ses joueurs ont aussi leur part de responsabilité.

Mais il est vrai que ce bon vieux Parc Lescure est en fin de vie, et chaque année, il se montre assez gourmand en termes de réparations, entretiens, à hauteur d'un million par an. Et il me manquera ce stade quand les Gigis déménageront en 2014-2015...

D'ailleurs dernière question qui va rester en suspend: quel sera le nom du futur stade? Naming, nom du quartier où il sera implanté, une personnalité? Pour ma part, je serais favorable d'éviter le naming (une entreprise donne son nom au stade sur une période donnée en échange d'une rémunération régulière, comme la MMA au Mans, qui donnera 1 million d'euros pendant 10 ans pour que l'enceinte mancelle porte le nom de MMA Arena), et j'aimerai bien que ce stade soit baptisé "Aimé Jacquet" pour l'ensemble de son oeuvre au service des Girondins, en tant qu'entraîneur (1980-1989), ainsi que de l'Equipe de France (1994-1998).

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 01:15
La Nouvelle République, Mardi 10 Août 1976. Cette fin du monde nous été annoncée par Jacques Webert, un habitant de Cabariot (17). A forciori, je crois qu'il a eu tort...

Il reste 729 jours avant la fin du monde, sachant que d'autres fin du monde ont été prédit pour 2014 et d'autres dates. Tout un tas de rumeurs et autres scénarios allambiqués circulent sur le net, des abris sont vendus à prix d'or aux Etats-Unis, bref une ambiance digne des plus grands films catastrophes se met doucement en place, sachant que pendant ce temps là, des petits se frottent les mains en faisant de superbes affaires. Ca va être beau le lendemain, le 22 Décembre, quand il faudra aller au travail, ou encore penser du coup à faire la liste des cadeaux de Noël auquel on ne pensait pas assister. Bref, il faudra vivre, tout simplement: the show must go on.
Mais, dans cette histoire, il y a déjà des perdants: ainsi, le petit village de Bugarach, dans l'Aude (11), se situant dans le massif des Corbières est la première victime de tout ce ramdam: en effet, dans un papier du Bigaro de ce Mardi 21 Décembre 2010, on y apprenait que selon ces affabulateurs, cette commune serait l'endroit où il faudrait se trouver pour être sauver, grâce au Pech, le point culminant des Corbières. Les Bugarachois(es) voient depuis quelques défiler et s'intaller des personnes, des groupes en tout genres, et quelques phénomènes, comme des gens se promenant nus dans le village, d'autres proposant des réflexions sur la pensée cosmique; bref, selon eux, Bugarach dans 729 jours sera the place to be.
Le scénario de la fin du monde quant à lui est assez ambigü: pour certains les entrailles de la Terre vont s'ouvrir, tandis que pour d'autres, le ciel nous tombera sur la tête au sens propre du terme; en effet une planète hypothétique répondant au nom de Nibiru se baladerait dans la galaxie et foutrait le bazar en passant près de la Terre, un peu comme la mythique Etoile Noire de Star Wars, qui grâce à son arme de la mort, peut détruire instantanément n'importe quel objet céleste. Ca, c'était en 1977. Evidemment, d'autres hypothèses sont émises, tel que des extra-terrestres, une inversion des pôles (on passerait en Europe de l'hiver à l'été en quelques instants, tiens tiens, intéressant!).
Cependant, bien que ces histoires peuvent amener à sourire, elles sont cependant à prendre en considération par les instances politiques: risque d'emprunts irremboursables, lutte contre les sectes, et surtout vigilance face à d'éventuels risques de suicides collectifs, et pourquoi pas, prévention face à d'éventuelles crises de panique.
Alors d'ici là, vivons heureux en attendant la suite des évènements, et sachez bien que ce genre d'histoires ne fait pas que des perdants, et qu'en plus de ça, cela fait un bon sujet de conversation à la machine à café ou au bistrot, mais qu'aussi, et au final, c'est surtout une perte de temps: pour moi à rédiger cet article, à toi, amie lectrice, ami lecteur qui aura pris quelques instants pour le lire.
Et si je suis toujours de ce monde, je prendrai un grand plaisir à le ressortir, et à le dépoussierer, le 22 Décembre 2012 au matin!
Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg