Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 07:34

Vers-fac-de-droit.JPGBureaux-IPAG-vides.JPGVerdure-sur-pave-campus.JPGAutour de l'IPAG, la verdure finit toujours tôt ou tard par s'imposer.

Aucun doute possible: c'est bien les vacances sur le campus.Biblio-universitaire.JPGJe sais, une fois encore je vais tomber dans la facilité, mais au final, cette B.U. millésime 1970 je crois, respecte parfaitement les critères de l'art du socialisme réaliste de la RDA d'Ulbricht (1960-1973). Evidemment, jeune et inconscient, je l'ai beaucoup critiqué, mais tout compte fait, cette façade mérite d'être conservée.Perspective-rue-Champlain.JPGPerspective de la rue Champlain.

Rue-Marcel-Dore.JPGLa rue Marcel Doré, en basculant de l'autre côté de l'ex-RN 151.

Route-pres-batiment-Omega.JPG

Sur le campus de l'Université de Poitiers, Samedi 7 Août 2010, entre 16H06 et 16H24.

 

Rendez samedi prochain pour la 3ème partie de cette séquence de clichés sur le campus de Poitiers, désert. Et pour les curieux, la partie I, c'était Samedi dernier.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 23:14
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 16:09

Même les objets servant aux petits plaisirs sont fièrement exhibés!

Bientôt une gamme de lubrifiants L'Oréal?

Oh my God, dit-on Outre-Manche!

 

Merci à Guillaume pour m'avoir fait découvrir cette news, et naturellement, au Petit Journal de Yann Barthès et à son équipe (Canal+, Mercredi 1er Septembre 2010).
Disons que de ce que l'on peut appeler plus que l'affaire, le dossier Bettencourt, c'est le seul truc qui prête à sourire, en plus des sempiternelles justifications...

TF1 NEWS

La vérité sur l'étrange bibelot de Liliane Bettencourt

Par TF1 News, le 02 septembre 2010 à 13h39, mis à jour le 02 septembre 2010 à 14:15

 

 

L'objet, apparu sur une photo accompagnant un article de Capital sur l'hôtel particulier de Liliane Bettencourt, avait suscité un flot de commentaires sur le web. Capital a finalement levé le voile sur l'origine de cette sculpture coquine de la riche héritière.

L'étrange bibelot de Liliane Bettencourt

La photo n'était en rien volée et n'avait pas vocation à susciter tout le bruit qui l'a entourée depuis sa publication dans Capital. On y voyait Liliane Bettencourt posant dans son bureau. Un cliché destiné à illustrer un article sur l'hôtel particulier de la riche héritière.

Mais ce qui a attisé la curiosité et l'amusement des internautes, c'était un objet trônant sur un meuble près de Liliane Bettencourt, entre une lampe à abat-jour et une tasse marquée d'une inscription "I love you" : une forme oblongue et dorée à la silhouette évocatrice... un phallus en or, tout simplement.

 

Un oubli...

 

Finalement, Capital a apporté toutes les réponses sur son site internet. Non, la présence du fameux objet sur le cliché illustrant l'article consacré à Liliane Bettencourt n'avait pas échappé à la rédaction. Et les journalistes n'avaient pas davantage jugé utile de faire de commentaire sur ce point. Non, l'existence de cet objet n'est en rien mystérieuse. En revanche, il n'aurait sûrement pas dû se trouver placé à cet endroit lors de l'arrivée du photographe...

Ce pénis doré, explique Capital.fr, était en fait un cadeau. Un présent fait "à son défunt mari par l'un de ses plus vieux amis, aujourd'hui décédé", raconte la rédaction de Capital. Un ancien domestique d'André Bettencourt, cité dans cette mise au point, détaille : "C'était un cadeau humoristique, allusion à leur vigueur, malgré leur âge avancé". Or, c'est précisément l'ancienne chambre d'André Bettencourt qui est aujourd'hui utilisée par Liliane Bettencourt comme bureau. D'où la présence du fameux objet qui a déchaîné les commentaires des internautes... "Toutefois, souligne Capital.frle personnel avait pour consigne de ranger la fameuse sculpture lorsqu'il y avait des invités. Mais le jour de la séance photo, ils ont oublié de la mettre au placard". Oubli fatal... Et la riche héritière ne semble pas davantage l'avoir remarquée parmi les divers objets posés sur le bureau...

Par TF1 News le 02 septembre 2010 à 13:39

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 23:33

ADIEU L'OEUVRE DE PIERRE VERTADIER!

Le même sort sera-t-il réservé en 2050 pour les arbres qui seront plantés dans le cadre de Poitiers Coeur d'Agglo?

Debut-vide-place-d-armes.JPG

Debut-demolition-place-d-armes.JPG

Rangee-d-arbres-reduite.JPG

Arbre-scie.JPG

En-attendant-que-l-arbre-tombe.JPG

Vers-la-chute-de-l-arbre.JPG

Arbre-pousse-pour-tomber.JPGArbre-en-tain-d-etre-scie-copie-1.JPGChute-d-un-arbre.JPG

Un-arbre-en-moins.JPGPoitiers, Place du Maréchal Leclerc, Mercredi 1er Septembre 2010, entre 9h49 et 10h23.

Rue-pietonne-et-arbres.JPGPeu-d-arbres-place-d-armes.JPGTronconneuse-en-action.JPG

Chute-d-arbre-place-d-armes.JPG

Plus-d-arbre-devant-Hotel-de-ville.JPGLes-derniers-arbres.JPGLampadaires-arbres-sepia-Poitiers.JPGPoitiers, Place du Maréchal Leclerc, Mercredi 1er Septembre 2010 entre 15h04 et 15h19.

 

Je savais certes que tôt ou tard le changement se ferait du côté de la Place d'Armes, mais je ne pensais pas que cela aurait été si rapide. En me rendant de bon matin chez mon banquier, la photo n°1 indique la surprise à laquelle j'ai eu droit, à savoir, le zigouillage des arbres de la place de l'Hôtel de Ville.

Ce sont, ou plutôt, c'étaient des tilleuls, plantés dans les années 1970-1971, étaient semble-t-il malades. Bon, je ne suis pas docteur en arbre, mais je les trouvais plutôt bien portant pour des malades, mais bon, peut-être que cela peut aider à faire passer la pillule de la phase de découpage, et accéssoirement calmer le courroux (coucou) des écolos. Cela dit, cela n'a pas empéché quelques gens de s'émouvoir (un brin de tristesse en voyant ces ravages et aussi de nostalgie, car ils les ont toujours connu, les résidents de Poitiers depuis les années 1970), tandis que d'autres n'hésitaient pas à se révolter en criant aux travailleurs de la Place d'Armes: "Assassins!", ou encore un courageux "C'est une honte!", tout en traçant leur chemin. Dommage que personne n'ait eu la fibre héroïque pour exprimer ce propos philosophique contemporaire du penseur...Marchais: "C'est un scandale!".

Bref, l'oeuvre de Monsieur Vertadier (comme l'évoque à chaque fois Jacques Santrot), date des années 1970-1971, et fut révolutionnaire à l'époque: l'ouverture du parking Carnot a permis à l'automne 69 d'expulser les voitures qui utilisaient la place Leclerc comme un parking qu'elle était devenue (cela dit, on ne m'empechera pas de penser qu'un parking ou se cotoient DS, 404, R 16, et autres 4CV, ça tient aujourd'hui de l'oeuvre d'art qui permet de frôler l'orgasme occulaire!). Ainsi l'Hôtel de Ville devenait le centre d'un grand giratoire, où la voiture-reine, symbole des années Pompidou, devait céder un peu de place.

Pour le rappel historique, Pierre Vertadier (1912-1995) fut le maire gaulliste de Poitiers de mars 1965 à mars 1977: sous ses deux mandats, la ville a basculé dans la modernité. La Place d'Armes est un élément de l'ensemble de son oeuvre, à qui, soit en tant qu'historien que je suis, sois en tant que vieux con que je suis aussi, je souhaite rendre hommage.

Alors voilà, pour la première fois depuis 1971, certains secteurs de la Place d'Armes ont revu le soleil, qu'ils n'avaient pas vu depuis fort longtemps. La place semble s'agrandir et s'éclaircir. Mais ces arbres étaient nécéssaires, histoire de mettre un brin de verdure sur ce coin, et aussi, histoire de faire un peu d'ombre.

Et en l'espace de quelques heures, c'est 40 ans de bons et loyaux services qui sont rasés, broyés, pulvérisés. Ainsi va la vie et le progrès. Et en espérant que le prochaine Place d'Armes (époque Claeys) ait une espérance de vie celle de l'époque Vertadier. Peut-être en reparlerons-nous en l'an 2050.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 09:39

Laurent Fignon: 12 Août 1960- 31 Août 2010

Laurent-Fignon-1982.JPG

Centre Presse, Fin Mai 1982.

 

Sans tomber dans l'habituelle et non moins consensuelle louange qui revient au disparu, Fignon mérite cependant d'avoir sa place dans un article de PPP. Et surtout quand un grand du vélo meurt, et qu'il a fraichement eu 50 ans.

En effet, bien que je n'ai pas connu le Fignon de la grande époque (1983-1984), ça reste pour moi un coureur du Tour de France qui a marqué mon enfance, de par son look atypique: blond au cheveux lons avec le catogan, et les petites lunettes métalliques. Sans m'étaler sur son glorieux palmarès, il a, un peu comme Poulidor, réussi à marquer la mémoire des gens grâce à la tragédie du Tour 89, évènement qui l'a marqué pour le reste de sa vie, et dont la vanne principale, qui prête à sourire est: "Laurent, dépêche-toi, t'as 8 secondes de retard!'. Cette défaite l'a installé dans l'esprit des gens, et a fait que pour...rien du tout (c'est quoi 8 secondes après plus de 3500 km de course?), la France n'a pas pu compter un vainqueur supplémentaire, le dernier vainqueur Made In France restant sans doute pour bien longtemps encore, Bernard Hinault sur le Tour 85.

Le Tour de France, rendez-vous traditionnel de l'été: les vacances, et aussi l'enfance. La corde sensible de chacun d'entre nous. Et je me rendrais véritablement compte qu'il est mort quand l'an prochain s'élancera le 98eme Tour de France, où comme nous autres, il se serait régalé du menu dans les Alpes, pour le centenaire du premier passage sur le Galibier.

Les restes de sa voix manqueront, qu'il soit apprécié ou non, pour ses commentaires (la team Adam-Fignon faisait du bon boulot sur la route du Tour).. Il est parti pour sa dernière échapée, et celle-ci sera éternelle.

Laurent Fignon, coureur de l'équipe Castorama, en 1990. 

 

La Une de l'Equipe, et sans pub, Mercredi 1er Septembre 2010.

 

Bonus video: un blond, du vélo, les années 1980.

C'est bien sûr...Marcos Valle, avec Bicicletta (1984).

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 23:58

SEPTEMBRE

 

Septembre se nomme

Le Mai de l'automne

 

Ce que le mois d'Août ne mûrira

Ce n'est pas le mois de Septembre qui le fera

 

Si Juin fait la quantité

Septembre fait la qualité

 

En Septembre si l'osier fleurit

Le raisin mûrit

 

En Septembre, sois prudent

Achète grain et vêtement

 

Septembre humide

Pas de tonneaux vides

 

André Castelot, Le calendrier de l'Histoire, Librairie Académique Perrin, 1970.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 09:31

A PEINE INSTALLES, DEJA CASSES!

Panneaux-parking-casse.JPG

Poitiers, Avenue de la Libé côté Porte de la Tranchée, Dimanche 29 Août 2010, vers 11H50.

 

Poitiers, Lundi 30 Août 2010: Bizarre, vous avez dit bizarre? Non j'ai dit bAzAreu!

Et ce le fut.

Poitiers, Mardi 31 Août 2010: la révolution urbaine a eu lieu. Poitiers n'est pas à feu et à sang, la circulation circule, la bière coule à flots, le soleil se lève toujours à l'est, et il fait beau.

Les dieux de l'antique Limonum, et la bénédiction permanente de Notre Dame d'Abboville nous ont permis de passer ce premier cap qui en appelle tant d'autres.

Cependant, il serait bien que les panneaux lumineux tiennent...au moins un petit mois, car si la contamination des DEL se poursuit (et que peu à peu ces nouveaux objets tombent en rade) , le lancement de coeur d'agglo et la modernisation de la ville risque de tourner à la grande farce, voire même à la pigeonnade.

Si cela continue, prépare-toi à roucouler petit(e) pictavien(ne)...

 

Bonus-photo:

Les travaux à Poitiers n'empêchent pas le fait de pouvoir glisser ici où là un petit brun d'humour...mais pas d'orthographe!

Poitiers-coeur-d-articho.JPGPoitiers, Parvis Notre-Dame, Lundi 30 Août 2010 vers 11H30.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 13:40

Il était sûrement très urgent d'opérer un changement de logo!

Des justifications de cagettes: mais c'est un festival!

Navette-Vit-en-ville.JPGPoitiers, au bout de la Pénétrante, Jeudi 26 Août 2010 vers 10H45.

L'oeil averti remarquera, outre le design, que c'est un vieux bus de Poitiers qui bénéficie une fois encore de couleurs nouvelles (la plaque d'immatriculation, SY 86), laisse à penser que ce bus à connu l'époque de la STP...).

 

Vitalis&vous explique ce changement de couleurs, que je vais brièvement paraphraser:

"Constituée de teintes et de formes plus modernes (sic), de lignes fluides (re-sic), la nouvelle livrée s'harmonise parfaitement avec le logo de Grand Poitiers.En leitmotiv, le message "VITALIS, lignes de ville" devient "VITALIS l'agglomobilité" (re-re sic, l'amateur de français saura apprécier le néologisme) pour une dimension plus large et plus complète des déplacements sur le territoire (j'en ai marre de faire des sic, ça ne veut rien dire ce charabia!)."

Mise en place pour la rentrée 2010/2011, la nouvelle ligne graphique VITALIS évoque le mouvement par ses dégradés de couleurs, l'appartenance au territoire et la préoccupation environnementale de la collectivité."

Mais combien Vitalis a-t-elle du payer pour qu'on lui vende une telle ânerie? Cela me fait rire, et me rend malade de voir une telle somme de bétises aussi bien accumulées: je préfère les commentaires en bois sur les bouteilles de vin, au moins ça vend un peu de rêve. BP a bien un logo vert, et pourtant leur contribution polluante à la planète cette année est bien élevée...Ou encore Hummer, qui fabriquait depuis 1992 les gros 4X4 du même nom, aurait pu tenter d'adoucir la rage des écolos avec de tels concepts.

Et puis un changement de logo, ce n'est jamais gratuit, financièrement, et écologiquement parlant: il va bien falloir produire et transporter de quoi remaquiller comme une voiture volée le parc de bus de la compagnie, plus repeindre tous les arrêts. Le coup écologique sera donc bien plus élevé que si l'on avait rien changé!

Et le directeur de Vitalis nous apprend: "Vitalis modernise son image, change ses couleurs pour vivre au plus près de ses clients." Mais évidemment que vu que ce logo est tellement beau, que je vais, rien que pour le plaisir des yeux prendre le bus. Et puis je dis ça, je dis rien, mais si le bus se rapproche trop près de ses clients, soit il les écrase, soit il finit sa course dans mon salon...

Certains diront que c'est de la violence écrite gratuite. C'est vrai. Mais ce sont eux qui ont commencé, et ils ne se seraient pas manifestés, et bien je ne me serai pas fâché.

Au final, je persiste à dire que cette "évolution" et ainsi que cet article ont à peu près l'utilité d'un pneu crevé. Mais pour mon compte, cela ne m'a couté que 30 minutes de réflexion et d'écriture...contrairement à d'autres.

Carte-Vitalis-2010-2011.JPG

Le fameuse merveille de l'ex-STP se trouve en bas de mon passeport...poitevin.

 

Le petit bonus-photo de rentrée:

Vitalis, en version...portugaise! Presque un faux-air de l'ancien logo pictavien....http://api.ning.com/files/C1*FO7L3NUH95-dOuXHxN6Z14*eHxFuFtkYYX4CFd2d70LLWDHyzbXw6mdfNZqRDVXhHnZbsydpCn532qgE4ZjNnVp2u6haJ/VitalisLogonovo.jpg

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg