Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 11:27
Caricature de Carloman pour timesofoman.com

Caricature de Carloman pour timesofoman.com

Crise de la dette grecque : Le retour du spectre du Grexit

 

19 mai 2016

Internazionale Rome

 

Les nouvelles mesures d'austérité adoptées par le Parlement grec vont permettre de débloquer une nouvelle tranche d'aide internationale, mais elles ne vont pas résoudre les problèmes de fond du pays et aggraver les tensions sociales.

La Grèce est de retour. Pas celle des réfugiés qui débarquent à Lesbos, ni celle du camp d’Idomeni, mais la Grèce qui avait fait la Une de tous les journaux européens pendant des mois avant la crise des migrants : celle de la dette publique égale à 182 % du PIB, des négociations à l’infini avec la Troïka, des manifestations contre l’austérité et du risque de sortie de la zone euro.

Il fallait s’y attendre : les problèmes de fond du pays n’ont pas été résolus, les négociations sur le dernier plan de sauvetage sont au point mort depuis des mois et Athènes risque d’être encore une fois à court de liquidités.

Très probablement, les mesures d’austérité adoptées par le Parlement grec le 8 mai – baisse des retraites, augmentation des impôts et des charges sociales pour rapporter 5,4 milliards d’euros – permettront de débloquer la prochaine tranche de 86 milliards d’euros du prêt négocié en juillet 2015. Mais ces mesures auront des effets récessifs sur l’économie du pays ; elles vont provoquer de nouvelles protestations et ne suffiront pas à satisfaire toutes les exigences de l’Union européenne et du Fonds monétaire international.

 

Un mémorandum encore plus dur que les précédents

Le paradoxe, c’est que c’est Alexis Tsipras qui a mis la pression afin que les réformes soient adoptées par le Parlement, alors que de violentes protestations se tenaient devant l’assemblée. Le chef de Syriza, qui avait remporté les élections en janvier 2015 en promettant la fin de l’austérité et, sept mois plus tard, après avoir perdu le soutien d’une partie de son parti, a été confirmé par un nouveau vote, en obtenant un mandat plus solide et une plus grande légitimité politique dans les négociations internationales.

Le mémorandum signé par Tsipras l’année dernière s’est révélé peut-être encore plus dur que les précédents. Et les mois passés entre le bouclage de cet accord et la discussion effective par le Parlement des nouvelles mesures d’austérité n’ont pas servi à améliorer les conditions de vie des Grecs, ni à créer un climat international plus favorable à la Grèce. Récemment, de nouvelles tensions sont apparues : sceptique quant à la possibilité que le pays parvienne à atteindre une avance primaire de 3,5 % du PIB en 2018, le FMI a proposé une série de “mesures contingentes” qu’il faudra appliquer si cet objectif n’est pas atteint. Mais Athènes s’y oppose, arguant que cela n’a pas fait l’objet de discussions lors des accords de 2015.

Dans ce climat de négociations, de grèves et de manifestations, le spectacle auquel on a assisté au Parlement grec n’est pas très différent de ce que l’on a pu voir par le passé, mais les rôles sont inversés : le Premier ministre Alexis Tsipras défend les réformes et accuse l’opposition – en particulier la droite de Nouvelle démocratie (aujourd’hui menée par Kyriakos Mitsotakis, dernier rejeton d’une des grandes familles politique grecques) – de ne pas avoir de propositions alternatives et d’être irresponsable, tandis que celle-ci l’accuse de ne pas être de gauche et de tenir avant tout à son poste.

Le fait est que, pour sortir d’une crise qui paraît sans solution, la Grèce aurait besoin d’une nouvelle restructuration de sa dette. Officiellement, les Allemands, hérauts de la rigueur fiscale et très attentifs à la protection de leurs intérêts, ne veulent pas en entendre parler. Mais le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel n’y est pas opposé, et la directrice du Fmi, Christine Lagarde, a une position très claire depuis un certain temps : la question d’une décote de la dette grecque doit faire l’objet d’une discussion au même titre que les détails du nouveau plan de sauvetage, pas d’une négociation séparée.

Comme prévu, l’eurogroupe du 9 mai n’a pas levé tous les doutes. Mais les mesures du gouvernement Tsipras ont été accueillies positivement et l’on a évoqué la possibilité de réduire le coût de la dette en prenant en compte les de la Grèce. Parmi les solutions “de long terme”, les ministres des Finances européens ont également évoqué une restructuration de la dette. On en saura un peu davantage lors de l’eurogroupe du 24 mai.

Traduction : Luca Pauti

Pris sur voxeurop.eu

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 07:55

Evidemment, cela ne s'applique pas à un lundi férié...

Remarquez: une matinée de pluie en cette année 2016, pas besoin de forcer avant de prendre l'eau

Via le twitter de Dans la Musette (compte à suivre).

Via le twitter de Dans la Musette (compte à suivre).

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 19:47

Titre phare de leur album de 1988 : "Conscience"

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 07:29
La Une de l'Equipe du Samedi 30 Mai 2010.

La Une de l'Equipe du Samedi 30 Mai 2010.

Il y a six ans et quelques jours que l'UEFA a attribué l'organisation de l'Euro 2016 à la France. Entre temps, cette équipe a vécu des hauts (Mondial 2014) et des bas (Knysna en 2010, un Euro 2012 calamiteux, des affaires, des querelles...) mais désormais, nous y sommes, et place au jeu.

Dans une formule renouvelée (exit la formule aux 16 nations en vigueur depuis l'Euro 96), 24 équipes vont s'affronter, baissant mécaniquement le niveau de la compétition dans la mesure où la sélection est plus vaste que précédemment (avec l'ancienne formule, difficile d'imaginer des pays comme l'Albanie où l'Irlande du Nord parvenir à se qualifier).

Cependant, cette année, il me semble que personne n'est véritablement en mesure d'aborder la compétition en tant que favori. Certes, il y a des pays qui tiennent la corde (Allemagne, Espagne, France), mais pas un leader intouchable comme l'Espagne en 2012. Comme en 1992 (Danemark) et en 2004 (Grèce), il n'est pas impossible que cette compétition réserve des surprises (Islande?), mais j'avoue que je n'y crois pas. Bon en même temps, c'est le propre des suprises, sinon, elles n'en seraient pas.

Alors pourquoi la France? Parce que c'est une équipe qui est en progression depuis deux ans, qu'elle compte en son sein des joueurs qui se sont affirmés (Pogba, Payet, Griezmann,...), que celle-ci même si elle a une assise défensive qui laisse à désirer, elle marque des buts à chaque match (merci de mettre de côté l'Angleterre-France post attentats de novembre). Et en fin de compte, la finalité du football n'est-elle pas de mettre un but de plus que l'adversaire?

Certes ce ne sera pas un parcours de santé, et à un moment donné, il faudra bien se frotter aux gros. Mais quand on est un grand pays de football, et que l'on organise une compétition, l'ambition minimale est quand même...de gagner, non? D'ailleurs, deux de nos trois trophées majeurs, ont été obtenu en France (seul l'Euro 2000 a été gagné par la France à l'extérieur). Et puis il paraît improbable que la France organise cette compétition avant les années...2040!

Et puis symboliquement: on a gagné l'Euro en 1984. 16 ans après, on remporte l'Euro 2000. Et nous voilà de nouveau...16 ans après. Bon, c'est argument bidon, mais ça n'empêchera pas, si les choses tournent bien, le journal l'Equipe de titre "Comme un symbole".

Pour moi, l'idéal serait une finale France-Espagne. Et en plus de me plaire, on peut quand même penser que cette affiche n'est pas sur le papier dans le domaine de 'limpossible (c'est quand même moins improbable qu'un match Autriche-Hongrie ou Slovaquie-lslande, ce qui outre le fait que se serait décevant pour nous donnerait surtout l'impression d'avoir une finale au rabais, même si la doueur serait moindre que celle des Portugais quand ils ont perdu leur Euro 2004 en final contre...la Grèce et son bétonnage défensif)

Pour les anti-foot, ce mois de compétition sera aussi agréable de placer un vegan en stage dans une boucherie-charcuterie. Pour les autres, ça sera l'orgie de football, de beaux gestes et de fils-de-puterie, bref, le temps de cerveau disponible sera consacré au ballon rond (cc le gouvernement).

Bonne compétition, et on en reparle dans un mois.

PS: PourquoiPasPoitiers ne sera pas 100% branché foot durant la compétition.

Qui dit compétition dit généralement horreur musicale. Petit souvenir d'une mélodie de 1998: ce qui est pratique avec la culture foot française, c'est que ces chansons sont généralement intemporelles. Danger toutefois: c'est une mélodie chewin-gum, qui, vous l'aurez compris après écoute, reste en tête. Carlos, nous ne vous remercions pas d'avoir laissé votre siège vacant aux Grosses Têtes pour pondre ça...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 07:45

Pas de crues, pas de dégâts

Pas de dégâts, pas de gros de titres

Pas de gros titres...ben pas de gros titres

Contrairement à 1982, Poitiers a été épargnée par les crues

Monsieur Echo, Centre Presse, Vendredi 3 Juin 2016.

Merci à Jules pour l'envoi en format numérisé.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 07:24
8 Juin 1936 : signature des Accords Matignon
8 Juin 1936 : signature des Accords Matignon

Les Accords Matignon:

- Généralisation des congés payés (15 jours) prévue dans le programme du Front Populaire

- Hausse des salaires de 7 à 15%

- Reconnaissance des conventions collectives

- Liberté d'opinion et syndicale dans les entreprises

- Instauration des délégués syndicaux dans les entreprises

- Mise en place de la semaine de 40 heures, prévue dans le programme de Front Populaire

- Pas de sanctions à l'encontre des travailleurs grévistes

 

D'où la phrase célèbre de Maurice Thorez, secrétaire général du PCF en 1936, avec la seconde partie qui est la plupart du temps oubliée: "Il faut savoir terminer une grève dès que la satisfaction a été obtenue".

 

Bien entendu, à droite et au-delà, le ton était bien différent. Le Figaro constatait la "signature" des accords durant la nuit, tandis que l'Action Française, quotidien nationaliste titrait "C'est donc ça l'ordre républicain!" et chargeait dans son habituel style antisémite, Léon Blum dans un article intitulé "Paradoxe et circoncision".

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 07:30

Les objets trouvés

 

Près de 4000 objets, classés et étiquetés, patientent dans les armoires du service des objetds trouvés, situé dans la cour de l'Hôtel de ville. Des clés aux portables en passant par les doudous ou les bijoux.

Illustration prise sur Poitiers.fr

Illustration prise sur Poitiers.fr

Des objets hétéroclites. Il y a peu, grâce aux objets trouvés, un monsieur a récupéré...son dentier! Un étudiant a retrouvé sa trompette Stradivarius, un instrument de grande valeur. Des objets rares ou insolites, le service des objets trouvés de la Ville de Poitiers en a quelques-uns. Mais ce qui se retrouve en nombre dans les armoires, ce sont surtout les clés (plus de 1000) et des téléphones portables égarés aux quatre coins de la ville. Portefeuilles, bijoux, lunettes, vêtements mais également ordinateurs portables ou doudous: au total: au total, près de 4000 objets sont récupérés chaque année. Ils sont étiquetés en fonction du lieu, jour et heure de la trouvaille.

Jusqu'à un an. Un arrêté municipal fixe les délais de conservation de chaque type d'objets. Les ojets de valeur sont conservés pendant un an. Délai identique pour les clés qui sont ensuite envoyés au centre technique municipal pour être fondues. Parapluies, vêtements, sacs...sont conservés trois mois puis donnés à des associations. Les médicaments sont gardés pendant 10 jours avant d'être envoyés à la pharmacie la plus proche. Les denrées périssables sont transmises sans délais à une association caritative. A noter: les papiers administratifs sont envoyés aux préfectures concernées.

Les modalités. Le service est ouvert de 8h30 à 17h30 (8h30-12h30 et 13h30-17h30 en période de vacances scolaires). Pour récupérer un objet, il suffit de téléphoner ou de se présenter. Le service est totalement gratuit. Actuellement, le taux de restitution est faible: ayez le réflexe, votre vieille montre sommeille peut-être aux objets trouvés...

 

Poitiers Magazine, Janvier 2016, N°231.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 07:41

Soutenons les artisans locaux: Santé!

Pirates du Clain, bientôt dans les bacs

Pour suivre les aventures des Pirates du Clain, installés dans feu l'usine de filature de Ligugé (qui peu à peu reprend vie), voici le lien de leur site. Et c'est avec impatience que l'on attend de goûter leurs différents breuvages qui ne manqueront pas, j'en suis certain, d'être savoureux.

PS: à consommer avec Modération. Enfin, si vous le trouvez...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg