Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:27
Devant plus de 4200 personnes, le PB86 a réalisé un grand match face à une belle équipe de Gravelines, alors en quête d'une 10eme victoire consécutive!
Une communion exceptionnelle entre le peuple Poitevin et son équipe de Basket!
MERCI POITIERS!
Après la victoire du PB86Les Arènes de Poiters, quelques instants après la victoire du PB86 sur Gravelines, vendredi 8 Janvier 2010, vers 22H20.

Quel match! Il est une chose indiscutable: le PB 86 a commencé de la plus belles des manières l'année et disons même la décennie 2010; d'ailleurs, à l'aube des années 2000, le PB86 n'existait pas du tout, et au temps de ces années Santrot en cloture de XXeme siècle, il était assez farfelu de venir évoquer de grandes rencontres de Pro A à Poitiers.
Alors que cette année n'a pas commencé depuis 10 jours, le PB86 tient déjà sa première réussite son premier exploit: ne jouons pas la carte de la fausse modestie et sachons profiter de ces instants qui ne se reproduiront sont doute pas très souvent au cours de cette saison de Pro A. Avec cette sixième victoire de l'année, Poiters a fait selon mes calculs du début d'année, 60% du travail dans la perspective du maintien, c'est à dire pour le moment 6 victoire sur les 10 nécessaires, le maintien se jouant selon moi à 40 points, soit 10 victoires à 2 point et 20 défaites à 1 point, en espérant qu'il y ait déjà deux occupants dans le corbillard de la relégation en Pro B.
Pour revenir à vendredi, il faut parler de cette ambiance des grands soirs de sport à Poiters: succés populaire (salle blindée de 4260 personnes) et succés sportif au rendez-vous (victoire). Les deux sont liés: en effet ce soir là, il s'est passé quelque chose entre le public et les joueurs, une sorte de communion, une fusion transformant plus de 4200 éléments vivants en un seul et unique corps poussant dans la meme direction. Ce fut beau, ce fut intense, comme aux meilleurs instants de l'aventure du PB86 dans la chaleur de Lawson-Body (d'ailleurs, les joueurs ont reconnu implicitement que Lawson leur manquait). Le peuple, le résultat, mais aussi le spectacle fut au rendez-vous, avec une belle équipe de Gravelines pour assurer un match de haut niveau, le PB 86 ayant réalisé 98% de la course en tête, les Nordistes faisant à chaque fois l'accordéon pour finalement craquer sur la fin, en loupant 4 lancers-francs consécutifs dans le money time, pour reprendre l'expression d'Eddy George.
Et puis ne tombons pas dans la téléologie du style: "Ils ne pouvaient pas perdre dans le Parc des Expos, la victoire était impérative: c'était écrit quelque part et ils le savaient très bien...". Non, le PB pouvait perdre, ce qui aurait été difficile à accepter, bien que ce soit la dure loi du sport, ce qui rend au finale la victoire d'autant plus savoureuse!
Puisque tout a été dit sur le match et que ma contribution n'y apporterai strictement rien en terme qualitatif, je vais y aller de mon lot de remerciements: tout d'abord, à la municipalité de Poitiers pour avoir accepter d'investir (50.000€) dans cet évènement et qui le refera à 4 nouvelles reprises pour les matchs retour, avec notamment la venue de l'ASVEL. Merci à la mairie, et aux partenaires du club qui ont permis que cet évènement se réalise, écrivant ainsi le premier chapitre de la décennie sportive de Poitiers pour les années 2010.  De plus, et ç'est la-dessus qu'une mairie de gauche peut mettre en valeur ses convictions, la municipalité  a proposé 300 places du match à 1€ pour des personnes de milieux défavorisés. Autant dire qu'elles ont toutes trouvé preneur.Un grand bravo aux agents municipaux, qui en ces temps climatiques difficiles, ont réalisé du très très bon boulot. De plus, merci à Sport+ d'avoir fait confiance à Poitiers, en déplaçant ses caméras dans cette bonne bourgade de province et d'avoir pu proposé un spectacle de qualité à ses téléspectateurs.
Et enfin, les congratultions envers le PB86, en commenaçnt par toutes et tous les bénévoles du club qui ont encore une fois, réalisé un excellent travail (cela tourne au pléonasme...) dans ces Arènes de Poitiers. Des compliments aussi pour la direction du club, et je pense notamment au président Baudier, qui lors de propos d'après match, évoquait le bon mot de la députée Coutelle pour qui "le retour du PB à Saint Eloi sera difficile...".
Enfin, des remerciements pour tout le staff technique, les coachs Nelhomme et Brault, et évidemment, car sans eux rien ne serait possible, aux joueurs, (qui pour l'occaze ont remué leurs cojones!) que ce soit Badiane (MVP), Wright, Younger, Gunn, Maynier, Guillard et tout les autres.
Alors en deux mots, tout est dit: MERCI POITIERS!

PS: pour votre info, cet article aurait du etre publié ce samedi 9 janvier, mais à la suite d'un bug d'Over Blog, cette publication fut retardée. Merci de votre compréhension.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 00:50
Le PB86 rencontre dans le cadre de la 13eme journée de Pro A l'équipe de Gravelines!
Une 1ère pour le club pictavien qui va devoir développer son basket devant plus de 4.000 personnes et en présence des caméras de Sport +!
Les-Arenes-1974.JPGLes Arènes de Poitiers, La Nouvelle République, mi-Mai 1974.
Et plus que jamais en 2010:
ALLEZ POITIERS!
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 10:08
M. Philippe SéguinUn résumé de Libération.fr

Philippe Séguin est décédé cette nuit à 66 ans à son domicile des suites d'une crise cardiaque. Il était premier président de la Cour des comptes depuis le 21 juillet 2004. L'UMP a confirmé l'information.

Député des Vosges de 1978 à 1986 et maire d'Epinal de 1983 à 1997, il a été ministre des Affaires sociales et de l'Emploi de 1986 à 1988. Il a également occupé la présidence de l'Assemblée nationale de 1993 à 1997.

Philippe Séguin a aussi présidé le Rassemblement pour la République (RPR) de 1997 à 1999. En 2001, il avait été candidat à la mairie de Paris, battu par Bertrand Delanoë.

Le décès de l'ancien président de l'Assemblée, grand pourfendeur du traité de Maastricht et gaulliste convaincu, a provoqué de nombreuses réactions.

NOTE DE PPP: Philippe Seguin a aussi dans son palmarès politique voté l'abolition de la peine de mort en 1981, crée une alliance avec Charles Pasqua en janvier 1990 lors d'une fronde contre la direction du RPR, à savoir contre Jacques Chirac et Alain Juppé. Par ailleurs, il fut le grand leader du Non au référendum de Maastricht en 1992 (une coalition de soutien étrange par ailleurs, mettant Jacques Chirac mino au sein de son parti), avant de rejoindre Jacques Chirac en guise de porte-flingue, mettant ainsi tout ce qu'il a pu pour saboter la campagne d'Edouard Balladur, alors soutenu par le jeune traître Nicolas S., qu'il retrouvera à la fin des années 1990 à la direction du RPR agonisant.

 

Quelques épisodes de la vie politique de Phillipe Seguin en vidéo

LE MINISTRE

Philippe Séguin
envoyé par Artiste-Tunisien.
La Cinq, 29 Novembre 1987.

 

Le porte-flingue de Chirac de 1995

  Canal+, Les Guignols de l'Info, 1995.

 

LES MUNICIPALES DE PARIS EN 2001

 


Philippe seguin municipales 2001
Les Guignols de l'Info, 1er trimestre 2001.
Une séquence mythique avec des phrases (difficilement assumées par les auteurs des Guignols par la suite) inoubliables tel que "Désanusse-moi avec un cutter",  oeu encore "Cloue-moi le gland sur le bureau et tire-moi en arrière"!

 

La Présidence de la Cour des Comptes (2004-2010)

BFM TV, début de l'année 2009.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 12:57
Réussir à passer la voiture par dessus la glissière de sécurité, faut le faire!
Accident-curieux-Penetrante.JPGLa Nouvelle République, vers le second tiers de Décembre 1989.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 06:47
Le marché retrouve la trique, le marché vous emmerde!
Malgré la crise économique,
le CAC 40 signé sa meilleure année depuis 2006 progressant de 22,3%


Dépêches 04/01/2010 à 16h37

Le CAC 40 franchit brièvement les 4.000 points pour la 1ère fois depuis octobre 2008

http://www.francebourse.com/filer/news/8512_PXI_afp_bourse_palais_brogniart.jpg
La Bourse de Paris a brièvement franchi lundi après-midi le seuil des 4.000 points en séance, pour la première fois depuis le 3 octobre 2008, après la publication d'un bon indicateur américain. (© AFP Stéphane de Sakutin)

 

PARIS (AFP) - La Bourse de Paris a brièvement franchi lundi après-midi le seuil des 4.000 points en séance, pour la première fois depuis le 3 octobre 2008, après la publication d'un bon indicateur américain.

Le CAC 40 a passé le cap des 4.000 points à 16H06 (15H06 GMT), quelques minutes après la publication de l'indice ISM qui mesure l'activité manufacturière aux Etats-Unis en décembre.

Cet indicateur est ressorti à 55,9 points, alors que les analystes tablaient sur un niveau de 54 points.

Depuis le début d'après-midi, le CAC 40 testait le seuil des 4.000 points, sans parvenir à le franchir. Le passage au-dessus de ce seuil symbolique a toutefois été très bref. A 16H25 (15H25 GMT), le CAC 40 était à 3.995,99 points, soit une hausse de 59,66 points (+1,52%).

La Bourse de Paris était bien orientée depuis son ouverture, soutenue par les valeurs du secteur de l'automobile.

Renault affichait une hausse de 4,89% à 37,97 euros, Peugeot de 2,94% à 24,36 euros. Chez les équipementiers, Faurecia s'appréciait de 4,35% à 16,07 euros, Valeo de 3,02% à 25,27 euros et Michelin de 2,54% à 54,94 euros.

Les données publiées par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) montrent que les ventes de voitures particulières neuves en France ont progressé de 10,7% en 2009 par rapport à 2008 en données brutes.

Les ventes de voitures particulières neuves en France du groupe Renault ont augmenté de 14,9% en 2009 par rapport à 2008, tandis que celles de PSA Peugeot Citroën ont progressé de 13,3%.

Euronext (CAC 40)

© 2010 AFP

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 10:26
Ludo-une-parigo.JPGA la Une du Parigo en France, Samedi 19 Décembre 2009.

Alors Ludo, Koit-Teske que c'est donc?
Des enfants vont nous dire ce qu'ils en pensent!

Les gosses et LudoLe Parigo en France, Samedi 19 Décembre 2009.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 10:55
La question des bars de Poitiers s'est imposée dans l'actualité
au croisement de deux décennies!

Logo-NR-7-Mars-1983-copie-1.jpg
Vie nocturne à Poitiers : de l'ordre en bars

Après avoir demandé la fermeture administrative de deux établissements, le préfet joue l'apaisement. Mais entre tenanciers et autorités, le malaise est réel.

Après une semaine de fermeture, le Cluricaume a retrouvé sa clientèle hier soir.

Drôle de paradoxe, en cette fin d'année 2009, dans les rues de Poitiers. Sur les sucettes municipales, la Ville communique en 4 x 3 sur sa récente consécration dans les pages du magazine L'Etudiant, qui l'a désignée « n° 1 des villes étudiantes en France ». Sur la vitrine de plusieurs bars du centre-ville, un autre texte en forme de pétition évoque la tourmente dans laquelle sont plongés les acteurs de la vie nocturne depuis une semaine.
Point de départ de cette mobilisation, la fermeture administrative du Cluricaume. Le 24 décembre, Philippe Papail, qui tient le café de la place du Marché depuis treize ans, reçoit un courrier de la préfecture lui indiquant que son établissement doit rester portes closes pendant un mois. Motifs : trouble à la tranquillité publique et non-respect de la réglementation s'appliquant à un lieu accueillant de la musique amplifiée. Une fermeture administrative mal vécue par une environ 2.000 internautes qui, via Facebook, expriment leur mécontentement et menacent d'organiser une manifestation nocturne.
Mardi 29 décembre, le Nova Bar, bar-clubbing situé place Montierneuf, écope aussi d'une sanction plus réduite (quinze jours). Selon Sébastien Valat, son gérant, les mains courantes d'une voisine expliquent en grande partie cette décision. Même situation au Cluricaume, où la quasi-totalité des plaintes émane d'une seule personne. Le même jour, au cours d'une conférence de presse, le préfet Bernard Tomasini se justifie : « A Poitiers, une dizaine de bars posent problème, et ce sont toujours les mêmes. Les autres ont eu l'intelligence de se mettre en conformité avec la réglementation. Trois ou quatre autres lieux sont visés à Poitiers. » De la Grand'Rue à la rue du Chaudron-d'Or, les spéculations alimentent les discussions : qui sera le prochain ? Et surtout, pourquoi cet acharnement soudain, trois semaines après la signature d'une charte de la vie nocturne prônant la conciliation ?
Bien sûr, comme dans chaque cité, le centre-ville recense deux ou trois quartiers animés entre 22 h et 2 h du matin. Bien sûr, les gens y consomment plus ou moins d'alcool, dans et en dehors des bars. Bien sûr, certains riverains peuvent être légitimement agacés, notamment les jeudis et samedis soirs. Et après ? Le tenancier de bar est-il l'unique responsable des causeries de quelques fumeurs qui refont le monde sur un bout de trottoir ? Mercredi 30 décembre, le débat s'est offert une trêve inattendue. La préfecture a décidé de suspendre les deux fermetures administratives jusqu'au 13 janvier, souhaitant « faire preuve d'apaisement ». Dans dix jours, le cas des bars visés par une procédure sera réexaminé, cette fois en consultant la fameuse commission de suivi instaurée par la charte. Quelle sera sa position ? Le préfet en tiendra-t-il compte ? Et surtout, osera-t-il refermer des bars en pleine rentrée étudiante ?
Mario Raulin

Et en bonus-lecture (toujours en provenance de la NR Dimanche du 03 Janvier 2010), voici un  exemple de ce qu'il s'est passé dans la ville de Rennes, cité étudiante sulfureuse notamment connue pour sa mythique Rue de la Soif!

Le billet
Discuter sans pression

Rennes, une ville tellement étudiante, vit depuis des décennies avec une belle épine dans le pied : le dossier fort bruyant de la vie nocturne. Une « préfète », Bernadette Malgorn, est arrivée en Bretagne. La représentante de l'Etat, avant de s'engager avec l'UMP pour les régionales, a pris des décisions radicales. Aujourd'hui, à Rennes, le problème, bien plus lourd que le dossier poitevin, n'est pourtant toujours pas réglé. A Poitiers, Bernard Tomasini, qui n'est pas Bernadette Malgorn, a d'abord pris des décisions de fermetures administratives. Il les a suspendues. Mais suspendre, pour autant, ne veut pas dire enterrer. Cette décision ouvre le temps de la discussion. C'est déjà ça. Et ce n'est pas rien. Maintenant, c'est aux acteurs de se mettre autour d'une table, le 13 janvier prochain. Sans pression.La Place du Marché, Samedi 21 Juin 2008 (Fête de la Musique), vers 23H20.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 13:48

La Télé des Inconnus, France 2, Janvier 1993.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg