Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 15:00
Il n'y a pas à dire, ils sont fous ces Anglais!

L'Équipe
Lundi 29 Décembre 2008, 15H55
Football - ANGLETERRE
Un record peu glorieux

Il y a certains records qu'il vaut mieux oublier.

David Pratt, l'attaquant de Chippenham Town (Southern Premier League), ne pourra pas dire le contraire. En effet, ce joueur de 21 ans a battu le record du monde du carton rouge le plus rapide de l'histoire du football, se faisant expulser dès la 3e seconde de jeu face à Bashley, pour un tacle assassin !

Pratt pourra tout de même se consoler : il pulvérise de 7 secondes le précédent record en la matière, détenu par Giuseppe Lorenzo (Bologne) depuis 1990.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 16:06
Dimanche 28 Décembre 2008, vers 9H, sur le toit de Carnot.

Par une agréable et douce température de -2° Celsius (selon la pharmacie de Printemps, vers 9H15), le froid marque de son empreinte le territoire qu'il a réussi à conquérir au coeur de la nuit. Ce matin là, les cheveux mal séchés ont eu l'occasion de geler.
C'est une étrange sensation que d'avoir une capillarité de type solide au dessus des yeux, mais c'est par ailleurs le meilleur moyen pour les casser.
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 15:37
Lu dans le supplément du Bigaro, le TV Mag.

Le nouveau FranceTélévisions, c'est dès le 1er janvier. Le couple présidentiel pourra surveiller celà de très près dès le premier soir, avec Lefevre Frédéric, un idiot selon Duhamel Alain, qui pourra jouer les Peyreffite du XXIeme siècle.
Par ailleurs, il y aura une session de rattrapage le lendemain poour ce qui auront manqué ce chef d'oeuvre artistique, il y aura une gentille session de ratrapage pour les gentils téléspectateurs qui auront manqué la première diffusion et qui permettrait d'effacer la branlée audimatistique que France 2 a prise le soir de Noël en diffusant Oscar, la pièce de Tapie Nanard.
Un questionnaire du merveilleux document accompagnera peut-être la feuille d'impot: imaginons que ceux qui ont tout juste se voient offert un an télé publique (Télé Estate Francia) sans avoir àpayer la redevance: gentil, non?
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 15:53
Il y a désormais plus de 4 ans, la Révolution Orange devenait le tube de Noel dans l'Ukraine au crépuscule de 2004.
Malheureusement, la fracture sociale reste immense dans l'ancien grenier à blé de l'URSS. Entre la crise, les envies permanentes de revanche russe sur un état qu'il ne souhaite surtout pas voir baszculer dans le camp occidental et encore moins entrer dans l'UE, le peuple ukrainien n'est pas pret de voir le bout de la cheminée de Tchernobyl.




Temoignage

L'Ukraine au bord de la faillite :

chronique du ras-le-bol ordinaire

Par François Majorelle | Expatrié en Ukraine | 24/12/2008 | 19H26

Les salariés de la boulangerie manifestent le 24 décembre à Kiev (Konstantin Chernichkin/Reuters).Photo: les salariés de la boulangerie manifestent le 24 décembre à Kiev (Konstantin Chernichkin/Reuters).

Résidant en Ukraine depuis quinze ans, marié à une Russe et travaillant actuellement dans une entreprise locale, ce riverain de Rue89 a accepté de nous livrer ce témoignage, sous pseudonyme.

"Si le pays n'est pas encore en faillite, c'est tout comme", écrivait mardi le quotidien français La Tribune. Les chiffres sont alarmants: en un an, la production industrielle a chuté de 29% et le PIB de 14,4%, alors que le taux d'inflation doit dépasser 20% sur l'ensemble de l'année et que la monnaie nationale a perdu près de la moitié de sa valeur face au dollar.

Une manifestation a regroupé 5000 personnes à Kiev pour réclamer le maintien des salaires. Leurs banderoles disaient "non à l'appauvrissement des gens" et "la patience n'est pas illimitée".

En Ukraine, la notion de faillite n’existe pas comme en Occident, quand l’Etat ne peut par exemple payer le salaire de ses fonctionnaires, il ne paye pas.

Depuis l'indépendance en 1991, la société ukrainienne est duale. Dans l'économie officielle, médecins, enseignants gagnent officiellement 200 dollars par mois (la devise nationale est la grivna, mais tout est calculé en dollars). Dans l'économie parallèle, ils vendent leurs soins, le droit de passer des examens, de vendre des diplômes. L’exemple le plus courant est évidemment celui des policiers qui, systématiquement, font payer les amendes de la main à la main. Récemment, le journal Sivodnia publiait les tarifs pour gagner une affaire devant un tribunal par catégorie de juge et d’organe légal.


Inflation galopante: les produits alimentaires ont pris 30% en quelques mois


On est dans une situation assez semblable a celle de l’Argentine: l’Ukraine est une société latinisée, en proie a des crises cycliques cachées par un vernis social (c'est le pays au monde qui a le plus de professeurs d’économie dans son Parlement!), mais assise sur une logique de clans.

Personnellement, j’incarne ces 20% de la population qui appartiennent à la classe moyenne, vivent dans une grande ville (Kiev) et ont des revenus réguliers. Je ressens l’inflation sur les produits alimentaires: légumes, viande, produits laitiers ont pris 30% en quelques mois. Cette situation tendue, en nette aggravation depuis un trimestre, était latente depuis un an.

Les gens sont fatalistes, n’ont aucune confiance dans l’Etat. Ils s’adaptent, retombent dans la combine, monnayent leurs influences. Dans les campagnes, la débrouille, le fermage individuel, le petit commerce de détail permettent aux gens de survivre. Récemment la hausse la plus spectaculaire a été le quadruplement du ticket de trolley et du jeton de métro.

La population a été marquée dans les années 1990 par une inflation galopante et un cours de sa monnaie qui n'était pas sans rappeler l’Allemagne des années 1930. Le gouvernement s’efforce donc toujours d’éviter tant que possible la dégringolade de la monnaie par rapport au dollar: le cours s'établit aujourd'hui à 7,8 grivna pour un dollar, contre 6 début novembre et 5 mi-septembre.


Travavil au noir et petit business pour survivre


Les faillites de banques locales et russes, il y a dix ans, ont totalement annihilé la confiance dans les banques. Les banques occidentales essaient de s'implanter, mais dans un contexte de surcroit peu favorable. L’accès au crédit est possible mais à des taux rédhibitoires (entre 15 et 25%) et les garanties exigées sont complexes et très contraignantes pour les entreprises. On est à nouveau dans une logique de court terme, peu propice à l’investissement notamment dans l’immobilier qui s’écroule.

Il n’y a pas dans les faits d’assurance chômage. Dès qu’une personne perd son emploi elle en trouve un autre mal payé ou non, et partiellement au noir, qui, combiné à un petit business permettra de survivre. Situation classique de pays du tiers-monde.

Viktor Ioutchenko et la révolution orange incarnaient la possibilité de changer cet ordre des chose avec Iulia Timotchenko. Mais leur marge de manœuvre trop faible et leur manque de volonté de lutter contre la corruption donnent au citoyen de base un sentiment d’uniformité et d’inertie du système politique.

Le peuple ne se sent pas concerné par les problèmes d’adhésion à l’Otan ou par le conflit géorgien. Même la commémoration officielle de la famine artificielle de 1933 lors de la collectivisation forcée, qui a fait cinq millions de morts, s’est déroulée dans une relative indifférence.

La société ukrainienne n’est pas aussi structurée qu’en Occident avec ses contre-pouvoirs, ses syndicats, sa société civile; un mouvement de masse n’est donc pas a envisager. Elle est très dominée par les intérêts de grands groupes financiers et les oligarques. En revanche, on peut comme il y dix ans envisager à nouveaux des flux migratoires vers les Etats-Unis, l’Allemagne, la Pologne et le Canada.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 14:50
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 18:02

La Une de Hara-Kiri, n° 183, Décembre 1976.En Une de Centre Presse, Lundi 27 Décembre 1976

Légende image Giscard:

" De l'observation générale, Noël 1976 a été fété avec un regain des traditions religieuses et une accentuation de son caractère familial. C'est dans la petite église de Prunay-Cassereau (Loir et Cher) que le président Valéry Giscard d'Estaing et sa famille ont assisté à la messe de minuit.
Voic, parmi les fidèles, le chef de l'Etat ayany à ses cotés son épouse et ses enfants, Valérie-Anne; Jacinthe; Henri et Louis-Joachim.
Le chef de l'Etat a passé cette fête de Noël dans sa propriété d'Authon, non loin de Vendôme."

CHOISIS TON CAMP, CAMARADE!
Partager cet article
Repost0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 00:01

La Une de Centre Presse, 24 Décembre 1976.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 15:50
2008, une année riche en évènements. Tant au niveau mondial, que héxagonal, que local.
C'est entre autres la 1ere année entière de PPP, qui a du au total pour cette année loupé environ entre 10 et 15 jours de publication (sur les 350 écoulés pour cette année), soit par absence (Avril en Auvergne, Aout pour les férias de Bayonne, Octobre pour la grande panne d'internet).
Alors juqu'au 30 décembre prochain, un jour revient sur un mois du blog, mais aussi de l'actualité qui a écrit l'histoire de cette année 2008.

Juillet...:c'est déjà l'été. La desertitude gagne Poitiers lentement mais surement, redonnant aux rues piétonnes le calme d'un dimanche et au campus, la paix d'un cimetière. Le Tour de France n'a pas eu le temps de débuter que la grosse actu du mois est pondu: une heureuse nouvelle avec la libération d'Ingrid Bétancourt. Enormément de buzz sur ce sujet. Tout a été dit et redit(même des conneries, avec Eul Parigo en France) et Holywood a du s'emparer des droits pour faire une film sur le sujet, Al Pacino en FARC et Julia Roberts en Bétancourt: 150millions de $ de budget. Et Luc Besson aux cascades.
Bref l'élan de joie s'est répandu dans tout e pays, même à Poitiers.

L'Hotel de Ville de Poitiers, Vendredi 4 Juillet 2008, peu après 6H.
Une banderole toute fraiche en guise de décoration aux pigeons qui occupent la Place Leclerc à cette heure là: "Ingrid BETANCOURT: Enfin LIBRE".

Du coté des médias: un bon défoulement sur le Parigo qui en remet une couche et qui s'attire quelques critiques (bien qu'ils en n'aient rien à faire de la critique blogguesques), en publiant en Une, un dossier sur le prix de la pêche. Si le papier a bien marché, l'article de PPP a bien circulé. C'est pas grand chose mais raler un coup, ça fait quelque part toujours du bien!
Qui parle de médias évoque...IL Médiatico! Encore une fois le Berlusconi français en remet une couche peu de temps avant d'être interviewé sur le plateau de FR3 National. Rue 89 publie la vidéo pirate de la "pré-émission" et s'attire de nombreux ennuis: l'information en France n'est pas toujours chose facile.
La suppresion de la pub continue de faire débat. Et par le plus grand des hasards, les Inconnus avaient en queqlues sortes anticipées l'idée d'un service public aux faible moyens, avec cette aventure mythique du Chevalier de Pardaillec.
Médias enfin mais au niveau local, de type papier, avec le demi-siècle de Centre-Presse, atteint le 18 juillet dernier. Ce jour là, on aura droit à une édition banale, sans la moindre mention. Dommage. PPP ressort les archives de CP, l'ancien "Grand Quotidien d'Information".
Bien qu'une grande partie de la France soit en vacances (l'éternel débat des juilletistes et des aoutiens), la Bourse continue de vibrer, de pleurer du jour au lendemain:un mois en V à Paris. Descente du CAC à 4000 points pour remonter à 4300, comme au début du mois, le temps d'engrenger quelques bénef pour les plus chanceux. A New York on respire un peu mieux, bien que la stabilité ne soit pas de mise à Wall Street.
Pétrole: un mot que l'on ressort dans une expression lorsqu'une personne aggrave son cas:"A force de creuser, il finira par trouver du pétrole". Mais en ce mois de jullet, le prix du baril part...dans l'autre sens, et bat record sur record de semaine en semaine, pour atteindre les 147$. Les analystes, experts de longue date imagine un pétrole fin 2008 à 200$, forçant les économies occidentales à changer leur mode de fonctionnement.
France: le Parlement réunis à Versailles finit par voter la réforme constitutionnelle. Le texte passe à...1 vix près. Jack Lang achète un gilet par-balle juste au cas où des amis voudraient lui toucher 2 ou 3 mots sur le choix de son  vote.
Avant les vacances parlementaires, Darcos s'illustre le 3 devant la commission des Finances du Sénat, queqlues méprisant à l'égard du corps enseignant, qui n'est pas vraiment sa base électorale non plus. Les membres du Mammouth ont apprécié...ce qui n'était pas une blague!



Coté PPP: une actualité aussi nerveuse que des vacances d'été à Poitiers. Mais s'il y avait un évènement à ne pas louper, c'était le premier mariage de Jules en tant que représentant municipal. Un moment intense, unique et émouvant que PPP se devait d'immortaliser et de raconter. Une info que même Monsieur Echo a reprise dans sa colonne du Centre Presse d'avant! C'était le 9 juillet. 2 ans après la finale perdue de Berlin. Et puis le 9...
Coté personnel: eh ben le 9,c'était le grand jour de toutes les peurs: le permis. Bien que ce jour là le soleil était radieux et que le mercure ne cessait d'aller plus haut, il faisait très froid dans la 206 de la Team Maudet. Ce jour là, une chose était acquise: on a le droit de passer son examen de conduite les sunglasses sur le nez. Vu que l'inspecteur en portait, il n'y a pas de raison: c'est ça l'égalité!
Quelques "OOOOOOnnnn refait le parcours du permis dans sa tête et on flippe comme jamais", 2 étapes du Tour de France et une quarantaine d'heures plus tard le sésame arrive par La Poste: VICTOIRE.
Merci pour la dernière fois pour 2008, à l'auto-école Maudet et à Sabrina pour leurs apprentissages, leurs pédagogies et leurs patiences. L'été, le permis en poche, c'est bien plus agréable que le simple piéton estival et dépendant des bons potes. Et merci à la contribution généreuse du bon camarade Jules qui a transformé intégralement la face de mon joli mois de juillet.
Vendredi 11 Juillet 2008 au matin.

La vignette 1980 sur une Cox, Jeudi 24 Avril 2008 en après-midi, parking privé de la Gare.

C'est tout pour aujourd'hui mais c'est déjà pas mal!

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg