Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 11:00
Mardi 9 Décembre 2008, vers 10H.

Une image presque banale ces derniers jours au vu de la grande offensive du froid qui s'abat sur le Grand Ouest ces dernières semaines...
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 10:45
Seconde session sur ce match au final palpitant remporté par le PB 86.
L'avant, le pendant, et l'after match. Un petit film interressant qui permet de voir un autre visage du basket, notamment concernant les impressions et sensations de chacun tout au long de la soirée, avec des amateurs des supporters, des dirigeants du club, des politiques (avec le décorticage du match par Aurélien Tricot entre autres), et des journalistes (où l'on apprend que les victoires sportives ne font pas vendre plus de papier), et aussi, Rudy Nelhomme, le patron de cette belle cylindrée que devient le PB 86.
Bref, prenez une petite demi-heure pour regarder ces deux reportages bien tranquillement, calmement.
La dernière session sur ce match, après mon "article", la vidéo des Explorateurs, ce sera pour début janvier 2009, l'épisode V de Vis Mon Match qui reviendra sur la rencontre, avec un épisode de 26 minutes: vivement 2009!

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 11:11

Dans une rue du vieux Poitiers, Samedi 13 Décembre 2008, vers 16H.

Il n'est pas très étonnant que des messages de ce topo là fleurissent dans les villes universitaires de l'Hexagone. La contagion évoquée dans les médias sur toute la jeunesse en Europe occidentale n'est pas vraiment certaine de voir le jour. Disons que la jeunesse française se trouve être dans une majorité plus déprimée que révoltée: peur de l'avenir, du chômage, de la pauvreté...La déprime aurait plutôt tendance à amener un relâchement de la population, espérant conserver ses maigres acquis.
Les jeunes de Grèce, quant à eux, sont dans une phase de révolte, ces "émeutes" étant l'expression d'une colère et d'une rage qui n'ont cessé de grandir depuis des années.
Concernant la Grèce, il y a très peu voire pas du tout d'informations sur la poursuite des évènements dans la pays du Parthénon et du sirtaki. Des escarmouches, apprend on par Médiapart, ont éclaté après une manifestation ce samedi. Voilà tout. Ne maîtrisant pas le grec, et encore moins l'anglais, difficile d'avoir plus d'infos "fiables" sur cette actualité brulante.
Pas de vidéos non plus: l'apologie des incendies d'immeubles n'est pas non plus une information pertinente pour le coup.


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Le reste du monde
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 12:16
LES PICTAVIENS ONT PROUVE QU'ILS EN AVAIENT
EN S'IMPOSANT 79 à 76 A LA TOUTE DERNIERE SECONDE DU DERBY 86 VS 87!

Ce ne fut pas forcément un grand match de basket, mais quel scénario final: difficile d'imaginer plus beau, plus palpitant, avec une pression et un suspens au summum de ce qu'il est possible de s'imaginer.
Alors que tout semblait perdu à quelques minutes de la fin et que Limoges menait 70 à 63, il était preque déraisonnable d'imaginer un tel retournement de situation.
Avant le match, les murs de Lawon-Body savent que quoi qu'il arrive, ils vont vibrer, tant l'ambiance promet d'être chaude ce soir: et ce fut le cas. Une centaine de Limougeauds avaient fait le déplacement (c'est quoi 100 bornes sur la RN147 après tout?), chose non négligeable quand on sait que peu de supporters adverses ont l'occasion de faire le déplacement jusqu'à Poitiers. Pour eux, disons qu'au foot on les appeleraient des "Ultras": des fidèles de la première heure sans doute.
Preuve de cette grosse ambiance une affluence record: 2900 selon la NR (deux mille neuf cent oui oui!). Poitiers va, si ça continue, finir la saison avec un taux de remplissage de sa salle de 110% au rythme où vont les choses! Mieux que le Poitiers Bourg en Bresse de play-off de 2008 (2727 personnes, record pour le PB!).

Entrée des artistes sur le parquet:


Poitiers, Salle Lawson-Body, Samedi 13 Décembre 2008, 20H.
Le faux engagement du match Poitiers Limoges: Guillard et le Limougeaud décole avant que l'arbitre lance le ballon. Engagement à refaire...

Pendant les quatre quart-temps, l'ambiance est chaude, voire brulante à certains moments (Wright a eu quelques soucis avec des supporters du CSP). Limoges mène durant les...98% du match. Un jeu simple à analyser: des hommes libres de marquage, une réussite phénoménal (dont 88% aux LF), des coups de pot pour être poli (le rebond de certains ballons sur l'anneau laissant perplexe, frolant parfois l'écoeurement) et des fautes des fautes encore et toujours des fautes: 27 fautes au total, et même pas un joueur exclu.

Concernant l'arbitrage...Evitons la diffamation! Trop de choses à dire, beaucoup de choix curieux: la victoire ne doit faire oublier certaines options du corps arbitral.

Coté Poitevin: un manque de précision agaçant aux LF (69% dans ce genre de match, ce n'est pas assez), des maladresses, des erreurs de marquage mais surtout, l'espoir de gagner, même quand dans le quatrième quart temps, Limoges mène 66 à 55.
La suite: bien que présent au match, des trous noirs; Poitiers revient à 63-70, puis 65-70 avec Younger aux LF, puis 69-74 et enfin 76-76 à 8,3 secondes du buzzer final.
Que ce soit sur le parquet ou même dans les tribunes, je crois que désormais on peut le dire: une rivalité est née ce 13 Décembre 2008 entre Poitiers et Limoges. Tant mieux; ça mettra un peu plus de piments dans ce championnat de Pro B. Le match retour promet d'être houleux, intense: vivement le prochain derby entre la Vienne et la Haute-Vienne.
Rarement depuis les années 1970, la salle omnisport de Poitiers n'a autant vibrée, autant chavirée: les murs n'ont pas craqué, les joueurs du PB 86 non plus.
Bravo les gars.
Poitiers reste 3eme de Pro B avec 22 points, à deux longueurs de Paris et de nos amis Bourg en Bresse qui, comme chaque amateur du PB86 le sait, ont gardé un souvenir...quelque peu mauvais de nos prestations des play-off contre eux.
Deux vidéos hélas de mauvaise qualité, mais pas trop mal au niveau sonore: l'ultra money time du match Poitiers-CSP Limoges avec l'euphorie, l'hystérie du public; et enfin le tour d'honneur des gars du PB 86 (à venir) après leurs exploits, si l'on peut dire.
PS: l'article de la NR sur la rencontre. Ou encore les sites du PB86 et de la Ligue pour en savoir plus.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 12:02
Les Cordeliers, Dimanche 7 Décembre 2008, vers 17H20.

C'est bientot Noel. La folie des fêtes de fin d'année s'empare de toute la population, bien que l'hystérie collective soit légèrement refroidie par la crise.
Les rues sont décorées, bien que comme chaque année, on fait tout pour que ces éclairages de fêtes coutent financièrement et écologiquement le moins cher possible. Au vu des largesse prises dans le passé, tener de rectifier le tir un temps soit peu, est plutot d'une certaine logique, bien que parfois, ça frise le terrorisme intellectuel. Entre convictions vertes et finances à resserer, il n'y a qu'une brindille d'herbes parfois...

Dimanche dernier, en flanant en ville, au milieu des consommatrices et consommateurs en quête de léchages de vitrines de boutiques ou de dégustations de jus d'oranges chaud (le vin chaud, l'arme suprême du jeune alcoolo, est désomais interdit vu que c'est de l'alcool...sur la voie publique, et prendre une cuite au vin chaud, ça tiendrait presque du suicide aromatisé à la canelle, enfin bref on y reviendra) à 2€ le verre (plus de 13 Francs bon sang!), ce qui est une... ou encore une...quand on se dit que pour en faire, une brique et un casserole font l'affaire, et celà pour quelques modestes centimes d'électricité ou de gaz pour la plupart des gens.
Achtung, Achtung à la disgression, revenons à nos kilowatts.
Dimanche dernier donc, Poitiers fraîche mais agréablement ensoleillée, ses rues piétonnes plutot bien remplies en ce premier jour de repos domnical du mois de décembre, et les Cordeliers, fermés, oui ma bonne dame.
Oh, quelle surprise. Mais bon ils devraient ce rattraper ces prochains dimanches, histoire d'arrondir les fins de mois surtout en temps de crise.

"FAITES CE QUE L'ON VOUS VEND, PAS CE QUE L'ON FAIT!":
La nouvelle devise des Cordeliers?


En passant devant l'entrée Nord de l'ex maison Vannier, on apercoit de la lumière, en s'approchant on voit que la galerie et vide, que les portes ne s'ouvrent pas (l'un ne vas pas sans l'autre). Mais les guirlandes scintillent à l'interieur, dans cet endroit qui désert et clos, prend dès lors les aspects d'un lieu glauque.
Les guirlandes éclairent donc le vide: oui, le coup de l'oubli d'éteindre les guirlandes est un peu gros, ou dans ce cas là, autant excuser d'avance le mec qui oubliera d'éteindre la Tour Eiffel au petit matin!
Il n'y a peut-être pas de quoi crié "Au ScandAAAAle", mais sans doute assez pour revetir le costume du moralisateur (pourtant pas forcément adulé sur PPP), ascendant casse burne et tutti quanti. Surtout à l'heure des Grenelle de l'environnement (entre autres), au moment où les 27 tentent de se mettre d'accod sur un pacte européen d'économies d'énergies, dans une période où même EDF à pour slogan "L'énergie est notre avenir. Economisons là." (ce qui est curieux: imaginez vous un commerçant ou une entreprise quelqconque vous dire en gros: "Achetez pas trop mes produits!"?), bref, à une époque ou tout le monde cherche à mettre des freins, non pas l'immobilisme, mais aux dépenses d'énergies, les Cordeliers de Poitiers prennent tranquillement la peine d'éclairer le vide, pour rien ni personne. Normal, quoi.
Et c'est encore plus drole (si l'on peut se permettre cette expression) quand on sait que Nature et Découverte se trouve dans la galerie (la renommée du magasin doit être assez grande pour ne pas avoir à expliquer son éthique, son style...) ou encore la FNAC, qui elle même nous vend les livres, DVD, ou projets de NKM, Borloo, de Al Gore et surtout du meilleur d'entre eux, Nicolas Hulot, eux même écrivant noir sur blanc ( si les livres étaient parlant ils hurleraient): "pensons à la planète, économisons l'énergie, changeons nos modes de vie, tous ensembles pensons aux générations futures, aux animaux, à l'éco-systême, tout ça tout ça."
Une situation digne d'une pièce de Beckett tant l'absurdité dégouline de chaque ampoule de nos petites guirlandes...
C'est un peu le principe du pollueur payeur poussé à l'extrême: je paye donc je fais ce que je veux, c'est mon argent et toi le raleur de la dernière heure, je te fais un bon gros double (dites deubeulle) fuck de derrière les fagots. C'est très imagé sur la fin mais ça résume bien à mon sens la situation.
C'est pas grand chose me direz vous le coup des guirlandes, disons que l'on pourrait appeler cela, une question de principes; dans ce cas là pourquoi change-t-on d'heure chaque printemps et chaque automne depuis mars 1976?

Alors pour conclure cette petite ralerie du samedi, voici un extrait d'une page de pub de la Nouvelle République of the Seventies, sur les économies d'énergies, là aussi au coeur d'une période de crise économique, énergique, et de ravages inconscients sur l'environnement. Ainsi qu'un petit rappel sur les mesures de l'époque qui est ICI.
Y a pas à réfléchir: le message coute pas grand chose en énergies!

La Nouvelle République, Février 1977.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 10:51
Socialistes et apparentés

Malgré la crise, l'espoir

"Le mois de décembre est pour nous tous le moment de nous retourner et de regarder le travail accompli tout au long de l'année.
2008 n'aura pas été pour Poitiers une année morte. Achèvement des travaux de la gare, ouverture du pôle d'échanges multimodal, inauguration du TAP, éligibilité des projets de rénovation des quartiers de Poitiers par l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine et lancement de la première phase du projet Coeur d'Agglo, cette année restera comme celle d'un renouveau. A un autre égard 2008 aura été pour la municipalité et pour notre groupe politique l'année du changement. Avec l'élection d'Alain Claeys, c'est à la fois la reconnaissance du travail effectué par les équipes de Jacques Santrot et la volonté de donner à la ville une nouvelle dynamique.
Le contexte reste cependant délicat.
La crise financière qui sévit depuis désormais près d'un an est, pour les collectivités comme pour les citoyens, une préoccupation première. Les inégalités toujours présentes deviennent de plus en plus criantes et quoi qu'en disent certains, la France ne sera pas épargnée.
Cependant, il nous est permis d'espérer. L'élection à la tête du pays le plus puissant de la planète d'un représentant des forces de progrès ne peut être qu'une bonne nouvelle sans pour autant faire oublier que la France doit aussi évoluer.
Enfin, en ces périodes de fêtes, nous nous devons d'être attentifs autour de nous à ceux qui sont dans la souffrance et le besoin. La solidarité locale est souvent la plus visible, elle est aussi la force d'une ville à taille humaine comme l'est Poitiers."

Jules Aimé, page 18 du Poitiers Magazine du mois de Décembre 2008, n° 162.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les Gens
commenter cet article
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 11:00

Un petit salut amical à François Mainier, le papa de...Sylvain, notre goelador du 3 points, le maître du retournement de situation.
François, une ancienne connaissance, un gars bien, simplement.


RENDEZ VOUS SAMEDI SOIR
DES 20H

POUR NON PAS LE RENDEZ VOUS, NON PAS LE SUPER MATCH, NON PAS LA BIG RENCONTRE
MAIS
 POUR LE SUPER BIG RENDEZ-VOUS BASKETBALLISTIQUE
DE L'ANNEE 2008 DE LAWSON BODY

POITIERS BASKET 86
VS
LE CSP LIMOGES
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 11:29
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg