Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 13:10
Lors d'une réunion avec les 262 députés de l'UMP à l'Elysée, le président s'en est pris à Jacques Chirac "qui a mené à bien une réforme et demi en 12 ans" selon ses mots, ainsi qu'à la presse, qui ne lui parait plus sympathique, voire partisane.
C'est marrant ça: alors que tout au long de 2007, les médias nous ont servi du Sarkozy à tous les repas (les Kennedy à l'Elysée, la rupture, sa volonté de réforme, tout ça patacoufin,...), ni l'UMP, ni l'executif, ni le gouvernement n'ont alors trouvé la presse... "partisane".
Retour sur la réunion de 7 mai 2008.

http://www.abstractmachine.net/index/images/thumbnails/liberation_logo.jpg


Sarkozy s'en prend à la presse, qu'il juge trop partisane
Le chef d'Etat dénonce notamment le traitement médiatique, trop complaisant à ses yeux, de la condamnation de Ségolène Royal dans l'affaire de ses ex-collaboratrices.
LIBERATION.FR : mercredi 7 mai 2008
   
 Nicolas Sarkozy s’en est pris mercredi à la presse. Devant un parterre de députés UMP invité à l’Elysée, il l’a notamment accusée de ne pas avoir suffisamment relayé la condamnation de Ségolène Royal dans l’affaire de ses ex-collaboratrices, selon des participants à une réception des députés UMP à l’Elysée. 

«Il a fait une charge très importante contre la presse en disant que dans un pays où il n’y a plus d’opposition, la presse s’attribue la fonction d’opposition», a déclaré dans les couloirs de l’Assemblée nationale la députée UMP Marie-Anne Montchamp.
Selon son collègue Benoist Apparu, le chef de l’Etat «ne comprend pas que Ségolène Royal, qui passe son temps à donner des leçons de morale à la terre entière, quand elle est condamnée, on n’en parle pas plus».
«Son message, c’était en gros: “je ne suis pas aidé par la presse”. C’est classique», selon un autre participant à cette réception des députés UMP à l’Elysée pour le premier anniversaire de la victoire de Nicolas Sarkozy.

Selon eux, il s’en est pris au Parisien, à L’Express et à l’AFP, incriminés dans le cadre de «l’affaire Royal». «Quand on pense que notre porte-parole (Frédéric Lefebvre) fait un communiqué sur Royal qui n’est pas repris par l’AFP… Imaginez si j’avais eu un problème de droit social! La gauche aurait demandé ma démission», a-t-il dit, selon un député.

Raffarin avant lui
Sa charge suit celle de Jean-Pierre Rafarin. L’ex-Premier ministre, à qui la socialiste a ravi aux élections régionales de 2004 la présidence de la région Poitou-Charentes, estimait il y a un mois que Ségolène Royal devait démissionner de la présidence de la région pour ces faits qui remontent à 1997. Dans des propos au quotidien le Parisien/Aujourd'hui en France, Jean-Pierre Raffarin estimait que «le licenciement abusif n'est pas une pratique pour qui prétend exercer de hautes fonctions».

Outre l'affaire Royal, Sarkozy a aussi visé l'hebdomadaire Marianne, dont la dernière «une» titrait, sur une photo du président, «Putain 4 ans!», et accusé le Journal du Dimanche de ne pas avoir publié dans son édition papier un sondage plus positif que les autres sur sa récente intervention à la télévision, selon plusieurs témoignages.

Selon certains participants, Nicolas Sarkozy a également ironisé sur le fait que, malgré les «attaques» dont il fait l’objet dans la presse, il «fait vendre». «Quand je suis sur les couvertures, ça fait vendre. On a fait 76 bouquins sur moi».

 

Hollande contre-attaque

 

A gauche, la réaction ne s'est pas faite attendre. François Hollande, premier secrétaire du PS, a jugé mercredi que la charge de Nicolas Sarkozy n’était «pas digne» d’un chef de l’Etat. «Décidément, Nicolas Sarkozy ne change pas. Il pense que s’il est en difficulté aujourd’hui dans les sondages et rencontre la défiance des Français à son égard, c’est la faute de la presse», a affirmé François Hollande dans une déclaration à l’AFP.

Pour le leader du PS, le président de la République «se pose ainsi en victime, alors que Nicolas Sarkozy a lui-même utilisé jusqu’à l’exhibition le système médiatique». «Cette attitude n’est pas digne, ni de la fonction qu’il occupe ni du respect que l’on doit au pluralisme de la presse. Il serait temps que le président de la République retrouve son calme et sa sérénité. Son problème, ce n’est pas la presse ou l’opposition, c’est lui-même et sa politique», a ajouté le premier secrétaire du PS.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 19:44

Centre Presse, Jeudi 25 Novembre 1976.
 

Le jeudi, Centre Presse publiait, au cours des années 1970, des articles de cuisine, de bien-être, de maison et de ménage dans sa rubrique hebdomadaire "La Femme et la Maison".
Vu que le camarade Jules est parti en Auvergne, voilà une bonne idée de dégustation des saucissons qu'il pourrait éventuellement ramener d'Auvergne.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Archives en tout genres
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 17:25
Ce mardi, les lycéens, étudiants, jeunes ainsi que des enseignants ont à nouveau foulé le pavé. Cette nouvelle manifestation s'est déroulée dans le calme, après les tensions de la semaine dernière. Par ailleurs, les lycéens se sont organisées en commissions (presse, matériel, soins,...) afin d'étendre et de coordonner au mieux le mouvement.

Alors qu'au niveau national le mouvement tente de repartir après la barrière des vacances de Pâques avec plus ou moins de succès selon les villes, ils étaient environ un millier à crier leurs protestations dans les rues de Poitiers, reprennant des slogans classiques comme "A ceux qui veulent casser le social, le peuple répond, résistance" ou encore "Un pas en avant, trois pas en arièrre, c'est la politique du gouvernement". Pas ou de tensions particulières à signaler cette fois ci, au long d'un parcours partant de Place d'Armes, sit-in au Pont Neuf, Porte de la Tranchée (sous Blossac), passage devant la gare transformée en fort Alamo grâce aux CRS, puis sit-in Porte de Paris.
Est ce que la manifestation nationale du 15 mai prochain permettra aux lycéens de jouer les prolongations de cette vague de protestation? Rien n'est sur.
Seule certitude: le bac aura lieu en juin, à moins que d'ici là...

Le hasard du calendrier (concept tenant plus à la Ligue 1 de football) fait que cette manif a lieu un an jour pour jour après l'élection du président, critiqué sur son style Elyséen.
Un squatteur du squat de Rivaud saluant et salué par le cortège.

Durant le sit-in de la porte de la Tranchée...

Devant la gare surprotégée par une armada bleue, les manifestants se dirigent porte de Paris, sous le regard des ouvriers du chantier de la gare, dans LE gratte-ciel pictavien.

Le nouveau matos des manifestations: masque de ski, masque respiratoire et sérum etaient cependant de sorti pour quelques uns d'entre eux.



Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 12:31
Après de longs mois de compétition, la course à l'Elysée prennait fin par la victoire de Sarkozy devant Royal: une branlée supplémentaire pour la gauche, jamais deux sans trois comme on dit. La joie salle Gaveau, la déception, la tristesse, voire la peur s'installait  rue de Solférino, les affiches de la candidate PS jonchant les caniveaux. La France d'après nous était promise, la Rupture devait voir le jour tandis que le droite souhaitait plus que jamais enterrer l'Héritage de Mai 68.
En échange, nous avons le bling bling, le Paquet fiscal, les nouveaux Kennedy à l'Elysée, le président rond comme une queue de pelle au G8 en Allemagne, du Sarkozy à tout les repas, Carla, le "Casse-toi pauv'con", la déroute des municipales:la France d'après prend des airs de long fleuve plus qu'agité...En attendant paisiblement la crise!
Fin de l'histoire dans 1461 jours. En attendant, un petit retour sur la soirée du 6 mai 2007 à la télévision française avec la proclamation des résultats.
En dessous, les résultas officiels du second tour.


Résultats des élections 6 mai 2007
envoyé par JulGaub


RESULTATS DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE


DIMANCHE 6 MAI 2007

France entière (résultats officiels)



  Nombre % Inscrits
Inscrits 44 472 733 100,00
Abstentions 7 130 729 16,03
Votants 37 342 004 83,97

  Nombre % Votants
Blancs ou Nuls 1 568 426 4,20
Exprimés 35 773 578 95,80

  Voix % Exprimés
  M.  Nicolas  SARKOZY 18 983 138 53,06
  Mme  Ségolène  ROYAL 16 790 440 46,94

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 12:38
Dimanche 5 Mai 2002: alors que la France s'apprétait à vivre un second tour de présidentielles banal entre Chirac et Jospin, les Français  avaient le "choix", si l'emploi de terme est possible, entre "escroc" ou facho", aprèsune abstention record au premeir tour de l'ordre de 29%. Dès le soir du 21 avril, le dégout des résultats poussa des milliers de personnes dans les rues, la "honte d'être français"devenant rapidement l'un des sentiments les plus répandus des nombreux kilomètres de cortèges s'étant formés dans toutes la France. Des manifestations quotidiennes ont rythmé la crypto campagne de l'entre deux tours, le summum étant atteint le 1er mai, avec trois millions de personnes ayant foulé le pavé, pour réaffirmer leur dégout, leur honte.
Et puis le 5 Mai, Chirac est réelu avec un score de république bananière (82%), avec une majorité de suffrages de gauche. C'était reparti pour 5 ans de Chiraquie...
Le 21 avril restera pour tout militant de gauche, comme un jour sombre, triste, où le pire si on peut dire est arrivé. Plus rien ne sera désormais comme avant...



Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 14:17
Poitiers, Samedi 2 Mai 2008, vers 17H.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 11:30
JEUNES

"Lorsqu'il y a un prêtre ou un pasteur dans un village pour s'occuper des jeunes, il y a moins de laissez aller, de désespérance, et finalement de délinquance." (Conférence Bible à Neuilly, 20 Juin 2005)

Carte postale des années 1900, in "Les Fées de la République", p.12. Un instituteur expulse le Christ d'une école publique. Dans la légende, ce "Hussard de la République affirme":
"Le cléricalisme, voilà l'ennemi."


"Nicolas Sarkozy a décidé de s'intéresser aux jeunes. Il a ainsi sollicité les deux benjamins du groupe UMP de l'Assemblée Nationale (législature 2002-2007), Laurent Wauquiez et Edouard Courtial, pour qu'ils travaillent à des propositions intéressant la jeunesse pour le programme de 2007.

Selon lui, les "élèves méritants" doivent être accueillis à bras ouverts par la République. Pour les autres, les "jeunes des quartiers" qui attendent sur les bancs de l'école que "la vie se passe", c'est le respect de l'ordre que l'Etat doit envoyer comme seul message. Il stigmatise ainsi une partie importante de la jeunesse perçue comme une minorité déviante, voire comme une classe dangereuse.

Pour remettre ces jeunes dans le droit chemin, Nicolas Sarkozy croit à la puissance et au rôle social de l'Eglise. Autrement dit, l'ordre moral au secours de la paix sociale. La réponse au malaise d'une partie de la jeunesse ne saurait résider dans l'adhésion à une foi ou à une pratique religieuse qui relève de la sphère privée. Elle appelle des politiques globales et publiques hors de toute identité confessionnelle: politique scolaire et volontariste, soutien materiel aux jeunes en difficulté, actions en faveur de la vie locale et associative."


PAGE 72

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Sarkozy dans le texte
commenter cet article
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 01:01
Un déménagement pas comme les autres: la même adresse, mais un étage en dessous. Une fenêtre supplémentaire et deux fois plus de surface. Des kilos d'affaires, de livres, de meubles et de souvenirs et d'archives qui ont tranquillement parcourus quelques marches de mon vieil escalier.
Une nouvelle aventure qui commence...
Un grand merci à  Jules, Adrien et à Julien sans qui, rien n'aurait été possible.

Dans la journée du jeudi 1er mai 2008, Poitiers.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg