Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 14:31
Depuis quelques jours, le milieu universitaire de Poitiers est quelque peu agité. En effet, Benoit Fleury vient de faire le choix, dans son affectation, de devenir prof de droit à l'université de Poitiers. Le "passé sulfureux" (Nouvelle République 18 Février 2008) du candidat en est la cause: en effet, cet homme a dirigé le Groupe Union Défense durant les années 1990, groupuscule d'extrême droite, répendant des thèses xénophobes, racistes et antisionnistes sur son passage. L'article de Jules sur son blog est par ailleurs très interressant sur ce sujet.
Voici deux communiqués d'organisations de jeunes et d'étudiants opposées à son arrivée; le premier par le Collectif Alternatif Universitaire cau.lesite.free.fr/ , le second par "Etudiants à Gauche", Unef Poitiers, RéSo et le MJS 86 mjs86.over-blog.com/ .


COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

                        Monsieur Jean-Michel Gouin, la Rédaction de la Nouvelle République,

 

 

            Suite à la parution de l’article intitulé «  L’agrégé au passé sulfureux viendra-t-il à Poitiers » ; paru dans l’édition de la Nouvelle République datée du Lundi 18 Janvier, le Collectif Alternatif Universitaire prend acte de l’information tout en affirmant son profond désaccord à la possible intégration de Mr Benoît Fleury dans le corps professoral de l’UFR Droit et Sciences Sociales de l’Université de Poitiers.

            En vertu de l’indépendance et de la qualité des savoirs universitaires, le Collectif Alternatif Universitaire ne peut qu’émettre les plus grandes réticences au fait qu’un ancien éminent acteur du Groupement Union Défense ou Groupe Union Droit devienne responsable d’un enseignement en Droit ou participe aux travaux des équipes de recherches à l’Université de Poitiers.

            De ce fait, le Collectif Alternatif Universitaire réclame une déclaration du prétendu intéressé au même titre que le directeur de l’UFR Droit et Sciences Sociales, Monsieur Eric Gojosso, pour affirmer ou réfuter cette information. D’autre part, il est du statut de notre Université et de la sauvegarde de la qualité de ses savoirs de refuser l’entrée en son sein l’ancien président d’un groupement ayant cautionné, voire encouragé, la haine et la violence envers des idées politiques mais également des communautés ethniques et religieuses.

Malgré son statut de majeur de promotion au concours d’agrégation de l’année 2008 et l’annonce d’un changement sur ses engagements politiques, il nous parait risqué, voire dangereux, de recruter dans les équipes de recherches et d’enseignants de l’Université de Poitiers un homme sur ses seuls aveux. Les erreurs du passé ne peuvent à elles seules effacer celles du présent ni du futur.

 

 

Le Collectif Alternatif Universitaire


COMMUNIQUE DE PRESSE

 


Les organisations "Etudiants à Gauche", "l'UNEF Poitiers", "Reso Poiters" et le "MJS86" tiennent à manifester leur inquiétude face à la possible affectation à Poitiers de Benoit Fleury, ancien dirigeant du GUD, "mouvement violent d'extreme droite". Nous tenons par ailleurs à rappeler au Président de le republique les engagements qu'il a pris devant le C.R.I.F. le 14 fevrier dernier en matière de lutte contre le négationnisme et l'antisémitisme. Il serait enfin temps que Nicolas Sarkozy mette en cohérence ses engagements et ses actes en refusant l'affectation de Benoit Fleury à l'université de Poitiers. Nos associations tiennent à réaffirmer leur détermination à défendre l'honneur de l'Université Poitiers en s'opposant, par tous les moyens qu'elles jugeront nécessaires, à l'arrivée de Benoit Fleury au sein de notre Université.

Etudiants à Gauche, UNEF Poitiers, ReSo Poitiers, MJS 86



Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 17:23
Nouvelle rubrique sur ce blog:  en 2005, l'association Réformiste et Solidaire (RéSo) a publié l'ouvrage "Sarkozy dans le texte, connaître pour mieux combattre", dans le cadre de sa campagne ANTISARKO. Ce livre a repris les déclarations du mari de Carla, en les analysant pertinnement, afin d'expliquer ses méthodes de direction.
Aujourd'hui, le ministère des Finances, page 22:


BERCY

"Je suis là pour mettre de l'ordre dans nos finances publiques" (Le Figaro, 17 mai 2004)

Quelques jours après sa nomination comme ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, Nicolas Sarkozy se fixe comme priorité pour l'année 2005 la réduction de la dette et des déficits publics. Pourtant, alors qu'il avait annoncé un déficit de 2,9% du PIB, celui-ci atteindra plus de 4% du PIB, après 4,1% en 2004.

Déjà ministre du Budget en 1993-1994 dans le gouvernement Balladur, le jeune Sarkozy avait affiché la même ambition. Mais à son départ, le budget de l'Etat affichait le plus fort déficit de l'histoire de la Vème République, un bilan jugé "calamiteux" par Alain Juppé en 1995.

Nicolas Sarkozy se risque donc à faire des annonces qu'il est incapable de tenir une fois aux mannettes des finances. Cela n'est pourtant pas très surprenant: ennemi des prélèvements obligatoires, Nicolas Sarkozy ne peut à la fois se faire le chantre de la baisse des impots et des déficits. Sauf à sabrer les effectifs de la fonction publique, à détruire les services publics et à entrepren
dre des privatisations massives. Plus d'info sur le site antisarko.net
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Sarkozy dans le texte
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 17:46
La désintégration de la Yougoslavie de Tito se poursuit. Après le Monténégro en 2006, le Kosovo vient de proclamer son indépendance de la Serbie le Dimanche 17 Février 2008 à 16H, morcellant un peu plus cette région. Aucun problème n'est à noter à l'heure actuelle, malgré les risques que portent en elle cette région longtemps nommée la "poudrière de l'Europe".
L'Europe compte donc un état supplémentaire de 10000 km2, malgré la forte opposition de la Russie et de la Serbie, chacune ayant ses raisons géopolitiques. La République du Kosovo est sous très haute surveillance, et pourrait donner des idées au Voïvodine, dans le Nord de la Serbie, qui souhaiterait passer de l'autonomie à l'indépendance.





Pays reconnaissant et ne reconnaissant pas le Kosovo | Le Monde.fr
Complément d'informations du 17 Février 2011.
Le Kosovo est officiellement reconnu par 22 membres de l'UE (sur les 27, l'Espagne s'y oppose pour des raisons que la carte si dessus permettent de comprendre...), tandis que dans le monde, 75 Etats sur environ 200 en ont fait de même, dont les Etats-Unis. Parmi ceux qui s'y opposent la Russie et évidemment la Serbie, qui considère, trois ans après les faits le Kosovo comme l'une de ses provinces.
L'Etat kosovare est cependant très pauvre: le taux de chômage y est de 40% et 45% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le Kosovo comptait en 2010 près de 2 millions d'habitant(e)s.
C'est dans ces termes que l'indépendance fut proclamée en 2008 par le preier ministre du Kosovo, Hashim Thaçi:
"Nous proclamons l’indépendance du Kosovo, État indépendant et démocratique [...] À partir de maintenant, le Kosovo a changé de position politique, nous sommes désormais un État indépendant, libre et souverain."
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 11:27
undefined
Voici le grand retour de notre série sur les élections municipales à Poitiers depuis 1971. Aujourd'hui, l'épisode IV. Décor de cette France qui fête toute l'année le Bicentenaire de la Révolution de 1789.
1989:la France est dirigée depuis 1981 par François Mitterrand, réelu en 1988 devant Jacques Chirac. Le pays a vécu depuis 1986 l'expérience de la cohabitation: tendue entre les deux hommes où tous les coups sont permis. L'expérience socialiste ayant mal tourné, la gauche paye un lourd tribut à chaque élection: pour 1986, le gouvernement modifie la loi électorale; les législatives se feront à la proportionnelle, limiteront la casse pour la gauche et enniuera la droite, de par la présence de l'extrême droite, LE phénomène inquiétant de ces années 1980, Le Pen réalisant 15% aux présidentielles de 1988. Autre fait marquant de cette décénnie: l'éffondrement du PC, passant de 16% en 1981 à 6% en 1988, toujours avec Marchais à sa tête.
A Poitiers, la vie socialiste se poursuit tranquillement: le réseau de bus est de plus en plus agrandi, le campus se développe toujours, Saint Eloi est sorti de terre, tout comme les résidences Rivaud. Mais Poitiers a fait parler d'elle aussi: la visite du président Mitterrand le 3 novembre 1983, et aussi l'Affaire des médecins de Poitiers, qui dura de 1984 à 1988.
Quelques projets attendent la ville: l'arrivée du TGV pour 1990, la modernisation du quartier de la gare, la poursuite du développement des quartiers, la piétonnisation des rues du centre-ville, et l'emplacement du...futur Théâtre avec plusieurs projets (ancienne gare routière de Blossac, dans le palais des Ducs d'Aquitaine, ancienne gendarmerie rue de la Marne ou enfin sur le parking du Calvaire). Encore une fois, une habitude depuis 1971, la presse a décrit la campagne comm étant sans passion. Trois listes partent au combat: union de la gauche avec Jacques Santrot en tête pour la liste "Poitiers l'avenir solidaire" , la droite avec pour leader Michel Roger de la liste "Ouvrons Poitiers sur l'avenir", et enfin, l'une des nouveautés de l'époque, une liste écologique des Verts dirigée par Clément Bourry, "Poitiers Ecologie". 49 sièges sont à pourvoir pour cette municipale du 12 mars 1989.

1er tour DIMANCHE 12 MARS 1989

INSCRITS 45253  VOTANTS 29451  EXPRIMES
  28833

OUVRONS POITIERS SUR L'AVENIR   11818 voix (40, 99%)

POITIERS L'AVENIR SOLIDAIRE 13850 voix  (48,03%)

POITIERS ECOLOGIE 3165 voix  (10,98%) 

La majorité des voix pour être élu au premier tour étant de 14416 suffrages, un second le 19 mars 1989, avec les trois listes: on prend les mêmes et on recommence...

2 eme tour DIMANCHE 19 MARS 1989

INSCRITS 45253  VOTANTS 30073 EXPRIMES 29772

OUVRONS POITIERS SUR L'AVENIR  12337 voix (41,04%)


POITIERS L'AVENIR SOLIDAIRE 13711 voix (46, 04%)

POITIERS ECOLOGIE  3734 voix (12,55%)

Le nouveau conseil municipal compte 36 conseillers municipaux de la liste Santrot, 10 de la liste Roger, 3 de la liste Bourry. Jacques Santrot est réelu maire de Poitiers de 1989 à 1995.
Santrot-1989.JPGLa Nouvelle République, Mi-Mars 1989

Au niveau national deux éléments: la percée du vote écolo dans les villes (des pointes jusqu'à 15%!!!), la remontée du PS après le reflux en faveur de la droite en 1983. La NR titra le Lundi 20 mars 1989 "Le printemps des villes
roses ". La gauche reprend ses marques dans un contexte économique favorable, malgré la hausse irrésistible du chômage, ainsi que les problèmes relationnels entre Mitterrand et son Premier Ministre, Michel Rocard (1988-1991). La droite encaisse le coup, en attendant son heure...

nti_bug_fck

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Archives en tout genres
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 22:42
Depuis Mai 2007, la France se trouve dotée de l'ignoble ministère de l'immigration et de l'identité nationale, dont la simple évocation du nom suffit à créer des sueurs froides à n'importe qui, notamment avec cette saloperie de planification fixée par le gouvernement de 25000 déportations, euh pardon , "d'éloignement" comme ils disent.
Voilà ce que l'on pouvait lire dans la Nouvelle République du Samedi 16 Février 2008:

Sa demande d'asile est refusée, il se pend
   
    "Un jeune Kényan de 19 ans, récemment déboutée de sa demande d'asile, s'est suicidé par pendaison hier dans l'appartement qu'il occupait à Meudon (Hauts-de-Seine). John Naima, né le 30 décembre 1988, était entré en France le 20 mars 2006, et avait demandé l'asile trois jours plus tard, demande rejetée par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) le 6 juillet 2007. Il avait saisi la Cour Nationale du droit d'asile, qui avait examiné son recours le 21 janvier dernier et avait récemment rejeté de façon définitive sa demande."

Nous vous laissons libres juges...
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 14:57
Soleil-couchant-sur-Poitiers.JPGSur la Pénétrante, Vendredi 8 Février 2008, 18H

Au loin, l'Hôtel de Ville...
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 22:54
Ce soir, au Grand Journal de Canal+, Tapie, père et fille (plutot mignonne d'ailleurs) étaient les invités de la première partie de l'émission. Bernard nous a expliqué que c'était grâce à lui que Kouchner était aux Affaires Etrangères...Mais il reste toujours ce pur comédien, qui répond à ses questions, et non à celles qu'on lui pose.
2 vidéos aujourd'hui: la première, du 22 avril 2007, sur le plateau de France 2, où il nous  fait partager son analyse politique de la situation, en étant un peu éméché (il arrive même à faire sourire Voynet qui venait de se prendre une trempe à 2% 2 heures auparavant...);
La seconde, un grand classique, des Guignols en 1994, la Combine à Nanard.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 19:06
undefined
A 23 jours du premier tour des élections municipales 2008, voici les listes en présence pour tenter de ravir l'Hotel de Ville, concurrence qui a priori, mais on peut se tromper, ne devrait pas voir l'arrivée d'une nouvelle liste.

Poitiers Grandeur Nature, liste d'Union de la Gauche, Alain Claeys.

Réveillons Poitiers, liste UMP, Stéphanne Braconnier.

Pour Une Ville Rayonnante, liste Modem, Philippe Mahou.

Gauche Alternative, liste LCR et Alternatifs, Maryse Desbourdes

???, liste LO, Ludovic Gaillard

Poitiers Coeur du Monde, liste altermondialiste, Régis Roquetanière

PS: pour les informations ci-dessus, merci à 86andco.blogspot.com/

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud Alexandre Lafrechoux - dans Les petites infos
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg