Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 12:21
La levée du blocus ne signifie pas la fin du mouvement étudiant.
La coordination étudiante poitevine vous propose un  programme d'action pour les jours à venir.

Jeudi 13 Décembre 2007

AG Amphi J
12H

15H
Amphi 1 Lettres et Langues
Doléances Universitaires
"L'évaluation dans les milieux universitaires"

22H
Manifestation de Nuit
Place du Marcché
Thème:
"L'Université prend l'eau"
Les parapluies, les K-way,les bottes, les bonnets de bains, bref tout ce qui un rapport avec l'eau est bienvenu.

Lundi 17 Décembre 2007

RDV 8 H
PLACE DU MARCHE
Visite du Conseil d'Administration
Il se trouve à la Présidence de l'Université à l'Hotel Pinet
et se réunira pour voter sur l'application de la LRU à Poitiers.
Des cadeaux sont à déposés à la Présidence, avec vos revendications pour l'avenir de l'Université.
Une simple boite en carton (biscotte, céréales,...) suffit!





Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 13:09
                           PC110060.JPGPC110058.JPGPC110059.JPG      
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 13:00
Ce Mardi  11 Décembre 2007, une majorité d'étudiant(e)s a décidé de voter en faveur de la levée du blocage. Cependant, ceux qui sont mobilisés depuis plus d'un mois ont voulu montrer que la fin du blocus ne signifait pas la mort du mouvement étudiant. C'est ainsi qu'un "mot d'ordre" a été lancé: prendre tous ensemble le bus pour se rendre Place du Marché, ce qui rèle ainsi tout les problèmes de déplacement, de stationnement, et permet de souder les gens entre eux, en passant un bon moment dans le bus, serrés les uns aux autres.



Voyage en Vitalis II
envoyé par LudofromtheSeventies

Les étudiant(e)s, réuni(e)s sur la Place du Marché se préparent dès lors à se diriger vers le Rectorat, occupé depuis un certain temps par les STAPSIENS.
undefined
Place du Marché, 16H.

123-copie-1.JPGUne manifestation sprint dévale alors dans les rues de Poitiers, réunissant environ 200-300 personnes.
L'arrivée au Rectorat se termine en courant.

128.JPG
Arrivés devant l'une des grilles du Rectorat, les manifestants, se retrouvent nez à nez avec les forces de l'ordre, occupant le Rectorat. Les deux camps sont séparés par un portail métallique ainsi que par un grillage.

130-copie-1.JPGAu bout de quelques instants, le portail est secoué, les policiers ont les mains qui tremblent, et rapidement une odeur de poivre se répend dans l'espace des contestataires: c'est le premier gazage.


16H26

133.JPG
Une victime d'un gazage ultérieur, qui lui a été réalisé avec du gaz lagrymogène CS.
"Respires, pour que tu existes..."

135.JPGLa meilleure solution contre la lacrymo, le sérum physiologique.
16H48

137.JPG
Liberté de création artistique ou souvenir pour les collègues...
En tout cas, la police fait son film.

144-copie-1.JPG
Petit souvenir "de guerre" : une bombe lacrymo (vide bien entendu).
Il est d'ailleurs notifié que la bombe ne doit pas etre utilisé à moins d'un mètre du présumé agresseur, afin de lui éviter de graves séquelles.



Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 12:21
PC110030.JPGPC110023.JPG



Au X° et XI°s. ce sont les imposantes constructions de surveillance et de défense féodales qui prédominent. 
Sur l'éperon rocheux de "Calviniacum" les évêques de Poitiers élèvent leur forteresse baronniale et l'église St Pierre.
   Dans le voisinage immédiat, les vicomtes de Châtellerault construisent d'autres châteaux, Harcourt, Mauléon, Gouzon et la Tour de Flins. Plus tard, les évêques achètent et rassemblent sous leur autorité tous les édifices du promontoire, point stratégique de la région. Ils commandent le pont de pierres, construit sur la Vienne, qui dévie, sous leur controle, le circuit de la voie romaine. En 1281 ils achètent le château d'Angles ce qui leur permet d'élargir leur domaine de surveillance des routes venant du Berry vers le Poitou.


PC110051.JPGPC110032.JPG



   Cette politique qu'ils ont accentuée, a permit de créer un rempart de protection contre l'agression des grandes villes.  Conséquence: la citadelle étant devenue source de sécurité, l'agglomération se déplaça à ses pieds au préjudice de St Pierre les Eglises, qui se dépeupla à l'avantage de Chauvigny qui proliféra.Dès la guerre de cent ans, Chauvigny connaît certains tracas.
   En 1346 ravages par les bandes anglaises du comte de Derby.
   En 1356 Les troupes du Prince Noir suivies de celles du Roi Jean le Bon, passent à Chauvigny avant le choc de la bataille de Maupertuis où notre roi Jean est fait prisonnier.
   En 1372 Accompagné du Duc Jean du Berry, Du Guesclin chasse les troupes anglaises et reprend la forteresse.
   En 1412 Nouveaux sévices par les troupes du duc de Clarence
   En 1562 Les Huguenots l'occupent mais sont chassés par les troupes royales.
   En 1569 Ils reviennent avec Coligny à leur tête avant la bataille de Montcontour. Le château, la ville et l'église St Pierre sont pillés et incendiés.
   En 1590 Louis Chasteigner et son fils reprennent la ville et le château pour le Roi.
   En 1652 C'est la Fronde, Charles Chasteigner marquis de la Roche Posay, occupe ville et château et leur fait subir les tracas habituels: pillages incendies etc. La même année il sera délogé par le Duc de Roannes. Comme à Angles ce sera le dernier fait militaire de la citadelle.
   En 1708 Tout n'étant que ruines, le Parlement décharge les évêques de l'obligation d'entretien; à la Révolution devenues "carrière publique" les habitants accentuent les dégâts en arrachant les pierres intéressantes.
   En 1843 l'Etat confie ces ruines à la Sté des Antiquaires de l'Ouest qui réussit à les sauver en réparant murs et contreforts.



PC110031.JPGPC110040.JPG

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 12:16
115-copie-1.JPGPoitiers, Mardi 11 Décembre 2007, 15H30.

La façade a été repeinte par des étudiant(e)s mobilisé(e)s contre la LRU,  afin de la rendre plus...élégante dirons-nous, car il faut bien avouer qu'auparavant, cette façade était dans un état calamiteux, et le mot est léger.
Même le doyen de Droit, Eric Gojosso, a déclaré à la presse locale: "Elle n'a jamais été aussi belle cette faculté."
La façade de la fac de Droit-AES devait etre la même depuis la construction de ce batiment, dans les années 1960, sous la municipalité Vertadier, puis laissée à l'abandon depuis de nombreuses années.
Les étudiant(e)s ont tout de même laisser une trace historique de cet événement: en effet, en vous approchant de ce batiment, vous apercevrez toute une série de chiffres qui symbolisent en fait un code barre, car avec l'application éventuellement prochaine de la loi dite "Libertés et Responsabilités des Universités", chacune d'entre elle deviendra propriétaire de ses batiments: ils seront donc commerciables.
Les 8 derniers chiffres correspondent à la date de la pose de cette nouvelle peinture.
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 15:19
http://srv02.admin.over-blog.com/index.php?FCKBrowser=true&module=admin&action=video_FCKVideoBrowser&ref_site=1&nlc__=331197546739#Les résultats de l'AG du 11 Décembre 2007 vont etre mis en ligne dans les prochaines minutes.

VOTANTS   1341

BLANCS       211


CONTRE   646

POUR           484

Le blocus est donc terminé dans les UFR SHA et Lettres et Langues.
Les cours reprendront donc le Mercredi 12 Décembre 2007 à 8 h dans la mesure du possible.


Partager cet article
Repost0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 12:42

PC110052.JPGPC110063.JPG


La collégiale Saint-Pierre ( XI-XIIème siècle) est une église-halle à trois vaisseaux. Elle fut commencée par l'abside et terminée cent ans plus tard par la nef. À l'extérieur, clocher carré à double étage de baies, superbe chevet richement sulpté. L'intérieur de l'église a malheureusement été batiolé au XIXème siècle, mais les chapiteaux du chœur à déambulatoire et chapelles rayonnantes présentent un riche décor sculpté(monstres, allégories de Babylone...) et dédicacé: "Gofridus me fecit"

L'abside est la partie qui termine le chœur d'une église, soit par un hémicycle, soit par des pans coupés, soit par un mur plat.L'abside située à l'arrière du chœur est généralement orientée vers l'est.

La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux (église à nef unique), entre deux rangées de piliers ou entre une rangée de piliers et un mur latéral. C'est le lieu principal où se tiennent les fidèles lors des célébrations et des offices. Le mot nef signifie au sens premier "navire".

300px-Apse-copie-2.png
En rouge l'abside 
En jaune la nef
EnPC110048.JPG bleu la croisée du transept
















clocher de l'église Saint-Pierre vu du donjon de Gouzon

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 12:00

le cimetière dans le cimetière de civaux
PC110008.JPG
A civau on mélange sépulture monderne et nécropole a l'ancienne dans le meme lieu. La cloture de la nécropole est entièrement constituée de couvercles de sarcophages mérovingiens dressés. 350 sarcophages à l'intérieur du cimetière témoignent encore de cette immense nécropole qui compta entre 7 000 et 15 000 tombes et couvrait une superficie de 3ha. Des légendes racontent que furent enterrés là les soldats tués lors de la bataille de Vouillé qui opposa en 507 les Francs aux Wisigoths. Cette nécropole est vraisemblablement liée à la christianisation précoce du lieu, favorisée par une église et une cuve baptismale, toujours visibles.
PC110004.JPGPC110013.JPG


Et plus récent maintenant on peut voir ca juste a quelques centaines de mètres

PC110006.JPGPC110018.JPG

Centrale nucléaire de Civaux 
Le site en bref

Le site de Civaux abrite la centrale nucléaire exploitée par EDF dans le département de la Vienne, à 30 km au sud de Poitiers.

Cette centrale nucléaire est constituée de 2 réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 1450 MWe. Le réacteur 1 constitue l'installation nucléaire de base (INB) 158, le réacteur 2 l'INB 159.

Principales étapes réglementaires :
 
Réacteur 1
Réacteur 2
Décret d'utilité publique
20/04/1984
Décret de création
06/12/1993
Date de 1 ère divergence
29/11/1997
27/11/1999
Autorisation d'utiliser le MOX
Néant
Arrêté de rejets d'effluents radioactifs
08/09/1997
Arrêtés préfectoraux de prise d'eau et de rejets non radioactifs
06/07/1995, 01/07/1996
Mise en service
21/10/2005
cf: asn.fr

L'année 2003 restera tout de même l'année où le directeur de la Sûreté Nucléaire avoue que, pour des raisons de sûreté, il n'autoriserait pas aujourd'hui la construction de Civaux.(c'est rassurant)
cf: stopcivaux.free.fr
Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg