Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 07:13

Même causes, même conséquences: un épisode orageux exceptionnel sur une zone sururbanisée qui empêche l'écoulement des eaux

Var 2010: 25 morts; Alpes-Maritimes 2015: 20 morts

Et rien n'aura changé d'ici la prochaine fois...

France 2, 20h, Journal du 17 Juin 2010.

Inondations dans le Var : les raisons de la crue

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par

 

 

Episode météorologique inhabituel pour la saison, facteurs locaux aggravants… Plusieurs éléments ont contribué à la catastrophe dans la région de Draguignan. Les météorologues connaissent bien le phénomène à l'origine des précipitations : des masses d'air chaud qui se chargent d'humidité au-dessus de la Méditerranée et éclatent en pluies torrentielles au-dessus de la côte.

 

Dans le métier, on appelle cela des "épisodes cévenols", du nom de l'arrière-pays de Nîmes où ils sont fréquents. Mais les dégâts qu'il laisse sur son passage ne sont pas facilement prévisibles. Le Var, où les inondations ont causé la mort d'au moins 25 personnes, en a fait l'amère expérience mardi 15 juin.

 

UN SYSTÈME DE SURVEILLANCE PERFECTIBLE

"Nous savons bien prévoir où ces épisodes cévenols vont arriver à l'échelle d'une région, explique Emmanuel Bocrie, qui dirige l'unité médias de Météo France, mais localement, dans le département, c'est beaucoup plus difficile. C'est la limite de l'art du prévisionniste…" Le système de vigilance de Météo France, qui est passé au niveau "orange" lundi soir, est conçu à l'échelon départemental.

Mise en place après la tempête de 1999, la carte de vigilance s'appuie sur l'historique des données et des dégâts causés par les épisodes météorologiques violents de ces dernières années pour définir le niveau d'alerte. "On se pose en permanence la question de passer au rouge. Ici, le risque météorologique était orange presque rouge, mais bien orange", précise Emmanuel Bocrie. Ce risque est ensuite croisé avec le niveau de risque d'inondation défini par le Service central d'hydrométéorologie et d'appui à la prévision des inondations (Schapi), qui surveille les risques de crues des rivières. "Sur la carte de vigilance, on indique toujours la couleur la plus forte entre le risque météorologique et le risque d'inondation", explique Emmanuel Bocrie.

Problème, le réseau de vigilance crues du Schapi ne maille pas finement tout le territoire. Dans le Var, le réseau de surveillance des cours d'eau en cause dans les inondations des environs de Draguignan n'est pas encore en place. Le niveau de vigilance n'a donc pris en compte que le risque météorologique.

 

DES FACTEURS LOCAUX AGGRAVANTS

Ici, les précipitations les plus fortes se sont concentrées sur une zone très réduite, à un endroit où la disposition du terrain facilite la concentration du ruissellement. Les habitants de Draguignan décrivent une arrivée d'eau très puissante et très brutale vers 17 h 30. "C'est une dynamique très, très rapide", explique Nathalie Dorsliger, de l'antenne montpelliéraine du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM). "Et même s'il s'agit principalement d'un phénomène de ruissellement sur le lit des cours d'eau, il y a un phénomène de saturation. Quand les sols sont complètement gorgés d'eau, tout ruisselle", et le sol ne retient plus rien.

 

Circonstance potentiellement aggravante, ce type d'épisode est intervenu à une période inhabituelle : les crues dites "cévenoles" se produisent en général à l'automne, parfois au début du printemps. Ce facteur pourrait avoir amplifié les inondations : en juin, la terre est plus humide et donc plus vite saturée.

 

La nature des sols a également un impact fort sur le comportement des eaux. "Vu la forte teneur en éléments calcaires des sols du secteur, explique Marc Moulin, hydrogéologue au BRGM en Provence-Alpes-Côte d'Azur, il est possible qu'une partie provienne de résurgence rapide" de l'eau venue de la circulation sous-terraine.

 

"Ce type de sol très fissuré, très fracturé, peut avoir un effet tampon ou un effet accélérateur, concurrent de la décrue, suivant la dynamique de circulation sous-terraine." Il ne s'agit pour l'instant que d'hypothèses : les experts du BRGM attendent des données plus précises pour connaître la dynamique exacte des dégâts causés dans le Var.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 07:57
Trouvé sur Twitter.

Trouvé sur Twitter.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 11:52

Une oeuvre incontournable dans la "B.O." de l'histoire de l'Allemagne contemporaine

Issu de l'album "Crazy World" de 1990. Clip réalisé en 1991.

L'histoire d'une chanson qui est née un soir à Moscou en 1989, dans le monde d'avant la Chute du Mur.

AFP, Octobre 2009, pour les 20 ans de la Chute du Mur.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 10:43

Pour Ali Mohammed

Par Jean-Emmanuel Ducoin
Mercredi, 30 Septembre, 2015
L'Humanité
Ali Mohamed Al Nimr, illustration prise sur Facebook.

Ali Mohamed Al Nimr, illustration prise sur Facebook.

L'éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin :
 
À l’heure même où s’écrivent ces lignes, la vie d’Ali Mohammed est suspendue à un rien. Ce rien nous hante, il nous est insupportable.

Il y a des moments où nous devons accepter que certains hommes deviennent des symboles, parce que l’ignominie du sort qui leur est réservé a valeur universelle. Ainsi en est-il d’Ali Mohammed Al Nimr, désormais âgé de 20 ans, mais aux mains de ses tortionnaires de la monarchie théocratique saoudienne depuis l’âge de 17 ans. Son crime ? Avoir participé à une manifestation antigouvernementale, en 2012, dans la province chiite de Qatif. Que risque-t-il ? D’être décapité, avant que son corps ne soit crucifié jusqu’à son pourrissement. En Arabie saoudite – comme dans l’espace occupé par 
Daech –, la loi, issue de la Charia, prescrit en effet la crucifixion comme sanction possible pour des « cas graves » de sorcellerie, d’hérésie, d’injure à l’égard du prophète, mais également pour fait de révolte contre l’État, considéré autant comme un crime politique que religieux. Cette obscurantiste sentence a été prononcée, puis confirmée, et l’ultime appel définitivement rejeté. Cette mise à mort peut donc survenir à n’importe quel moment. À l’heure même où s’écrivent ces lignes, la vie d’Ali Mohammed est suspendue à un rien. Ce rien nous hante, il nous est insupportable.

D’autant plus insupportable que les « puissants » du monde se trouvent au siège des Nations unies, ces jours-ci, et que, du côté de la diplomatie française, l’une des principales alliées de l’Arabie saoudite, rien ne semble trop beau pour ne pas indisposer le roi Salmane, ce grand acheteur de Rafale, de vedettes et d’hélicoptères de combat. La vie d’un manifestant vaut-elle quelques avions de chez M. Dassault ? François Hollande a bien sûr demandé à son interlocuteur privilégié de renoncer à l’exécution, la France étant « opposée à la peine de mort ». Ces mots a minima résonnent comme une défaite, sinon une allégeance, à l’image de l’ONU d’ailleurs, qui vient de nommer un représentant de l’Arabie saoudite pour diriger son Conseil des droits de l’homme... La disponibilité pour se battre – même pour un homme du bout du monde – dépend et se nourrit toujours de la conscience de l’utilité de le faire. L’Humanité juge utile et indispensable de lancer une grande mobilisation pour sauver Ali Mohammed de ses bourreaux. Le temps presse.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:05

Hélas, très peu de téléviseurs couleur étaient déjà installés à ce moment là

ORTF, 14H, 1er Octobre 1967.

"Lors du passage du noir et blanc à la couleur (procédé mis au point par Henri DE FRANCE) qui vient de s'effectuer en direct, allocution du ministre de l'information Georges GORSE entouré de, Claude MERCIER (directeur de l'équipement et de l'exploitation), Jacques Bernard DUPONT (directeur général de l'ORTF) et Emile BIASINI (directeur de la télévision)."

Ina.fr

1er Octobre 1967 : l'ORTF dévoile à l'écran...la couleur !
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:40

Rocade-fiction

MAIS QUAND VERRA-T-ON LE BOUT DU TUNNEL?

Les deux projets de rocade "est" en 1980.

Les deux projets de rocade "est" en 1980.

L'an passé, presque à la même époque, le projet n°4 du franchissement de la vallée du Clain par la rocade sud-est, pourtant approuvé par les assemblées départementales et districales après moult révisions et corrections, était repoussé in-extrémis, par l'autorité de tutelle, parce que finalement jugé incompatible avec la protection du site.

La tracé retenu s'étirait, en effet, le long du Clain dans le remarquable domaine de La Chevrelière et menaçait directement le fragile piton du "Roc-qui-boit-à-midi".

A la demande du ministre de l'Environnement et du Cadre de Vie, la S.A.G.E.T.O.M. se chargeait d'une étude d'impact et le projet retournait à "ses chères études".

C'est au vu de ces nombreux rapports que, le 31 mai et le 16 juin, que les deux assemblées viennent, tour à tour, de porter leur choix sur le tracé n°6.A...mais bien audacieux serait celui qui oserait affirmer que "cette fois, ça y est, ça va marcher!".

En effet, si ce projet, concoté pr la D.D.E., comporte un certain nombre de correctifs par rapport au précédent, il n'offre pas moins le flanc à de sérieuses objections à dominantes écologiques ou financières, selon qu'il s'agit de l'option n°6 ou de sa variante 6.A.

 

Force et faiblesses du tracé n°6

 

Le progrès, par rapport au tracé n°4, rejeté l'an passé, est que le franchissement de la vallée du Clain se fait au plus court (moins de nuisances pour les riverains et le site), rejoignant en cela la suggestion de la Société pour la protection de la nature et de l'environnement.

Mais à la différence de cette dernière, ce serait un remblias et non un viaduc de 280 mètres qui couperait purement et simplement la propriété en deux.

L'autre problème d'environnement posé par le n°6, est qu'en raison de l'importante dénivellation, la rocade devra franchir la crête du coteau dans une profonde tranchée, ce qui paraît assez désastreux tant pour l'esthétique générale du site que pour la préservation de la flore et surtout de la faune, reconnues comme exceptionnelles précisément en cet endroit.

Une fois sur le plateau "est", la rocade comme encore un "sacrilège" en coupant la longue allée de tilleuls (reliant la propriété à la route de Saint-Benoît) qui serait en instance de classement.

A ces différents inconvénients écologiques, le tracé n°5 de la S.P.N.E. propose deux parades: un viaduc, nous l'avons dit pour franchir la vallée du Clain en "altitude"; d'autre part, le raccordement du nouveau tronçon, non pas à l'extrêmité de la rocade "est", mais quelques centaines de mètres plus loin, près du château d'eau, ceci pour épargner les tilleuls et s'éloigner du Clos-Gautier (mais en reportant l'intersection à la hauteur de Saint-Cyprien).

Il en coûterait à peu près 53 millions de francs selon les premières estimations.

Mais outre que les spécialistes estiment le projet préjudiciable au niveau du foncier (un argument discutable), il apparaît que la ligne de crête serait tout de même touchée par un déblai moyen et l'idéal imposerait de prévoir en prolongement un viaduc, un tunnel...dont le coût bien sûr, devrait être ajoutée à la somme déjà avancée.

 

Ecologie, finances et politique

 

Ce tunnel, les élus départementaux et districaux le réclament énergiquement pour le tracé n°6 qu'ils ont, pour leur part, estimé le moins mauvais, à condition toutefois d'épargner la crête du coteau.

Et sa réalisation pourrait peut-être faire admettre ce tracé par les défenseurs de l'environnement, mais son financement est loin d'être acquis!

Compte tenu de l'hétérogénéité du terrain, le coût de réalisation de cet ouvrage de cent cinquante mètres a été évalué à vingt-cinq millions de francs qui s'ajouteraient aux vingt-sept millions prévus pour le tracé n°6 sans le tunnel.

Les élus départementaux et districaux ont bien demandé au ministre de l'Environnement de prendre à sa charge ce surcoût mais il n'est pas évident que celui-ci soit disposé à accomplir un tel geste et, dans ce cas - dans l'état actuel de la procédure - c'est le tracé n°6 qui (avec sa tranchée) serait soumis à l'enquête publique et, à la suite de cela, serait réalisé...ou, une fois encore renvoyé sur les tables à dessin!

"On a surestimé le coût du tunnel et, en fait, ce que veut le ministre c'est empêcher le projet d'aboutir avant la fin de notre mandat", s'insurge Jean-Jacques Pensec, adjoint au maire, communiste.

Il estime aussi qu'il appartient aux Poitevins de faire connaître leur avis dans cette affaire (l'invstissement est-il en rapport avec l'intérêt su site?) et le cas échéant d'appuyer massivement leurs élus auprès des représentants de l'Etat pour obtenir le tunnel.

Décidément, la rocade sud-est ne semble pas devoir s'insérer plus aisément dans le paysage politique que dans le site de La Chevrelière.

 

YVES THIOLLET

 

La pente importante du tunnel et ses cent cinquante mètres de longueur, outre qu'ils écarteront cyclistes et cyclos, poseront assurément un certain nombre de problèmes techniques...même si acteullement l'éclairage et la ventilation ne sont pas jugés nécessaires.

 

La Nouvelle République, seconde moitié du mois de Juin 1980.

1980 : le tunnel de la rocade sud , l'Arlésienne de Poitiers
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 07:45
Illustration prise sur www.poitiers.fr

Illustration prise sur www.poitiers.fr

Putain, 20 ans! Le festival made in Poitiers a bien grandi et j'espère qu'il n'a pas atteint son âge de raison. Il a besoin de ce petit grain de folie qui le caractérise et qui marque tellement bien son identité.

Le festival a changé, la ville aussi, mais le mariage des deux se porte toujours aussi bien.Je ne vais pas vous détailler le festival, vous aurez plus vite fait de trouver les renseignements sur le site des Expressifs.

Sans doute est-ce en lien avec la tragédie Charlie Hebdo, mais cette année, et je tenais à le souligner, se trouvera au coeur du festival, sur le Place d'Armes, un lieu d'échange, dédié à la liberté d'expression: Poitiers Presque Plus que Papier, l'héritier du véritable PPP, le Poitiers Presque Papier, ancien nom du festival, pour lequel, avec PourquoiPasPoitiers, j'ai voulu rendre modestement hommage en donnant ce nom à mon blog.

Alors du jeudi 1er au dimanche 4 octobre, profitez-en!

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 07:56

N'oublions pas qu'en France, "Droits-de-l'hommiste" est...une insulte

ONU : les Droits de l'Homme bafoués sur l'autel de la realpolitik

Nations unies. Avec l’Arabie Saoudite, les droits de l’homme sont entre de bonnes mains

Publié le

 

Dessin de Tjeerd, Pays-Bas.

Dessin de Tjeerd, Pays-Bas.

“Dans un monde normal, observe The Daily Beast, l’Arabie Saoudite serait poursuivie en justice pour son bilan désastreux en matières de droits de l’homme, et non pas nommée à la tête d’un important jury de l’autorité chargée de surveiller le respect des droits de l’homme dans le monde”. 

Et pourtant, le 21 septembre, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite à l’Office des Nations unies à Genève, Faisal bin Hassan Trad, a pris la présidence d’un panel de cinq diplomates au Conseil des droits de l’homme, chargés de nommer les experts qui doivent participer aux missions d’évaluation et de conseil en matière de droits de l’homme, explique The Independent.

Cette nomination a valu à l’ONU une volée de bois vert, observe le quotidien britannique, “étant donné que le royaume est probablement le pays au monde où les libertés des femmes, des minorités et des dissidents sont le plus mal respectées”, comme l’a notamment dénoncé l’ONG UN Watch. En 2014, indique le site américain Vocativ, l’Arabie Saoudite a procédé à 87 décapitations. 

 

Une condamnation décriée

Parmi les voix qui se sont élevées figure donc celle de l’épouse du blogueur Raef Badawi, condamné à 1 000 coups de fouet pour ses textes sur la liberté d’expression. A son avis, relate The Independent, cette nomination est “scandaleuse” et indique que “le pétrole prend le pas sur les droits de l’homme”.

L’Arabie Saoudite s’est justement distinguée en confirmant en appel la condamnation à mort d’Ali Mohammed Al-Nimr, arrêté en 2012 pour sa participation au mouvement du ‘printemps arabe’, alors qu’il n’avait que 16 ou 17 ans, indique encore le journal, dans un autre article.
L’ONU, ainsi que plusieurs voix internationales, dont celle de la France, ont appelé à l’annulation de cette condamnation à la décapitation et à la crucifixion, qui pourrait être appliquée à tout moment.

 

 

Courrier International, Jeudi 24 Septembre 2015.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg