Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 08:45

  Illustration prise sur patisseriefoucher.free.fr

 

La première journée du Tournoi des VI Nations a apporté son lot de surprises, mais aussi de confirmations.

Le XV de France a gagné, ce qui n'est pas une surprise quoi qu'en dise les mauvaises langues, mais il est en plein dans le doute.  Au terme d'un match terne, les Bleus, enfin les Rouges, ont réussi à s'imposer face à de vaillants Ecossais qui, je l'espère vont retrouver des couleurs. Trop d'individualités, pas assez de collectif, pas de surprise: il a fallut compter sur l'indiscipline des Scotish pour remporter la partie et ne pas débuter par un échec à domicile. Mais il va falloir hausser le niveau de jeu face à des Irlandais, ont malgré le score (26-3) galérer à vaincre une jeune équipe italienne.

Equation: les Bleus ne sont peut-être pas aussi mauvais que la situation ne le laisse à penser et les Verts ne sont peut-être pas aussi bons qu'on le pense. Malgré cela, je pense que l'écart entre les deux nations est trop grand et que le XV tricolore ne vas pas créer l'exploit à Dublin, car désormais, une victoire en Irlande passe pour être un exploit (le dernière défaite du XV du Tréfle à domicile remonte au 10 Février 2013, 6-12 contre l'Angleterre; la dernière victoire tricolore à Dublin remonte au 13 Février 2011, 25 à 22).

Philippe Saint-André, dont chaque sortie médiatique est accompagné soit de critiques, soit pire, d'indifférence a fait le choix, à mon sens le bon de ne pas changer le groupe de titulaire, hormis Ben Arous qui prend la place de Menini. Mais en fonction de la partie, et non pas du résultat, il y a de fortes chances que la valse des postes s'enclenche. Sachant que beaucoup de joueurs, malgré la victoire, était déçus par la prestation offerte au Stade de France, ce qui tend à démontrer qu'il y a une forme de lucidité. Mais à quoi bon causer si c'est pour ne rien changer sur le terrain?

Mais LA grande surprise de ce Tournoi nous vient évidemment de l'Angleterre qui a été glaner une victoire de prestige à Cardiff, en aynt imposé un terrible défi physique aux Gallois qui ont du passer une mauvaise nuit après le match. Privée de nombre de ses cadres, le XV de la Rose a marqué les esprits et a devant lui désormais une voie royale pour, faute de faire un Grand Chelem, au moins remporter le Tournoi. Seuls les Irlandais sont en état de les en empêcher. Des Anglais qui par ailleurs risquent de passer une valise aux Italiens ce week end à Twickenham. En effet, en 20 rencontre depuis 1991 entre rosbeef et macaronis, nos voisins transalpins...ont été battu à chaque fois. Et ce soir ça fera 21 défaites d'affilée, sans doute après une héroïque résistance de 15 minutes.

Le dernier match opposera les deux autres loosers du week end précédent: Ecosse-Galles. Même si l'Ecosse est en progrès, cela ne devrait pas suffire pour vaincre des Gallois en état de "mobilisation générale" (Jamie Roberts a avoué que les mots avaient été "durs" vendredi soir), si ces derniers ont encore l'espoir de s'imposer dans ce Tournoi, comme ils avaient su le faire en 2013. Et puis les Calédoniens n'ont plus battu les Diables Rouges depuis le Tournoi 2007. C'est dire à quel point cette perf' serait un exploit. Et comme Murrayfield sera plein, c'est dire à quel point le public écossais est fidèle à son équipe qui collectionne pourtant les bâches depuis plus de 10 ans...

Et nous autres Français, serions-nous aussi fidèle après 10 ans de vaches maigres? Je ne le crois pas. Et je préfère ne pas le savoir...

Mon prono: victoire de l'Angleterre sur l'Italie, victoire de l'Irlande sur la France, victoire du Pays de Galles sur l'Ecosse.

 

La victoire du XV de France sur le XV d'Irlande lors du Tournoi 2011


 
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:27

 

Assiste-t-on au suicide de l'Etat islamique?

William Saletan

Traduit par Bérengère Viennot  10.02.2015

Dessin de Yacine. Illustration prise sur l'actu.fr.

 

Après la relative indifférence du monde arabe, les atrocités de l’EI font naître une mobilisation qui pourrait signer sa perte. L'organisation cherchait à inspirer la haine. Elle a réussi, mais pas comme elle l’avait prévu.

Abdallah, le roi de Jordanie, avait un problème. Une insurrection islamique sanglante faisait rage de l’autre côté de ses frontières nord et est, en Syrie et en Irak. Les insurgés étaient en train de faire naître un empire médiéval qu’ils appelaient l’Etat islamique. Et la prochaine cible de cet empire, c’était la Jordanie.

La vidéo qui a tout changé

Mais Abdallah ne parvenait pas à convaincre son propre peuple d’affronter cette menace. Beaucoup de Jordaniens ne voyaient pas un ennemi dans l’Etat islamique. Des milliers d’entre eux sympathisaient, même. L’automne précédent, ils s’étaient opposés en masse à l’initiative du gouvernement de rejoindre la coalition dirigée par les Américains pour combattre l’EI. Et lorsqu’en décembre l’Etat islamique avait annoncé la capture d’un pilote jordanien, des slogans réclamant un désengagement du conflit avaient retenti.

Et puis l'Etat islamique a diffusé la vidéo de la mort du pilote. Ses combattants ne l’avaient pas décapité. Ils l’avaient enfermé dans une cage et brûlé vif. La vidéo montrait l’horrible scène dans son intégralité.

En Jordanie, cette vidéo a tout changé. L'EI reste une menace, mais le problème de politique intérieure d’Abdallah n’est plus. Il n’a plus besoin de persuader son peuple que l’EI est son ennemi mortel: la vidéo s’en est chargée.

Les Jordaniens se rassemblent derrière leur roi et réclament une guerre totale contre l’Etat islamique. «A présent les masses jordaniennes sont en colère et s’en prennent (à l’EI) et pas au gouvernement», rapporte le rédacteur en chef d’un journal jordanien. «Il y a une forte détermination du public... à combattre l’Etat islamique.»

Cette réaction à la vidéo en Jordanie et dans tout le monde arabe met deux choses en exergue. L’une est que l’EI est fondamentalement suicidaire. Sa barbarie causera sa perte. Mais la seconde leçon va chercher encore plus loin: la méthode de persuasion la plus efficace n’est pas la séduction, c’est l’antagonisme. Le meilleur moyen de pousser la réflexion de quelqu’un dans une direction consiste à l’attaquer depuis l’autre, et ainsi de l’en éloigner.

Ce sont les êtres nocifs et belligérants qui ont le plus grand pouvoir de persuasion au monde.

Personne ne cause plus de tort à Israël que les hyper-sionnistes qui explosent au visage de quiconque met en doute la moindre politique israélienne. Personne ne nuit autant à la cause du féminisme que les féministes radicales qui s'en prennent aux hommes et qui se complaisent à purger le mouvement de ses hérétiques. Ce qui explique pourquoi la chaîne Fox News engage les progressistes les plus extrêmes et MSNBC les conservateurs les plus exaspérants. Le meilleur rabatteur est le méchant du camp adverse.

Vous vous souvenez du moment où le président Obama peinait à réunir les voix nécessaires au Congrès pour repousser l’application de sanctions plus dures à l’égard de l’Iran? Le président républicain de la chambre des représentants, John Boehner, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou se sont occupés du problème. Boehner, apparemment convaincu qu’il a été élu l’automne dernier pour mener sa propre politique étrangère, a invité Netanyahou à s'adresser au Congrès. Et Netanyahou, faisant l’impasse sur Obama, a accepté l’invitation. Les démocrates du Congrès, furieux, se sont ralliés comme un seul homme à la politique de sanctions d'Obama. Le Premier ministre israélien s’est avéré être le lobbyiste le plus efficace de l’Iran.

La violence est encore plus convaincante. Les militants islamiques qui ont assassiné des dessinateurs, des policiers et des personnes qui faisaient leurs courses à Paris en janvier croyaient servir Allah. En réalité, ils servaient surtout l’extrême droite française. Dans les jours qui ont suivi les meurtres, 54 agressions et autres incidents haineux contre des musulmans ont été recensés en France.

Un sondage publié fin janvier révèle que Marine le Pen, la dirigeante du mouvement anti-immigration français, arriverait en tête du premier tour de la prochaine élection présidentielle française.

Condamnés de toutes parts

L’EI a un don unique pour provoquer la révulsion. Il ne se contente pas de tuer des gens. Il les décapite et diffuse les vidéos des massacres. Même au Japon, pays à la constitution pacifiste, ce comportement a provoqué un retour de bâton. Le Premier ministre japonais est en train d’essayer d’amender la constitution pour étendre son autorité afin de pouvoir faire usage de la force militaire. Dans cette campagne intérieure, le meurtre par l’EI de deux otages japonais au cours du dernier mois est devenu son arme la plus efficace.

Avec le pilote jordanien, l’EI est allé encore plus loin. Il l’a brûlé vif dans une cage. Puis il a prétendu qu’il était encore vivant et a essayé de convaincre la Jordanie de lui livrer des prisonniers en échange. Ensuite, il a posté cette vidéo pour que le monde entier contemple sa mort par le feu, avec gros plans grotesques et narration jubilante. L’EI a projeté cette vidéo sur des écrans géants dans son territoire et posté sur Internet les réactions des spectateurs.

Cette atrocité s’est retournée contre l’organisation pour deux raisons. Premièrement parce que la victime était musulmane. Deuxièmement parce que dans l’enseignement islamique, la mort par le feu est un jugement réservé à Allah. Brûler un homme vivant n’est pas seulement abominable. C’est blasphématoire. A présent, l’«Etat islamique» a été condamné par l’Organisation de la coopération islamique, l’Union internationale des savants musulmans et même par certains membres du clergé sunnite djihadistes.

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, qui avaient récemment réduit leur coopération avec les Etats-Unis contre l’EI, a dénoncé le meurtre du pilote. Tout comme le président turc, qui traînait des pieds dans la campagne contre l’EI. Ou les Frères musulmans égyptiens. Et les journaux dans tout le monde arabe.

L’EI cherchait à inspirer la haine. Il a réussi, mais pas comme il l’avait prévu. «Ces gens sont sous bien des aspects leurs propres pires ennemis», confie un expert au New York Times. «Donnez-leur du temps et de l’espace et leurs extrémités vont s’aliéner leur base.» L’Etat islamique vient d’allumer sa propre mèche. Et maintenant, il va brûler.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 08:46

 


 
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les belles chansons allemandes
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:44

Toutefois, on peut réaliser la satire d'un satyre

 

SATIRE (l. satira ou satura, mélange de mets, satire), sf. Chez les Romains du VIè siècle avant notre ère, chant joyeux et railleur accompagné de musique et de danse, pour célébrer les fêtes  dites Liberalia (de Liber, Bachus) qui avaient lieu au printemps et durant lesquelles on offrait aux dieux, protecteurs des laboureurs, un vaste bassin rempli de prémices de toutes les productions de la terre. II Plus tard, pièce primitive du théâtre latin, analogue aux atellanes, mélangée de prose et de vers, comme les farces du moyen âge. II A l'époque classique romaine, ouvrage en vers fait pour censurer, tourner en ridicule ou vouer à l'ignominie es travers et les vices des hommes. Lucilius lui donna la forme d'un épitre en vers héxamètres; Horace, Perse et Juvénal développèrent la satire surtout au point de vue moral. Ils furent imités au XVIIe siècle par Régnier et Boileau, au XVIIIe siècle par Voltaire et Gilbert. On peut rattacher à la satire les Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, les Iambes d'Auguste Barbier, les Châtiments de Victor Hugo. II Ouvrages mélangés de prose et de vers, comme la satire primitive; railleurs et médisants comme la satire classique; telle était la Satire Ménippée de Varron, bibliothécaire d'Auguste, imitée d'écrits semblables du philosophe grec Ménippe. Ce nom fut repris par Jacques Gillot, Pierre le Roy, Nicolas Rapin, Passerat, Pithou, Florent Chrestien pour leur pamphlet commun, parodie des Etats de la Ligue convoqués par Mayenne en 1593. Ce pamphlet contribua à discréditer la Ligue et fit pour la cause de Henri IV presque autant que les victoires d'Arques et d'Ivry. - Fig. Tout ce qui fait l'effet d'une satire: Sa conduite est la satire de la vôtre. II Discours ou écrit critique, railleur et médisant. - Gr. Il ne faut pas confondre ce mot avec son homonyme satyre. - Dér. Satirique, satiriquement, satiriser.

Illustration-de-Satyre-et-Dionysos.JPG

Illustration de Sayre et Dyonisos, issue du Musée de Berlin.

1 SATYRE (Satyrum) sm. Nom de demi-dieux des anciens, compagnons de Bacchus, qui étaient les génies des fôrets et étaient représentés avec un visage bestial, des pieds de bouc, un corps velu, une tête couverte de cheveux incultes; ils portaient en outre des cornes de chèvre. Les statues et les masques de satyres sont fréquemment usités comme motifs de décoration architectonique. - Fig. Homme très lascif. Genre de Lépidotères diurnes, de taille moyenne et dont les ailes, d'une teinte assez sombre, présentent des yeux plus ou moins nombreux. Ces papillons habitent de préférence les endroits secs et arides. Certaines espèces habitent les bryuères, d'autres se voient dans les prairies; quelques-unes voltigent au-dessus des buissons, tandis que d'autres se rapprochent des habitations. Les environs de Paris compte un assez grand nombre de ces insectes. II Un nom de l'orang-outang. - Dér. Satyre, satyrion, satyrique.

File:0 Masque de satyre - Musei Capitolini.JPG

Masque de satyre. Marbre, œuvre romaine du IIe siècle ap. J.-C. Image prise sur wikipédia.

2 SATYRE (g. Satyre), sm. Pièce du théâtre grec dans le genre des farces, et dont la plupart des personnages représentaient des satyres. C'est le dorien Pratinas (500 ans à peu près av. J-C.) qui le premier imagina le drame satyrique, dans lequel le choeur est composé d'une troupe de satyres.

 

Le Dictionnaire des Mots et des Choses de MM. Larive et Fleury, T.3, 1889 pp. 262-264.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le Mot du XIXème siècle
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 08:46
Le chute des prix du pétrole plonge l'Angola dans la crise économique

 

ÉCONOMIE

Chute du prix du pétrole : l'Angola au bord de la crise de nerfs

La baisse du prix du pétrole a provoqué une crise économique en Angola. Le pays lusophone, dont le gouvernement a pris des mesures économiques d'urgence, n'est plus l'eldorado qu'il était pour les expatriés portugais.

Carte de l'Angola. Illustration prise sur arte.tv

"Tsunami économique en Angola", titrait avec emphase, le 21 janvier 2015, l'hebdomadaire portugais Expresso. Comme d'autres pays à l'économie centrée sur les hydrocarbures, le pays a été durement touché par la baisse du prix du pétrole, ce qui amené son président José Eduardo Dos Santos à prendre rapidement des mesures.

Selon Expresso, il aurait demandé au ministère des Finances de suspendre, temporairement, les remboursements de la dette extérieure et de revoir en urgence à la baisse le budget de l'Etat pour 2015 de près de 17 %. Le pétrole représente 48 % du PIB, 98 % des exportations et 72 % des recettes de l'Etat angolais.

Des mesures d'austérité annoncées

Les transferts de capitaux vers l'étranger et l'importation de marchandises ont également été gelés jusqu'à nouvel ordre, à commencer par des biens de consommation produits à l'étranger. Ceci concerne notamment les produits agroalimentaires, l'Angola ne produisant que 60 % de ses besoins.

D'autre part, selon l'hebdomadaire, "le gouvernement va augmenter les impôts, suspendre temporairement les embauches dans la fonction publique et augmenter le prix des combustibles [le prix du carburant à la pompe a doublé en une semaine]". Le ministère du Pétrole a d'ailleurs annoncé l'imminence de licenciements dans le secteur.


Une économie mieux préparée qu'en 2008

Le quotidien Jornal de Angola défendait, le 20 janvier, les ressources de l'économie du pays : "L'Angola a de quoi vaincre la crise". Le journal, proche du gouvernement, s'appuie sur un rapport de la Deutsche Bank qui a signifié que "l'économie angolaise était mieux préparée qu'au moment du choc pétrolier de 2008", citant comme explication "une augmentation solide du PIB, une dette publique modérée, des réserves financières conséquentes et un développement d'autres secteurs de l'économie".

Autre son de cloche dans Expresso, qui avertit que "certains analystes craignent que les licenciements de masse à venir et la dangereuse spirale de criminalité installent dans le pays un climat de tension sociale qui sera difficilement contrôlable".

La fin du rêve angolais

"Adieu Angola". C'est le titre qui barre, cette semaine, la une de Visão. Ainsi, pour l'hebdomadaire portugais, "la chute radicale du prix du pétrole entraîne de graves difficultés financières en Angola, mettant en péril les Portugais expatriés ainsi que des milliers d'entreprises nationales qui exportent vers ce pays africain. Les difficultés ne datent pas d'hier, mais, cette fois-ci, il semble que nous assistions à la fin de l'eldorado angolais."

La forte croissance de ce pays lusophone a été un débouché inespéré pour divers secteurs de l'économie portugaise, notamment après l'avènement de la crise économique de 2008. On évalue ainsi à plus de 200 000 le nombre d'expatriés lusitaniens en Angola, un poids démographique conséquent. L'Angola est le quatrième importateur de produits portugais, pour un total de 2,4 milliards d'euros.

Le pays accueille également des milliers d'entreprises portugaises, notamment dans le secteur de la construction. Repris par le quotidien Público, le président du syndicat des travailleurs du BTP a alerté l'opinion publique portugaise en déclarant que "des milliers de travailleurs portugais de ce secteur seront, dans les temps à venir, amenés à quitter l'Angola" et que, dans certains cas, "ces travailleurs n'auraient même pas de quoi revenir au Portugal par leurs propres moyens". (La moitié des expatriés portugais en Angola, soit 100 000 personnes, seraient des ouvriers du BTP.)

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 09:06

Penetrante-Poitiers-en-chantier-1974.JPG

La Nouvelle République, Fin décembre 1974.

Travaux-echangeur-Penetrante.JPGAu même endroit, quelques mois plus tôt. Centre Presse, Mai 1974.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 08:38


 

 

Le monde a changé, Charlie
C’est ce qui t’a tué, Charlie
C’est pas Mahomet
C’est juste des enragés, Charlie

La France a pleuré, Charlie
Mais ta liberté chérie
Elle est immortelle
Tu la vois du ciel
Le monde est cruel
Mais la vie est belle

On a tué ta vie, Charlie
Mais pas tes idées, Charlie
On va les chanter, mon frère
Et ces cons vivront, l’enfer

D’un monde libéré, Charlie
Où on peut s’marrer, aussi
Au milieu du vacarme, du Djihad et des armes
Il reste la culture, l’humour et la nature

Hé hé hé
Je suis Charlie,
Hé hé hé
Toujours en vie
Hé hé hé
Je te l’écris, et...
Je vais, le dessiner

Et te revoilà, Charlie
Aujourd’hui et demain, c’est dit
À grand coup de dessin
En hommage aux amis
Une grosse paire de seins
Sur un barbu aigri

Je suis plus fort que toi petit
La honte d'Allah c’est dit
Quand il te regarde il pleure pour toi
Il se frotte la barbe et il te comprend pas

Comment au nom de Dieu a t-on
Utilisé une arme contre un simple crayon
Tu ne vas pas nous faire taire
T’as raté ton coup
Et la France toute entière
Restera debout

Hé hé hé
Je suis Charlie,
Hé hé hé
Toujours en vie
Hé hé hé
Je te l’écris, et...
Je vais, le dessiner

On va rire et écrire, Charlie
On saura se souvenir, Charlie
De toutes ces barres de rire autant d’hara-kiri
On veillera à l’avenir aux familles aux amis

Je te le promets, mon frère
Ce s'ra dans la paix, mon frère
On tuera la misère, la tristesse et la guerre
Et on laissera derrière ces connards en colère

Hé hé hé
Je suis Charlie,
Hé hé hé
Toujours en vie
Hé hé hé
Je te l’écris, et...
Je vais, le dessiner
(x2)

 

Paroles prises sur lacoccinelle.net

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 08:13

L'image que l'on ne verra pas cette année: Philippe Saint-André avec le trophée du Tournoi des VI Nations. Illustration Icon-Sport prise sur rugbyrama.fr

 

Aujourd'hui débute le 16ème Tournoi des VI Nations. Et cette année, c'est un XV de France en plein doute qui aborde sa dernière dizaine de matchs avant le Mondial en Angleterre cette automne. De l'espoir avait été suscité après la victoire contre l'Australie (29-26), vite retombé après la défaite contre l'Argentine (13-18).

On le sait, les années impaires sont moins favorables à la France qui va devoir se déplacer trois fois en Irlande (tenante du titre), en Italie (les Bleus y ont perdu en 2011 et 2013) et en Angleterre (que la France n'a plus vaincu à Twickenham depuis 2005).

Alors on ne jouera pas non plus la Cuiller de Bois, mais j'ai bien peur que l'on risque d'assister à un Tournoi de souffrances. Des blessés, une nouvelle charnière avec le tandem Kockott-Lopez, la 14ème de l'ère Philippe Saint-André. Il est grand temps de réussir à trouver des certitudes, même si pour un certain nombre de joueurs, il y a plus de risque de perdre sa place que de chance d'être consolidé à son poste. En effet, la perspective du Mondial chez certains est cruciale: il débute dans moins de 8 mois, donc une place perdue n'aura pas le temps d'être reconquise.

Le casse-tête est immense pour PSA dont le bilan à la tête des Bleus est très mitigé: seulement 13 victoires en 32 rencontres, pas le moindre podium en Tournoi. Je ne parle pas des défaites lors des test-matchs de juin, où chaque sélectionneur tricolore est habitué à se prendre au moins une valise, si ce n'est plus.

 

PSA: du plus nul au plus génial des sélectionneurs?

 

Il y a de quoi être pessimiste. Mais on peut aussi prendre les choses en sens inverse: alors que Saint-André est en passe de devenir le plus médiocre sélectionneur du XV de France* (sous l'ère professionnelle, donc depuis 1995), il peut espérer compter sur un groupe de revanchards qui n'a plus rien à perdre. Un plan parfaitement capillo-tracté certes, mais pourquoi ne pas l'imaginer. Pour cela, déjà conquérir au moins un podium dans le Tournoi permettrait d'avoir une base pour l'avenir proche, sachant que PSA ne passera pas l'automne (Raphaël Ibanez tient la corde pour lui succéder en 2016 pour le moment).

Mais les stats, ces satanées stats que le sélectionneur national affectionne tant, ne vont décidément pas en son sens: depuis la première Coupe du Monde en 1987, les Bleus ont plutôt tendance à ne pas réaliser de grandes prestations les années de Coupe du Monde. Un Grand Chelem en 1987, un Tournoi remporté en 2007, et c'est tout.

Le défi est donc de grande ampleur pour Saint-André et ses joueurs. Et l'excuse du championnat ne suffira. L'état de grâce, pourtant très long dont il a étrangement bénéficié, n'est plus là pour le protéger. Il faut des résultats et vite. Car à l'heure actuelle, en faisant le bilan de son mandat, force est de constater que le niveau du XV de France a baissé. Au point, à mes yeux, de ne plus être dans le Top 5 des nations (sans oublier d'évoquer le rugby argentin qui est en passe de nous supplanter).

Alors l'Histoire est parfois diabolique: si PSA et ses hommes venaient à réaliser une belle année 2015 avec au bout, soyons fous, un trait sera tiré sur toutes ces années d'errance. On se convaincra tant bien que mal que le sélectionneur a cherché à réaliser une équipe avec le meilleur du meilleur du rugby, et que tous ces efforts n'auront pas été vains. Et qu'en cas de victoire, on jouera des coudes, on bataillera des décibels pour affirmer haut et fort que PSA est l'homme de la situation et que cela serait une terrible perte pour le rugby français de ne pas le reconduire.

Messieurs les Français, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire: vaincre ou périr, dans l'honneur et la discipline.

 

Le prono: j'ai bien envie de mettre une billet sur une victoire du Pays de Galles. L'Angleterre va être privée de trop nombreux cadres, mais devrait finir sur le podium, avec les Irlandais, qui découvrent la vie dans Bryan O'Driscoll. Les Ecossais devraient progresser, mais partent de trop loin, tandis que pour l'Italie, le lancement d'une nouvelle génération risque de se solder par quelques parties difficiles.

1er Pays de Galles, 2 Angleterre, 3 Irlande, 4 France, 5 Ecosse, 6 Italie.

 

*: avant que ce titre "honorifique" revienne à PSA, c'est Marc Lièvremont qui en avait hérité. Explications avec un beau papier de Boucherie Ovalie.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg