Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 09:32

Eric sans Ramzy

Rencontre | Avec “Platane”, diffusée le lundi sur Canal+, Eric Judor passe en mode solo. Une série osée et bien frappée où l'on retrouve l'humour kamikaze et l'autodérision féroce du comédien.

Le 10/09/2011 à 00h00
Isabelle Poitte - Télérama n° 3217

Eric Judor, dans le dernier film de Quentin Dupieux, Wrong Cops. Image prise sur chasseurdecool.fr

 

Jouer au flic et au voyou dans un Paris désert, transformer la tour Montparnasse en cour de récré pour laveurs de vitres décérébrés, créer des moutons fans de Karl Lagerfeld, pourrir la vie de chroniqueurs télé à coup de vannes débiles... En quinze ans de carrière, la complicité d'Eric et Ramzy n'a pas connu beaucoup de limites : elle a toujours fonctionné sur le principe de la surenchère absurde. Et c'est pour ça qu'on les croyait inséparables.

“Platane” au tournant
A tort. Il y a deux ans, privé de sa moitié chevelue (partie tourner le film Il reste du jambon ?), Eric Judor s'est retrouvé face à un défi majeur : poursuivre seul sa route. Angoisse et cogitation qui le conduiront droit... dans un arbre. Ou plutôt dans Platane, série moderne et référencée qu'il a coécrite et coréalisée pour Canal+, et pour laquelle il s'est créé un double de fiction aussi infréquentable qu'hilarant. Un Eric Judor pour de faux – condensé désastreux de tous les défauts réels et supposés de l'original – qui, à la suite d'un accident de voiture (contre un platane, donc) et d'un an de coma, décide de tourner le dos à l'humour pour offrir au monde un film sérieux. Quitte à écrabouiller son prochain pour y arriver. Entre réalisme loufoque et malaise désopilant, la série lorgne du côté de la comédie anglo-saxonne, tendance autodérision féroce.

Eric Judor sur les traces du génial Britannique Ricky Gervais (The Office, Extras), et des Américains Jerry Seinfeld et Larry David (Larry et son nombril), le virage n'est pas si surprenant. Depuis quelques années, le tandem potache affiche son ambition d'« élargir sa palette comique ». Dans la torpeur d'un grand hôtel parisien en plein mois d'août, le créateur de Pla­tane parle de « rigueur », de « nouvelle orientation artistique ». On pense fugacement à une époque pas si lointaine où interviewer Eric et Ramzy, experts en chahut régressif, relevait de la mission impossible.

“A nos débuts, beaucoup de gens ont pensé : ‘Ils n'ont rien à dire, ces mecs-là’.”

La page est tournée. Aujourd'hui, le jeune quadra en jean-baskets, blagues faciles – « Je vous donne jusqu'à 22 heures, après je dois aller chercher mes enfants à la crèche » – et rire désar­mant, s'étonne (et se réjouit) de susciter l'intérêt d'une presse qui n'a pas toujours été tendre avec le duo. « Les critiques les plus dures remontent à nos débuts, avec La Tour Montparnasse infernale. Libé trouvait notre manière de jouer lamentable. Je pense surtout que notre style n'était pas attendu. On allait à contre-courant des comédies françaises habituelles. Il n'y avait rien de social, ce n'était que du burlesque. Beaucoup de gens ont pensé : “Ils n'ont rien à dire, ces mecs-là”, d'autant plus qu'au même moment, Jamel développait un humour très engagé, il avait toujours un truc à dire sur la banlieue. »

Eux, venus aussi de l'autre côté du périph mais fous des Marx Brothers, évitent soigneusement l'étiquette « cité », revendiquent la légèreté. Mais s'égarent dans des projets navrants, les Dalton, et Double Zéro, qu'ils renieront. « Jusque-là, on faisait un peu ce métier en touristes. On pensait que notre énergie, nos vannes au service d'un projet suffisaient mais non : le point de vue d'un autre réalisateur ou d'un autre auteur donnait quelque chose de radicalement différent. Après un spectacle, une série [la sitcom H sur Canal+, NDLR], et trois films, il fallait qu'on maîtrise beaucoup plus d'étapes dans notre travail, l'écriture, la réalisation, le montage. On a écrit Moot-Moot et pris en main le projet du début à la fin. Ce plaisir du travail bien fait – de notre point de vue en tous cas –, on a voulu le réitérer. »

De “Seuls two” à tout seul
Leur incursion dans l'univers arty du réalisateur Quentin Dupieux (alias Mr Oizo, figure de la scène électro) les hisse à un « niveau supérieur ». Steak, film ovni, qu'on pourrait situer quelque part entre Elephant et les Monty Python, casse la mécanique trop bien rodée du duo : « Avec Quentin on n'est pas dans le gag à effet immédiat. C'est l'ensemble qui constitue un objet comique. » Peu importe que le film n'ait pas marché. « C'était génial d'essayer d'entraîner les gens ailleurs. Et pour Ramzy et moi, cette expérience a eu une vraie valeur éducative comique. » Passés derrière la caméra pour Seuls two, ils osent se donner du temps pour mieux distordre la langue jusqu'au non-sens, installer des scènes intimistes, laisser traîner les silences embarrassés. Registre qui réussit particulièrement à Platane.

“Ramzy n'a pas voulu voir ‘Platane’ tout de suite, mais il a demandé les DVD. C'est dur, il a l'impression que je le trompe.”

Le projet a pourtant commencé dans le doute, « parce que j'étais complètement perdu sans mon partenaire, mon miroir. Il a fallu que je réapprenne à vivre sans ces béquilles-là. Mais quand je me suis rendu compte que je pouvais marcher sans elles, ça m'a fait du bien aussi. » Impossible pour autant de prolonger trop longtemps la séparation. « Ramzy n'a pas voulu voir Platane tout de suite, mais il a demandé les DVD. C'est dur, il a l'impression que je le trompe. » Ils se sont retrouvés pour tourner Halal police d'Etat, sorti en début d'année, et parlent d'éventuelles retrouvailles sur scène.

Eric et Ramzy forment un couple fusionnel (mais avec des « sensibilités différentes »), dans lequel chacun sait ce qu'il doit à l'autre : c'est-à-dire à peu près tout. Sans « [s]on Ramzy », rencontré dans un bar au milieu des années 1990 (« Il a répondu à mes avances ­comiques et on ne s'est plus lâchés »), Eric Judor, alors logisticien, n'aurait sans doute jamais mis les pieds sur scène. Et encore moins pratiqué cette forme d'humour kamikaze, entre délires en circuit fermé et flirt avec le bide : « Avec Ramzy, j'étais sûr qu'il y en aurait au moins un qui allait se marrer. Pendant un Olympia, on s'est pris dix minutes de silence dans la salle alors qu'on pleurait de rire sur scène. Cette attirance du vide, c'est vraiment la couleur de notre carrière. Certains vont dire que c'est lamentable, d'autres que c'est incroyable. Moi je pense que c'est ce qui nous réussit le mieux. »

Ni Astérix ni Federer
A 43 ans Eric Judor sait ce qu'il veut. Et ce qu'il ne veut plus. Il a refusé le rôle d'Astérix, « une erreur de casting totale : moi le métis mi-autrichien, mi-guadeloupéen en Gaulois » ! Il vient de tourner dans le film de Quentin Dupieux aux Etats-Unis. On l'imaginait visant les records d'entrées, on le retrouve en égérie underground... Lui assure préférer « faire mourir de rire une personne plutôt que d'en faire sourire mille » (la phrase est de Ramzy). Et cite le très peu consensuel Ricky Gervais comme modèle d'intégrité artistique. Quand on lui fait remarquer que son faux double de Platane est un obsédé de la reconnaissance, il éclate de rire. Et dément, sur ce point, toute ressemblance avec la réalité... mais admet un « besoin quasi maladif de tout contrôler ». Il confirme au passage que, comme dans la série, ses parents (une mère traductrice et un père militaire reconverti en conseiller d'éducation) sont loin d'être ses premiers fans.

“Je donnerais tout pour être Federer... Enfin, non. J'exagère. Je préfère rester moi.”

Spontané, Eric Judor n'est pas de ces comiques qui s'arrêtent de faire le pitre à la ville : il avoue « sortir beaucoup » au grand dam de sa compagne, « adore [s]e marrer avec [s]es potes », sans traquer les bonnes vannes au magnéto... Ce qui ne l'empêche pas d'« écrire beaucoup ». On le dit rigoureux et bosseur. Qualités qui l'ont sans doute aidé à l'adolescence à tenter une carrière de tennisman professionnel. En vain. « J'étais trop nul, lance-t-il avec un air désolé. Même aujourd'hui je donnerais tout pour être Federer... Enfin, non. J'exagère. Je préfère rester moi... » Avec pour défi de ne pas devenir un « vieux monsieur de l'humour » exploitant sans fin le même fond de commerce.


Pour ma part, je recommande de regarder: H, La Tour Montparnasse Infernale, Steak, Platane et Wrong Cops. Le reste, soit je n'ai pas aimé, soit je n'ai pas vu.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 07:47
Heur d'hiver

LE RETOUR DE L'HEURE D'HIVER

Dans la nuite de samedi à dimanche, il faut retarder les montres d'une heure

 

PARIS - L'heure d'hiver revient dans la nuit de samedi à dimanche pour les pays d'Europe occidentale: l'heure l'égale changera à 3 heures du matin en France et il faudra retarder d'une heure les montres et horloges, pour les ramener à 2 heures (de GMT plus deux à GMT plus un).

Ce changement d'heure concerne quelque 200 millions d'Européens qui "récupèreront" ainsi les soixante minutes "perdues" lors de l'avènement de l'heure d'été le 25 mars.

Pour éviter le maximum de soucis aux usagers, les experts ont retenu pour cette opération, qui met à forte contribution les horlogers publics - 278 horloges à Paris - l'heure où l'activité économique est la moins forte de la semaine.

En vigueur depuis 1976 en France, pays pilote, l'heure d'été permet une réduction de la consommation d'électricité, estimée à 10% en fin d'après-midi, en retardant l'allumage des ampoules dans les appartements et bureaux.

 

"L'épidémie d'avril"

Mais globalement les avantages pour la consommation énergétique apparaissent moins certains, reconnaissent maintenant les spécialistes qui font état d'une recrudescence de la circulation automobile les soirs d'été. En France, l'Agence pour la maîtrise de l'énergie (AFME) organisme officiel maître d'oeuvre de l'opération, indique qu'elle attend les résultats d'études spéciales des services de la Communauté Européenne.

Passée dans les moeurs, l'heure d'été n'en continue pas moins de susciter quelques réactions d'opposition. Les enfants ont du mal à trouver le sommeil le soir "car il fait jour", estime un pédiatre de Bordeaux, le professeur Boris Sandler qui n'hésite pas à parler de "l'épidémie d'avril" mois d'entrée en vigueur de l'heure d'été.

Ce décalage de deux heures par rapport au soleil pendant six mois de 'année entraîne des perturbations pour les travailleurs directement dépendants des rythmes naturels comme les agriculteurs ou les éleveurs, ajoute cette association de Libourne, qui affirme avoir recueilli 30.000 signatures.

 

Des mesures prises pour les trains et les avions

Les transporteurs ont pris des dispositions spéciales à l'occasion de l'entrée en vigueur de l'heure d'hiver dans la nuit de samedi à dimanche (à 3 heures, l'heure légale sera ramenée à 2 heures).

La SNCF prendra les mesures nécessaires pour rétablir les trains alors en circulation dans leur horaire normal, notamment en les retardant au départ de leur dernière gare d'arrêt précédent le changement d'heure.

Air France conseille de son côté à ses passagers de se conformer à l'heure inscrite sur les billets, qui tient compte du passage à l'heure d'hiver.

 

Centre Presse, Samedi 29 Septembre 1984.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le Marronnier
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 09:10

 

EUROPE

Les Serbes de Bosnie rêvent d'indépendance

Republique Serbe de Bosnie
Point de passage de la frontière de la République serbe de Bosnie-Herzégovine...tout en restant dans les les frontières reconnues par la communauté internationale de cette même Bosnie-Herzégovine. Pris sur  aventuresbicycletales.org
Après le rattachement de la Crimée à la Russie et le référendum écossais sur l’indépendance, le président de la Républika Srpska, Milorad Dodik, ne cesse d’évoquer le droit des Serbes de cette entité à la scission de la Bosnie-Herzégovine.

"Peu importe le résultat du référendum écossais, ce qui compte c’est qu’un référendum qui rendait possible la désintégration de l'une des plus grandes puissances du monde est devenu une nouvelle réalité en Europe", a déclaré Milorad Dodik à l’hebdomadaire Nedeljnik de Belgrade. Que la Republika Srpska se prépare !" titre en une l’hebdomadaire. La Republika Srpska, ou République serbe de Bosnie, est une des deux entités qui forment la Fédération de Bosnie-Herzégovine. Elle possède son propre gouvernement, son président et son Parlement, et est souveraine sur son territoire. Mais ses dirigeants réclament régulièrement l'indépendance.

Politika est sur la même longueur d’ondes : "Si l’on pense que depuis le référendum écossais on peut toujours priver le peuple d'un référendum, notamment les Serbes de Bosnie-Herzégovine, on se trompe gravement. D’autant plus qu’ils en ont été privés au moment du démantèlement de la Yougoslavie et de l'"indépendance" du Kosovo. Plus on conteste la volonté de référendum, plus tenace elle est", estime Politika.

La menace du référendum

A l’approche des élections législatives et présidentielle en Bosnie-Herzégovine (le 12 octobre), le président de la Républika Srpska brandit la menace du référendum "si l’on persistait à renforcer l’Etat central à Sarajevo au détriment de la Republika Srpska et des accords de Dayton [du 14 décembre 1995 qui ont fondé la Fédération de Bosnie-Herzégovine]".

Le haut représentant de la Communauté internationale en Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko, n’a pas tardé à répondre à Dodik : "La souveraineté et l’intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine sont garanties par les accords de Dayton et le droit international, et leur remise en cause est un exercice inutile." N’empêche, lors d’une réunion électorale à Bijeljina (le 22 septembre), Dodik a réitéré qu’il était en train de "réunir toutes les conditions pour organiser le référendum", sans pourtant en donner la date.

 

Courrier International, 25 Septembre 2014

 

1993: proclamation unilatérale de l'indépendance de la République serbe de Bosnie-Herzégovine

(Républika Srpska)

 

Géopolis, France 2, 27 Février 1993.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 08:00

Incroyable de constater qu'en 1984, certains pensaient que le jeu vidéo, c'était le passé!

La Une de la revue britannique "Computer and Video Games", Juillet 1984. Pris sur le site retrogamingclub.net.

 

LES JEUX VIDEO NE FONT PLUS RECETTE

 

CANNES - La passion pour les consoles de jeux vidéo s'est éteinte aussi rapidement qu'elle avait contaminé le marché: après quatre and de performances exceptionnelles les ventes sont retombées en raison de la concurrence des micro-ordinateurs.

Les fabricants de consoles se comptent sur les doigts de la main au Vidcom de Cannes alors que l'année dernière un salon à part leur était encore consacré.

De nombreux constructeurs ont disparu, vaincu par la guerre des prix qui fait rage depuis deux ans, ou se sont diversifiés vers la micro-informatique.

"Dans cinq ans ce marché aura disparu", prévoit M. Patrick Fauquette, responsable de ce département chez Philips. "Nous avons cessé les recherches sur de nouvelles consoles, mais nous continuons de travailler sur des programmes" ajoute-t-il.

Selon les industriels, les ventes mondiales de consoles sont passées de 9,5 millions d'unités en 1972 à 7,3 millions en 1984 5,6 millions cette année et probablement 3,5 millions en 85, tandis que celles de micro-ordinateurs se sont propulsées de 3,6 millions en 82 à 12 millions cette année?

En France, les ventes de micro-ordinateurs ont rattrapé cette anée celles des consoles (300.000 unités) et l'effondrement du marché devrait se produire l'année prochaine: 180.000 consoles vendues contre 500.000 micro-ordinateurs.

Néanmoins, les fabricants restent relativement confiants. Les consoles vidéo "ont été ravalées au rang de jouet dont les enfants de 8 à 14 ans continueront de raffoler", affirme M. Jean Millant, PDG d'Atari-France. La chute de prix, qui a divisé par trois le coût des consoles depuis deux ans pour atteindre 700 francs environ*, devrait continuer à soutenir le marché, estime-t-il.

 

Centre Presse, 17 Octobre 1984.

 

*NdPPP: le pouvoir d'achat de 700 Francs de 1984 correspondent à 193€97 de 2013.

Bonus: une liste exhaustive des jeux vidéo sortis en 1984.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 07:44

La Région Poitou-Charentes n'a plu vu le Tour de France emprunter ses routes depuis 2008

 

 

Carte supposée des étapes du 102ème Tour de France, prise sur le twitter de lagrosseboucle.com, Mardi 21 Octobre 2014.

Les rumeurs vont bon train depuis quelques jours sur Internet, mais toutes abondent dans le même sens: le Tour de France ne s'arrêtera pas encore cette année dans notre région, et ne la traversera pas non plus. De manière exhaustive, voici un petit aperçu des trois derniers passages et arrêts du Tour de France pour chacun des départements.

 

VIENNE (86)

2008

Traversée du nord de la Vienne lors de la 5ème étape Cholet-Châteauroux (232 bornes).

 

2000

Départ au Futuroscope avec un prologue de 16.5 km

1ère étape: Futuroscope - Loudun (194km)

2ème étape: Loudun - Nantes (161.5km)

 

1999

Arrivée de la 18ème au Futuroscope, après un départ de Jonzac (187 bornes)

Contre-la-montre Futuroscope - Futuroscope de 57 km pour le compte de la 19 étape.

 

DEUX-SEVRES (79)

2003

Arrivée de la 18ème étape à Saint-Maixent l'Ecole, après un départ de Bordeaux (203.5km)

 

2000

Passage dans le nord du département lors de la 3ème étape Loudun - Nantes (161.5km)

 

1999

Passage dans le sud du département lors de 18ème étape Bordeaux - Futuroscope (203.5km)

 

CHARENTE (16)

2007

Arrivée de la 18ème étape à Angoulême, après un départ de Cahors (211km)

Contre-la-montre Cognac - Angoulême de 55.5km pour le compte de la 19ème étape.

 

1997

Traversée du nord du département lors de la 6ème étape Le Blanc - Marennes (215.5km)

 

1995

Incertitude quant au passage du Tour à l'extrême sud du département, lors de la 18ème étape Montpon-Ménestérol - Limoges (166.5km)

 

1994

Traversée du nord au sud de la Charente lors de la 8ème étape Poitiers - Trélissac (218.5km)

 

CHARENTE-MARITIME (17)

2003

Traversée verticale du département lors de la 18ème étape Bordeaux - Saint-Maixent l'Ecole (203.5km)

 

1999

Départ de Jonzac de la 18ème étape arrivant au Futuroscope (187km)

 

1997

Arrivée de la 6ème étape à Marennes, après un départ de Le Blanc (215.5km)

 

Constat factuel: très empruntée dans les années 1990, la région Poitou-Charentes est soit survolée, soit contournée au profit du Limousin. Il est vrai que notre territoire offre un terrain de jeu qui n'est guère passionnant (du plat, pas la Bauce non plus, mais pas vraiment de difficultés dignes de ce nom). C'est dommage. Certes, les championnats de France cycliste se sont déroulées dans la Vienne, mais cette épreuve ne revêt pas le même attrait que la Grande Boucle. Alors qui sait, peut-être qu'en 2016...

 

Complément du Jeudi 20 Novembre 2014. La presse locale fait état "d'informations" selon lesquelles la municipalité de Poitiers pourrait se mobiliser pour que le Tour de France fasse un crochet par la future ex-capitale de région en 2016. En effet, la dernière arrivée d'étape du Tour de France s'est déroulée...en Juillet 1978!

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 08:15

Alignement de vélo anjou vélo vintage

Alignement de vélos lors de la 3ème édition de l'Anjou Vélo Vintage, Dimanche 23 Juin 2013.

 

C'est avec tristesse et consternation que j'ai appris en fin de semaine dernière l'annulation de cet évènement d'un genre nouveau dans le Centre-Ouest, manifestation sportive, culturelle et populaire qui avait un écho international, vu que parmi les 3500 participants de l'édition 2014, il n'y avait pas moins de 17 nations représentées, selon Angers Mag.

 

SORTIE DE ROUTES BUDGETAIRES


L'argent, le nerf de la guerre, a une fois encore fait une victime, et c'est bien dommage. J'avoue avoir été étonné par le coût de l'évènement: en 2014, cela représente la coquette semaine somme de 1.390.000 million d'euros, selon le président du CG 49, M. Gillet, coût supporté en grande partie par le département. Les retombées quant à elles sont difficiles à chiffrer, bien qu'elles doivent être assez élevées: 20€ en moyenne par participant minimum, sans compter l'hébergement, la restauration, les achats de souvenirs, les retombées pour les partenaires, les surplus de ventes pour les vignerons participant à la manifestation, et j'en oublie, sans oublier le plus important: la publicité pour ce beau territoire.

Ainsi, jeudi soir (j'avoue ne l'avoir vu qu'après), c'est par un communiqué laconique que le site de l'Anjou Vélo Vintage a annoncé la "non-reconduction" de l'épreuve, au grand dam de l'ensemble des amoureux du vélo, qui ce jour là, se trouveront un petit circuit à faire autour de chez eux, où regarderont les championnats de France à la télévision. C'est fort dommage, et j'avoue pour ma part, que j'attendais avec hâte le dévoilement de l'épreuve 2015.

 

UN RELAIS GAGNANT AVEC LA FÊTE DU VELO?


Toutefois, selon les bruits qui circulent, il se pourrait que l'on n'assite pas à un enterrement sans classe de la manifestation, mais plutôt à la mise en place d'une alternance, entre le Fête du Vélo dans le Maine-et-Loire, et l'Anjou Vélo Vintage. Peut-être qu'en 2016 alors...

Une interrogation: sur le budget primitif 2014 du CG 49, on peut constater dans les prévisions une nette augmentation de l'épargne brute entre 2013 et 2014, passant de 52,5 à 60,2 millions d'euros, et pour 2015, une prévision s'établissant à 63,3 millions d'euros. Pourquoi dans ce cas-là faire porter indirectement la responsabilité à l'Etat (le Conseil Général du Maine-et-Loire est à droite) en incriminant la baisse des Dotations Globales de Fonctionnement, et dans le même temps se réjouir de l'augmentation de l'épargne brute, tout en affirmant ne pas reconduire l'évènement parce qu'il coûte trop cher à ce département? En plus de la tristesse, c'est l'incompréhesion totale. Les regrets sont profonds.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 09:50

LUNDI AU "DIETRICH"

AFFICHE-CINema-le-dietrich-ouverture-1984.JPG

La première séance avec Bernadette Lafont

Pour 4 jeunes Poitevins, mordus de cinéma, ce ne sera pas la "dernière séance" mais plutôt la première le 8 octobre, d'un cycle que nous espérons de lingue durée.

Reprenant en effet l'idée du "vieux Eddy" (Mitchell bien sûr!) et de son copain Gérard Jourd'hui, François Doré, François Henry, Jean-Pierre et Christophe Casaban ont non seulement voulu faire revivre de vieux films, mais aussi un cinéma. "Le Dietrich" remplacera désormais le Ciné U du quartier Dalesmes, si cher aux étudiants, et dont les séances avaient cessé il y a environ deux ans.

C'est l'inauguration de ce cinéma entièrement rénové par leurs soins qui aura lieu le 8 octobre en présence de la comédienne Bernadette Lafont, la nouvelle marraine du cinéma.

Leurs idées, à tous les quatre, c'est de remonter le temps pour revivre quelques pages de l'histoire du cinéma, celles d'avant les 60; de donner aux nstalgiques mais aussi aux plus jeunes, l'occasion de voir ou revoir tous ces films d'aventures, de capes et d'épées, tous ces westerns et leurs héros, toutes ces stars, Errol Flynn, Garry Cooper, James Stewart, Cary Grant, John Wayne, Kirk Douglas, pour n'en citer que quelques uns; de proposer aussi des projections thématiques ("Les femmes" en novemebre par exemple) ou évènementielles comme "This is the army" de Michael Curtis avec Ronald Reagan, à l'occasion des élections présidentielles américaines en décembre!

 

DEUX FILMS PAR JOUR ACTUALITES...ET VIDEO CLIPS

Autres idées originales: deux films différents par jour, à 19h et 21h, le tout agrémenté d'actualités Pathé des années 60. Quant aux "variétés", elles feront place aux désormais irremplaçables vidéo clips. Les tout premiers seront "Amazonia" d'Yves Simon et "Pull Marine" d'Isabelle Adjani.

En réalité, c'est à l'intérieur de l'association "Cinéma et Culture" que les Poitevins connaissent bien, que "Le Dietrich" va fonctionner non sans difficulté d'ailleurs, certains estimant que commercial et culturel ne vont pas de paire.

Nos jeunes cinéphiles tiennent quant à eux le pari contraire même si l'objectif du Dietrich n'est pas de faire de l'argent avec le cinéma mais plutôt du cinéma grâce à l'argent.

 

HALL PIANO BAR

De l'argent, justement, ils en ont obtenu un peu, 250.000 F*, dont 180.000F ont servi au réaménagement de la salle (accessible aux handicapés), à l'achat d'un nouveau matériel de projection (le plus performant de la place poitevine soulignent-ils fièrementà, d'un écran...

Le reste servira en quelque sorte à créer une ambiance. Côté "extérieur nuit", le Dietrich jaillira de sa sombre ruelle grâce à quelques spots bien placés, tandis que le hall entièrement remodelé, se transformera en piano-bar, histoire de prendre un pot entre deux séances ou de se raconter "son" avis sur le film en buvant un verre.

Une possibilité de détente d'autant plus appréciée que le quartier est éloignée du centre-ville et que les bars se font rares dans le secteur.

 

BILLETS A 20 ET 17F

Enfin, côté tarif, nos "quatre mousquetaires" écrasent les prix en proposant des billets à 20F* (17 F pour les tarifs réduits).

 

ON DEMANDE DES BENEVOLES

Mais, si pour combattre les agents du Cardinal, le Gascon et ses compagnons s'estimaient en nombre suffisant, François (X2), Jean-Pierre et Christophe aimeraient bien qu'il y en ait d'autres pour leur doner un coup de main, à la caisse, dans la salle et au bar...Les bénévoles intéressés (pour le cinéma) peuvent téléphoner au 88.04.87.

Ah! J'allais oublier : à vous de deviner pourquoile cinéma s'appelle "Dietrich".

CATHERINE PELLETIER

Centre Presse, Mercredi 3 Octobre 1984.

 

*NdPPP: 20F de 1984 correspondent, en prenant en compte l'inflation et l'érosion monétaire, à 5€54 de 2013. La place, tarif normal de 2014 étant de 7€, il n'y pas eu d'envolée des prix. Par ailleurs, la subvention de 250.000F de 1984 vaut 69276€ de 2013.

La toute première séance du Dietrich

1ER-FILM-AU-DIETRICH-POITIERS.JPG

Centre Presse, Mercredi 10 Octobre 1984.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 11:00

Blog-PourquoiPasPoitiers-7-ans.JPG

Poitiers, Samedi 18 Octobre 2014, vers 15h30, secteur d'Abboville. Je remercie Demoiselle R. pour son travail photographique, ainsi que pour son exceptionnelle patience.

Le bilan 2007 - 2014

- 479252 visiteurs uniques

- 851013 pages vues

- Plusieurs mentions par Monsieur Echo

- Un entretien Radio Pulsar

- Un article dans Centre Presse

- Deux articles dans 7àPoitiers

- Une interview de la bloggueuse 86andCo

- 365 personnes qui aiment la page Facebook

- Des milliers de likes répartis sur 2932 articles.

- Des milliers de photos, des articles de la presse locale recopiés à foison, à qui j'offre une seconde vie.

- Beaucoup de choses que j'oublie.

 

"C'est long, un septennat", disait François Mitterrand, avant de finir par se convaincre que ce n'était pas si mal une fois que l'on est assis sur le trône de l'Etat. Eh bien, en ce jour du 7ème anniversaire de PourquoiPasPoitiers, Dimanche 19 Octobre 2014, je vous annonce que je souhaite accomplir un nouveau septennat à la tête de PourquoiPasPoitiers.

Pourquoi? Depuis 7 ans, j'ai beaucoup appris, j'ai multiplié les échanges, et il se trouve que j'ai encore beaucoup de choses à partager. Ce ne sera pas facile, la plus précieuse des denrées, me manquera toujours, mais je trouverai toujours des solutions "justes et efficaces" comme disait quelqu'un, pour le mettre à votre service: le Temps! Certes, je reconnais que tout n'a pas marché, mais beaucoup de choses ont fonctionné. Conscient de mes échecs et de mes réussites, je souhaite mettre en oeuvre mon expérience afin que ce "petit blog d'informations générales" traverse les années et les décennies.

Un présent qui s'appuie sur le passé pour construire l'avenir: c'est l'ambition de PourquoiPasPoitiers. Né dans la décade qui a vu l'émergence d'Internet et du smartphone, je souhaite poursuivre ce projet jusqu'à franchir les portes de la décennie qui verra peut-être des humains voyager sur Mars!

Plus encore qu'hier, j'ai besoin de votre confiance pour cette nouvelle aventure partagée. Et plus que jamais, je vous remercie de votre fidélité, de vos appréciations, de vos critiques, et surtout de votre soutien.

 

Pictaviennement,

 

Ludovic Bonneaud,

Co-fondateur de PourquoiPasPoitiers

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg