Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 10:28

Здравствуй песня - Синий,синий иней.

(traduction plausible: Bonjour Chansion - Bleu, Bleu Marine)


 

Eruption - One Way Ticket

Извержение - Один Билет Пути

 

Bonus Track:

la toute première version de la chanson "One Way Ticket" (To the Blues)

Neil Sedaka (1959)


 

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 07:28

 

Photo prise le matin de la libération de Poitiers le 5 septembre 1944 sur la Place de l’Hôtel de Ville

Illustration prise sur www.vrid-memorial.com


POITIERS A ETE LIBERE

C'est dans la soirée du 4 septembre qu'officieusement on apprend la toute prochaine libération de Poitiers. Le général allemand qui se trouvait dans notre ville aurait donné l'ordre à ses troupes de quitter la ville.

C'est ce qui s'est produit et dans la soirée les Allemands stationnés dans la capitale poitevine partent tandis que passent de nouvelles colonnes qui traversent la ville en trombe.

Le bruit court, il sera confirmé, que le Préfet régional a eu avec d'autres personnalités, un entretien avec le général allemand et que la ville est placée sous l'autorité préfectorale.

C'est la libération. On l'annonce pour mardi matin 8h. Le drapeau sera hissé à l'Hôtel de la Préfecture. Ce sera le signal officiel. Mardi matin 8h. Pas de drapeau hissé à la Préfecture. Mais il le sera bientôt. La foule se masse Place d'Armes. Beaucoup de jeunes. C'est la banderole et les locaux du Parti Populaire Français qui retiennent tout d'abord l'attention des Jeunes: Un feu de joie flembe place d'Armes. Et c'est le bureau des Waffen S.S., place d'Armes, puis les locaux de la Légion des Volontaires Français contre le Bolchévisme, rue des Cordeliers, puis la Bibliothèque allemande, rue Gambetta. Autant de feux de joie. On a trouvé un imense drapeau tricolore: A bout de bras, jeunes filles et jeunes gens défilent dans les rues, portant bien haut les trois couleurs retrouvées et se dirigent vers l'Hôtel de la Préfecture où les portes sont ouvertes. La "Marseillaise" retentit, s'enfle. Dans les rues, les balcons se fleurissent. Sortent les drapeaux cachés depuis quatre ans au plus profond des greniers ou faits hâtivement dans la nuit avec l'étoffe jalousement conservée et préparée avec soin. Partout, aux corsages, aux boutonnières, dans les cheveux des belles jeunes filles, les trois couleurs.

Des manifestations se produisent place d'Armes et dans la cour de la Préfecture où viennent d'arriver les groupes de F.T.P. et de F.F.I. Les gens se reconnaissant, s'embrassent. Ceux-là ne se sont pas vus depuis des mois, des années cachés qu'ils étaient ou traqués.

Les croix de Lorraine, les cris de: "Vive la France", "Vive la République", "Vive de Gaulle". Et les formations d'arriver applaudies.

Tout l'après-midi, elles continueront d'arriver et les honneurs seront rendus au colonel Bernard, chef des F.F.I., lorsqu'il arrivera à la Préfecture où la foule stationnera tard dans la soirée.


La matinée de mercredi

Liberté, Egalité, Fraternité, ces mots sont revenus et brillent sur la façade de l'Hôtel de Ville, malgré la grisaille de cette matinée de pluie. Elle se déroula malheureusement sous la pluie. Place d'Armes, la foule de nouveau s'est massée et attend. Des troupes défilent, acclamées par la population, FFI et FTP. L'enthousiasme continue.

A la Préfecture Régionale, la transmission des pouvoirs s'opère. On apprend bientôt officiellement que M. Schuler est commissaire de la République pour la région de Poitiers et que M. Savatier est président du Comité Départemental de Libération. Le premier avocat à Paris, le second bien connu des Poitevins, puisque professeur à la Faculté de Droit.

Une émouvant cérémonie se déroule peu avant midi sur la place d'Armes: Le drapeau est hissé tandis que MM. Garotin, le Chanoine Cholet, curé de Saint-Porchaire et Ledoux, présentent les drapeaux de leurs sections.

Aucune prise de pouvoir n'a eu lieu à l'Hôtel de Ville, mais le succésseur de M. Jacques Masteau est connu, c'est M. Guillon Pierre, professeur à la Faculté de Lettres.

 

La Nouvelle République, N°7, Jeudi 7 Septembre 1944.

 

NB: La première feuille de l'édition poitevine de "La Nouvelle République" porte le N°7; entre Tours et Poitiers, l'Histoire a eu ce décalage dans la libération du pays.

Il s'agit en fait d'une demi feuille, en raison de la rareté du papier, mais quel symbole! Elle chante la liberté retrouvée à Poitiers et à Châtellerault et les lecteurs y trouvent l'évocation des heures émouvantes vécues par le Comité départemental de Libération, illustrée d'un portrait du président Savatier. [...]

Pascal ARNAUD

 

La "NR" et vous, une histoire partagée, 1994, page 37.

 

Quelques jours auparavant, dans le Nord de la Vienne, la commune de Loudun a été libérée et investie par les FFI. Témoignage dans La Nouvelle République du 7 Septembre 1944.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 10:28

Traditionnellement à Blossac, la Journée des Associations va pouvoir bénéficier des nouvelles installations de la Ville, bien que le Parc de Blossac fut jusqu'à présent un excellent lieu pour ce rendez-vous pictavien

Rendez-vous: Dimanche 14 Septembre 2014 de 10H à 19H

journee-des-assoc-poitiers-2014.JPG

Poitiers, Rue Du Marché, Jeudi 4 Septembre 2014.

 

En bonus, voici le lien de l'annuaire des associations du Grand Poitiers.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 07:55

 

ROYAUME-UNI

Ecosse : le oui à l'indépendance progresse

A quelques jours du référendum sur l'indépendance, un sondage publié le 1er septembre montre que la partie est loin d'être gagnée pour les unionistes.
Un sondage publié ce 1er septembre par l'institut britannique YouGov dans The Sun et The Times remet en question l'avenir de l'Ecosse. Alors que les sondages donnaient jusque-là le non largement vainqueur lors du référendum d'indépendance du 18 septembre, les intentions de vote (en excluant les indécis) seraient désormais de 47 % pour le oui et 53 % pour le non, soit une augmentation de huit points pour le oui en un mois.

"Le sondage sur l'Ecosse met l'Union sur le fil du rasoir", titre ce matin The Times. Deux éléments expliquent ce revirement selon le quotidien britannique : "Premièrement, les indécis sont deux fois plus nombreux à se tourner vers le oui. Deuxièmement, le nombre de soutiens du Parti travailliste décidés à voter pour l'indépendance a augmenté d'une manière surprenante, passant de 13 à 30 %." Ce second élément est en grande partie dû aux promesses des indépendantistes de mettre en place une Ecosse plus à gauche que le Royaume-Uni actuel, avec notamment une garantie du maintien public des services de santé et le retrait de toute arme nucléaire du territoire écossais d'ici quatre ans. "Ces résultats devraient inquiéter les unionistes", prévient The Times, quotidien conservateur favorable au maintien de l'Ecosse dans le Royaume-Uni.

De leur côté, les autorités britanniques ont pris des mesures pour renforcer la sécurité dans les villes écossaises, alors que la tension entre les deux camps monte à l'approche du référendum, rapporte The Guardian. Le titre évoque ainsi la mise en examen d'un homme de 55 ans qui aurait agressé une femme lors d'un débat "un peu trop chaud" le 29 août à Glasgow. Une rixe aurait également éclaté entre deux groupes, l'un pro-indépendance et l'autre chantant Rule Britannia ! , devant le stade Tynecastle d'Edimbourg, le 30 août.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 07:52

I l ne meurt jamais véritablement, parvient toujours à revenir aux affaires. L'homme politique. Depuis le retour de Napoléon au pouvoir avec les Cent-Jours de 1815, c'est un véritable art national. Depuis deux siècles, la liste est longue de ceux que l'on croyait tricard, définitivement grillé, et qui ont pourtant réussi à retrouver le pouvoir soit par le biais du suffrage universel, soit au coeur de circonstances dramatiques. Mais beaucoup aussi ont tenté, et échoué.

Rien que dans l'Hexagone, les plus grands ont souvent utilisé l'énergie de la défaite pour parvenir au sommet de la République: de Gaulle, Pompidou, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande. Seul Giscard a connu la gloire, mais n'est jamais parvenu à effectuer un retour au premier plan, malgré de nombreuses tentatives infructueuses.

Christian Delporte, dans une analyse thématique nous décrit brillament ces divers parcours, en prenant appui sur de nombreux ouvrages, ainsi que des articles de presse. C'est une sorte de paradoxe français de se plaindre de ceux qui font de la politique une profession*, et pourtant, d'appeler ces mêmes personnes au pouvoir, en espérant trouver en lui le rôle du "sauveur de la Nation".

 

Un cas d'école: Nicolas Sarkozy

 

Un politique battu, décrédibilisé, mal-aimé, avec de la patience, et surtout des réseaux, ainsi qu'un bon appui médiatique a toujours l'espoir de finir par être rappelé. Tous, dans ce livre, ont eu leur traversé du désert. Ils ont attendu, tout en conservant cette flamme en eux. Par exemple, le cas Sarkozy, bien qu'il ne soit ni le fil rouge de l'ouvrage, ni le personnage le plus évoqué, exprime parfaitement cette soif du pouvoir. Dans le clan chiraquien dans les années 80, il bascule chez les balladuriens en 1993. Les présidentielles de 1995, avec la victoire Chirac, lui donnent la pancarte du traître. Il se retire, et à l'heure de la réconciliation au sein du RPR, reprend du galon, tout en ayant pris soin d'être réélu député de Neuilly. Après la dissolution de 1997, les vents lui sont plus favorables, mais voilà qu'il se vautre au européennes de 1999. Nouvelle traversée du désert, écriture d'un livre, puis de nouveau une montée en puissance au sein du RPR, Chirac voyant l'avantage qu'il peut tirer de ses services. Alors qu'il s'imagine à Matignon, le 21 avril 2002 modifie la donne, Chirac préférant Raffarin, ce dernier, alors inconnu du grand public, ayant selon lui une image plus "souple", qui divisera que de celle de celui qu'il appelle alors "Nicolas". De 2002 à 2007, malgré les bâtons dans les roues, un quinquennat d'impatience, il se forge une image de présidentiable. D'abord la conquête des militants, puis ensuite les Français. Victoire aux présidentielles de 2007. Puis défaite en 2012. Alors, comme beaucoup avant lui, il annonce le 6 Mai 2012 qu'il "porte toute la responsabilité de cet échec, et que désormais la place qu'il occupe " ne pourra plus être la même". Car pour revenir, il faut partir, mais pas n'importe comment (le fameux "Au revoir" de Giscard en 1981 est le cas typique de ce qu'il ne faut pas faire): en se retirant, il ne faut surtout pas insulter l'avenir, car les vents contraires peuvent tourner et devenir favorable. Et à titre personnel, je suis convaincu qu'il pense à 2017 depuis le soir de sa défaite. Oui, comme beaucoup avant lui, il espère que les Français verront en lui le sauveur.

 

Avec de nombreux exemples français, mais aussi quelques cas étrangers (Berlusconi en Italie, Churchille au Royaume-Uni, ou encore Nixon aux Etats-Unis), Christian Delporte nous dresse le portrait de ces combattants du ring politique au gré des plus grandes reconquêtes, comme celles évoquées précédemment, mais aussi des retours manqués, comme Giscard, Chaban, Barre ou encore Rocard. Précieux pour les historiens, mais aussi les amateurs d'histoires politiques, cet ouvrage au fond peut être un parfait manuel pour le personnage politique qui entame sa traversée du désert, avec une idée en tête.

 

Come back ou l'art de revenir en politique - CHRISTIAN DELPORTE

Come Back! ou l'art de revenir en politique, 2013, 310p.

 

*: en complément, voici la charge de Michèle Delaunay, député de Gironde depuis 2007, contre les professionnels de la politique, avec son billet du 13 Septembre 2014.

 

En illustration, un article du JDD avec quelques tentatives de retours, ratés ou réussis.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 08:00

BeBasket, le début d'une nouvelle aventure

BeBasket, le début d'une nouvelle aventure

Bienvenue sur BeBasket.fr, le site Internet qui traîte du basketball français et des Français du basketball.

Il y a quelques mois naissait le projet d'un nouveau site Internet couvrant l'actualité du basket français. Ce projet s’est concrétisé puisqu’en ce mardi 26 août 2014, nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de BeBasket.fr.

Ce nouveau site Internet fera la part belle à l'actualité tout en vous offrant également de magnifiques images de notre sport préféré, à travers les reportages de nos photographes. Le site évoluera également dans les semaines à venir afin de proposer une plateforme la plus complète possible.

BeBasket a pour vocation de parler du basket français, et des Français du basket. Le basket français et ses compétitions passionnantes, que ce soit la Pro A, la LFB, la Pro B ou bien encore les championnats nationaux. Les Français du basket, ce sont aussi ces joueurs et ces joueuses qui partent vivre une aventure différente dans les plus belles ligues du monde. L'équipe de France sera également un sujet incontournable pour nous. 

La création de BeBasket explique l’arrêt de Catch & Shoot. Une bonne partie de l’équipe de Catch & Shoot a, en effet, décidé de rejoindre le projet BeBasket. A cette équipe se sont joints de nouvelles têtes comme Benoit Dujardin, connu pour avoir réalisé des webséries sur le basketball français (Vis Mon Match, On The Road To London, Bleu Blanc Tour) qui sera en charge du pôle photos/vidéos ainsi que David Malescourt, gérant d'une société déjà impliquée dans de nombreux projets de développement de notre sport et qui apportera son expertise en matière de marketing.

A ceux qui souhaitent avoir de plus amples informations, vous pouvez nous contacter via l’adresse courriel suivante : redaction [at] bebasket.fr

Gabriel Pantel-Jouve,

Directeur de publication de BeBasket.fr

 

Benoît Dujardin :

"Comme beaucoup de passionnés, j'ai vu naître Catch and Shoot il y a 5 ans. J'ai vu le site grandir et son fil d'actualité s'enrichir jusqu'à devenir un torrent d'informations qui fait aujourd'hui référence. Toujours à l'affût, les rédacteurs publient (souvent les premiers) les informations qui rythment le quotidien du sport que nous aimons.

Quand les fondateurs du site, Julien et Gabriel, m'ont contacté pour envisager une collaboration, j'ai été séduit par leur énergie et leur passion. Le travail accompli avec leur équipe présentait un potentiel très excitant. 

Je connais les reproches qui sont faits à ce jeune média par certains clubs, coaches, joueurs ou même journalistes. Mais on ne peut pas faire l'unanimité, et C&S a toujours respecté les acteurs du basket, et les lois qui régissent notre pays !

J'ai décidé de m'associer au projet BeBasket.fr car je suis convaincu que notre sport à besoin de médias pour raconter son histoire. C'est la même conviction qui m'a poussé à soutenir le retour de Basket Hebdo, ou qui me pousse à m'investir régulièrement dans des projets vidéo pour la FFBB ou la LNB.

Collaborant par ailleurs avec plusieurs clubs professionnels (PB86, Bourg-en-Bresse, Le Mans...) et plus récemment avec l'équipe de France de Basket, j'ai choisi de m'investir exclusivement sur le volet multimédia du site. Vous avez probablement déjà découvert les reportages sur le All-Star Game ou la Leaders Cup que j'ai réalisé avec Tuan Nguyen ou Sébastien Meunier. C'est pour montrer ces images positives de notre sport que j'ai rejoint le projet. Je n’ai par ailleurs aucune implication dans la ligne éditoriale du site, protégeant ainsi le secret professionnel auprès de mes clients.

Si vous nous accordez votre confiance, je vous promets de nombreuses nouveautés qui vous plairont dans les mois qui viennent."

David Malescourt (gérant de la société Patagos) :

"Le basket m’a beaucoup apporté lorsque j’étais jeune, que ce soit dans la cour de l’école ou en club. 

Aujourd’hui j’ai la chance d’être un entrepreneur indépendant dans le domaine d’Internet, c’est donc tout naturellement que ma société consacre une partie de ses investissements à ce sport.

Depuis plusieurs années, Patagos s’implique dans différents projets sportifs locaux comme l’équipe des Mitycs ou le club du Poitiers Basket 86. 

Lorsque que Julien, Gabriel et Benoit m’ont proposé de les accompagner sur la partie marketing de BeBasket, je n’ai eu aucune hésitation. Ce média est tellement vital dans le paysage du basket français que son soutien est indiscutable pour moi."

 

Et enfin, pour les fidèles de la première ou de la dernière heure (dont je fais partie) de catch-and-shoot.com, voici ce petit mot la rédaction en guise d'adieu.

Une capture décran de l'ancien site, qui date ici de 2012. Pris sur geoffrey-venitucci.com

 

Cinq ans après sa création, catch-and-shoot.com s’arrête ce lundi 25 août 2014.

Ce lundi matin, nouès vous annonçons l’arrêt immédiat et définitif de catch-and-shoot.com. Site Internet créé il y a plus de cinq ans à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), Catch & Shoot a trouvé sa place dans le petit monde du basketball français en devenant l’un de ses relais les plus importants.

Lycéens, bacheliers ou jeunes étudiants lors de sa création en 2009, nous, rédacteurs de Catch & Shoot, avons évolué, grandi et mûri en même temps que le site. Apprenant de nos erreurs, toujours dans la volonté de nous renouveler et soucieux de relayer l’information autour du basketball français, nous avons tenté de rester fidèle à nos principes : réactivité (parfois à tort), rigueur et simplicité.

Catch & Shoot fut une aventure souvent passionnante, parfois frustrante mais toujours formatrice. Elle a permis à certains d’entre-nous de trouver une vocation professionnelle, à d’autres d’assouvir notre passion de la balle orange autrement que sur un terrain de basketball.

Aujourd’hui, à l’heure de clore ce chapitre, nous souhaitons par-dessus tout vous remercier pour votre fidélité. Lors de la création de Catch & Shoot, nous partions d’une page blanche, vous nous avez aidés à en écrire les plus belles lignes. Jamais nous n’aurions imaginé que le site allait prendre une telle ampleur. C’est cliché mais vrai, Catch & Shoot ne doit sa place dans le basketball français que grâce à vous, nos lecteurs, qui avez toujours été plus nombreux et fidèles.

Au nom de l'équipe de Catch and Shoot, merci encore,

Gabriel Pantel-Jouve et Julien Dalcanale Co-fondateurs de Catch-and-shoot.com

Posté par Rédaction

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 08:48

Issu de l'album eponyme chez la Motown, c'est l'un des rares succès en solo de l'ancien membre de The Temptations


 
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 08:00

Lancer de savonnettes mouillés : le champion du monde conserve son titre !

Illustration prise sur saint-lo.maville.com

 

Les finales du championnat du monde de lancer de savonnettes mouillées ont eu lieu le samedi 23 août, au Mesnil-Garnier, près de Gavray.

Compétition insolite, disputée dans une ambiance conviviale, le championnat du monde de lancer de savonnettes mouillées, créé il y a cinq ans, a vécu son épilogue le samedi 24 août.

Entre le 13 juillet et le 15 août, 900 tirs ont eu lieu durant la phase qualificative. Samedi 23 août, plusieurs finales ont eu lieu. La grande finale "Elite femmes" a sacré la Coutançaise Cathy Girre, le pilier du club de volley coutançais, qui a prouvé qu'il n'y a pas que le ballon de volley qu'elle savait lancer haut et fort ! Elle est devenue championne du monde avec un lancer à 39,15 m. Du côté des hommes, c’est un autre Coutançais, Yohann Alexandre, qui a conservé son titre, avec un lancer à 70,78 m. Il n’a pas battu son propre reccord de l’an dernier, qui était de 80,61 m. Quand au record du monde de 92,43 m, il tient toujours !

Publié par D.B le 24/08/2014 à 11h26

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg