Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 05:54

Logo NR 12 Aout 1961

 

Annonce-naissance-4-L.JPG

En Une de la Nouvelle République, Mardi 29 Aout 1961.

 

"PETITE SOEUR DE LA 4CV"

 

Ce modèle dont nous avons publié la première photographie en juin dernier, existe en trois versions: 3CV, 4CV, 4CV luxe, et constitue une rupture totale avec la "petite voiture" fabriquée depuis 1946. D'abord par sa taille: bien que sa longueur soit exactement la même que celle de la 4CV, le véhicule est plus large, plus spacieux et aussi plus confortable. Ensuite, par sa conception qui présente un changement complet, puisque au lieu du moteur et de la propulsion arrière, le nouveau modèle est un "tout à l'avant", moteur et traction. La boîte est à trois vitesses.

La nouvelle née de Billancourt est un véhicule carré mais qui présente l'avantage de se démonter entièrement. La carrosserie est, en effet, fixée par des boulons sur un plancher qui tient lieu de châssis.

Comme la plupart des constructeurs, Renault a cherché à diminuer les frais d'entretien par la suppression du graissage et en portant l'intervalle des vidanges du moteur à 5000Km. Enfin, le refroidissement est assuré par un circuit fermé par un liquide qui, affirme la direction de Renault garantit l'utilisation du véhicule par les températures extérieures de moins 40 à plus 40 degrés. Le conducteur n'a plus a remettre de l'eau ni à se préoccuper d'y ajouter l'antigel en hiver.

Les différences entre les trois modèles sont minimes: le modèle 3CV possède un moteur de 600cm3 et la 4CV de 750cm3. Les modèles 3 et 4CV sont des berlines à quatre portes et quatre glaces, plus une porte arrière pour les bagages.

Le modèle "luxe" exclusivement réalisé en 4 CV comporte deux glaces supplémentaires à l'arrière. La vitesse est sensiblement la même que celle de la 4CV, c'est-à-dire 100Km/h en vitesse de pointe.Le prix de vente de la voiture n'est pas encore fixé.

 

Renault-4-1961.JPG

La NR, Mardi 29 Août 1961.

 

Macro-4L-Norev-1-sur-86.JPGMacro-cote-4L-Norev.JPGMacro sur une Renault 4 Norev 1/86.

 

Sachez par ailleurs qu'une R4 dans les années 1960 valait, lors de son lancement (présentation au Salon de l'Auto de Paris en Octobre 1961, commercialisation fin 1961, début 1962) environ 5000 nouveaux francs, ce qui reprèsente environ...7000€ aujourd'hui. A titre de comparaison, les Dacia (Logan et Sandero) valent pas moins de 7700€ quand dans le même temps une Twingo neuve vaut 7.000€.

Les Renault 4, avec quelques évolutions (calandre, pare-choc, moteur, tableau de bord,...) a été produite jusqu'en 1992 et reste à ce jour le véhicule français le plus produit au monde (plus de 8,1 millions d'exemplaires), bien que ce record tombera d'ici 2015 avec la Peugeot 206.

Enfin je vous invite à jeter les deux yeux sur cet excellent site bien documenté sur la Renault 4, archives à l'appui. Ainsi que sur la fiche officielle du site Renault.comlink .


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 09:16

Logo NR 12 Aout 1961

Willy-Brandt-parle-a-Berlinn-Ouest.JPG

En Une de la Nouvelle République, Jeudi 17 Août 1961.

 

BRANDT PARLE A BERLIN-OUEST

Discours-Willy-Brand-Aout-1961.JPG

Kennedy-Adenauer-Berlin-MuR.JPG

 

Les "policiers populaires" interdiraient les voyages des Allemands de l'Est en République Fédérale

 

L'agence d'information ouest-allemande "DPA" fait état de témoignages de voyageurs du train interzonal Leipzig-Cologne, selon lesquels des "policiers populaires" d'Allemagne Orientale leur auraient déclaré que la ligne de démarcation entre la RDA et la République Fédérale est fermée à tous les habitants de l'Allemagne de l'Est depuis mercredi à zéro heure.

Les témoins ajoutent que tous les voyageurs de l'Allemagne de l'Est qui se trouvaient dans le train Leipzig-Cologne ont été contraints de descendre et de rebrousser chemin. Un seul voyageur ayant pu présenter un télégramme anonçant le décès de sa mère a pu poursuivre son voyage.

En outre, le bureau des passeports d'Erfurt, en zone soviétique, serait désormais fermé. Enfin le bureau central des douanes ouest-allemandes de Cassel confirme que depuis neuf heures mercredi (NdPPP: le 16 Août 1961), les habitants de l'Est n'arrivent plus au poste contrôle de Herleshausen.

 

Communiqué du commandant des troupes soviétiques à Berlin-Est

 

"Les mesures prises à Berlin-Est sont du ressort exclusif  de la République Démocratique Allemande. Le commandement des troupes soviétiques ne se mêle pas des affaires de l'Allemagne Orientale.

Les tentatives du commandant de la garnison des troupes américaines à Berlin, de s'immiscer dans les mesures du gouvernement de la RDA, lesquelles sont de sa compétence exclusive et servent à la protection des intérêts légitimes de ses citoyens, sont complètement déplacées.

A Berlin-ouest, sous la protection des autorités d'occupation, la spéculation avec le cours du change artificiel bat son plein. Cette spéculation tend à miner l'économie de la RDA."

 

Une note du gouvernement soviétique rappelait le 26 Septembre 1960 affiramait que "la RDA exerce ses droits souverains sur l'ensemble de son territoire, Berlin, sa capitale comprise".

 

La Nouvelle République, Jeudi 17 Aout 1961.

 

Moscou-a-recu-protestations-de-l-ouest.JPGdressage-barbeles-par-britanniques.JPGEn Une de la Nouvelle République, Vendredi 18 Août 1961.

La-crise-de-Berlin-page-interieure.JPGSuite-crise-a-Berlin-18-Aout.JPGLa Nouvelle République, Vendredi 18 Août 1961.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 08:16

Logo NR 12 Aout 1961Bout-de-Une-NR-16-Aout-1961.JPGSoldats-et-automitrailleuses-RDA-devant-Brandebourg.JPG

En Une de la Nouvelle République, Mercredi 16 Août 1961.

 

LA CRISE DE BERLIN

Suite-crise-a-Berlin.JPG

 

Reactions-Couve-de-Murville-et-Bowles.JPG

 

Sachez que Maurice Couve de Murville (droite) fut Ministre des Affaires Etrangères de Juin 1958 à Mai 1968, et que Chester  Bowles (démocrate) fut Secrétaire d'Etat américain de Janvier à Décembre 1961.

 

Les menaces de la RDA

 

PANKOW: "Ne prenez pas de sanctions économiques contre nous, sinon..."

 

Communiqué officiel du Conseil des Ministres de la RDA

 

"Pour aggraver la tension internationale et dresser de nouveaux obstacles sur la voie d'un réglement pacifique de la question allemande, les milieux dirigeants de la République Fédérale ont recours à diverses provocations qui pourraient avoir des conséquences facheuses.

"Il ne faut pas publier que cet accord comporte de nombreuses annexes qui concernent notamment les transports entre la République ouest-allemande et Berlin-Ouest.

"Une rupture des relations commerciales entre la République Fédérale et la République Démocratique Allemande aurait des répercussions graves sur le fonctionnement des transports et sur les communications entre Berlin-Ouest et la République Fédérale Allemande.

"Les milieux dirigeants d'Allemagne occidentale devraient comprendre que la République Démocratique Allemande et un Etat souverain et que ses voies de communication ne peuvent être utilisées que sur la base de conventions contractuelles."

 

Protestation-alliee-et-menace-Pankow.JPG

 

Et pendant ces temps de peur, l'exode se poursuit, d'Est en Ouest...

Des-berlinois-de-l-est-fuient-encore.JPG

 

Pour le Chancelier Adenauer, la RDA est un immense camp de concentration (les atrocités de la guerre se sont achevées depuis tout juste 16 ans), tandis que le bourgmestre de Berlin-Ouest Willy Brandt fait part de sa déception

Suite-menaces-RDA-ADENAUER-Brandt-et-Kennedy.JPG

La Nouvelle République, Mercredi 16 Août 1961.

 

Retrouvez les articles précédents de PPP sur le dossier "Berlin été 61", avec la situation de l'ancienne capitale du Reich jusqu'au 12 Aout 1961, deux emissions de radio sur cette fameuse journée du 13 Aout 1961, ou encore les artilces de la Nouvelle République du 14 Août 1961.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 07:45

Logo NR 12 Aout 1961

 

Gros-titres-NR-sur-mise-en-place-mur-a-Berlin.JPGRideau-de-fer-sur-Berlin-1961.JPG

En Une de la Nouvelle République, Lundi 14 Août 1961.

Suite-de-la-une-sur-installation-Mur-de-Berlin.JPG

Page internationale de la NR spcéciale Berlin, Lundi 14 Août 1961.

Vopos-foule-et-mise-en-place-grillages-a-Berlin.JPG En Une de la Nouvelle République, Lundi 14 Aout 1961.

 

RIDEAU DE FER A BERLIN

 

La réaction de Konrad Adenauer (chancelier de RFA)

 

ADENAUER: "L'autodétermination est refusée à l'Allemagne orientale"

 

Le chancelier Adenauer a fait diffuser par le service de presse du gouvernement de Bonn une déclaration annonçant que "les contres-mesures nécéssaires" seront prises dans l'affaire de Berlin "de concert avec nos alliés".

Avant la publication de cette déclaration, le chancelier avait conféré avec M. Von Bretano, ministre des Affaires Etrangères et avec M. Krone, leader du groupe parlementaire chrétien-démocrate.

"Les dirigeants de la zone soviétique, a dit le chancelier, ont commencé, par une violation ouverte des accords quadripartis, à isoler Berlin-Ouest du territoire environnant. Cette mesure a été prise parce que le régime imposé au peuple de l'Allemagne Centrale par une puissance étrangère n'est plus maître de la situation. Les autres Etats du bloc oriental demandent que le régime de la zone soviétique élimine cette cause de faiblesse et d'insécurité.

"L'opinion publique mondiale toute entière a vu quotidiennement par l'exode massif (de réfugiés) de la zone soviétique, à quelles pressions sa population est soumise, elle a pu constater que le droit à l'autodétermination, qui lui est reconnu par le monde entier, lui est refusé."

 

"Nous prendrons les contre-mesures nécéssaires"

 

"Cet acte arbitraire du régime (de la zone soviétique) a crée une situation grave. De concert avec nos alliés, nous prendrons les contre-mesures nécéssaires. Le gouvernement fédéral demande à tous les Allemands d'avoir foi en ces mesures.

"La consigne est de contrer, fermement mais calmement, les provocations de l'Est et de faire s'abstenir tout ce qui pourrait aggraver la situation, mais encore de tout ce qui ne pourrait l'améliorer.

"Comme toujours, nous demeurons étroitement liés aux Allemands de la zone soviétique et de Berlin. Ils demeurent nos frères et soeurs allemands. Le gouvernement fédéral s'engage à s'en tenir fermement à son objectif: l'unité allemande."

 

Sanctions économiques

 

"Les pays de l'OTAN ont d'autres moyens que militaires: de sévères sanctions économiques" avait déclaré ce samedi (donc avant les derniers évènements), le chancelier Adenauer dans un discours évoquant les possibilités de risposte occidentale dans la crise de Berlin. Il a estimé qu'un "blocus du blocs oriental ferait parler Krouchtchev sur un autre ton".

Aujourd'hui même, M. Willy Brandt, maire de Berlin-Ouest, a confirmé, au cours d'une conférence de presse, que "des contre-mesures énergiques sont envisagées à l'échelon le plus élevé pour contrer la tactiques habituelle des communistes.

M. Brandt, lui aussi, a laissé entendre que l'arrêt des exportations ouest-allemandes vers l'Allemagne Orientale pourrait être décidé.

M. Willy Brandt avait interrompu sa campagne électorale en Allemagne de l'Ouest pour s'entretenir avec les trois commandants occidentaux à Berlin.

Parlant des mesures prises par les autorités de Pankow. M. Brandt a déclaré qu'elles sont l'expression de la "faillite du régime Ulbricht".

De son côté, le Sénat de Berlin-Ouest réuni en session spéciale, a demandé une intervention "énergique" des alliés occidentaux auprès de Moscou de façon à mettre fin à ce qu'il déclare être une violation de l'accord qui avait mis fin au blocus de Berlin-Ouest en 1948-49.

La décision a également provoqué également une vive inquiétude du fait de la suppression de la "soupape de sûreté" qu'étaient, pour les Allemands de l'Est, la possibilité de se rendre à Berlin, pourrait provoquer une explosion dont les conséquences seraient imprévisibles.

A la lumière de cette décision, la nomination du maréchal Koniev au poste de commandant en chef des forces soviétiques en Allemagne semble prouver que le Kremlin a voulu prendre ses précautions en vue d'une telle éventualité.

 

Base-de-negociation-pour-les-occidentaux-a-Berlin.JPG

 

Chars-sovietiques-a-Berlin-Est.JPG

Une photo (chose rares en pages nationales et internationales dans la NR) de Berlin-Est, Lundi 14 Août 1961.

Rupture communications est ouest

 

Mecontentement-des-Berlinois.JPG

La Nouvelle République, Lundi 14 Août 1961.

 

Retrouvez en premier lieu un article de PPP sur la situation à Berlin jusqu'au 12 Août 1961 (avec des articles de la NR), et en second lieu vous proposant le bulletin d'information d'Inter du Dimanche 13 Août 1961, grâce à l'INA. Enfin, un petit reportage de FR3 du 13 Août 1989, date du dernier anniversaire du Mur de Berlin avec une existence réelle, celui-ci  tombant un soir de l'automne 89...

La suite, après demain, sur PPP.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 19:28

Qui, même en ces temps ce changements en Europe de l'Est pouvait prévoir la Chute du Mur de la Honte moins de trois mois après?!

Mémona Hintermann, Soir 3 de FR3, Dimanche 13 Août 1989.

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 09:30

"On ne sait pas beaucoup aperçu que c'était dimanche dans les salles de rédaction aujourd'hui"

 

 

Vocabulaire

Police Populaire: Les VoPos (VolksPolizei) qui correspond à la police nationale de la RDA. Elle était sous la responsabilité du ministère de l'Intérieur d'Allemagne de l'Est.

Willy Brandt: social-démocrate, bourgmestre de Berlin-Ouest d'Octobre 1957 à Décembre 1966.

Pacte de Varsovie: alliance militaire créee en 1955 (en réplique à l'OTAN créee en 1949 accélérée par l'intégration de la RFA en 1954), liant les états du bloc communiste (URSS et Etats-satellites) dans l'assistance et la coopération mutuelle. Le Pacte a participé à l'écrasement du soulèvement hongrois de 1956, mais aussi du Printemps de Prague de 1968 (réprimant les tentations démocrates de la Tchécoslovaquie).

Pankow: quartier de Berlin-Est dans lequel se situait les hautes instances gouvernementales de la RDA. Ce fut auparavant une ville annexée à Berlin en 1920.

Statut quadripartite de Berlin: au lendemain de la seconde guerre mondiale, la ville de Berlin a été divisée entre les quatre vainqueurs du nazisme. A l'Est, se trouvait le secteur soviétiques (ils furent les premiers Alliés à entrer dans Berlin en Avril 1945), et à l'Ouest un secteur des Alliés occidentaux: au nord la France, au milieu le Royaume-Uni, au sud les Etats-Unis. L'Allemagne fut quant à elle divisée sur le même modèle. Des couloirs aériens, ferroviaires et routiers étaient autorisés, vu que pour se rendre à Berlin-Ouest, il fallait survoler ou traverser le territoire de RDA. Les Français, basés à Hambourg, pouvaient se rendre dans le quartier de Tegel, les Britanniques se rendaient à Gatow en partant de Hanovre, et enfin les Américains partaient  de Francfort  pour se rendre dans le secteur de Tempelhof.

 

On n'oublie pas ce principe de géopolitique qui a tenu de 1945 à 1990: "Qui tient Berlin tient l'Allemagne, et qui tient l'Allemagne tient l'Europe". En temps de guerre froide, il était clair que ni les Etats-Unis, ni l'URSS ne souhaitaient reculer le moindre de ses pions.

 

Le coup d'oeil de l'historien: enfin, pour l'anecdote et coïncidence historique, sachez que le Lider Maximo, Fidel Castro est né...un 13 Aout, en 1926.

 

Bonus audio: l'émission Les jours du Siècle de France Inter (Patrice Gélinet) du 10 Octobre 1996 s'intéressant au  Dimanche 13 Aout 1961.

 

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 12:15

Verte-a-Blossac.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--2-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--3-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--4-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--5-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--6-.JPGFeu d'artifice 14 Juillet 2010 (7)Feu-d-artifice-14-Juillet-2010--8-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--9-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--10-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--14-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--16-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--18-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--22-.JPGFeu-d-artifice-14-Juillet-2010--23-.JPGBouquet-final-feu-d-artifice-2010.JPGBouquet-final-feu-d-artifice-2010--1-.JPGBouquet-final-feu-d-artifice-2010--2-.JPGFumée post feu d'artificePoitiers, depuis le toît du parking Carnot, Mercredi 14 Juillet 2010, entre 23H et 23H25.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 13:58

Avec Georges Pompidou, c'est 12 années de présidences auvergnates qui débutent!Pompidou-71.jpgEn Une de Centre Presse, Janvier 1971.

 

Pompidou...le mandat de plus court de la Vème République (moins de cinq ans, élu en juin 1969, décédé le 2 avril 1974). Hélas, le président sans doute le plus méconnu: je ne parle pas du personnage (en apparence agréable cela dit), mais plutôt de l'ensemble de son oeuvre, autant au poste de Premier Ministre (octobre 1962 - juin 1968) qu'à celui de Président de la République.

Né le 5 Juillet 1911 dans la petite commune de Montboudif dans le Cantal, Homme de lettres (il était agrégé) et de grandes phrases ("La réforme oui, la chienlit non!"; "Le Général de Gaulle est mort: la France est veuve"), il apparait véritablement comme un homme moderne, pragmatique pour une France en plein renouveau, en pleine révolution industrielle: l'indépendance énérgétique, le TGV, Concorde, les autoroutes: tout se décide où s'accélère sous son mandat. C'est aussi en partenariat avec Jacques Chaban-Delmas et son projet de "nouvelle société" que la France change, bien qu'elle soit ancrée dans l'après-68.

 

Le Président Pompidou à son domicile en 1970

 

 

Enfin, c'est le temps de l'insouciance: pas de SIDA, pas de chômage (400000 demandeurs d'emploi), 5% de croissance, mais de l'inflation, on commence tout juste à se préoccuper de l'environnement (Robert Poujade fut ministre délégué auprès deu Premier Ministre, de 71 à 74 de la Protection de la Nature et de l'Environnement), l'Europe change avec l'entrée de trois nouveaux membres dont les Anglais que ne voulait pas de Gaulle.

Cependant, le crépuscule de son mandat est à l'image de la fin de sa vie: austère et dure.

Photo-Pompidou-gonfle-1974--NR-1981.JPG

Georges Pompidou sans doute en 1974, La Nouvelle République, vers le 10 Février 1981.

 

Le symbole parfait de la méritocratie républicaine de la IIIème République (il devient enseignant à l'image de ses parents qui étaient instituteurs) est rattrapé par la maladie, en 1973, à peine âgé de 61 ans. Cette fameuse maladie de Waldenstrom dont personne ne parlait à l'époque (un temps béni en quelques sortes). C'était même tabou: d'ailleurs, concernant les asbences du Président, on prétextait un rhume, une petite maladie, voilà tout. Et pourtant, son visage ne cessait de gonfler. Les deux photos à 3 ans d'intervalle, parlent d'elles-mêmes.

Et puis, politiquement parlant, c'est le retour des conservatismes avec dès juillet 1972 la "démission" de Chaban au profit de Messmer; c'est la crise pétrolière de 73 dont on niera les résultats, jusqu'à ce que l'on comprenne que la situation changeait. Et la maladie qui progresse.

Le 24 Janvier 1974, Georges Pompidou effectue son dernier déplacement provincial de son mandat (qui devait s'achever en 1976)...à Poitiers. Il s'y était déjà rendu en 1966, lors d'un rassemblement de l'UNR/UDT. Mais en tant que Président, ce fut sa première...et sa dernière. Il retrouvait ainsi Pierre Vertadier, qui a fait partie de son gouvernement (il était secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, ce bon vieux Raymond Marcellin, d'avril 1973 à février 1974).

 

Le 20H du 24 Janvier 1974 par Bernard Volker: Pompidou à Poitiers

 

Pompidou-Poitiers-74.jpgCentre Presse, Novembre 1983.

 

Un dernier remaniement en février 1974. L'homme à la clope au bec se fait plus rare. Le 2 avril 1974, à 21H, il meurt à l'âge de 62 ans. Cette nouvelle était inattendue, et comme vous allez le constater sur les images suivantes, rien mais absolument rien était préparé, ce qui ne fait que renforcer la qualité de la performance des journalistes assurant le direct, et notamment de Léon Zitrone. Le temps du changement va alors débuter.

 

L'annonce de décès par la 2ème chaîne par Philippe Arouard*

*: Philippe Arouard était l'homme du standard de l'émission L'heure de Vérité, et que l'on pouvait joindre en faisant SVP 787.11.11

 

Le direct du soir du 2 Avril 1974 avec notamment Léon Zitrone



Mais au final, il avait bien commencé le changement: "Chère vieille France! La bonne cuisine, les Folies Bergères, le Gai Paris. C'est terminé! La France a commencé, et largement entamé une révolution industrielle." Ce propos, de 1969 ou 1970 exprimé en conférence de presse, illustre de la meilleure façon les années Pompidou, et même l'homme tout simplement entre traditions et modernité, avec une personnalité politique étant la parfaite synthèse entre France rurale et France urbaine.

 

Pour approfondir le sujet, une mini bibliographie: sur l'homme, la biographie d'Eric Roussel (la dernière version de "Georges Pompidou" date de 2004"); et enfin sur sa présidence "La France de l'expansion, 2- L'apogée Pompidou 1969-1974" par Serge Berstein et Jean-Pierre Roux, un ouvrage de 1995 de 337p. que vous pouvez trouver à la Médiathèque.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg