Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 13:45
Le plus grand et le plus beau des Tour de France
selon nombre de suiveurs!
3250 KM parcourus pour un écart...de 140 m au final
entre Greg Lemond et Laurent Fignon!

8 secondes d'écart entre les deux coureurs
après plus de 87 Heures de vélo en 3 semaines!


La Une de L'Equipe, 22 Juillet 1989.
La Une de L'Equipe, 23 Juillet 1989. Laurent Fignon était victime de la mode du catogan...

Tour de France 1989: présenté comme le Tour du bicentenaire, en effet, la Grande Boucle cette année, par la volonté des coureurs a été révolutionnaire.
Depuis 89, tout le monde parle quasiment une fois par semaine, voire par jour, de ces 8 secondes, SES 8 secondes, inspiant cette vanne au rire jaune: "Laurent dépêche toi, t'as 8 secondes de retard"! Jamais agréable à entendre sur le bord des routes.
Sachez enfin que pour être complet, ce 76eme Tour de France comptait 198 coureurs au départ, qu'il s'est déroulé du 1er au 23 juillet 89 et que la plus longue étape...est arrivé chez nous, oui: Rennes-Futuroscope: 259 KM (victoire de Pelier en 6H57 à 37,2 KM/H de moyenne) et que le lendemain, la 7ème étape fut un modeste...POITIERS-BORDEAUX de 258,5 KM ( victoire de De Wilde en 7H21 à 35,1 KM/H de moyenne).


Deux vidéos: la première, celle du direct d'Antenne 2 avec les commentaires de Patrick Chêne, Robert Chapatte, Thierry Adam et les mots de Jean-Paul Ollivier.
La seconde revient sur l'ensemble du Tour 89, avec pour débuter le gag de Delgado, vainqueur trouble du Tour de France 1988.




Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 13:27
Fabuleux exploit de la bande à Jean-Pierre Rives!
Victoire du XV tricolore sur les All Blacks 24 à 19!



Ce Samedi 14 Juillet 1979, c'est la Fête Nationale en France, mais aussi en Nouvelle-Zélande: nos Bleus, nos représentants du Coq gaulois ont enfin vaincus les Blacks sur leur terres, une première depuis 1961, date du premier match des Bleus en terre néo-zélandaise. La France n'avait plus battu les Blacks depuis novembre 1977, lors d'un test match à Toulouse. La première victoire des Bleus sur eux remonte à 1954.
Au terme d'une belle rencontre de rugby, sur un terrain difficile (l'Eden Park de Auckland), la France a réussi à réaliser l'impossible. C'est un nouveau tournat pour l'Ovalie tricolore après le Grand Chelem de 1977 dans les V Nations.
De beaux essais, de l'abnégation chez les deux équipes pour un résultat merveilleux à l'autre bout du monde, avec les commentaires du regrétté Roger Couderc, et de l'excellent Pierre Albaladejo.
Gallion, Caussade, Averous, Codorniou et Aguirre ont fait la marque coté tricolore.
Après avoir vu celà, on peut mourrir tranquille comme certains l'auraient dit. La France s'est imposée depuis à 3 reprises sur le pays du Nuage Blanc: deux fois en 1994 et une fois en 2009. Espérons qu'on arrive à les battre chez eux d'ici 2024...

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 09:53

DISCO DEMOLITION DISC JOCKEY STEVE DAHL IN 1979.jpg
Steve Dahl, leader du Disco Sucks en 1979.

 

 

De quoi parle-t-on dans cette affaire?
Un beau jour, enfin plutôt une triste journée de l'étrange année 1979, Steve Dahl, animateur de radio, prend la tête du mouvement anti disco qui commence à monter dans le pays.
Pourquoi un genre musical qui n'a pas la moitié d'une décénnie (les spécialistes affirment que le disco est né vers 1976) peut-il créer une fronde contre lui? Tout simplement parce qu'il vient de réussier "l'exploit" en deux ans environ de s'imposer à la première place de la culture aux States, mais plus encore, de s'installer en monopole culturel: le reste n'a plus vraiment de place nul part. Les rockeurs, dont le disco, fait figure en cette fin de Seventies de conccurent vaincu, par un style musical qui n'est qu'une de branche cadette.
Tout les amateurs de rock dans le pays suffoquent, étouffent: télévision, concerts, radio, presse, le monde américain est DISCO, DISCO, DISCO. Tout le monde s'y met, et même les gros bras du rock: KISS, oui KISS sort en 1979 ce qui deviendra un tube mondial: "I was made for loving' you" . Impardonnable pour les premiers fans du groupe, une conversion raisonnée et raisonnable pour les discomaniaques: cette chanson, il ne la joueront qu'une fois en concert, mais leur public en concert leur fera comprendre qu'ils ne veulent plus entendre cette chanson, qui se termine en quelques sortes par un jet de canettes, des huées et des carchats vers la scène.
Steve Dahl animateur de radio à Chicago, arrive encore à diffuser du rock sur son antenne, même si c'est dans les USA de 1978-1979, ce style fait vieux, ringard, tocard.
Malgré tout, autour de lui, Steve Dahl va réussir à rassembler ce qu'on appelle en France"une majorité silencieuse".  1979 année charnière: la discomania dégénère.On frole l'overdose: il n'y a qu'isolé dans le fin fond du Nevada que l'on réussit à y échapper...Le disco est une pompe à fric, au chaque 33 tours meut devenir le tube du mois et ce vendre à des centaines de milliers d'exemplaires dans le pays. La qualité musicale chute, bien que quelques groupes maintiennent un certain niveau de qualité, comme Chic, Earth, Wind and Fire,...Une voix retouchée,une mélodie rythmée, un bon BPM et c'est parti.
La fronde anti disco monde en même temps que les conséquences de la crise et du second choc pétrolier: l'Amérique de Carter est à la rue en cette année 1979. Perte de l'hégémonie mondiale face à l'URSS qui place ses billes en Afghanistan (avant de l'envahir à la fin de l'année), traumatisme du Viet Nam non digéré, problèmes de centrales nucléaires (Three Mile Island en 1978), montée de la délinquance, bref, l'Amérique est en crise. Le mouvement anti disco (pourquoi pas c'est leur droit après tout) va rapidement ce teinté d'une couleur politique nauséabonde: une vague homophobe (pour eux, c'est de la musique gay qui a envahi les ondes, ce qui est intolérable pour des gros bras rockeurs en mal d'action) et un relant méchamment raciste: le disco pour eux est une musique de noirs (qui jarte hors des ondes le rock blanc) ce qui représente le symbole de la décadence du pays. L'arrivée de Reagan au pouvoir en 1981 sera le symbole de la vague conservatrice, voire réactionnaire qui a traversée tout le pays, d'est en ouest.
Homophobie, racisme, patriotisme excéssif, violences: le cocktail explosif est prêt. Il ne reste plus qu'à le brancher sur le détonateur.
Steve Dahl incanera tout au long de l'année 1979 ce mélange: il organise le 12 juillet 1979 au Comiskey Park de Chicago une soirée dite "Disco Demolition Night". Le deal est simple: tout ce qui viennent avec un vynil de disco en main ne paieront que 98 cents pour assister au match et à la grande parade antidisco qui se déroulera à la mi-temps d'un match de base-ball. Dans les tribunes, qui sont pleines, l'ambiance est hystérique. Dans une grande caisse , reliée à des explosifs, ce sont des dizaines de milliers de vynils, au moins, qui sont réuni pour etre exploser: une autodafé des temps modernes après celles, lointaines, des nazis.
Autant le dire tout de suite, le match ne reprendra jamais, le terrain étant ravagé, envahi par les fous furieux qui brisent chaque morceau de disque de disco qui passent dans leurs mains. La soirée vire à l'émeute.
L'affaire est médiatisée, Steve Dalh a réussi son coup: tout le pays en parle.
Le disco est le seul genre musical à avoir été autant détesté. Mais en 1979, son apogée est presque déjà derrière lui, le crépuscule arrivant au début des Eighties, le rap, le hip hop, la funk, l'électro, la dance faisant partie de ses héritiers.
C'est le début de la fin des années pattes d'eph et cols en pelle à tarte. Le temps de la joie, de l'inscouciance fait place aux années de rigueur, de rage et de colère.


3 vidéos de journaux télévisés US qui reviennent sur l'évènement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 00:56
Centre Presse, vers le 20 Mars 1965.

Il y a un an jour pour jour, le Mercredi 9 Juillet 2009, je suai à grosses gouttes, le jour le plus difficile à vivre avec le baccalauréat et son dépucelage: l'examen, pour la première fois, du permis de conduire!
Sous un beau soleil poitevin, sur une route du secteur de Saint Georges les Baillargeaux, je réussisais à décrocher mon permis (probatoire pour deux ans encore), ce qui était bien bien loin d'être gagner. Comme quoi tout est possible!
Et mine de rien, ça change la vie de perdre la dépendance permante du piéton aux bons amis automobilistes. Il est vrai que je n'ai pas de voiture (pas les moyens de l'assurer, je fais parti de la catégorie obscur des assureurs, jeune mâle de moins de 23 ans qui n'a pas fait de conduite accompagnée), mais rien que le fait d'avoir son petit papier rose dans le portefeuille est amplement agréable.
Alors comme l'an passé, je remercie l'ensemble de la Team Maudet pour leurs exploits.
La 206 (modèle 2007) de l'auto école Maudet, Mardi 13 Novembre 2007 vers 11H30, devant SHA ex pharma. Les 206 de l'auto-école Maudet, c'est fini! Bienvenue, depuis quelques mois déjà, aux Citroën C3 qui sillonenent les routes de l'agglomération poitevine.

PS: il y a bien des années que l'auto-école Maudet ne se trouve plus Place de la Liberté Elle est dans la rue de l'Université, face Médiathèque François Mitterrand.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 12:15
La Nouvelle République, vers Novembre Décembre 1977.

J'y pense cette année...pour la simple et bonne raison que je suis en pleine rédaction de mon mémoire et que Jacques Santrot n'est autre que l'heureux héros de l'aventure de Poiters 1977. J'y pense et je n'oublie pas.
Jacques Santrot est né à Limoges le Vendredi 8 Juillet 1938.
Et comme c'est avec les vieilles photos que j'obtiens mes meilleurs illustrations, ce cliché de la belle année 77 d'un nouveau maire tout sourire. Une autre époque où tout semblait possible.
Joyeux anniversaire monsieur l'ancien maire de Poitiers.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 11:33
 

appel-du-18-joint-libe-1976.jpg

L' Appel du 18 joint
Texte publié dans Libération, le 18 juin 1976

«Cigarettes, pastis, aspirine, café, gros rouge, calmants font partie de notre vie quotidienne. En revanche, un simple "joint" de cannabis (sous ses différentes formes: marijuana, haschich, kif, huile) peut vous conduire en prison ou chez un psychiatre.
Des dizaines de documents officiels (notamment les rapports La Guardia aux Etats-Unis, Wootton en Grande-Bretagne, le Dain au Canada) ont démontré que le cannabis n'engendre aucune dépendance physique,contrairement aux drogues dites "dures", telles que l'héroïne, mais aussi au tabac ou à l'alcool, et n'a aucun effet nocif comparable ("Pas même une bronchite, sauf chez les grands fumeurs", a écrit aux Etats-Unis le directeur de l'Institut national contre l'abus des drogues). Le contenu de ces documents n'a jamais été porté à la connaissance du public français, on a préféré laisser la grande presse mener des campagnes d'intoxication fondées sur des mensonges ineptes.
Dans de nombreux pays déjà : Etats-Unis (Californie, Oregon, Alaska), Pays-Bas, Canada... la législation sur le cannabis a été considérablement adoucie. En France, on continue d'entretenir la confusion entre drogues dures et drogues douces, gros trafiquants, petits intermédiaires et simples usagers. Cela permet de maintenir et de renforcer une répression de plus en plus lourde: depuis 1969, la police peut perquisitionner chez n'importe qui, sans mandat, à toute heure du jour ou de la nuit, sous prétexte de drogue. Cela permet des arrestations massives de jeunes et des quadrillages policiers. Cela sert à justifier la détention de centaines de personnes, petits revendeurs ou fumeurs de cannabis, quand tout le monde sait que des gros bonnets de l'héroïne sont en liberté. Ces emprisonnements, bien sûr, sont sélectifs et frappent en priorité la jeunesse, surtout la jeunesse ouvrière et les immigrés, particulièrement dans les régions.
Or, des milliers et des milliers de personnes fument du cannabis aujourd'hui en France, dans les journaux, les lycées, les facultés, les bureaux, les usines, les ministères, les casernes, les concerts, les congrès politiques, chez elles, dans la rue. Tout le monde le sait. C'est pour lever ce silence hypocrite que nous déclarons publiquement avoir déjà fumé du cannabis en diverses occasions et avoir, éventuellement, l'intention de récidiver. Nous considérons comme inadmissible toute forme de répression individuelle, soumise à l'arbitraire policier, et entendons soutenir activement tous ceux qui en seraient victimes. Nous demandons que soient prises les mesures suivantes:
- Dépénalisation totale du cannabis, de son usage, sa possession, sa culture (autoproduction) ou son introduction sur le territoire français en quantités de consommation courante.
- Ouverture de centres d'information sur les substances psychotropes, en ordre alphabétique: alcool, cannabis, cocaïne, héroïne, LSD, médicaments, tabac, etc.
Nous n'avons que faire de la légalisation de la marijuana, ni de sa commercialisation. Si des trusts à joints s'en emparent, c'est une question de société. Ce texte n'est pas un appel à la consommation. Il vise seulement à mettre fin à une situation absurde.»
 
Signataires :
Abrahams Jean-Jacques, Annabel, Areski, Dr Atlan H., Alessandrini Paul, Alessandrini Marjorie, Arietta Adolfo, Anquetil Gilles,
Backman René, Bourgeade Pierre, Béranger François, Berger Claude, Bizot Jean-François, Baratier Jacques,

Bastide Jean-Pierre, Bouteille Romain, Bardet Vincent, Bodevent Jean-Louis, Barouh Pierre, Bost Jacques-Laurent, Bok Philippe (médecin), Colombel Jeannette, Coste Patricia, Chesneaux Jean, Copi, Clémenti Pierre, Castagnet Paul, Copferman Emile, Carpentier Jean (médecin), Cahiers du cinéma, Calvet Louis-Jean, Cullaz Maurice,
Deleuze Gilles,
Duits Charles, Dollé Jean-Paul, Dupré Jean-Louis, Dubois Bernard, Davezies René, Devy Michel, Dachy Marc, Dautin Yvon, Delessert Philippe, Dosse Roger, Druillet Philippe, Dietlin Eric, Dubenton Anne, Erlinguer Serge (médecin),
Fromanger Gérard, Font Patrick, Ferré René, de Fréminville Bernard (médecin), Fluence, Fourastié Philippe, Glucksmann André, Grasset Jean-Baptiste, Geismar Alain, Guattari Félix, Gotlib, Gébé, Gir Múbius,
Haines Jim, Held Jean-Francis, Houdart Blandine, Huppert Isabelle, Isserman Dominique, Ithurriaque Jean (médecin), Jaubert Alain, Jacquot Benoît, Kalfon Jean-Pierre, Kouchner Bernard (médecin), Karsenty Serge, Kan Alain,
Levy-Leblond Jean-Marc, Levy-Leblond Elisabeth (médecin), Le Forestier Maxime, Landau Maria (médecin), Letté Jean-Paul, Lyotard Jean-François, Lauten Elodie, Lacroix Hugo, Levaillant Yvon, Lagrange Valérie, Laperrousaz Jérôme, Lafont Bernadette, Leclerc Henri ,(avocat),
Mandryka, Mallerin Daniel, Marc'O, Matricon, Mercadet Léon, Matzis Costas, Meunier Jean-Louis, Magny Colette, Muchnik Nicole, Morello Dominique, Maulineux Maud, Mercanton Isabelle, Morin Edgar, Manceaux Michèle, Mémmi Michael, Merleau-Ponty (avocate), Negroni François, Najman C., Nicoulaud Gilles, Oswald P.-J., Oswald Hélène, Ogier Bulle, Orla,
Pinhas Richard, Pleyney Marcellin, Pradalié Philippe, Pasquet Sylvaine, Rauch Alain, Revault d'Allonnes, Reed Will, Renault Philippe, Rouzaud Jean, Ribbes Jean-Paul, Rochefort Christiane, Roche Denis, Raguenès Jean, Righini Marielle, Rosso Serge-Bruno, Richard Jean-Vincent,
Sollers Philippe, Saint-James Daniel, Sarduy Severo, Sery Patrick, Samuel Laurent, Savary Jérôme, Simmonet Dominique, Szejer Myriam (médecin), Tavernier B., Timsit (avocat), Topor, Tobias, Thérame Victoria, Verlhomme Hugo, Vannoni Patrice, Varela José, Van Eersel Patrice, Vasca Jean, Verdier Joan Pau, Val Philippe, Yelnik Jean-Benoît, Zouzou, France Léa, Sami Ayari, Châtelet François.

Pour plus d'infos, deux sites: tout d'abord, un article de Rue89 sur le sujet, et ensuite, THE OFFICAL WEB SITE OF THE APPEL DU 18 JOINT.
Partager cet article
Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 13:01
John Wayne s'en allait de ce "monde de merde"!
L'Homme le plus classe du monde fait inscrire sur sa tombe une seule chose:
"John Wayne, 1907-1979, Américain".
John Wayne, un pseudo, en réalité, c'était...Marion Robert Morrison!


En Une de Centre Presse, Mardi 12 Juin 1979

Plus d'une centaine de films entre 1926 et 1976, des rôles divers et variés, Jonh Wayne est surtout reconnu pour ses rôles dans les westerns des 1940's - 1950's (genre Rio Bravo, La Charge Héroïque, Rio Bravo, disons le western propre, qui s'est retrouvé dans les 1960's opposé à l'école du western spaghetti du mythique Sergio Leone...) mais a aussi touché à d'autres rôles (on peut le voir dans "Le Jour le Plus Long" entre autres...).
Pour les jeunes générations, il est surtout connu pour être "l'Homme le plus classe du monde", entrant dans la peau de Georges Abitbol, sur une idée du tandem Hazavicius-Mézerette: c'était en 1993 dans "La classe américaine - Le grand détournement" et c'est à retrouver ICI!
Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 05:15
POLITIQUE: Victoire de l'UDF (liste Veil 27,4%) aux Européennes 1979. La gauche (liste Mitterrand et liste Marchais) se comporte bien(24 et 20%), gros échec de la liste très à droite de Chirac (16%), le RPR s'interroge. Une très forte abstention pour l'époque (39,8%). Le parlement penche à droite. Les écolos (sans parti) récoltent 4,4% des suffrages.
SPORTS: Bjorn BORG remporte Roland Garros 79, Chris EVERT le concours féminin. Auxerre en finale de la coupe de France 1979 (défaite en finale 4 à 1). Porsche remporte les 24Heures du Mans 79, et Narbonne le Trophée Yves du Manoir face..à Clermont, les éternels cocus rugbystiques.
TECHNIQUES: Un nouveau Mirage au Bourget 79.
TIERCE: le 8 le 6 le 3. 2228F dans l'ordre, 105 F de gains dans le désordre pour une mise de 5F.
METEO: Alternance de nuages et de belles éclaircies (comme en ce moment, tiens...).

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg