Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 21:15
Logo 70's de TF1 sur un téléviseur, Poitiers, Vendredi 17 Octobre 2008, vers 11H.

STARRING: François MITTERRAND, Lionel JOSPIN, Bernard PONS (porte flingue de Chirac), Charles FITERMAN, Roger-Gérard SCHARWZENTBERG, Christian BONNET aux résultats, Jean-Marie CAVADA, François VIKAR à la Bastille, Didier ADES à Chanonat et Lolo FABIUS (dans le rôle du jeune premier).
Sans oublier des jingles et des cartes de France inoubliables en partenariat avec IBM.
Enfin je rappelle qu'en 81 TF1 était encore une chaine publique (et organisait alors soirée électorale non pas avec RTL mais avec France Inter...)et que évidemment aujourd'hui les mines y seraient différentes en pareilles circonstances et que l'on verrait ici et là cordes, arsenics, manuels de suicide ou encore l'esquisse des premiers réseaux de résistances au socialisme triomphant apparaître de moins en moins discrètement sur nos écrans de télévision.










Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 19:15
La Une de la NR, Lundi 10 Mai 1976.
Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 16:40
La Une de la NR, Lundi 6 Mai 1974.
Admirez les petites illustrations proposées pour chaque candidat....Comme un coeur pour Roey, maire de Tours et réac au pas possible et une trèfle pour Le Pen, faute d'autre chose...
La Une de Centre Presse, Lundi 6 Mai 1974.
Pas de logos mais de belles photos et un titre auquel même un aveugle endurcit n'aurait pu échapper! Et naturellement pour modérer l'importance de l'évènement les résultats du tiercé: le 5 Mai 1974, il fallait jouer à Longchamp le 8, le 13 et le 5 et voter Mitterrand ou Giscard pour voir son poulain au second tour!
Les résultats du premier tour des présidentielles 74 dans la Vienne, la NR, Lundi 6 Mai 1974.
Pour info, voici les résultats numériques de Poitiers:
37634 Inscrit(e)s, 32043 Votant(e)s, 31810 Exprimé(e)s
Chaban-Delmas 5432, Dumont 494, Giscard 10338, Héraud 11, Krivine 121, Laguiller 601, Le Pen 307, Mitterrand 12625, Muller 143, Renouvin 31, Royer 1769, Sebag 38.

Les résultats officiels et définitifs du premier tour des présidentielles 74, le NR, Lundi 6 Mai 1974.
Partager cet article
Repost0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 19:59

Dessin de Reiser dans Charlie Hebdo (Février 1974) repris dans le livre "Les années Charlie".

Georges Pompidou en conférence de presse, en Une de Centre Presse, Janvier 1971.
Pompidou en visite officielle à Poitiers le 24 Janvier 1974, Centre Presse, début Novembre 1983.
 

Le président, gros clopeur, souffrait durement des effets de la maladie de Waldenström, dont les syndromes sont devenus visibles à partir de 1973, son visage ne cessant de gonfler. Cette maladie était un sujet tabou.
Les temps ont bien mal changé, en comparant simplement cette image à celle du bunker chatelleraudais de mardi...
Le natif de Montboudif (père spirituel de Jacques Chirac) est mort dans la soirée du Mardi 2 Avril 1974 âgé de 67 ans, surprennant ainsi l'ORTF ne sachant pas quoi raconter sur l'évènement (difficile à censurer pour le coup) et envoyant le père Zitrone faire du meublage le temps de quelques minutes sur la première chaîne, et Philippe Harouard tenir un flash très bref pour annoncer la  nouvelle, sur la seconde chaîne (les chaînes de télévisions attendront Janvier 1975 pour avoir leur propre nom).
 
La télévision française le Mardi 2 Avril 1974 au soir.
 
PREMIERE CHAINE
 
DEUXIEME CHAINE
Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 18:00
C'était il y a un quart de siècle. Je n'étais rien à ce moment là (je suis né après) et pourtant c'est 20 ans après sa mort que j'ai eu l'occasion de découvrir Marvin Gaye, le maître de la soul et du R'NB, le vrai, celui des fondateurs, pas les sons de dégénérés de nos jours qui remplissent les bacs.
Né le 2 avril 1939 à Washington, Marvin Gaye est décédé le 1er avril 1984, une bien triste blague à la veille de ses 45 ans. Fauché par une balle, non pas celle d'un raciste mais encore pire aurais-je envie de dire, par son père un pasteur (Marvin GAY senior) après une violente dispute, le père se sentant menacé par son fils sous l'emprise de drogue.
Entre 1963 et 1984, Marvin Gaye a sorti plus d'une vingtaine d'album. A la Motown dès ces débuts (1961 en tant que batteur), il va connaitre le succès, le label étant alors à son apogée au cours des années 1960 et début 1970: la Motown transforme tout ce qu'elle touche de blackmusic en perle d'or, accumulant les disques de platine, d'or, les podiums des hits parades américains et internationaux. La rupture entre les deux eut lieu en 1981, Marvin Gaye terminant sa carrière à la CBS Records.
Les potins conjugaux de Marvin Gaye ne m'intéressant pas, je n'en parlerai donc pas.
Son premier grand succès: "I heard it through the gravepine" en 1968. Il accompagne les évolutions de la blackmusic tout au long des années 1970, continue d'accumuler les succès et parvient à la reconnaissance suprême devant les Etats-Unis reaganiens en 1983 en interprétant l'hymne national US pour le NBA All Star Game.

 

Une petite sélection bien que le choix soit rude, de 4 chansons de Marvin Gaye. Pour ma part je vous recommande l'album "I want You" de 1976 qui se trouve à la Médiathèque, cote 180.

 

I Heard it through the gravepine (1968)

What's Going On (1971)

Mercy Mercy Me (1971)

Come live with me, Angel (1976)
Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 13:52

Staline et sa pipe avant qu'il ne la casse en 1952.La Une de l'Humanité, 6 Mars 1953.Le Comité Central du PCF, début mars 1953.

Et voilà, le règne sanguinaire du "Grand Staline" a pris fin, à la tristesse de certain, au grand bonheur de nombreuses personnes. Le boucher du Caucase fait parti des dictateurs ayant laissé un nombre de victimes qui fait atteint le niveau de l'incalculable, tant son bilan meurtrier se compte en millions de personnes.
Le paradoxe est que dans la Russie de Medvedev Poutine il reste comme étant le dirigeant soviétique le plus populaire, devant Brejnev. Les Ukrainiens, poussés à la famine dans les années 1931-1933 ne doivent pas vraiment en penser autant.
Au croisement de l'explosion du culte du chef des années 1930 et des grandes purges des 1937-1938, Staline avait laché :"Plus je les terrorise, plus ils m'adorent!". Un bon résumé de l'oeuvre d'un dictateur adulé en URSS et dans bon nombre de pays, ces derniers complétement déconnectés du réel, qui tombèrent tous bien de haut lors du rapport Krouchtchev de 1956, lors du XXeme Congrès du PCUS.

http://www.communisme-bolchevisme.net/images/banniere_mels_urss.jpg

Son foie ne supportait plus guere les soirées d'enfilade de vodka de la fin du règne de Joseph Ier le rouge. Et les retoucheurs d'image de la Pravda et de la propagande du parti n'eurent que plus de travail, tant le vrai bonhomme ressemblait de moins en moins à l'image mythique du Petit Père à popularité forcée. L'oeuvre des années passant, la paranoïa du leader coco compliquèrent la fin de son règne avec notamment le prétendu complot des blouses blanches, se terminant par l'execution de médecins juifs, victime d'un gros coup de paranoïa.
Staline, au delà du nombre impressionnant de toutes ses victimes, a mis l'URSS sur la marche forcée de l'industrialisation: un fan de l'acier, comme son nom l'indique. Lors des plans quinquennaux lancés en 1929 les usines ont poussées commes des champignons chez le prétendu "Grand Frère Soviétique".
Une ville, eut pendant un temps son nom: Tsaristsine et devenu dès 1925 Stalingrad, resté dans les mémoires comme le grand tournant de la Seconde Guerre Mondiale, avec cette impressionante guérilla urbaine et ses mouvements stratégiques militaires. Déchu, l'ancien grand patron de l'URSS (1924-1953), vit sa ville devenir Volgograd en 1961.
Saddam Hussein, outre sa sympathie pour la moustache, avait pris le camarade Joseph pour modèle, seul le fin étant différente. Quand l'irakien s'inspire du géorgien...Bonjour les dégats!
Lui aussi était un grand amateur de tabac.Affiche de propagande de 1944.


Affiche de Kossov, 1953.

Interressante que cette banière aux 4 chefs. En effet ce sont les plus rares; enfin à relativiser, car assez rapidement, après 1956 le propagande du PCUS a retiré Staline de ces banières des grands leaders et développeurs de la  pensée marxiste léniniste. Evidemment, étant sorti de la vulgate Krouchtchevienne, Moustache n'avait plus rien à faire dans le secteur, tout en restant dans les coeurs de beaucoup de gens qui s'appelaiant les camarades.
En 1: Karl Marx, En 2: Friedrich Engels En 3: Vladimir Illitch Oulianov, En 4: Joseph Djougachtvili.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 13:56
Qui l'eut cru: dans notre calendrier, le 4 mars est réservé aux Casimir bien que dans la France de 2009, ces derniers ne soient guère très nombreux.
Quand bien même ils en reste encore deux ou trois, peu importe s'ils sont plus près du cercueil que de la chauffeuse de la maternité, le 4 mars de chaque année, le 63eme jour de notre calendrier vous est dédié, donc bonne fête à vous.


Fichier:Kazimierz Jagiellonczyk.jpgCasimir IV Jagellon (1427-1492), grand duc de Lituanie (1440-1492), roi de Pologne (1447-1492). Son règne fut marqué par la soumission des chevaliers teutonniques une victoire acquise après 12 ans de guerre (1454-1466).
Comme quoi, on peut avoir un nom qui prête à rire et dominer des guerriers féroces.

Image trouvée sur le blog chezmanu.

Evidemment, je ne peux y échapper le fameux Casimir, objet télévisuel connu de toutes et tous. Le monstre orange a fait ses débuts sur FR3 en Septembre 1974 avant de briller sur TF1 de Janvier 1975 à Juin 1982.
Un symbole, parmi tant d'autres des années Giscard. Sa venue sur TF1 a coincidé avec l'éclatement de l'ORTF et du vent de liberté qui a soufflé sur la télévision française à cette époque.
Dix ans après, les Nuls nous donnèrent de lui de bien tristes nouvelles, c'était début 1992.
Une toute autre époque en effet qui n'a pas grand chose a envié à celle d'aujourd'hui.
En bonus vidéo, le générique de fin de l'émission, la version 1981.



Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 11:44
En Une de la Nouvelle République, Lundi 16 Février 1976.
Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg