Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 15:36

Merci pour tout...

Mon Casio Exilim Ex Z65, Vendredi 26 Juin 2009, vers 17H30.

 

Voilà, c'est fini. A cause de ma maladresse. Mon petit jouet n'est plus. Je m'en veux terriblement: c'est à cause d'un excès de confiance de ma part que l'appareil a fait une chute dont il ne peut plus se remettre: l'objectif est mort. J'ai beau avoir tenté de le démonter pour voir se que je pourrais faire, mais au final, mes compétences s'avèrent bien trop limitées dans ce domaine.

Je l'ai eu le Mardi 9 Octobre 2007, sur les coups de 23H pour mon anniversaire: c'est Jules qui a pris la toute première photo.

J'ai mis accidentellement un terme à son brillant parcours aujourd'hui, Dimanche 26 Décembre 2010, peu après 13H, en me baladant pour prendre des photos de Poitiers. Entre temps, j'ai réaliser avec lui environ 20000 clichés, oui, j'ai exécute avec le même geste 20000 fois en un peu plus de 3 ans. J'ai appris à faire des photos avec lui, bien que ces temps-ci, ses compétences commençaient à me paraître limitées. Mis devant le fait accompli, il va falloir que j'investisse, car au final, il s'avère que je suis dépendant à la photo, que je ressens un véritable besoin d'en faire, ou plutôt, que je ressens un manque en me disant que je n'ai pas la possibilité d'en faire. Évidemment, avec le stock de photos que je possède sur ma bécane, PPP continuera de fonctionner, rien ne changera là dessus.

J'ai tout fait avec lui, et pourtant, il me restait encore tant de choses à faire. En Juin 2009, déjà, il avait eu des soucis, mais grâce à la garantie, j'ai pu l'envoyer sans frais chez Monsieur Casio pour qu'il puisse le guérir. Mais aujourd'hui, plus rien à faire. A l'époque, j'avais pondu un article où j'exprimai un souhait: celui de pouvoir faire des photos avec mon petit Casio de la France d'après-Sarkozy, que ce soit en 2012 ou en 2017. C'est raté et par ma faute. Au lendemain de Noël, je me sens con, je l'ai mauvaise. Je ne suis pas prêt d'oublier une telle leçon.

Merci pour tout les services rendus et les joies qu'il m'a procuré. Tout comme mon premier téléphone portable (un vieux Trium...), je ne le jetterai pas, je le remettrai dans sa petite boîte: souvenir, souvenir...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 00:27

Reprendra-t-il du service sur PPP?

Alex-regard.JPGAlex, au Cluri, Lundi 18 Août 2008, vers 18H40.

 

Alex...je le connais depuis un bout de temps maintenant. C'est lui qui un jour au cours de l'été 2007 a eu l'idée de lancer un blog, et en plus, il en a trouvé le nom, dans la mesure où à l'époque, j'avais un tic de langage, où je plaçais un peu partout un simple mais agaçant "Pourquoi Pas?". Et lorsque l'on a commencé à réfléchir au nom du blog, l'idée de PourquoiPasPoitiers lui est venue, et dans mon esprit, la lumière était faite: le nom était trouvé, le plus dur était réalisé! Et la machine fut lancée le Vendredi 19 Octobre 2007. Présenté ici et là comme "un blog rédigé à 4 mains", PPP, du fait de nos scolarités séparées, s'est retrouvé dans mon giron assez rapidement, Alex ayant publié son dernier post, il me semble en janvier 2008.

Mais par honnêteté amicale et intellectuelle, je parle de lui dès que je suis interrogé sur le blog: d'ailleurs, vous pouvez constater la mention sur la colonne de gauche du blog.

Alors voilà, il est parti vivre dans le grand Sud, du côté de Carcassonne, une aventure professionnelle: cette fin d'année 2010 marque pour lui le grand départ de sa région natale, le Poitou. Et pour moi, j'ai du mal à me dire qu'il est parti, qu'il n'est plus dans le secteur. Certes il y a une distance géographique, mais cependant, si le temps le lui permet, peut-être retapera-t-il une pige sur PPP, ce qui permettra de diversifier le contenu qui vous est proposé chaque jour. En tout cas, j'espère vivement qu'il reprendra du service.

Cela constitue l'un des rares articles d'ordre personnel qui peuvent être publiés sur ce site, mais sachant que sans lui, beaucoup de choses n'auraient peut-être pas été possibles, il fallait bien que je prenne le temps de lui consacrer un modeste petit mot.

Ami, bon vent, et au plaisir.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 12:30

Happy Birthday PPP! Feliz Cumpleaños PPP!

Buon Compleanno PPP! Alles Gute zum Geburtstag PPP!

TROIS.JPG

3 ans déjà! 1096 jours que PPP vit, respire, vibre en ce bas monde. En ces temps, en l'an de disgrâce 2007, le sarkozysme était hype, tendance et triomphant; depuis, le temps a fait son oeuvre, et tout n'est que décadence en ce moment.

Au milieu du chaos ambiant, PPP se porte bien, et j'ai même envie de vous dire, amies lectrices, amis lecteurs, fidèles de PPP ou simple lectrice ou lecteur de passage au hasard du cybermonde, que PPP ne s'est jamais aussi bien porté qu'en cette rentrée 2010, et cela me rend très heureux, me motivant davantage pour essayer de proposer au quotidien quelque chose sur PPP, le blog intégral qui touche à tout.

 

1524

 

En l'an 1524, François Ier règne depuis neuf ans sur le royaume de France, Charles Quint domine son Empire (Teutonnie, Espagne,...) depuis une demie décennie. En 1524, le valeureux chevalier Bayard décède, tandis que le poète Ronsard vient au monde.

1524€, cela équivaut à10000 Francs, soit un million d'anciens Francs ou de Francs CFA. Aujourd'hui, avec 1524€, on peut avoir en poche 2123,99$ dans la mesure où la monnaie unique vaut 1$3937. Et ça n'a rien à voir, mais depuis l'an passé, le SMIC net a augmenté de...8€!

1524, c'est enfin en ce jour le nombre d'articles publiés à ce jour sur PPP, celui-ci compris (les 1500 ont été fêtés il y a peu...), ce qui signifie que depuis le 19 Octobre 2009, 403 articles ont été pondus sur le blog.

3-et-la-bougie.JPG

 

Tout sur tout et un peu plus que tout*

 

La boutique PPP, je vous le disais ci-dessus, tourne bien en ce moment, que ce soit sur des articles locaux, nationaux, internationaux, ou encore à base d'archives en tout genre, et notamment de presse, et j'en passe. J'adresse à nouveau de véritables remerciements aux Archives Départementales, ma seconde maison, ainsi qu'aux profs de la fac d'Histoire de Poitiers qui m'ont fait découvrir ce temps du passé.

Voici donc les statistiques de PourquoiPasPoitiers arrêtées à ce jour: le blog a reçu depuis sa création 131171 visites (soit 61722 depuis le précédent anniversaire), ce qui équivaut désormais à 119 passages par jour, soit 3643 visiteurs mensuels, en moyenne. Evidemment, les provenances sont diverses (moteurs de recherche, sites, forum, facebook, twitter, blogs et même Wikipédia, rien que ça!), et avec l'extension permanente du blog, cela ne fait qu'augmenter: en effet, plus il y a d'articles, plus il y a de chances de tomber sur PPP dans le champ céleste du cybermonde.

Au niveau des pages vues, le chiffre s'élève désormais à 249703, soit 100415 de plus qu'il y a pile un an. Cela représente, toujours en moyenne, 227 pages vues chaque jour, soit 6936 vues chaque mois.

Enfin, le blog a reçu en tout et pour tout 834 commentaires.

Le côté réjouissant de tout cela, c'est que ces chiffres sont en progression, ce qui est d'autant plus motivant pour essayer de trouver, dégoter une info, une archive, un renseignement, une vidéo: bref vous proposer un contenu qui pourrait vous plaire, et cela, au quotidien, d'où la mention sous le titre.

Difficile de faire dans l'original dans ce cas, alors merci une nouvelle fois à toutes et à tous pour vos visites commentaires et autres remarques que vous vous pouvez m'adresser. Et je remercie aussi celles et ceux qui ont contribué à m'offrir mon appareil photo il y a 3 ans, qui a pris près de 17000 clichés!

PourquoiPasPoitiers est mon jouet, et quand bien même il serait vieillissant, je n'en serais que d'autant plus ravi: le vieux, le kitsch...je suis bon client!

Il y a un temps pour tout, et demain, le flot d'articles habituels va reprendre le dessus sur PPP. Mais aujourd'hui, c'était le temps des célébrations, malgré l'actualité sociale très chargée: 3 bougies, ce n'est pas rien!

Parce que l'on ne guère ce que l'avenir nous réserve, il faut prendre le temps de réaliser certaines choses, au risque de ne jamais pouvoir les accomplir. Et que quoi qu'il advienne de ma personne**, il restera, via PPP, une modeste place de mon passage en ce bas monde...

Billet-3-Tchervonets-Lenine-1937.JPGUn billet de 3 Tchervonets de 1937 (rude année en URSS...), une monnaie soviétique sur laquelle votre serviteur ne sait que très peu de choses.

 

*: devise du Quid, un ouvrage annuel en forme d'encyclopédie qui renferme de nombreuses connaissances du monde, mais que le net a tué...

**: évidemment, si je peux encore, au début du XXIIème siècle écrire sur PPP, sans être grabatère et dépendant, je le ferais avec grand plaisir, surtout si je peux encore vanter les mérites de mes chères et tendres Seventies...

C'est dans cet esprit que j'avais pondu un article...personnel (ce qui est rare) le 20 Mars dernier, (jour de victoire du XV de France sur la Perfide Albion et de Grand Chelem aux VI Nations!) pour mes 10 ans à Poitiers.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 23:49

PPP, le petit blog républicain d'informations générales de Poitiers qui voyage dans le temps!http://blog.bourseducollectionneur.com/data/imgs/500-francs-pascal_126038220111484000.jpgUn 500 Francs Pascal de 1987. Ce billet fut émis de 1969 à 1994, et fut en circulation jusqu'en 1997. La gravure fut réalisée par Lucien Fontanarosa. Ce billet a notamment marqué les esprits quand Serge Gainsbourg en brula un sur le plateau de 7sur7 le 11 Mars 1984.http://images-00.delcampe-static.net/img_large/auction/000/100/844/594_001.jpgBillet de 500F, Pierre et Marie Curie, émis entre 1994 et 2001. Contre 76€22, la Banque de France les échange jusqu'au 17 février 2012 (les 10 ans du retrait légal des Francs).

 

http://www.agility.fr/catalog/images/500.jpg

Un billet de 500€ (soit 3279F79), en circulation en Europe depuis le 1er Janvier 2002. Il a peu de succès en France, et bien plus outre-Rhin, où il y a une certaine culture de la grosse coupure. Pour ma part, je n'en ai encore jamais vu, et donc encore moins touché...

Autre remarque, qui concerne tous les billets en euro, ils sont tous, mais vraiment tous, datés de 2002, même si, il furent imprimés plus tard. Et je n'ai jamais su pourquoi: donc si quelqu'un à la réponse, qu'il ou qu'elle n'héiste point à s'exprimer!

Et lors d'un prochain article de type commémoration d'un chiffre marquant pour le blog, j'essaie de trouver autre chose en guise d'illustration.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 12:44

Centre-Presse-Vert--2-.jpg

La Demi-Une supérieure de Centre Presse, Mercredi 12 Mai 1976.

Monsieur-Echo-sur-PPP.JPGMonsieur Echo, Centre Presse, Mercredi 8 Septembre 2010.

Voici le lien vers l'article en question.

Et un bonus-archive de PPP d'un Monsieur Echo de Mai 2009 (c'était à l'occasion de la séquence "Allez Les Verts 1976" revenant sur la finale de la Coupe d'Europe 76 perdue à Glasgow face au Bayern Munich 1à 0).

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 06:40

Logo-SUD-OUEST-2000.JPG

CENTRE HOSPITALIER

 

La peinture pour thérapie

 

Dans-Sud-Ouest-JUin-2000.JPG

Un chevalet, une toile, de l'huile. Les adolescents hospitalisés pour une longue durée trompent l'ennui et la maladie avec le soutien d'une aide-soignante.

 

La souffrance des adolescents hospitalisés pour de longues périodes s'aggrave souvent par l'ennui et le désoeuvrement. Une heureuse initiative a été prise au centre hospitalier de Rochefort, dans le service du Docteur Hermouet, où de jeunes pensionnaires âgés de 12 à 19 ans sont initiés à la peinture et au dessin.

L'idée en revient à Anita Bielle, une aide-soignante du service elle-même peintre amateur, qui s'est proposée pour animer cet atelier. Son succès est incontestable puisque déjà une trentaine de jeunes malades, garçons et filles, sont venus le fréquenter (dans l'espace Kangourou) et souvent y découvrir un talent qu'ils ignoraient. L'aspect ludique de cette activité s'est aussi montré un révélateur de la personnalité de ces jeunes en leur permettant de traduire, de façon le plus souvent inconsciente, leur malaise, leur angoisse ou leurs aspirations. L'atelier vient désormais de trouver sa consécration au travers d'une exposition des oeuvres de ses douze derniers disciples. Ludovic, par exemple, 13 ans et demi, n'y croyait pas trop. Mais rester enfermé dans une chambre d'hôpital de novembre à mars, ça fait long. Alors il a essayé. Aujourd'hui, son "Mont Saint-Michel" suscite l'admiration et fait sa fierté. Discrère, Elodie, 16 ans, ne voulait que passer le temps durant les quatre mois de son séjour. Elle aime les fleurs. Loin de son jardin, elle en a tracé sur le papier, des rouges flamboyantes tranchant sur un fond gris, image d'un quotidien pas souvent rose. Demain, guéris et revenus chez eux, certains oublieront, d'autres continueront, mais tous y auront donné un peu d'eux-mêmes.

Madame Bielle consacre à l'amnimation de cet atelier tous ses mardis après-midi, de 15 heures à 17 heures. Si elle guide leurs premiers pas vers les arts graphiques, elle les aide aussi à se découvrir eux-mêmes et à garder le moral, un pas tout aussi important vers la guérison.

 

Article de A.C., paru dans la page Rochefort du journal Sud-Ouest du Jeudi 22 Juin 2000.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:01

Au rythme de 100000 visites tous les 2 ans et demi, PPP franchira le cap du million de visites en l'an 2032!

Pourquoi Poitiers

La Une du bulletin Trimestriel d'Informations Municipales de Poitiers, Janvier 1974.

 

Nous y voilà enfin!

Le cap des 100000 visites sur PPP est franchi ce 19 Avril 2010, et pour tout vous dire, c'était mon petit désir secret, à savoir que ce chiffre soit atteint pile le jour des 30 mois, des 2 ans et demi du blog.

Ce succès, je le dois à vous, fidèles lectrices et fidèles lecteurs de PPP, mais aussi, à tout ce qui contribue à remplir quotidiennement les colonnes de PPP, à savoir l'actualité et ses acteurs, les archives de presse (un véritable pilier du blog), mais aussi audiovisuelles.

Lancé le 19 Octobre 2007, le blog a évolué sur sa forme surtout, le fond est resté pour sa part sur la bonne humeur, mais aussi s'est axé sur la curiosité: PPP n'a pas pour mission de donner aux gens QUE ce qu'il leur plairait, mais d'essayer de leur faire découvrir des choses qui pourraient les interresser. Ainsi qu'un ami me le faisait remarquer, PPP est capable de passer d'un billet sur La Digue du Cul, et d'enchainer ensuite sur les problèmes sérieux que rencontre en ce moment le juge Garzon en Espagne. C'est l'esprit de PPP: passer du coq à l'âne (voire même au gros bourricot) d'un post à un autre.

PPP n'a pas de ligne éditoriale: c'est un blog que je fais jour après jour au rythme de mon humeur, de mes envies, mais peut aussi mettre la focale sur des évènements en particulier, comme il y a quelques jours avec la séquence Liban 1975, ou encore l'an passé, avec la période "Allez les Verts '76" sur l'ambiance de la finale de Coupe d'Europe de 1976.

Mais il n'y pas que l'histoire (comme celle réalisée sur les municipales de Poitiers dans la perspective de celles de 2008), il y a aussi l'actualité (l'instant détente, Monsieur Gaston s'en est chargé),la proximité: ainsi lors des évènements du 10 Octobre 2009 de Poitiers, je n'ai point hésité à mettre le blog au service de cette affaire, afin d'y apporter le plus de lumière possible. Et c'est encore le sport, notamment avec les exploits fabuleux du PB86!

Et enfin, PPP c'est aussi des tribunes, qui ont pu provenir de ma part sur des coups de tête, mais aussi des articles sélectionnés issus de médias nationaux ou étrangers, mais encore d'analyse comme celle d'Alix René à la fin de l'année 2009. Par ailleurs, et je lance un appel à vous amies et amis de PPP, si vous voulez publier des tribunes sur le blog, n'hésitez pas à me contacter et ensemble nous verrons ce que nous pourrons faire, sachant qu'il y a certaines règles à respecter, à savoir pas de diffamations, publications d'infos vérifiées et recoupées, et bien entendu pas de propos à caractère raciste, négationniste.

En matière de statistiques (ce sera bref): PPP, c'est en ce jour 100000 visites, soit une moyenne mensuelle de 3333,3 visites, qui se concrétise par une moyenne de 6431,5 pages vues chaque mois, PPP ayant à ce jour eu le plaisir d'avoir pas moins de 192945 pages qui ont été visionnées depuis sa fondation. Enfin, sachez que sur Overblog, PPP est référencé à la 1827 ème place des blogs sur cette plate-forme.

100000 mercis à vous toutes et à vous tous.

Alors Pourquoi Poitiers? Parce que PourquoiPasPoitiers, tout simplement!POURQUOI-PAS-POITIERS.jpg

Centre Presse, Vendredi 3 Juillet 2009.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 02:18

Une vie? Non, seulement une décennie!POITIERS.JPGA l'entrée de Poitiers-Saint-Benoît rue Delaunay, Dimanche 14 Mars 2010.

Lundi 20 Mars 2000. Il y a 10 ans jour pour jour. Une date qui pour le commun des mortels ne signifie pas grand chose. Pour l'Histoire du monde, ce fut un jour comme un autre rien de plus. Pour moi, c'est une date cruciale, décisive.
En effet, ce Lundi 20 Mars 2000 correspond mon émigration en direction de Poitiers, en provenance de Rochefort-sur-Mer. Ce matin là, il faisait beau. Il ouvrait une nouvelle phase de ma vie. Je posais mes bagages à Poitiers dans un foyer à Beaulieu, quittant pour de bon l'Hôpital de Rochefort. Le lendemain, j'allais découvrir mon nouveau collège, France Bloch Sérazin, et terminer ma classe de 4eme, la pire de mon existence, courte alors.
Poitiers a changé, sans pour autant se révolutionner, sa métamorphose étant à venir. Poitiers représentait pour moi un mythe: LA capitale régionale, dont j'entendais parler uniquement à la télé régionale. C'était une ville insignifiante pour moi, un ailleurs qui allait devenir mien en quelque sorte. Et depuis, j'ai appris à apprécier cette ville, à développer des liens d'amitié, à vivre tout simplement. J'étais gros, boutonneux, j'avais les rails sur les dents, au final, une personne inutile par excellence. Et puis, à l'aide de cette ville, de ses habitant(e)s, je me suis peu à peu métamorphosé. J'ai vécu toutes mes premières expériences ici: j'ai découvert la liberté, la vie en apparte, seul et bienheureux, j'ai assuré d'année en année ma scolarité, j'ai eu comme tout à chacun des hauts et des bas: Brevet, Bac Licence, Master.
Je me souviens que ce 20 mars 2000, à Poitiers dans mon foyer, j'étais "le nouveau", comme le lendemain j'allais l'être au collège,avant devenir quelqu'un par la suite.
Je me souviens que la première fois dont j'ai entendu parler du maire de Poitiers, c'était en mars 2001, avec cette formule inoubliable: "c'est Santrot de surprises". Je me souviens d'avoir découvert le phénomène de "Loft Story" au cours du printemps 2001 marquant les débuts de la télé-réalité en France. Je me souviens que le 11 septembre 2001, je l'ai vécu à Poitiers. Je me souviens qu'en décembre 2001, j'ai acheté mon premier kit euros pour 100 Francs, que je n'ai toujours pas ouvert depuis.
Je me souviens qu'en février 2002, j'ai fait mes derniers achats en Francs.Je me souviens qu'en avril 2002, j'ai fait mes premières manifs tout en vivant ma première immense désillusion politique: la séquence anti Le Pen; j'ai appris à battre le pavé, et peu de temps après, j'ai poussé la porte de la Maison Socialiste. Je me souviens que j'ai vécu la désillusion du Mondial 2002 au foyer. Je me souviens que dans ce même laps de temps, j'ai eu ma révélation Seventies, qui ne m'a jamais quitté, et par ailleurs, j'ai découvert ma passion pour l'Histoire, la grande mais aussi la Petite.
Je me souviens de ces journées ennivrantes de mars et de mai 2003 ou j'ai manifesté: contre la guerre en Irak et contre la réforme des retraites. Je me souviens de ces journées chaudes d'août 2003 qui étaient rythmé par l'affolement quotidien du thermomètre et du compteur morbide des cadavres des anciens. Je me souviens qu'en septembre 2003, j'ai rencontré pour la première fois Ségolène Royal, alors simple candidate aux régionales de Charentes-Poitou.
Je me souviens que le 1er janvier 2004, je faisait mon premier réveillon du Nouvel An à Poitiers, et  aussi d'une séquence gros pâté pour débuter l'An nouveau. Je me souviens de ce 28 mars 2004, de ce second tour de régionales qui voyait la France se couvrir de régions roses. Je me souviens du joli mois de juin, ou j'affontais l'épreuve du bac, qu'au final je parvenais à décrocher, en évitant de compter mes heures de travail chez moi, sans la contrainte des parents. Je me souviens de l'été 2004 comme étant le premier que j'ai entièrement vécu à Poitiers, et où j'ai vu à quoi ressembler Poitiers ou cours de l'été, vidé de sa jeunesse, mais aussi découvert les charmes du panorama du 6eme étage du parking Carnot. Je me souviens de ce jour de septembre 2004, au début du crépuscule de l'été, comme étant le pire de ma scolarité universitaire: ce fut le jour de mon inscription à l'université.
Je me souviens du 1er janvier 2005 car ce fut ma pire cuite de la décennie. Je me souviens du 1er mai 2005: je posais mes valises Place du Marché, et que peu de temps après, la Médiathèque devenait ma seconde maison.
Je me souviens des mois de février mars avril 2006 marqué la fièvre étudiante: le peuple de Poitiers a battu le pavé pour lutter contre le CPE, et qu'en ayant participé au blocus des facultés, j'ai apporté une modeste contribution à l'histoire de ce beau mouvement social. Je me souviens dans cette période de débats enflammés et d'une interminable coord' nationale à l'amphi J, qui se clotura un dimanche à 5heures du mat'.  Je me souviens qu'en mars 2006, j'ai touché un caténaire avec ma tête en voulant prendre une photo et e  il n'y avait pas de jus ce jour là. Je me souviens du Mondial 2006, où Poitiers a communié avec les Bleus: la joie dans la gagne, la tristesse dans la défaite finale.
Je me souviens qu'en mai 2007 tout ne fut pas noir: je parvenais à décrocher ma Licence d'Histoire. Je me souviens d'avoir vécu au cours de l'été de cette même année les pires moments de ma vie poitevine. Je me souviens qu'à l'automne 2007, je me suis pris de passion pour le PB86, le nouveau symbole de la ville, après avoir ouvert PourquoiPasPoitiers, ayant entre temps appris à me servir d'un ordinateur. Je me souviens que la fin de l'année 2007, le mouvement anti LRU version I finissait par capoter.
Je me souviens qu'en février 2008, j'ai assisté au dernier conseil municipal de l'ère Santrot. Je me souviens qu'en mai 2008, après d'immenses efforts, je finissais mon mémoire de 1ere année de Master. Je me souviens que le 9 juillet 2008, je rejoignais la masse des détenteurs du petit papier rose: à moi la liberté automobilistique. Je me souviens que le 5 novembre 2008, j'ai vu à Poitiers l'élection de Barack Obama au terme d'une interminable nuit d'espérance.
Je me souviens qu'au début 2009, les rues de Poitiers étaient noires de monde à deux reprises, et que j'ai passé plus de temps à immortaliser ces instants de colère qu'à simplement manifester. Je me souviens que le 20 juin 2009, j'ai vibré plus que jamais pour Poitiers, le PB 86 s'imposant à Bercy dans la finale de Pro B face Limoges. Je me souviens qu'au cours de l'été 2009, j'ai achevé mon mémoire, qui évidemment, concerné un sujet local: "Une ville emportée par la Vague Rose: les élections municipales de Poitiers en 1977". Je me souviens qu'en septembre 2009, je décrochai mon Master. Je me souviens que le 10 Octobre 2009, Poitiers vivait l'une des plus sombres journées de la décennie.
Je me souviens que pour la première fois depuis 6 ans, je n'ai pas fait le réveillon du Nouvel An 2010 à Poitiers.Je me souviens que Poitiers a vécu son hiver le plus enneigé depuis des années au début de l'an 2010. Je me souviens qu'en l'espace de 10 ans, j'ai rencontré des gens qui ont marqué ma vie, forgé ma personnalité, et fait de moi ce que je suis aujourd'hui.
Parce qu'il est des jours qui vous ont marqué plus que d'autres, ces quelques dates ont rythmé cette décade qui est la mienne, ainsi que celle des gamin(e)s né(e)s ce jour là. Evidemment, j'oublie des choses, mais 10 ans c'est tellement long à raconter que je ne peux que tenter de synthétiser. 10 ans, plus de 3650 jours. Des centaines de rencontres, et toutes celles et tout ceux qui m'ont cotoyé au cours de cette décennie, me reconnaitront peut-être. J'espère ne pas les oublier, bien que je ne puisse toutes et tous les mentionner. A tout jamais, Poitiers m'aura marqué, en positif: Poitiers, une ville à taille humaine où il fait bon vivre.
Lundi 20 Mars 2000, débutait ma 3e vie. Je t'aime Poitiers.

Modeste bonus vidéo, qui correspond à l'article: Billy Joel, My Life, 1978.


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Et nous dans tout ça !
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg