Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:02

Euro. Le spectre du Grexit refait surface

Illustration de Marian Kamensky, Janvier 2015.

Illustration de Marian Kamensky, Janvier 2015.

Le ministre des Finances grec rencontre ce vendredi les créanciers du pays, à Bruxelles, pour trouver un accord sur un énième plan de financement. Les grands titres nationaux s’inquiètent de la perspective de voir la Grèce sortir de la zone euro.

“Rendez-vous crucial à Bruxelles”. Le titre en une du quotidien Kathimerini en dit long sur la tension qui remonte entre le gouvernement grec et ses créanciers publics (Union europénne, Banque centrale européenne, Mécanisme européen de stabilité, Fonds monétaire international). Des créanciers dont les hauts représentants doivent boucler la deuxième revue des comptes grecs afin de verser la tranche d’aide prévue dans le troisième plan de financement, accordé en juillet 2015.

Ce vendredi, Euclide Tsakalotos, le ministre des Finances, se rend dans la capitale belge pour s’accorder sur une marche à suivre avec les créanciers”, croit savoir Kathimerini, qui s’inquiète vivement de l’avenir du pays. Le journal relate les publications de la presse étrangère ravivant le spectre du Grexit (contraction de Grèce et ‘exit’, soit la sortie du pays de la zone euro). Il reprend un extrait d’une interview de l’économiste Paul Krugman, dans le journal allemand Handelsblatt : 

Jusqu’à présent, l’économie ne s’en sort pas à cause de la récession, la crise de l’euro pourrait donc repartir. Il faut comprendre que le nœud qui étouffe la Grèce doit être desserré. Il est insensé de demander un excédent budgétaire de 3,5 %.” 

Au même moment, le site de l’hebdomadaire Protothema reprend un article de The Economist, exposant les trois raisons qui rendent crédible la sortie de la Grèce de la zone euro :

Le risque d’un défaut de paiement désordonné est moindre, les ménages sont moins exposés, et un nombre toujours plus élevé de Grecs pensent que le retour à une monnaie nationale ne sera pas pire que ce qu’ils traversent.”

Ainsi, le site Voria.gr reprend l’enquête d’opinion de l’Institut Alco, publiée dans le mensuel ZERO en janvier. Selon le sondage, 53 % des Grecs considèrent l’entrée dans la zone euro comme une erreur. Et ils sont entre 31 et 42 % à vouloir un retour à la drachme, l’ancienne monnaie, selon cette enquête d’opinion.

Une influence sur les élections en Europe

Pour Efimerida Ton Syntakton, le projet pour la Grèce influence directement les élections en Hollande et en Allemagne, respectivement en mars et en septembre. Dans son éditorial titré “L’austérité est la clé”, le journal proche du gouvernement d’Alexis Tsipras estime que le degré d’austérité demandé définira la suite des négociations.

Les pays partenaires qui continuent d’exiger plus d’austérité doivent regarder la situation avec calme et faire en sorte de boucler la deuxième évaluation. La raison : l’incertitude prolongée dans la zone euro facilite les projets de Donald Trump, qui souhaite participer à la dislocation de l’Union européenne.”

 

“L’assouplissement de l’austérité pourrait donc apparaître comme un recul des gouvernements allemand et hollandais sur la question, mais cette stratégie devrait leur permettre de se sauver aux élections. Ce n’est pas un hasard si les formations politiques anti-austérité, objectivement ou démagogiquement, se renforcent à chaque nouveau scrutin”, prévient Efimerida Ton Syntakton.

 

Courrier International, 10 Février 2017.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 15:29
La salle du réfectoire. Silencieuse évidemment.

La salle du réfectoire. Silencieuse évidemment.

Le songe de Saint-Aubert.

Le songe de Saint-Aubert.

L'apparition de l'archange Saint-Michel sous les yeux d'Aubert d'Avranches, évêque d'Avranches au début du VIIIe siècle.

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie IV
Voyage au Mont-Saint-Michel : partie IV

Un curieux endroit: un creux protégé par une barrière et au loin, une ouverture, sur laquelle, les croyants et les touristes...lancent des pièces. Bon, ce n'est pas plus bête que de jeter des pièces dans une fontaine publique...

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie IV

Une salle de prière dans le secteur ancien. Sobre et pourtant magnifique avec ce rayon de soleil.

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie IV

La partie la plus ancienne du Mont-Saint-Michel. Avec déjà de magnifiques croisées d'ogives.

Une salle d'études.

Une salle d'études.

A suivre...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:04

L'histoire houleuse de l'île Tromelin, perdue au milieu de l'océan Indien

Découvert au XVIIIe siècle, cet îlot français d'une centaine d'hectares est aussi revendiqué par l'île Maurice. Des personnalités de droite et d'extrême droite se sont mobilisées pour en conserver la souveraineté.

Trouvé sur tromelin2014.com

Trouvé sur tromelin2014.com

Que de bruit pour une si petite île ! Tromelin, un petit morceau de terre français d'1 km² au passé tragique, perdu dans l'océan Indien et (presque) dépourvu de ressources, a agité une partie de la droite et de l'extrême droite ces derniers jours. En cause : le débat, programmé mercredi 18 janvier, sur la signature d'un accord avec Maurice, qui lui aurait accordé la cogestion économique, scientifique et environnementale de l'îlot et de ses espaces maritimes environnants.

L'île Maurice revendique la zone depuis 1976. Des négociations bilatérales, ouvertes depuis le début des années 1980 avec la France, ont abouti à un accord en 2010 entre les deux pays, qui devait encore passer par le Parlement. Mais plusieurs personnalités politiques, dont le député du Tarn Philippe Folliot ou le vice-président du Front national Florian Philippot, se sont farouchement opposées au projet. Elles estiment que la France "brade sa souveraineté". Le texte a finalement été retiré de l'ordre du jour de l'Assemblée mardi.

Découverte en 1722 par un navire français, l'île ne sera approchée une deuxième fois qu'en 1761, lors du naufrage d'un navire et l'abandon d'esclaves sur l'île par le capitaine. Huit rescapés ont attendu quinze ans avant d'être récupérés. Franceinfo s'est penché sur le cas de ce minuscule îlot, situé à 535 km au nord de La Réunion et à 450 km à l'est de Madagascar.

Un îlot inhospitalier et difficile d'accès

Le bout de terre est désertique, mais ceux qui y ont vécu considèrent pourtant que l'endroit n'est "pas hostile". A condition de pouvoir en approcher. "C'est l'accès par bateau qui est très compliqué", décrit à franceinfo Max Guérout, un ancien militaire reconverti dans l'archéologie navale, qui s'est rendu à quatre reprises sur Tromelin où l'attendaient sur la terre ferme, quelques palmiers plantés par les scientifiques.

Si la vie sur Tromelin est propice à la réflexion, il n'en est pas de même pour les navires. Les récifs qui entourent l'île les empêchent d'accoster. Un naufrage, raconté par Max Guérout sur le site du Groupe de recherche en archéologie navale (Gran), prouve la dangerosité du lieu. En 1876, un trois-mâts indien, le Atieth Rahamon, parti de Maurice et à destination de Bombay (Inde), s'échoue sans faire de victimes. Les 57 naufragés passent 23 jours à attendre les secours sur l'îlot en fabriquant des tentes avec les voiles du navire pour se protéger des intempéries.

Un matin, ils subissent le passage d'un cyclone. "Le baromètre commence à baisser rapidement et le vent tourne au S.S.E. [sud, sud-est], raconte le capitaine du navire. Partout un rugissement terrifiant et il est absolument impossible à qui que ce soit de résister à la force du vent sans se tenir à quelque chose, au risque d’être emporté et jeté à la mer."

 

Aujourd'hui, décrit Max Guérout, l'île comprend une demi-douzaine de bâtiments scientifiques et météo, une petite centaine de palmiers, des arbustes... Et c'est à peu près tout. Les plages ne permettent même pas la baignade. Les côtes sont trop franches et la houle trop grosse. Les visites sont rares. Les avions militaires, qui viennent ravitailler l'île tous les 45 jours, utilisent la piste d'aviation. Le vaisseau océanographique Marion Dufresne passe quant à lui deux fois par an.

Où des esclaves ont été abandonnés

Vous pensez encore que l'île peut-être un havre de paix ? L'histoire des esclaves oubliés de Tromelin pourrait vous refroidir. En 1760, raconte l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), le navigateur Jean de La Fargue est chargé par la Compagnie des Indes orientales de ravitailler les colonies françaises de l'océan Indien. Il part de Bayonne à bord de L'Utile, et atteint sa destination, l'île Maurice après 147 jours de voyage. Le navire y jette l'ancre en avril 1761, avant de repartir en juin de la même année. Cap sur Madagascar.

Le capitaine et ses matelots y embarquent 160 esclaves malgaches, avec l'espoir de les revendre pour son compte personnel sur une autre île, Rodrigues, proche de Maurice. Seul frein à son commerce, le gouverneur de l'île a interdit le trafic d'esclaves, pour ne pas avoir à les nourrir alors qu'il fait face à une famine. Pour éviter les contrôles, Lafargue décide de dévier sa route vers le nord. Equipé de deux cartes aux informations contradictoires, et voyageant de nuit, L'Utile s'échoue sur l'île de Tromelin le 1er août 1761.

Dix-huit marins et plus de 70 esclaves, enfermés dans les cales, meurent noyés tandis que le reste des naufragés réussit à gagner l'îlot, où ils s'emploient à construire un radeau avec les débris de l'épave. Deux mois plus tard, l'embarcation est prête. Mais elle est trop petite pour emmener tout le monde. Entre 60 et 80 personnes restent sur l'île et La Fargue promet de venir les chercher. Ils attendront quinze ans. Les autorités, pourtant prévenues, refusent de porter secours à des esclaves obtenus illégalement.

Les oubliés ne s'avouent pas vaincus. Après quelques mois, ils construisent un nouveau bateau, à bord duquel 18 personnes embarquent. "Ils étaient originaires des hauts plateaux de Madagascar, et ne connaissent pas la navigation", précise Max Guérout. Les occupants ne seront jamais retrouvés. Les autres tentent de survivre. "Ils étaient entre 15 et 20 sur l'île pendant une quinzaine d'années. Ils se sont nourris de tortues vertes et d'oiseaux", explique ce spécialiste de l'île. 

"Malgré le nombre d’esclaves morts pendant l’aventure, c’est une histoire plutôt positive, estime l'ancien militaire. Les rescapés se sont pris en main, ont recréé une petite société." Les archéologues ont retrouvé la trace de douze maisons en pierre, un type de construction interdit à l'époque à Madagascar car réservé aux sépultures. Les survivants "sont allés contre leurs habitudes devant la nécessité de survivre", note Max Guérout. Les scientifiques ont aussi retrouvé des bijoux créés sur place, signe d'une "vie normale". Pour le feu, des briquets et des silex ont été retrouvés. Les habitants utilisaient le bois de l'épave de L'Utile pour l'alimenter.

Des secours sont finalement envoyés en 1775, mais les opérations sont des échecs, précise l'Inrap. Les bateaux n'arrivent pas à franchir les récifs. Les huit derniers rescapés, dont un bébé de huit mois, ne seront enfin récupérés qu'en 1776 par La Dauphine, commandé par le chevalier de Tromelin, qui donna son nom à l'île. "Ramenés à Maurice, on les a considérés libres parce qu’ils avaient été achetés frauduleusement, retrace Max Guérout. Le bébé, qu'ils appellent Jacques Moïse, sa mère et sa grand-mère sont pris en charge par l’intendant des îles. On ne sait pas ce que sont devenus les autres, mais aucun n'a voulu revenir à Madagascar car en tant qu'anciens esclaves ils avaient peur d'être mal vus."

 

Francetvinfo.fr, Mercredi 18 Janvier 2017.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 09:10
Voyage au Mont-Saint-Michel : partie III
Une rencontre inattendue...

Une rencontre inattendue...

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie III
Le coeur de l'Abbaye.

Le coeur de l'Abbaye.

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie III
Une échelle extérieure pour aller vers le clocher...

Une échelle extérieure pour aller vers le clocher...

Voyage au Mont-Saint-Michel : partie III
Voyage au Mont-Saint-Michel : partie III
Le jardin du cloître.

Le jardin du cloître.

A suivre...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 11:56
Alicante depuis la Cova del Canelobre.

Alicante depuis la Cova del Canelobre.

Les Ramblas d'Alicante.

Les Ramblas d'Alicante.

Sur les Ramblas d'Alicante.

Sur les Ramblas d'Alicante.

Le fort d'Alicante dominant la ville.

Le fort d'Alicante dominant la ville.

Souvenirs d'été : le charme de la belle Alicante (Partie I)
Souvenirs d'été : le charme de la belle Alicante (Partie I)
La Basilica Santa Maria de Alicante.

La Basilica Santa Maria de Alicante.

Souvenirs d'été : le charme de la belle Alicante (Partie I)
Souvenirs d'été : le charme de la belle Alicante (Partie I)
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 12:16

Les perles du diplomate

 

Dessin de Pavro, paru dans The Daily Star, Beyrouth, Mars 2015.

Dessin de Pavro, paru dans The Daily Star, Beyrouth, Mars 2015.

Le représentant de Riyad à Washington n'a pas hésité à réclamer le droit de bombarder les civils au Yémen, tout comme celui de battre sa femme.

-Middle East Eye

Londres

 

Interrogé sur l'utilisation par son pays de bombes à fragmentation au Yémen, l'ambassadeur d'Arabie Saoudite aux Etats-Unis a balayé la question en déclarant: "C'est comme si on me demandait: 'Quand est-ce que tu arrêtes de battre ta femme?'" C'est en effet ce qu'a répondu le prince Abdullah Al-Saud à la question que lui posait un journaliste à l'occasion de la conférence annuelle entre les Etats-Unis et les pays arabes, à Washington, au début de novembre. "Mon pays, a poursuivi le prince, continuera à bombarder les rebelles houthistes au Yémen par tous les moyens. Si des individus veulent s'en prendre à des vies humaines et troubler nos frontières, où que ce soit, nous les poursuivrons", a-t-il déclaré.

Un rapport relève que plusieurs fermes ont été frappées par des bombes à fragmentation dans le nord du Yémen. Ce commentaire de l'ambassadeur suit de quelques jours l'intervention d'un général saoudien, Ahmed Al-Asiri, qui exprimait ses regrets concernant la participation de l'Arabie Saoudite à la guerre dans ce pays. Mais si l'ambassadeur reconnaît qu'il a pu y avoir des "dommages collatéraux", il rappelle que la guerre passe par des horreurs que nous devons tous accepter.

Le gouvernement britannique a vendu pour plus de 4 milliards de dollars d'armes à l'Arabie Saoudite depuis le début de ses opérations au Yémen. Les députés britanniques ont voté au début de novembre pour la suspension de tout soutien à la monarchie wahhabite tant qu'une enquête indépendante n'aurait pas été ouverte pour violation des droits de l'homme. Plus de 10000 personnes auraient déjà trouvé la mort dans ce conflit.

 

Publié le 4 novembre.

 

Courrier International, N°1359, 17 Novembre 2016.

Le Monde, Juin 2015.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 10:15
Berlin 69 ,  par Bo Lundberg

Une ville, une année. Ne cherchez pas de corrélation, il n'y en a pas. Simplement le talent de Bo Lundberg pour imaginer une affiche de ville avec des couleurs vives et joyeuses.

Et si Paris est une fête, Berlin encore plus que cela...

Berlin 69 ,  par Bo Lundberg
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 09:10

Et que dire de Brejnev au début des années 1980 qui luttait contre les Afghans...

A 20 ans près , Milosevic aurait pu être un héros aux yeux d'une partie de la population européenne

Donc plus de deux décennies après l'épuration ethnique en ex-Yougoslavie, la Syrie a à son tour connu, avec Alep, ce qui sera l'un des pires massacres du XXIème siècle sous les yeux du monde entier, et cela avec bien trop de bénédictions.

La dite "lutte contre le terrorisme" qui a fait tant de dégâts irréparables depuis désormais 15 ans sert désormais à tous les prétextes pour assassiner des populations, en ne s'embarrassant pas vraiment des victimes que feront les bombes.

Avec notre grille de lecture actuelle, Slobodan Milosevic aurait pu, avec le soutien de la Russie, tant militaire que diplomatique, commettre ses crimes et demeurer au pouvoir encore longtemps. Et être érigé, par une certaine classe politique, comme "protecteur de l'Occident et de ses valeurs".

Voilà donc où on en est après Srebrenica, Sarajevo,...

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg