Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 10:00

DROGUE: POITIERS N'ECHAPPE PAS AU PROBLEME

 

En prenant du L.S.D. un jeune Poitevin a vu voler des papillons en discutant avec Rimbaud, Baudelaire et Catherine Deneuve...

 

Poitiers-et-la-drogue-photo-jeunes-1978.JPG

La drogue à Poitiers! Point d'exclamation, point d'interrogation, où si nous avions choisi la facilité, point de suspension et dans ce cas nous n'avions plus rien à dire. Pourtant, nous étions désireux de savoir, ne serait ce que pour mettre un point final à certaines rumeurs qui font leur petit bout de chemin, et qui parfois prennent une ampleur considérable bien qu'injustifiée. Aborder la question de front en se renseignant auprès des services officiels? Nous l'avons fait et les réponses furent des plus laconiques. Alors nous avons choisi le chemin clandestin pour effectuer notre enquête. La drogue, nous l'avons rencontrée, nous l'avons trouvée.A partir de là, nous avons cherché un jeune Poitevin qui accepte de nous livrer ses impressions. Il était typique dans la mesure où il n'était pas un drogué occasionnel, et quil n'était pas un toxicomane converti. Il était à la charnière es deux pôles, et nous vous livrons son témoignage, tel que nous l'avons recueilli.

"Avec du L S D, j'ai vu voler des papillons, et j'ai discuté avec Rimbaud, Baudelaire et Catherine Deneuve."

François X... est étudiant à Poitiers. Il a 19 ans, et il nous raconte comment il a rencontré la drogue alors qu'il n'avait que quinze ans.

"Vous savez je ne suis pas un cas, il y a beaucoup de jeunes comme moi, et la drogue représente une expérience. La première fois que j'ai fumé du haschisch j'étais avec un groupe. Ce qui m'a attiré c'est tout le cérémonial nécessaire à la préparation de la cigarette, la façon de fumer, de se la passer, avec les mains refermées sur elle. Il faut tout un contexte, certaines circonstances, ça ne se fume pas n'importe. La première fois, j'étais déçu, c'était complètement différent de ce que je pouvais attendre. Ca n'avait pas la même dimension.

Seule une mise en condition, la préparation à quelque chose de captivant. La seconde fois, j'ai ressenti un bienêtre puis j'ai continué. Mais je suis capable de m'en passer. Ensuite, il y a eu le L S D, ça c'est super, ça prête à rire, on se révèle à soi même, on voit tout d'une autre façon. On voit des choses absurdes, mais en même temps, il y a une sorte d'harmonie, c'est le fantastique. C'est à la fois une forme de voyage, d'évasion, de rêve, d'aventure. C'est jamais la même chose. Quand je prends du L S D, c'est que je me sens bien. Je pénètre dans un paradis artificiel, les valeurs sont abolies, il n'y a plus d'éducation, et la personnalité se révèle à elle-même. Je deviens un peu mégalomane. Moi je compte, les autres, peu importe.

Avec le L S D, une fois j'étais dans une chambre tapissée avec un panier plein de papillons. Tout à coup les papillons se sont mis à voler, j'ai discuté avec Rimbaud, Baudelaire et Catherine Deneuve.

Dans ces moments là, c'est une démarche personnelle vers la pureté, l'absolu et les souvenirs sont extra. Chacun le ressent à sa manière, moi je vous donne des impressions. Je sais aussi que je ne me suis jamais piqué, et que je ne le ferai pas parce que j'ai peur des piqûres. Puis le L S D  je peux aussi m'en passer. Vous voulez savoir ce qui se passe sur le plan physique, au moment où on se drogue: avec le L S D on a des distorsions, des tremblements, des troubles de la vue, mais ça aussi ça dépend des gens."

François a commencé à 15 ans, et nous lui demandons ce qu'il pense d'un garçon qui se drogue à partir de 12 ans. " C'est dommage, parce qu'il n'est pas conscient de ce qu'il fait, c'est pour la frime, et là je n'approuve pas." François dénonce aussi la commercialisation de la drogue: "Je n'en vendrai jamais, je ne pourrai pas. D'ailleurs l'évasion ça ne se vend pas, ça se vit".

Le dialogue commence à devenir difficile. En réalité, il n'y a qu'un monologue, nous avons écouté simplement, et il fallait bien y arriver et demander pourquoi François consommait de la drogue. Alors les raisons invoquées ont été sujettes à certaines contradictions: il y a eu la famille, puis le système éducatif, puis enfin la société avec "ses inégalités, ses structures, ses doctrines, ses" etc..." Je crois que maintenant je vais arrêter, car en quatre ans, et grâce à la drogue, j'ai évolué et je me suis trouvé et je pense être capable de résoudre les problèmes. mais jamais je ne fermerai ma gu...quand je trouverai quelque chose d'injuste". Voilà quels ont été les derniers mots de François que nous avions quitté comme nous l'avions rencontré, simplement, sans juger sans condamner, en essayent de faire une démarche pour comprendre.

 

Centre Presse, Mi-Avril 1978.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 10:12

Le changement, c'est maintenu?

PROGRAMME HOLLANDE BERCY AVRIL 2012

Meeting de François Hollande, Palais Omnisport de Paris-Bercy, Dimanche 29 Avril 2012.

PROPOSITION 31 DU CANDIDAT HOLLANDE: J'ouvrirai le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels.

L'égalité. Elle figure sur nombre de bâtiments publics qui symbolisent la force et la présence de la République. Et pourtant, lorsqu'il s'agit de la faire avancer un peu plus, il n'est pas rare de voir les obstacles se lever.

Ainsi les homosexuel(le)s, des citoyen(ne)s comme les autres, doivent attendre, prendre leur mal en patience. La vieille droite rance, celle-là même qui s'oppose au droit à l'avortement fait un tir de barrage contre cette avancée fondamentale pour notre pays. La gauche, arrivant au pouvoir, a fait cette promesse de l'égalité des droits. Elle doit se concrétiser, et vite.

Au nom de quoi, les hétérosexuel(le)s peuvent ils se juger "normaux" et considérer les homosexuel(le)s comme une sous-catégorie de la population, et rendre légitime le fait qu'ils ne peuvent ni se marier, ni adopter, à une époque où la moitié des enfants qui naissent chaque année dans ce pays sont issus de couples non mariés? A une époque où nombre d'enfants ne vivent qu'avec un seul parent pour diverses raisons (divorce, décès,...). La gauche, dans son histoire au pouvoir, a toujours su s'adapter aux évolutions de la société et ne doit pas manquer de courage pour imposer cette réforme. Si la loi est votée, elle devra être appliquée sur tout le territoire de la République, et libre ensuite à la droite, le jour où elle reviendra au pouvoir de supprimer ce droit. Mais elle ne le fera pas de toute façon.

Ce qui m'inquiète le plus, ce sont les délires qui viennent des rangs réactionnaires: le mariage et l'adoption des couples homosexuel(le)s donnerait libre court à des pratiques pédophiles ou zoophiles. Les curetons pédophiles qui sévissent un peu partout en Europe, ils proviennent bien de l'Eglise, non? Ce la ne semble guère gêner ces gens. Ils ne lancent pas d'appel à manifester contre eux.

L'idée du mariage homosexuel, au fond, fait ressortir chez eux cette peur de l'anormalité qui se caractérise pour eux par la relation de deux personnes du même sexe. Ils n'hésitent pas à instrumentaliser leurs gamins pour en faire plus tard des homophobes. On remarquera au passage que c'est toujours de ce même nid que proviennent généralement les réflexes islamophobes et judéophobes.

Mais alors, est-ce que c'est ce courant de pensée, qui hélas sait se mobiliser, qui doit gouverner la France? Evidemment que non. Le président Hollande s'est, il me semble, quelque peu emmêlé les pinceaux avec son histoire de "liberté de conscience". C'est un droit constitutionnel que l'on retrouve dans l'article 10 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen : "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ". Ce qui ne peut en aucun cas l'empêcher d'appliquer la loi. Car si l'on part sur cette idée, plus aucune loi ne peut être appliquée (elle perd de sa force contraignante), ce qui ouvre la porte à la zizanie: je ne paye plus d'impôt, je vole, je dégrade, bref je peux faire tout et n'importe quoi sans risquer de me faire sanctionner. Ce discours caricatural n'est que le résultat de déclarations de types de droite qui exprime haut et fort leur refus de marier des homosexuel(le)s.

La République doit reconnaître tous ses enfants comme étant égaux les uns des autres. C'est à ce titre qu'il est temps que l'égalité s'impose. Ce fut l'un des piliers de la campagne du candidat Hollande, avec la justice. Le gouvernement subira des critiques. Mais il faudra aller au bout. Il y aura peu de remerciements à attendre. Mais simplement, s'estimer fier d'avoir fait avancer un peu plus encore l'égalité dans notre République.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 09:47

Résultat des courses: une IVG, deux fausses couches et une fille...enceinte de son papa!

L'inceste, une pratique passible d'emprisonnement dans les droits italiens, suisses et autrichiens

Inceste : « la relation sexuelle entre des individus liés par un certain degré de parenté." (Note and Querries)

 

 

Mercredi 14 Novembre 2012

SOMME Inceste « consenti » entre père et filles

 

Durant trois jours, un homme et une femme sont jugés pour viols commis dans l'Oise. L'une des victimes, «amoureuse de son père», a un enfant de lui.

C'est une incroyable histoire de famille sur laquelle se penche la cour d'assises de la Somme à partir d'aujourd'hui. Un homme et une femme, âgés de 50 ans, répondent de viols et complicité commis sur leurs deux filles, pendant plusieurs années, et jusqu'en 2002.

Le procès sort de l'ordinaire dans la mesure où les deux victimes refusent ce statut. Elles disent avoir été consentantes. L'une des deux se dit même «amoureuse de son père», avec qui elle a eu un enfant.

On n'aurait sans doute jamais rien su de ce qui se tramait dans cette grande maison isolée, dans une commune située près de Compiègne, si le père de famille ne s'était pas montré violent envers l'une de ses filles.

La mère tenait un planning pour savoir qui coucherait avec le père

À 19 ans, Sylvie (les prénoms ont été changés) a quitté le domicile, et a tout raconté à la police: des relations sexuelles, deux fois par semaine, imposées par son père à son encontre dès son adolescence.

Elle explique s'être retrouvée enceinte à trois reprises, avoir subi une fausse couche et deux IVG. Elle raconte encore que sa sœur, Isabelle, deux ans plus vieille, est d'ailleurs enceinte de son père.

L'enquête permettra rapidement de confirmer les relations sexuelles. Le père a toujours déclaré qu'elles étaient consenties.

Isabelle dira d'abord qu'elle était réticente avant d'être consentante, qu'elle vivait une relation amoureuse avec son père depuis ses 19ans, qu'elle avait désiré son enfant. La mère dira qu'elle s'était tue par peur de son mari.

Au fil de l'instruction, les explications ont évolué. Quant au rôle de la mère notamment. Une fille expliquera non seulement qu'elle était parfaitement au courant, mais qu'elle tenait même un planning pour savoir qui coucherait avec le père.

Les enquêteurs apprendront que cette mère était d'ailleurs active sur le plan sexuel, initiant l'une de ses filles à la fellation, ayant des relations sexuelles avec son mari en présence de Sylvie ou d'Isabelle.

À l'issue de la détention provisoire du père de famille, qui a duré presque deux ans, les versions des membres de cette famille se sont accordées, chacun niant les viols.

Le père condamné à huit ans en première instance

Le père, cadre dans une société, a été décrit comme un tyran domestique, vivant volontairement isolé avec sa famille. Un père qui n'hésiterait pas à battre ses deux fils, âgés de 13 et 16 ans au moment des arrestations, ce qui lui vaut d'être également poursuivi pour violences.

Leur petite sœur, âgée alors de 5 ans, a échappé aux agressions. Mais elle avait conscience du fonctionnement incestueux au sein de sa famille, et avait été témoin de relations sexuelles.

Lors de leur premier procès devant la cour d'assises de l'Oise le père de famille avait écopé de 8ans de prison, et sa femme de 5 ans de prison.

 

GAUTIER LECARDONNEL

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 13:05

...Nicolas SARKOZY, pour son oeuvre :"Après moi, le chaos!"

AUTOCOLLANT--SARKOZY-REVIENS.JPGPoitiers, Dimanche 18 Novembre 2012.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:18

Presentation-seconde-equipe.JPGLancement de l'enregistrement du 2 Novembre 2012.super-banco-equipe-2.JPGLe lancement du cri du "Super" pour que le public encourage les candidats à tenter le super banco, et donc tenter de gagner les 1000 euros.

Pailleret et le métallophone

Yann Pailleret, dispose d'un chronomètre pour les petits "ding" du jeu. Le maître du temps en quelques sortes. Avec l'habitude, lorsque l'on écoute l'émission, on peut se rendre compte d'une certaine irrégularité à quelques occasions des "ding". Ce qui confirme qu'il c'est un humain, et non un enregistrement qui égrenne le compte à rebours. Parfois, il est demandé au candidat de ne pas répondre trop tôt, histoire d'entendre un peu l'instrument, mais aussi et surtout, qe l'enregistrement puisse atteindre une douzaine de minutes. Donc rien ne sert de s'exciter (comme il m'est arrivé parfois de le faire derrière mon transistor) quand les candidats attendent 2-3 "ding" avant de répondre à une question qui semble simple.

Le-reste-de-l-equipe-du-jeu-des-1000-euros.JPGA la réalisation, le reste de l'équipe, dont hélas je n'ai pas noté les noms...Benas-maire-de-loudun.JPGLa guest-star local, porté disparu pendant l'été: le maire de Loudun, Elefthérios Bénas.Remplissage-cheque-et-autographe.JPG

Après l'enregistrement, l'un signe les autographes, l'autre des chèques pour les vainqueurs. Il est important de signaler qu'à l'image de l'émission, les membres de l'équipe des 1000 euros sont très disponibles pour le public.

Un-joueur-de-metallophone.JPGForcément, beaucoup de tentations pour jouer du métallophone. Et votre serviteur, par un concours de circonstances, a joué du métallophone!Realisation-autographe-pailleret.JPGAutographe-yann-pailleret-a-un-vainquer-des-1000-euros.JPGUne dédicace de Yann Pailleret pour l'un des vainqueurs des 1000 euros.

Metallophone-yann-pailleret-nicolas-stoufflet-dame.JPG

Grillé! Malgré une discrétion que je pensais être de la plus grande efficacité, Yann Pailleret me tance en me disant: "Eh je le vois lui qui n'arrête pas de faire des photos! C'est que tu veux jouer du métallophone? Allez, viens donc". Certes il ne fallait pas me le dire deux fois avant que je me saisisse de la tige. Avec la pression qui va avec. Il a proposer de me filmer, via mon appareil, ce que j'ai refusé, le plaisir de jour de cet instrument suffisant à ma joie du soir après une petite journée de travail. J'ai dû m'y reprendre à 3 reprises avant de trouver la bonne conclusion. Et j'avais véritablement la sensation, en frappant avec délicatesse les barres métalliques, d'être dans la peau du maître du temps du jeu.

Gens-apres-jeu-des-1000-euros.JPGUn peu comme à la fin de bon nombre d'albums d'Asterix, les gens se réunissent et viennent discuter avec Messieurs Stoufflet et Pailleret, soit en quête de quelques mots, d'un autographe, ou encore d'une casquette, d'un stylo, ou encore d'un protège Iphone frappé du logo France Inter.

J'espère que nous aurons de nouveau le plaisir de revoir le jeu de passage dans la Vienne. Pas forcément à Poitiers, mais pour cela, il faut que les communes intéressées fassent la chose la plus simple au monde: il faut le demander.

 

Loudun, Jeudi 11 Octobre 2012, entre 19H15 et 20H15, espace culturel René Monory.

 

Retrouvez par ailleurs la première séquence de l'enregistrement du jeu des 1000 euros en terres loudunaises.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 12:15

Un jeu populaire qui a encore de belles années devant lui!

Stoufflet-et-Pailleret.JPG

En arrivant dans l'espace des réjouissances, une ambiance...sclaire. Une impression de déjà, comme un professeur qui attend que tous ses élèves soient installés. Attention, la ponctualité est de rigueur: le début de l'enregistrement annoncé à 18H30 débute à l'heure: pour la bande du "Jeu des Mille euros", pas de quart d'heure poitevin...

Explications-du-jeu-par-stoufflet.JPG

Pendant quelques minutes, présentation et explication du jeu. Connu par la plupart des membres de l'assistance (l'espace culturel René Monory était quasiment plein) le jeu peut commencer. Mais avant de se retrouver derrière les micros, deux étapes.

Groupés sur la scène, tous les volontaires subissent une question de préselection. Basé sur la rapidité et le décibel, environ une quinzaine de personnes sont sélectionnées. A Jaunay-Clan, c'est l'ami Jules qui a franchi cette étape. J'ai échoué. Il avait trouvé le nom de ce livre conservé à la Bibliothèque Trinity College de Dublin qui est l'un des plus vieux ouvrages chrétiens (il date du IXème siècle). Le lendemain, j'ai retenté ma chance à Loudun, et j' ai été préselectionné, car je connaissais le nom des deux villes entre la Suède et le Danemark qui sont reliées par un axe routier: c'était Malmö et Copenhague (par l'Øresundsbron). Je le savais, non pas par culture générale mais car je l'avais entendu à la radio quelques temps auparavant et je m'étais dit qu'il ne serait pas ininteressant de le retenir. Banco.

A l'étape suivante, la quinzaine d'inidividus est alignée, et doit répondre à l'une des quatre questions (pour faire deux équipes de deux pour le jeu). Le premier répond: si c'est juste, il participe au jeu, sinon, c'est le suivant, et ainsi de suite.

Il fallait que je trouve (et personne n'y est parvenu) le nom de l'ouvrage dont cette phrase, qui le cloture, est extraite :"C'est la tête de Langlois qui atteint enfin les dimensions de l'univers". Autant vous dire que se souvenir de la dernière phrase d'un ouvrage que l'on a lu, ce n'est pas toujours simple, autant vous dire que là, c'était plié d'office. Le Langlois en question était la clé de tout. L'oeuvre était de Jean Giono: "Un roi sans divertissement". Après cela, je n'ai pas eu l'occasion de voir Nicolas Stoufflet me tendre le micro un seconde fois. Tant pis.

Ce furent quatre messieurs qui furent sélectionnés. Aucun de Loudun. Et pour la parité, tant pis.

Ovation-pour-Stoufflet-par-pailleret.JPG

Présentation Yann Pailleret et Nicolas Stoufflet, respectivement réalisateur-métallophoniste et animateur-producteur du Jeu des 1000 euros.Deux-candidats-selectionnes.JPG

Tirage-au-sort-des-questions.JPG

Les candidats tirent au sort des questions dans des enveloppes de couleurs: certaines sont posées sur papiers libres, d'autres sur des cartes postales et peuvent rapporter quelques pésettes à leur auteur si les candidats ne découvrnt pas la bonne réponse (jusqu'à 45 € de gain). C'est par tranche de deux questions par couleurs, exprimant ainsi le niveau de difficulté supposé de la question: bleu, blanc et rouge.

Decouverte-des-questions-des-1000-euros.JPG

Messieurs Pailleret et Stoufflet: lun ouvre les enveloppes, l'autre les lit.

Lancement enregistrement jeu des 1000 euros

Le mouvement des bras pour une impression d'ovation radiophonique: une technique déjà employée de son temps par Lucien Jeunesse. Qui marche toujours plus de 40 ans après.

Presentation-des-candidats.JPG

La présentation des candidats en guise de préambule. Se dévoiler un petit peu, faire part de sa situation professionnelle, de ses hobbies et autres centres d'intérêt.

Scene-du-jeu-des-1000-euros.JPGLa scène du jeu: les candidats, les micros, l'animateur et le métallophoniste, l'ennemi juré du candidat, qui rythme le temps à coup de petits "Ding", très légers, mais suffisants, en cas de situation difficile, pour être une source de stress.Pailleret-et-le-metallophone--2-.JPGExrpession-facial-etrange-pailleret.JPG

"La métamorphose", par Yann Pailleret. Deux secondes entre les deux clichés.

lancement-du-banco-pas-stoufflet.JPG

Lancement du superbanco. Bravo aux deux candidats qui ont trouvé lors du banco, le nom de la matière indispensable pour réaliser de la porcelaine (le kaolin)  et, lors du superbanco le nom de ce roman de l'Italien Alberto  Moravia, publié en 1954 et qui fut adapté par Jean Luc Godard au cinéma (Le Mépris). Chacun est reparti avec son chèque de 500€.

La suite? Vous la trouverez demain, sur PourquoiPasPoitiers.

 

Loudun, Jeudi 11 Octobre 2012, espace culturel René Monory, entre 18H25 et 19H10.

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 11:04

Quel grand esprit ce Shériff!Plaque-citation-Monory-espace-culturel-Loudun.JPGEspace culturel René Monory, Loudun, Jeudi 11 Octobre 2012.


139025_large

«Soyons réalistes: exigeons l’impossible!» -Che Guevara Pris sur legrandclub.rds .

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:41

 

 

Prison avec sursis contre les shérifs de Lavausseau
20 août 2004 à 01:49
Par PIVOIS Marc

En janvier, le maire de Lavausseau (Vienne) et six de ses administrés, dont deux élus, avaient séquestré deux jeunes qui s'étaient introduits dans la salle des fêtes pour y fumer un joint. En fait, les habitants de ce village de 800 habitants étaient excédés par une longue série d'actes de vandalisme et de vols perpétrés par quelques jeunes. Les élus avaient d'abord affirmé qu'ils s'étaient contentés de ligoter les deux garçons, âgés de 16 et 18 ans, pour les livrer aux gendarmes. L'enquête a montré que l'un des adultes, agriculteur et frère du boulanger plusieurs fois cambriolé, s'était livré dans une grange isolée à un simulacre de torture en présence du maire et des autres «justiciers». Le père d'un des jeunes avait déposé plainte. Le tribunal correctionnel de Poitiers a condamné jeudi les six habitants à des peines de deux à huit mois de prison avec sursis. Les deux victimes comparaîtront à l'automne devant un tribunal pour enfants, pour dégradations.

 

Retrouvez les deux précédents épisodes de ce fait divers à Lavausseau qui avait eu un écho national, avec le dévoilement de l'affaire, d'une part, et les éclaircissements sur les rôles, présumés respectifs des nuits folles de Lavausseau, d'autre part.

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg