Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 09:49

"De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont encore ceux qui se taisent". Coluche, 1986.013-copie-5.JPG

Poitiers, Mardi 20 Novembre 2007.

 

Logo-Le-Monde-1976.jpg

 

Rien de moins que 25 communiqués UMP pour défendre Nicolas Sarkozy

LEMONDE.FR | 30.01.12 | 12h20

 

On les avait trouvés un peu "mollassons", dimanche 22 janvier, après le meeting de lancement de la campagne de François Hollande. Les "snipers" de l'UMP avaient tardé à réagir, et encore les réactions avaient-elles été quelque peu tâtonnantes. Depuis, vigoureusement admonestés, ils ont repris du poil de la bête. Jeudi 26, après la présentation de son projet par le candidat socialiste, pas moins de 23 communiqués du service de presse de l'UMP arrivaient dans les boîtes aux lettres électroniques des journalistes.

Dimanche soir, après la prestation télévisée de Nicolas Sarkozy, record battu : 25 communiqués de presse pour faire l'éloge du président sortant, sans compter la conférence de presse tenue au siège de l'UMP par son secrétaire général, Jean-François Copé. Autant de déclarations témoignant de l'immodéré engouement des troupes pour leur "espéré candidat" et de délicieuses variations sur le thème de l'hymne à l'amour.

Et le vainqueur de la soirée fut... Christian Estrosi. A 21h22, anticipant même la fin de l'entretien retransmis sur neuf chaînes, le député des Alpes-Maritimes saluait le "courage" du chef de l'Etat "pour réformer en profondeur notre pays jusqu'au dernier jour de son mandat". Se félicitant des "mesures antidélocalisation" annoncées par le président de la République, l'ancien ministre de l'industrie allait plus loin : "J'exige des entreprises quelles baisses [sic] leurs prix grâce aux allègements de charges patronales et que les entreprises où l'Etat est actionnaire donnent l'exemple immédiatement." Et le maire de Nice de conclure : "Alors que François Hollande vole l'élection aux Français en estimant qu'il est déjà président de la République, Nicolas Sarkozy lui protège les Français."

Franck Allisio, président des Jeunes actifs de l'UMP, n'est pas en reste pour saluer le "courage" de M. Sarkozy. "Plus que jamais, nous, les trentenaires, sommes convaincus que le changement, c'est depuis cinq ans et que c'est avec Nicolas Sarkozy. Plus que jamais, nous sommes convaincus que le courage, c'est maintenant et c'est avec Nicolas Sarkozy. Plus que jamais, nous en appelons à cinq années supplémentaires de courage et de changement pour la France !"

 

"CELA S'APPELLE LE COURAGE POLITIQUE !"

 

"Le président de la République, avec lucidité, vient d'annoncer des mesures extrêmement fortes et courageuses, se félicite à son tour le ministre chargé des relations avec le Parlement, Patrick Ollier. Ses actions ne sont dictées que par la responsabilité qu'il a envers tous nos concitoyens et non par la démagogie et l'incantation. Cela s'appelle le courage politique."

Devancé d'une courte tête par son compère des Jeunes actifs, le président des Jeunes populaires, Benjamin Lancar, tente de combler son retard : "Nicolas Sarkozy continue de rejeter la fatalité, l'inaction et l'impuissance, et fait le choix du courage, de l'ambition et du rayonnement de la France, salue-t-il. Notre jeunesse n'a jamais connu un président de gauche. Ce soir, elle se rend compte de sa chance d'avoir comme chef de l'Etat un homme qui fait preuve de courage et sait décider pour l'avenir de chaque Française et chaque Français."

Thierry Mariani, ministre des transports et conseiller politique de l'UMP, cofondateur de la Droite populaire, "salue le discours de vérité d'un président de la République en action, courageux et responsable qui n'hésite pas à briser les tabous de la société française". Dénonçant les "incantations démagogiques, archaïques et inopportunes" du candidat socialiste, il relève que "le président de la République a montré sa pleine et entière détermination à être au service des Français et de la France jusqu'au terme de son mandat".

 

"LUCIDE, CLAIR, COHÉRENT ET DÉTERMINÉ"

 

Député (UMP) des Yvelines et président du Cercle Nation et République, Jacques Myard souligne la "totale sérénité" du président de la République. "En annonçant une hausse, au demeurant très limitée, de la TVA et de la CSG pour financer le système social, le président a pris une mesure inéluctable qui s'imposera à tout gouvernement quelque soit [sic] sa couleur politique", ajoute-t-il.

La secrétaire d'Etat chargée de la santé, Nora Berra, est presque en manque de qualificatifs après la prestation de son chef : "Lucide, clair, cohérent et déterminé, le président de la République a tenu un langage sincère et authentique que les Français apprécieront, il a annoncé des décisions claires, significatives et rapides. En un mot, il a pris dignement ses responsabilités dans l'intérêt des Français." Chapeau !

Pas mal non plus le communiqué de Marie-Anne Montchamp, ex-villepiniste devenue sarkozyste inconditionnelle depuis qu'elle est entrée au gouvernement. "Ce soir le Président de la République a balayé tous les conformismes et toutes les postures démagogiques. Déterminé, il est aux avant-postes avec lucidité, volontarisme et courage, salue la secrétaire d'Etat aux solidarités. Nicolas Sarkozy a refusé l'immobilisme et la mise à l'arrêt du pays pour convenance personnelle, assumant totalement le risque de l'action dans le seul intérêt de nos compatriotes." La barre est placée haut.

Henri de Raincourt la relève. "Dans un propos lucide et courageux, transparent et authentique, le chef de l'Etat a clairement désigné l'adversaire : le chômage, estime le ministre de la coopération. Ces mesures sont concrètes, cohérentes et réalistes. Elles sont portées par le chef de l'État qui entend assumer ses responsabilités, quel que soit le calendrier électoral. Cela s'appelle le courage et le sens de l'intérêt général."

 

"AUTHENTIQUE ET COURAGEUX"

 

Entretemps, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a tenu un point presse au siège du parti. "Le président a tracé, éclairé un chemin avec, certes, des efforts, des décisions courageuses, mais aussi une espérance, s'est félicité M. Copé. Le premier message de Nicolas Sarkozy est un message que nous pouvons tous partager : le principal, pour ne pas dire le seul adversaire de la France, ce n'est pas le monde de la finance, c'est le chômage."

Ses acolytes ne relâchent pas pour autant leurs efforts. Le secrétaire général adjoint, Marc-Philippe Daubresse, ne manque pas de souligner que, "face à une crise d'une ampleur sans précédent, le chef de l'Etat a démontré sa détermination à agir sans relâche pour protéger l'emploi des salariés français et restaurer la compétitivité de nos entreprises". " Nous avons entendu ce soir un président authentique et courageux, concentré sur les décisions à prendre et déterminé à maîtriser le destin de la France ", ajoute le député du Nord.

 

"TRÈS PÉDAGOGUE ET TRÈS CONCRET" 

 

La députée européenne Constance Le Grip, ancienne conseillère à l'Elysée, salue un chef de l'Etat "très pédagogue et très concret". "Lucidité sur le diagnostic, détermination et courage dans l'action de réforme, sincérité et précision dans l'explication aux Français : le chef de l'Etat est le seul à même de poursuivre le travail de préparation de l'avenir de la France et des générations futures", conclut-elle.

Renaud Muselier, député des Bouches-du-Rhône, a trouvé, lui, "un président de la République déterminé et rassurant". Il est convaincu que "les Français sauront reconnaître le courage et la hauteur de vue de Nicolas Sarkozy dans la tenue de ce discours de vérité". Un autre Marseillais lui succède. Jean-Claude Gaudin, sénateur des Bouches-du-Rhône, se dit "persuadé que, comme les sénateurs UMP, nos compatriotes ont compris et approuvé ce langage de courage, de vérité et de sincérité".

 

"CONCENTRÉ, RIGOUREUX" ET "DÉTERMINÉ"

 

Bruno Beschizza, secrétaire national de l'UMP, "salue le discours courageux du président de la République sur la nécessité de continuer les réformes afin de lutter contre le véritable ennemi de notre économie : le chômage". "Face à la crise, Nicolas Sarkozy fait le choix du courage et de la vérité", approuve le futur candidat aux élections législatives en Seine-Saint-Denis.

Récemment promue secrétaire nationale de l'UMP et elle aussi future candidate aux législatives, dans le Nord, Salima Saa se félicite que Nicolas Sarkozy ait eu "le courage de s'attaquer au chômage des jeunes et des peu qualifiés". "Nous avons vu ce soir un président de la République lucide sur l'état de la crise, qui recherche des résultats sans relâche et qui ne désarme pas devant la tâche à accomplir. Il y a dans son action une détermination et une authenticité qui témoignent de son engagement sans faille aux côtés des Français", conclut-elle.

"A l'heure où certains battent la campagne électorale et se complaisent dans des postures démagogiques, Nicolas Sarkozy choisit le parti pris de l'action et du courage politique", insiste à son tour Franck Riester, député de Seine-et-Marne. Suivi de Catherine Vautrin, députée de la Marne, qui juge que, "à l'opposé des rêves bon marché du PS, le président de la République a fait preuve d'authenticité et de sincérité". "Nous avons entendu un président concentré, rigoureux et dont la détermination est sans faille", ajoute-t-elle.

Camille Bedin, secrétaire nationale de l'UMP, ne dit pas mieux : "Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a fait preuve d'une détermination sans faille à placer l'emploi au cœur de son action. Il maintient le cap d'une action cohérente dans la durée, une action courageuse face à la crise, une action de sincérité pour des Français qui attendent des réponses concrètes." Et Jonas Haddad non plus, pour qui "le président de la République a osé un discours en opposition au discours d'assistanat sur la jeunesse".

Valérie Rosso-Debord, députée de Meurthe-et-Moselle et déléguée générale adjointe de l'UMP, "salue le grand courage dont a fait preuve le président de la République lors de son intervention télévisée". Elle précède de peu Sébastien Huyghe, député du Nord, pour qui, "face à la crise et à ses nombreux soubresauts, le président de la République a, en vérité et en responsabilité, pris les mesures courageuses qui s'imposaient pour protéger la France et les Français".

Cette fois, donc, la tactique du "carpet bombing" (pilonnage) des communiqués a bien fonctionné. Trop de louanges ne risque-t-il pas, cependant, de tuer la louange ?

 

Patrick Roger

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:49

Imaginons la scène: "Tiens, j'ai perdu un doigt. Ou l'ai-je mis ?"

Logo Centre Presse 1982

 

En Gironde

 

ELLE SE COUPE UN DOIGT ET NE S'EN APERCOIT QUE PLUS TARD

 

L'INDEX sectionné par une calibreuse, une jeune ouvrière a poursuivi, pendant quelques instants son travail, ignorant qu'un doigt manquait à sa main gauche.

Mlle Betty P., demeurant Mazerac (Gde) était occupée, mardi après-midi à calibrer de la paille en vrac.

Soudain elle remarqua sa main gauche ensanglantée et à sa grande stupéfaction constata, bien que n'ayant aucune douleur, l'absence de l'index sectionné par le couteau de la machine.

Un garrot fut immédiatement opéré, tandis que le doigt manquant était retrouvé parmi les chutes de paille.

La blessée a été aussitôt transportée à la Polyclinique de Langon, où un chirurgien a procédé à la greffe de la phalange sectionnée.

 

Centre Presse, Mi-Février 1965.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 10:02

Françaises, Français, il faut garder le sourire!

Giscard-souriant.JPGLa Nouvelle République, vers le 20 Mars 1976.

 

BONUS VIDEO:

"Gardons le cap, réformons, et ça ira mieux".

Faisons l'inventaire sur...le chômage (2007-2011).

MAI-JUIN 2007: 8,4%

DECEMBRE 2011: 9,8%

BILAN NET: + 1 MILLION.

 

 

  FONCTIONNE EN 1979 COMME EN 2012

Giscard-et-la-TV.JPGLa Nouvelle République, vers le 20 Novembre 1979.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:58

Mais elles sont protégées par la police lorsque qu'elles sont catholiques!

 

Mardi 24 Janvier 2012. Vers 2', Claude Guéant.

Catho-integristes-prieres-voie-publique.JPG

Prieres-filles-et-capotes.JPG
Police-protege-la-priere-de-rue.JPGPoitiers, Parvis Notre Dame, Samedi 19 Novembre 2011, vers 15H.
Ces prières ont lieu dans le cadre du rassemblement annuel de cathos intégristes luttant contre l'IVG et le droit à l'avortement. Sous la protection de la police. Les musulmans auraient-ils la même bienveillance des forces de l'ordre pour prier en faveur de l'application de la charria ou pour toute autre raison? On peut en douter et se demander de quel passe droit bénéficie ce groupuscule issu d'associations réactionnaires telles que "SOS Tout Petits".
Extrait de l'interview de Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, ministre des Cultes, au Figaro, du 14 Septembre 2011.
"Ma vigilance sera sans faille pour que la loi soit appliquée. Prier dans la rue n'est pas digne d'une pratique religieuse et contrevient au principe de laïcité."
"Dès ma prise de fonctions, j'ai indiqué que la prière dans la rue devait cesser car elle heurte la sensibilité de nombre de nos compatriotes, choqués par l'occupation de l'espace public par une pratique religieuse. Cela n'est pas conforme au principe de laïcité qui nous régit."
"Je le répète, j'avais dit que la pratique des prières dans la rue devait cesser et elle cessera à la date prévue. Nous pourrions aller jusqu'à l'emploi de la force si nécessaire"

Pour être honnête, ces extraits de l'interview sont issus de réponses s'orientant...sur l'Islam. Mais je ne parviens pas à comprendre, puisque cette loi n'est pas censée stigmatisée une religion, un groupe en particulier, pourquoi elles ne s'appliqueraient pas à toutes les religions, dès lors qu'elles sont autorisées, c'est-à-dire, non reconnues comme pouvant être des sectes.
C'est, il me semble, une fois encore, la preuve des contradictions du pouvoir en place. Mais l'ultime interrogation qui pèse lourd sur mon esprit est simple: si les municipalités ont le droit de s'opposer à ce type de rassemblement, pourquoi la mairie de Poitiers a-t-elle laisser se dérouler cette manifestation qui s'attaque à la dignité de la femme, et va, je n'en doute pas, à l'encontre de ses principes, de ses valeurs?
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 09:59

La contrefaçon n'a plus aucune limites!

Saddam: certains l'aiment chaud

 

Un Egyptien présentant une ressemblance étonnante avec Saddam Hussein a fait l'objet d'une tentative d'enlèvement par une bande d'Irakiens qui voulaient le forcer à tourner des vidéos pornographiques. Mohamed Bishr un musulman pratiquant, était en route vers un café du centre-ville d'Alexandrie le 9 octobre quand trois hommes vêtus de noir l'ont contraint à monter à l'arrière d'une camionnette. "Ils avaient un pistolet à la ceinture. Ils m'ont tiré de ma voiture et m'ont poussé dans une camionnette en me frappant à la tête", nous a raconté Bishr depuis son lit d'hôpital. L'incident a été bref mais traumatisant. La dernière chose dont Bishr se souvient, c'est que les hommes se sont disputés violemment, l'ont jeté hors de la camionnette et que son visage a heurté le sol. Les passants sont rapidement accouru mais ont eu trop peur pour s'attaquer aux ravisseurs, qui étaient armés. D'après Mahmoud, son fils, Mohamed Bishr avait quelques temps auparavant rencontré des personnes non identifiées parlant arabe avec un accent irakien ou syrien qui lui avaient proposé 2 millions de livres égyptiennes [245000 euros] pour incarner Saddam Hussein dans une vidéo pornographique. Bishr avait refusé et avait ensuite reçu plusieurs coups de téléphone le menaçant d'enlèvement s'il ne changeait pas d'avis. Les ravisseurs auraient sans doute tenté de vendre leur film à des médias internationaux en le faisant passer pour authentique. Selon ses fils, ce n'est pas la première fois que Mohamed Bishr a des ennuis à cause de son apparence. Il s'était déjà fait agresser par des Irakiens d'Egypte qui lui avaient dit: "Tu es Saddam Hussein, on va te livrer et toucher le million de dollars de récompense." Bishr a déménagé quatre fois pour éviter ce genre de problèmes. "Nous avons demandé à la police une protection spéciale pour notre père parce que ce genre de choses est arrivé plusieurs fois", confie Mahmoud. La rumeur veut que l'ancien président irakien Saddam Hussein, exécuté en 2006, ait eu plusieurs sosies qui apparaissaient en public à sa place. Aucun n'aurait toutefois joué dans un film porno.

 

Ahram Online, Le Caire.

 

Courrier International, N° 1094, Jeudi 20 Octobre 2011.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:18

Si avec ça personne ne comprend...

Une-Libe-Dati-24-AVRIL-2009.JPGEn Une de Libération, Vendredi 24 Avril 2009.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 18:08

Même s'ils sont nombreux à le fréquenter!

Anti-Justin-Bieber.JPG

Devant le Minima Café (Ex Barrio Loco) Grand Rue, Poitiers, 8 Avril 2011, vers 08H40.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 09:30

  Une-presse-lundi-16-Mai-2011-DSK.JPG

Quelques Unes de presse, Lundi 16 Mai 2011, vers 18H50. Poitiers, rue du Marché.

 


 

C'était en plein coeur de ce Printemps 2011. Alors que la Lybie se révoltait, que la Grèce se faisait mettre des rustines sur l'ensemble de son son systême économique à coup de plan de rigueur, que la sécheresse s'installait en France, l'Hexagone s'est levé ce dimanche matin là avec la gueule de bois, en apprenant LA nouvelle qui a permis à BFMTV de battre son record en heures d'éditions spéciales. Cette info se résume en trois lettres: D S K.

Le battage médiatique est immense, tout comme la déception, le nombre de "boulettes" et autres conneries et lui aussi fameux, entre le "y a pas mort d'hommes" de Jack Lang ou encore la thèse du "suicide politique" exploitée ici et là.

Tout le monde se souviendra du moment où il a appris que le favori des sondages pour la présidentielle de 2012 était arrêté, et surtout, des premières images qu'il a vu: ou comment en quelques heures peut-on passer du rôle de Big Boss de l'économie mondiale à celui de détenu, d'accusé de tentative de viol.

Six mois après, le sulfureux mois de mai a été oublié, sauf pour quelques uns, dont DSK, qui aujourd'hui est englué dans d'autres affaires, et qu'au fond, les gens cherchent à oublier, alors que selon les sondages tout chaud du 16 Mai, un Français sur deux a cru qu'il était victime d'un complot. On imaginait un coup de l'Elysée avec le famux tweet du mec d'Atlantico, un complot sino-russe, un piège. On a tout vu, tout entendu. On attendait son retour, sa parole. Sa prestation sur TF1, bien que réalisant des pointes d'audience à plus de 12 millions de téléspectateurs en même temps que la finale de l'Euro de Basket opposant Espagne et France, en septembre n'a pas convaincu, pour cause de surpréparation. Alors que de son poids politique il devait écraser les primaires citoyennes, il ne fut même pas en état d'y avoir la moindre influence.

Le courant strauss-kahnien a implosé. Moi même j'en étais. Je ne regrette rien. Je ne pouvais pas savoir, et, au fond, je n'aurais pas voulu le savoir. Oui, tant que cela reste légal, je fais mien ce propos du Canard Enchainé du 18 mai 2011: "le journalisme s'arrête sur le seuil de la porte de la chambre à coucher".

Que gardera l'Histoire de Dominique Strauss-Kahn? Je le crains pour lui, surtout le côté sombre, celui qui l'a coulé. Un naufrage politique inimaginable. Et en faisant un peu d'uchronie, imaginons qu'il ne se passe rien à New York. Il revient en Europe ce samedi 14 Mai, on parle des polémiques de la Porsche, il se tient à carreau et remporte les primaires. Et après? L'Elysée balance les Exocet en étant sûr de remporter les présidentielles grâce à ce coup de Jarnac? Difficile de résister à cela en effet.

Plus dure fut la chute, qui semble sans fin pour DSK.

 

Une-presse-18-Mai-2011.JPGAu même endroit, les Unes du Mercredi 18 Mai 2011, 09H.

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg