Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 11:39

Le championnat du cri du cochon, une compétition...très spéciale

Stephane-Sejourne--le-cri-du-cochon.JPG

La Nouvelle République, Mardi 28 Février 2006.

 

PS: il ne faut pas confondre Stéphane Séjourne ici présenté avec Stéphane Séjourné, conseiller parlementaire et conseiller du ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:22

Bon sang, ça fait peur!

New-look-a-Toulouse.JPGDans le centre de Toulouse, Samedi 19 Février 2011, vers 14H30.

Partager cet article
Repost0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:54

Une candidature véritablement...inattendue!

Il y a déjà 7 candidats déclarés au PS: jusqu'où cela ira-t-il?

Et pourquoi pas...Aurélien Tricot 2012?

Logo Centre Presse 1982

18/02/2011 05:32
A 34 ans, Aurélien Tricot est candidat aux primaires
L'adjoint PS d'Alain Claeys se lance dans la bataille pour l'investiture à la présidentielle.
Histoire de faire entendre la voix de la jeunesse et de la diversité.
Aurelien-Tricot-animateur-de-meeting.JPG
Aurélien Tricot animant le meeting de la liste Claeys pour les municipales, Salons de Blossac, Poitiers, Jeudi 6 Mars 2008, vers 21H.

Quel est le sens de cette candidature aux primaires du Parti socialiste ?


« Je pense que contrairement à tout ce qu'on nous répète à longueur de journée, le vrai problème de la France est l'identité et le rassemblement de la Nation. On a fait des primaires pour qu'il y ait le choix du candidat à l'élection présidentielle mais aussi pour initier un débat sur les questions de fond qui se posent pour notre pays. »


Ne craignez-vous pas que votre démarche soit tournée en dérision ?


« Cela m'est égal. Depuis les débuts des primaires, certains parlent des 35 heures comme si c'était la préoccupation principale des Français. D'autres entendent leur demander de se serrer encore un peu plus la ceinture. Les gens qui sont au chômage, les classes populaires, la jeunesse ne se posent pas la question de savoir si les 35 heures constituent un problème. Leurs interrogations sont beaucoup plus concrètes. Et pour l'instant je n'entends pas cela dans la campagne. Je fais partie d'une génération, qui depuis plusieurs années, attend que les aînés montrent l'exemple et cela ne vient pas. Il faut faire entendre cette voix. »


Depuis quand cette volonté d'être candidat vous est-elle venue ?


« C'est une idée qui a mûri en discutant avec un certain nombre d'amis qui, comme moi, considèrent impensable qu'il n'y ait pas au PS un candidat incarnant la jeunesse et la vie réelle des Français. »


Ne risquez-vous pas ainsi d'ajouter à la confusion de ces primaires voulues
par votre parti ?


« Au contraire. Depuis plusieurs années, plusieurs décennies, les classes populaires ne votent plus pour nous. C'est en agrégeant la diversité du PS, que nous pourrons l'emporter. La seule victoire d'adhésion est celle de François Mitterrand. Les autres succès ont été des rejets de nos adversaires. Nous ne pouvons pas gagner que par le désespoir créé par Nicolas Sarkozy. Nous devons porter un projet d'adhésion. »


Quel est votre objectif ? Comment allez-vous faire campagne et avec quels soutiens ?


« Je ne peux naturellement pas me fixer d'objectifs en terme de résultat. Ce ne serait pas raisonnable. Avec mes amis, nous voulons faire entendre un autre message sur le terrain naturellement au cours des déplacements programmés sur le territoire national.


"Je veux porter un projet d'adhésion et non de rejet"


Pour diffuser ce message, nous comptons aussi sur les nouveaux modes de communication dont les réseaux sociaux. Et bien entendu dans les médias. Dans la pré-campagne actuelle il n'y a qu'un type de candidats ou supposés l'être: des grandes personnalités médiatiques, de grands élus. 
Parmi eux, je ne vois pas bien qui parle de la vie réelle des Français. Aujourd'hui, faut-il accepter de voir des retraités dans l'obligation de demander l'aide alimentaire aux Restos du Coeur, aux Secours catholique et populaire. Dans les épiceries sociales, ils côtoient ceux qui pourraient être leurs enfants et leurs petits-enfants? Je ne peux m'y résoudre, c'est indigne de notre grand pays. »


Parcours. De Yaoundé au cabinet de J. Santrot en passant pas Cerizay et la faculté de droit de Poitiers. Né à Yaoundé au Cameroun le 20 mai 1976 d’un père surveillant général et d’une mère, femme au foyer.
 

 

> A grandi à Cerizay (Deux-Sèvres) et fait ses études secondaires à Bressuire.
 

 

> Marié, père d’un garçon.
 

 

> Étudiant en droit à la faculté de Poitiers, il est titulaire d’une maîtrise.
 

 

> Il milite au PS depuis 1995.
 

 

> Tendance : « Mitterrandien ».
 

 

> Modèle : Martin Luther King.
 

 

> Directeur de cabinet de Jacques Santrot, maire de Poitiers (2001-2008), il est adjoint aux sports d’Alain Claeys depuis son élection en 2008 et vice-président de Grand Poitiers.
 

 

> Aurélien Tricot reste discret sur ses soutiens qu’il dévoilera au cours de la campagne des primaires. Il bénéficie de celui de l’historien poitevin François Durpaire, co-fondateur et président du mouvement « pluricitoyen ».

Loïc Lejay

 Comme bon nombre de Pictaviens au petit matin, surpris que je fus en découvrant cette nouvelle là, à laquelle peu de monde devait s'attendre. Pour ma part, je me contenterais d'un pourquoi, bien que je ne comprenne pas trop l'utilité de la démarche, et surtout, je me demande comment le camarade Aurélien va-t-il réussir à ce faire une place médiatique afin de transmettre le message qui est le sien. Advienne que pourra, bien que j'espère que cela ne le plombera pas pour la suite de sa carrière politique ou professionnelle.
Et puis faire cette annonce aujourd'hui quand on est adjoint municipal aux Sports, ce n'est pas classe. En effet aujourd'hui, il y a derby.
PB 86 - CSP Limoges. Décisif pour le maintien des deux équipes.
Toujours est-il qu'Aurélien Tricot est le 7ème candidat à la candidature au sein du PS, qui sera en concurrence contre Jean Mallot, Arnaud Montebourg, Daniel Le Scornet, Ségolène Royal, Christian Perret et Manuel Valls. Dès le 18 Février à la mi-journée, son nom avait été rajouté sur la fiche Wikipédia des candidats pour 2012.
Aurélien Tricot compte plus de 1300 amis sur Facebook et quelques réactions amicales ont été postées sur son mur.
On verra bien dans les prochains jours ce que le Tout-Poitiers de la politique pense de cette annonce.
Place-mediatique-Aurelien-Tricot.JPGDevant le Brazza, Poitiers, Vendredi 18 Février 2011, vers 15H. Les petites flèches rouges signalent l'information politique du jour concernant Aurélien Tricot.
Partager cet article
Repost0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 11:18

Les missiles sont préparés: le combat va bientôt s'engager!

Sarko-menace-DSK.JPGLe Canard Enchainé, fin Janvier - début Février 2011.

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:26

Au Royaume-Uni, le sport,c'est véritablement une culture à part entière!

 

Chaude ambiance sportive ce weekend mon grand

Tout d'abord, rosbiff-gallois (Note de PPP: match ouvrant le Tournoi des VI Nations, victoire des Anglois 26 à 19), dans un pub ça vaut le détour, on a sympathisé avec des petits rugbymen et notre seul regret est de ne pas vivre France-Angl ici.
Ensuite Stoke city / Sunderland. Le dixième reçoit le sixième, Stoke n'a jamais perdu contre Sunderland à domicile...
Avec le public considéré comme le plus chaud de la Premier League. Ca ressemble à tout sauf à un TFC (Note de PPP: Tours Football Club)-Châteauroux ou à un Caen-Merlus. 
Tout d'abord 30000 personnes, un stade bondé, pas de grilles, le terrain à moins de 3 m du public, une ambiance détendue : fumigènes, noms d'oiseaux sympas et des chansons d'amour adressée aux nombreux supporters de Sunderland présents au Britannia Stadium. Du genre:
Your wife is in my bed, she got my dick in her hands... (je pense que tu n'as pas besoin de traduction).
Ensuite une équipe de Sunderland avec des attaquants de ouf... toujours en train de courir des types qui méritent leur salaire, en face, un Jone #9 qui attend gentiment que la balle arrive à lui (genre Anelka), mais un Pennant vraiment investi, à l'origine de tous les buts, un beau joueur. 
Niveau évolution du score aussi ça ne ressemble pas à la ligue 1.
Première action et premier but pour Sunderland à 2 minutes, autant te dire que coincé dans le coin des gros supporters, le type qui nous a acheté les places nous avait dit que c'était the place to be, j'ai commencé à rire mais j'ai vite compris qu'il fallait arrêté...
20 ème minute, caffouillage en défense pour Sund, et égalisation, un peu moche mais égalisation quand même. Alors là tu as intérêt à te lever de ton siège si tu veux pas te faire tuer sur place. Le buteur, le type arrivé en mode sauvetage d'équipe y'a trois jours, on peut dire qu'il sera vite adopté par les supporters... 
60 ème, Sund reprend l'avantage grâce à une putain d'action de ses attaquants, on était à 10 min je peux de tire que j'ai pas regretté nos 25£. 
83 ème égalisation encore par Carrew (décidément il méritera sa plaque), et puis arrêts de jeux, 90+3 et coup franc parfait et Huth le défenseur allemand star (lors de l'annonce des joueurs tout le monde à droit à un whhoooaaa), lui c'est 30000 personnes qui font Huuuuutttthh (aousssssee) franchement ça fait plaisir vu le taf qu'il fait à l'arrière. Et alors là tu ne te rassois pas pendant la dernière minute sous peine de casus belli... bref un putain de match.
Entre autres réjoussances familiales...
Tu rajoutes à ça le bon match offensif de nos Bleus (je passe volontairement sur la défense) (Note de PPP: victoire du XV de France sur l'Ecosse 34-21) et puis la victoire qui fait du bien du PB (Note de PPP: victoire du PB 86 sur Nancy 69-61), moi j'ai la patate.
Jules
Mail reçu le Dimanche 6 Février 2011 à 13H et publié avec son aimable autorisation.
Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 16:21

Une-Libe-11-Fevrier-2011-Egypte.JPGLa Une de Libération, Vendredi 11 Février 2011.

Une-figaro-11-Fevrier-2011.JPGLa Une du Bigaro, Vendredi 11 Février 2011.

 

Que dire...du choix de ce dernier journal? Franchement le fanatisme pro-gouvernemental à ce niveau là, ça tourne à la pornographie quand même.

A ma gauche, nous avons une révolution qui est en cours, des évènements en Egypte, qui sans faire de téléologie, peuvent avoir des conséquences décisives sur la région du Proche-Orient et donc sur la géopolitique internationale, et à ma droite, assez lointaine certes, mais droite quand même, un petit homme s'agitant sur son tabouret énumérant ce qu'il fera une fois qu'il sera au pouvoir, et lançant sa campagne présidentielle en profitant d'un fait divers, le meurtre d'une mineure, pour se faire de la pub (mais qui sera la prochaine victime dont l'executif se servira pour mener sa campagne électorale...?Un petit vieux? Un couple? Un bébé?).

Eh bien le journal ami du pouvoir ne pouvait s'empêcher de rendre service à son ami en lui offrant la Une et un titre plus qu'amical. Un peu comme un tract payant de l'UMP...

Bon après tout, le choix de la Une de Libé est normal: grosse actu internationale, on fait une petite place en Une pour le Petit et basta. Bon. Après tout je m'en fous, je ne toucherai plus à Libération tant que le meilleur ami de Didier Porte, l'incarnation de la Vertu et de la Loyauté, l'homme qui désire faire de la radio propre et qui file sur Europe 1, et qui dézingue l'audience en 6 mois, et qui maintenant et sans doute parti torpiller Libération, bref le dit Demorand. Je n'ai pas digérer son comportement envers Didier Porte. Impardonnable.

Bravo à Etienne Mougeotte, le directeur de la rédac' du Bigaro. On comprend peut-être mieux pourquoi les journalistes sont, avec les banquiers entre autres, dans la catégorie des professions les plus détestées. C'est bien lui que MAM aurait du envoyer en Tunisie pour sauver le régime sans doute amical à ses yeux, de Ben Ali.

Toujours est-il qu'au Bigaro, à l'UMP et à l'Elysée, on a sans doute guère apprécié le discours de Moubarak: non pas sur ce qu'il a dit, mais sur la date, et l'heure, en collision totale avec notre raïs. Et Hortefeux d'entrer dans une colère noi...,euh non pas noire, une colère blonde aux yeux bleus, en maugréant contre ces Auvergnats anti-sakozystes primaires qui passent leur temps à foutre le bordel. Et il n'y en aurait eu qu'un d'Auvergnat à manifester, ça se serait bien passer, mais il y en avait plusieurs...et c'est peut-être loin d'être fini!

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 12:59

Mais qui voulait en 2007, à la suite de son élection sur son petit trône, vouloir établir au cours de son mandat une République irréprochable?

On est tous égaux, mais Olivier Marleix l'est sans doute plus que d'autres...

 

http://www.cre-strasbourg.fr/fs/Root/2rozo-logo_le_figaro.gif

 

Excès de vitesse: un conseiller de l'Élysée échappe au PV

Par Flore Galaud

 

08/02/2011 | Mise à jour : 09:23

 

Fils d'ancien ministre et élu d'Eure-et-Loir, Olivier Marleix a été flashé à 119km/h sur une route limitée à 70. Face aux gendarmes, il n'aurait pas hésité à faire valoir ses relations pour éviter la contravention.

En temps normal, l'infraction coûte 135 euros et un retrait de points. Mais quand on s'appelle Olivier Marleix et qu'on travaille pour l'Élysée, se faire flasher sur une petite route départementale à 119km/h au lieu de 70 ne coûte... strictement rien. Le conseiller général-maire d'Anet, et surtout conseiller technique de Nicolas Sarkozy, aurait en effet bénéficié de ce passe droit lors d'un contrôle routier, révèle La République du Centre.


 

Campagne d'affiche pour les élections cantonales de 2008.
 
Campagne d'affiche pour les élections cantonales de 2008.

 

Selon le quotidien régional, les faits remontent au 28 janvier dernier. Olivier Marleix roule sur une petite route près d'Abondant (Eure-et-Loir), en direction du conseil général. Mais les gendarmes ne sont pas loin, et grâce à des jumelles laser, flashent l'automobiliste à 119 km/h. Aussitôt arrêté, le fils de l'ancien secrétaire d'État à l'Intérieur et aux collectivités du gouvernement Fillon décline son identité. Bien que les échanges soient courtois, ce dernier fait clairement comprendre aux gendarmes qu'il a des connexions et qu'il serait donc préférable de «classer» l'incident. Il circule d'ailleurs à bord d'une voiture immatriculée à Paris provenant... du parc automobile de l'Élysée.

 

Le conseiller réfute les faits

Les gendarmes le laissent alors partir. Sans amende et sans le document qui indique qu'il risque de perdre quatre points sur son permis de conduire. Mais pour autant, l'attitude d'Olivier Marleix n'a pas plu aux gendarmes. Ces derniers décident donc de rédiger et transmettre un rapport sur l'incident à la Direction générale de la gendarmerie nationale.

Interrogée par la République du Centre sur toute cette affaire, le conseiller du chef de l'État en charge des relations avec l'Assemblée nationale a affirmé «ne pas être au courant» de ces faits. «J'essaie de respecter les limitations de vitesse, il m'arrive d'être arrêté et verbalisé, comme tout un chacun il ne reste plus que sept ou huit points sur mon permis», s'est-il simplement défendu.

 

Complément PPP du Samedi 12 Février 2011:

selon TF1.fr, la route n'était pas limitée à 70Km/h mais à 90. Mais il ya toujours un excès de vitesse de 29Km/h qui doit normalement appelé une sanction.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 01:09

Du sport à l'enseignement en passant par l'astrologie: en voilà un parcours original!

 

Logo NR 21 Mars 1975

 

Vienne
l'homme de la semaine

Philippe Dorbaire, le prof la bourse et l'astrologie
02/01/2011 05:35

 

 

Directeur de l'IPAG à la fac de Poitiers, Philippe Dorbaire a publié huit ouvrages sur l'astrologie. Celui sur la bourse lui a valu une certaine notoriété.

La marmite de l'astrologie, il est tombé dedans après... un accident. « J'ai été initié par la mère d'un copain à cette technique fondée sur la liaison entre les planètes », précise Philippe Dorbaire, assis à son bureau de directeur de l'Institut de Préparation à l'Administration Générale (IPAG) sur le campus de la fac de Poitiers.

« Ce n'est pas une science, coupe d'emblée celui qui fut docteur en économie à 24 ans. Moi, je me suis intéressé uniquement à l'astrologie occidentale et n'ai jamais tiré les cartes ».
Mais il s'imprègne tellement du sujet qu'il rédige la bagatelle de huit bouquins dessus ! Sorti au printemps 2001, '' Comment gagner en bourse avec l'astrologie '' reste son best-seller. Dont il préfère taire le tirage.

« Le concept partait d'une démarche purement universitaire, détaille-t-il. Pour gérer un portefeuille boursier, il existe une multitude de méthodes. J'étudiais le thème astral des sociétés du CAC 40 de l'époque et j'opérais comme je l'aurai fait avec une personne. Une démarche de statisticien. A l'arrivée, les techniques astrologiques donnaient de meilleurs résultats, un espoir de gain significatif par rapport aux démarches traditionnelles et de hasard. C'était assez génial. »


 

Approché par une conseillère de Bill Clinton

Ce mélange des genres lui a valu quelques inimitiés. « J'ai commis l'erreur de mettre mon nom sur l'ouvrage. Ça m'a tout de suite catalogué. »
Le voilà invité sur les plateaux télé après un coup de fil de Paul Wermus, le chroniqueur people. Il sera même approché par Mérédith Duquesne, astrologue et conseillère de Bill Clinton. « Elle m'a proposé de créer une structure. »
Quelques années plus part, il en sourit encore : « Maintenant, tout cela est fini. Je ne suis plus dedans mais je ne dis pas que je n'y reviendrai pas. » Qu'en retient-il ? « Sur le plan intellectuel, ça m'a beaucoup apporté, notamment une autre structure de raisonnement. » Récemment, il a mis la dernière main à son nouvel ouvrage. « Un truc de maths ». Comme un retour aux sources de sa formation.

 

 

En savoir plus

(1) En dehors de sa production sur l'astrologie, Philippe Dorbaire a publié Initiation pratique à la macroéconomie avec Joël Jalladeau (1998).

 

De Total à la Silicon Valley

 

Depuis 2004, Philippe Dorbaire s'est installé dans le fauteuil de directeur de l'IPAG, « une composante de l'Université de Poitiers qui prépare aux concours de la fonction publique d'État. Elle possède le même statut que l'IAE en s'appuyant sur des formations internationales avec plus de 500 étudiants en Chine, Amérique Latine... »
Avant d'atterrir sur le campus, il avait démarré sa carrière à Paris chez Total où il enseigne à la Compagnie Française des Pétroles. A la surprise générale, il présente sa démission pour retourner enseigner à la fac. Au début des années 80, il ouvre également une chaîne de cinq magasins en France, Distrisolde, « un concept novateur à cette époque », puis crée une société informatique. « On importait du matériel informatique de la Silicon Valley. »

Jean-François Rullier
Avec le champion olympique Khalid Skah
02/01/2011

Philippe Dorbaire, un athlète d'envergure nationale en espoir.

Étonnant parcours sportif que celui de Philippe Dorbaire, pur produit poitevin. « J'ai grandi dans le quartier Saint-Cyprien. » Itinéraire.

> Football (1). « J'ai été repéré par Bernard Delcampe. Au Stade Poitevin, chez les jeunes, j'évoluais notamment avec Régis Gatefait et Pierre Diata. » Rapide, Philippe évolue avant-centre. Et en sélection du Centre-Ouest, il tape dans le ballon au côté d'un certain Dominique Rocheteau.

> Athlétisme (1). « Sans pointes, j'avais réussi 1'29''6 au 600 m. Une des meilleures perfs françaises. En cadets, j'ai réalisé 3'55''7 sur 1.500 m et comme j'avais atteint un niveau national, j'ai laissé tomber le foot. »
Il accumule les titres et devient champion de France espoirs à Vittel, gagne sa place en équipe de France contre la Belgique et l'URSS, bat José Marajo, s'accroche aux basques du vice-champion olympique russe du 800 m, Arzhanov.
Une époque dorée de l'athlé dans la Vienne avec les Biteau, Delage, Compain, Bernard, Du Breuillac... « Et avec Jean-Paul Gomez, on disposait d'une sacrée locomotive. »

> Football (2) . « A un moment, je me remets au football. Je cours le matin et je m'entraîne avec le Stade Poitevin l'après-midi. Le club est alors en D2. Comme il m'aime bien, Monsieur Delcampe m'intègre dans le groupe pour un match Poitiers - Boulogne. Ça se passe mal avec un autre joueur et je laisse tomber totalement le football. Une carrière tient à peu de choses. »

> Break. « A 20 ans, j'arrête tout. Et je grossis énormément. » Il prend « 25 à 30 kg. »

> Athlétisme (2). « J'avais une trentaine d'années quand j'ai remis ça. Là, je pratique surtout la course sur route. » Il vaut 1 h 02' au 20 km et remporte le semi-marathon de Limoges devant Alex Gonzalez, une référence.

> Athlétisme (3). Sur la piste de Rebeilleau, il aperçoit un Marocain qui s'entraîne. Lequel invite son copain Khalid Skah. Celui-ci deviendra champion olympique du 10.000 m à Barcelone en 1992 et double champion du monde de cross-country. « Il est resté six mois chez moi à Bonnes. Je servais un peu de manager à un groupe de coureurs marocains que je suivais dans les meetings. On courrait en forêt de Moulière. Khalid, je le revois encore quand je vais au Maroc. »

 

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg