Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

Les Dossiers D'antan...

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 10:51
Socialistes et apparentés

Malgré la crise, l'espoir

"Le mois de décembre est pour nous tous le moment de nous retourner et de regarder le travail accompli tout au long de l'année.
2008 n'aura pas été pour Poitiers une année morte. Achèvement des travaux de la gare, ouverture du pôle d'échanges multimodal, inauguration du TAP, éligibilité des projets de rénovation des quartiers de Poitiers par l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine et lancement de la première phase du projet Coeur d'Agglo, cette année restera comme celle d'un renouveau. A un autre égard 2008 aura été pour la municipalité et pour notre groupe politique l'année du changement. Avec l'élection d'Alain Claeys, c'est à la fois la reconnaissance du travail effectué par les équipes de Jacques Santrot et la volonté de donner à la ville une nouvelle dynamique.
Le contexte reste cependant délicat.
La crise financière qui sévit depuis désormais près d'un an est, pour les collectivités comme pour les citoyens, une préoccupation première. Les inégalités toujours présentes deviennent de plus en plus criantes et quoi qu'en disent certains, la France ne sera pas épargnée.
Cependant, il nous est permis d'espérer. L'élection à la tête du pays le plus puissant de la planète d'un représentant des forces de progrès ne peut être qu'une bonne nouvelle sans pour autant faire oublier que la France doit aussi évoluer.
Enfin, en ces périodes de fêtes, nous nous devons d'être attentifs autour de nous à ceux qui sont dans la souffrance et le besoin. La solidarité locale est souvent la plus visible, elle est aussi la force d'une ville à taille humaine comme l'est Poitiers."

Jules Aimé, page 18 du Poitiers Magazine du mois de Décembre 2008, n° 162.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 10:57
En Une de la NR, 19 Mars 1976.

A l'époque, c'était le mouvement étudiant qui commençait à prendre de l'ampleur jusqu'en mai 76, où les médias feront rapidement le lien avec les ZEVENEMENTS de mai 68. A l'époque, c'était la réforme des universités de Saunier-Séité qui ne passait pas auprès d'une partie des étdiantes et des étudiants qui se mobilisent dès le mois de février 76.
Sur la photo, un classique: l'homme seul, au physique de Jésus (donc barbu), à pattes d'eph (important pour bien reconstituer le style de l'époque) face à une horde de CRS (qui à l'époque, étaient tout de même plus classe que les Playmobil d'aujourd"hui: ils savaient au moins faire un noeud de cravate, tout seul), barrant une rue parisienne, sans doute pour admirer le ciel, les oiseaux et...tutti quanti.

LA REVOLTE SEME LE CHAOS DANS LES RUES D'ATHENES...
ET DANS LES GRANDS CENTRES URBAINS


Bref, une image qui est en oppostion tot   le avec les ZEVENEMENTS de Grèce du moment.

Tout commence samedi, lorsque la police grecque abat un jeune garçon de 15 ans, Alexandros GRIGOROPOULOS, qui était entrain de jeté des pierres sur car de police.
Pourquoi? La question est sans réponse pour le moment.
Pourqoui pas? Ben la c'est quand même prendre des risques vitaux (entre les CRS espagnols et grecs, on reste assez éloigné du style "enfants de choeur").
Bref toujours est-il que cette mort (les médias disent décés, c'est plus lisse et moins dure à encaisser), a mis le feu aux poudre,voire même les grands centres urbains grecs à feu et à sang, expression qui prend tout son sens en visionnant les vidéos.
Le pouvoir central, démocratique, à savoir un gouvernement de centre droit, ne tient pas la situation, le pays étant qui plus est dans la tourmente de la crise économique.
Etudiants et travailleurs sont donc en lutte; la gauche parlementaire appelle à des manifs pacifiques, mais qui tournent au vinaigre assez rapidement. Les universités servent par ailleurs de refuges aux...révoltés, aux...agitateurs,où les forces de l'ordre n'ont pas le droit de pénétré; c'est de là que parti la révolte étudiante de 1974, qui mis fin  à la Dictature des Colonels (1967-1974).
Bref, en Grèce (pas seulement à Athènes), chaque jour est un interrogation supplémentaire qui trouve sa réponse tard le soir: jusq'ou cela ira-t-il? Combien de temps le pays va-t-il être à feu et à sang?
Que retiendra l'histoire de cette période extremement tendu dans le berceau de la démocratie?

3 videos en témoignages (oui d'accord, on fait dans le voyeurisme, dans le sensationnalisme, amis aussi dans l'information pour le coup):
la première un média grecque accumulant les images (si Martina tu souhaites faire un brin de traduction...);
la seconde des images d'amateurs pour la journée du dimanche 7 décembre,
la troisième, le regard héxagonal avec I Télé.



Partager cet article
Repost0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 15:22

La Nouvelle République, fin Novembre 1983.

C'était il y a 25 ans. Malgré la crise qui touche le monde occidental depuis une décennie, les ventes se portent pas trop mal bien qu'elles soient en baisse pour le constructeur français numéro un de l'Héxagone, alors en phase de renouvellement de gamme moyenne et haute.
Des mauvais choix stratégiques, l'émergence de l'industrie automobile asiatique, une certaine ringardisation aux yeux de la concurrence internationale, erreurs de communications. Bref, ces maux ont commencé à ronger le prestige de Renault, disons même de l'automobile française.
Si bien que dans des pays comme ceux de l'Europe occidentale quand l'automobile cale, l'économie tombe en panne ( des centaines de jeux de mots foireux sont possible avec ces thèmes...). En France, ce secteur représente des centaines de milliers d'emplois, directs et indirects: en effet il faut ajouter tout les sous traitants, ainsi que tout le tissu commerçant qui vit grâce aux retombées des produits de l'automobile.
Jusque là le système ne fonctionnait pas trop mal, bien que le moteur se mette à tousser depuis quelques temps.
Et puis la crise.


Pratique une crise: on peut tout lui mettre sur le dos. Un peu comme les 35 heures. Mais avant la crise, nos industriels de l'automobile de France n'étaient pas au mieux: suicides chez Renault, vagues de suppressions d'emplois chez PSA, pressions,...Alors que dans le même temps, le Losange, le Lion et les Chevrons se mettent à faire du 4X4 au moment où celui-ci devient passé de mode et que tout le monde hurle à l'urgence écologique et aux économies d'énergies. Bref, encore un bide cocorico, qui n'arrange en rien la situation de notre économie, ces erreurs stratégiques ayant généralement des conséquences sur le bas de la hiérarchie qui baigne dans le caniveau à savoir les sous traitants et les travailleurs de base qui se voient au final récompensés de leurs efforts quotidiens par des semaines de repos forcé: le concept est bien étrange, je l'approuve, mais il résume bien le drame industriel qui se joue actuellement sous nos yeux.
Au mois de décembre, le record du plus faible nombre de voitures produites en l'espace d'un mois risque d'être craqué sur ces 50 dernières années: la plupart des groupes ferment leurs usines pour décembre, le temps de réussir à écouler les stocks accumulés un petit peu partout ici et là. La production est pour l'instant bien trop élevée par rapport à la demande de consommation de véhicules.
La prime de 1000 euros? Laissons lui une chance si tout le monde joue le jeu. Mais il est normal d'émettre quelques doutes sur la probabilité que tout ce passe aussi bien.
La crise touche le porte-feuille de tout le monde. La priorité en ces temps est généralement de recourir à l'épargne afin de se protéger et d'attendre des jours meilleurs pour dépenser ses économies. Mais combien de Françaises et de Français, ont les moyens d'acheter un véhicule neuf, bien que coutant 1000€ de moins? Qui veut d'une Clio III à 11500€, prix d'entrée de gamme, remise de l'Etat incluse? L'étudiant basique qui roule dans sa 205 pourrie et qui pollue? Le couple qui se serre la ceinture à chaque fin de mois, et qui reste dans la crainte permanente d'apprendre son licenciement le mois suivant et qui doit par la même occasion rembourser un crédit pour l'achat d'un appartement, vu que le candidat Sarkozy voulait faire de la France un pays de propiétaires?
Il est possible, et celà ne reste qu'une hypothèse, que cette remise profite surtout aux classes aisées, qui pourront tranquillement passer de la 406 à la nouvelle C5 coutant 24000€ TTC. Ce sont des classes qui n'auront pas à avoir recours au crédit ou qui n'auront pas spécialement de problèmes pour en décrocher un, l'une des clés du fonctionnement de l'économie française: le crédit.
Les banques (qui vont bien mais qui demandent de l'aide; autant donner des béquilles à un athlète en forme): elles étaient censées libérer le crédit pour les titulaires d'un CNE-CPE: tout le monde a rigolé. Les différences entre la théorie gouvernementale et les pratiques réelles sont souvent abyssales. Qu'est-ce qui poussera les banques à prêter de l'argent alors qu'elles ne sont pas au mieux et que la situation de l'emploi dans le pays se dégrade de manière catastrophique mois après mois?

Et puis publicitairement parlant, ça revient grosso modo à dire qu'un véhicule devient moisi, périmé au bout de 10 ans, ce qui est très peu pour une auto. Pourquoi pas lancer le concept de l'auto jetable, c'est-à-dire avec péremption garantie au bout de dix ans? Moins chères, elles permettraient ainsi aux pôles indutriels d'assurer leurs financement pour de nombreuses années, ainsi que pour leurs sous traitants. Le client quant à lui pourra s'acheter un véhicule qui rentrera plus facilement dans la case de ces moyens, lui évitant ainsi avec un peu de chance d'avoir recours au crédit. Et puis une fois en fin de vie, la structure des véhicules serait recyclé afin dans produire de nouveau, avec les matériaux les plus écolos possible.
Dans l'ère du tout plastique et du recyclable à volonté, faisons ce rêve...
Si l'essence vient à manquer, espérons juste que les bandes d'arret d'urgence des autoroutes privatisées seront en état d'utilisation rapide...


Mais on n'aura plus la vignette en cadeau. Lolo l'a tué.

Pour info, la vignette auto pour l'année 84 était rose, les chiffres étant imprimés en bleu. Ce fut par ailleurs l'avant-dernière vignette de type héxagonale. Son prix était de 180F, toutes cylindrées et tout départements confondus.
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 11:25

Le Canard Enchainé, Mercredi 26 Novembre 2008.


Au vu des propositions des députés de l'UMP, la question mérite d'être posée.

Oui, le pouvoir souhaite vraiment effectuer un retour dans les années 1960: entre le retrait progressif de la pub, la nomination du PDG de FranceTélévisions par le président de la République, voici que maintenant, les députés de la majorité veulent établir la grille des programmes de l'ex Antenne 2. Mais étrangement, ce remodelage de la 2 ressemble plus à un naufrage commandé: il est bizarre de constater que les représentants du peuple, les élus de la nation, mettent tout en oeuvre pour torpiller un bien public qu'est le service audiovisuelle public. Et celà, comme par hasard, au profit des dirigeants de la France, à savoir TF1...Des députés de la Majorité aurait proposé de posé la célèbre mire sur les écrans de la 2 entre 20H35 et 20H55. A ce rythme là, autant proposer un impot TF1. Ca sera plus simple pour tout le monde: le débat politique risque d'être riche...bien qu'à ce rythme là, on reconstitue à vitesse grand V la TéléEstate de Ceaucescu.

Oui, la majorité parlementaire de la France ne se cache plus vraiment de ces petits arrangements entre copains (et puis au sommet de l'Etat, on montre franchement l'exemple!); ainsi verra-t-on leurs belles circonscriptions briller sous les caméras du Pernaut de 13H (désolé, on ne peut pas appeler ça un journal télésivé, sinon autant considérer Closer comme le news hebdo n° 1 de la France.). Des petits avantages très nature au final...

Qu'on se le dise franchement: FranceTélévisions est entrain de se faire profondément entubée cathodiquement!


En cadeau, le générique d'ouverture d'antenne de la 2eme Chaine, qui daterait des années 1970-1972: eh oui, sous l'ORTF du vieux Peyrefitte (ministre de l'Information sous de Gaulle notamment), les chaines n'avaient pas de nom, et de toute façon, il n'y en avait que deux...




Partager cet article
Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 20:52
Motions PS : le scrutateur qui a vu voter "une équipe de foot"
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 12:23

La Nouvelle République, Samedi 22 Novembre 2008


A chaque jour son lot de suprises: après la menace de trainer l'affaire en justice, après avoir demander un troisième vote pour être sûr de sûr que les résultats sont bons, un peu un super ultra méga social-vote , ce dimanche, c'est un exercice de calcul mental qui est proposé à la population sur le décompte des voix; ainsi , à Metz, il y avait une dizaine de bulletins qui en fait n'étaient pas pour Martine Aubry tout compte fait mais pour Ségolène Royal...et on va en avoir toute la journée et dans tout les sens!

Chic, chic, chic: ça va nous rappeler l'école primaire!


ET EN BONUS

LE JT DE FR3 CHARENTES POITOU

(Ca rentre Partout!)

SUR LA SOIREE FOLLE DU PS




Ps2emetour
envoyé par youyou3333

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 14:54

Retour sur une nuit très particulière dans l'Histoire du Parti Socialiste qui n'a pas fini de faire de ravage.

Le camp de la bravitude fraternelle envisage même de porter le scrutin sur le terrain judiciaire selon certaines sources médiatiques: une mascarade de plus dans cette fin d'année 2008.

Mais comme aurait pu le dire la bravitude sur la Grande Muraille de Chine: "Le respect du vote des citoyens fait parti du droit des humains!"...


 

Duel Aubry-Royal : le film de la nuit
LEMONDE.FR | 22.11.08 | 08h46  •  Mis à jour le 22.11.08 | 08h47
Des cris de victoire qui changent de camp, des militants qui s'invectivent, une victoire annoncée pour 42 voix de Martine Aubry et sa rivale, Ségolène Royal, qui demande un nouveau vote : récit d'une folle nuit qui a fracturé le Parti socialiste.
VENDREDI 21 NOVEMBRE 2008

-17H à 22H, vote des militant(e)s sur tout le territoire national, Corse comprise bien entendu. Les Dom-Tom votent avec un leger décalage horaire.

- 23 heures. Extérieur nuit. Devant le siège du PS rue de Solférino, par texto, au téléphone. Les amis de Ségolène Royal pronostiquent "une nette victoire" de l'ex-candidate à la présidentielle.

- Même heure. Intérieur nuit. "On leur laisse le parti, et on garde le socialisme!", lance Martine Aubry entourée de ses proches à l'Assemblée dans l'appartement de la questure de son amie Marylise Lebranchu.

SAMEDI 22 NOVEMBRE 2008

- 00 h 43. Intérieur nuit. Même lieu. Lieutenant de Martine Aubry, Claude Bartolone affirme que la maire de Lille "ne peut plus être battue".

- 1 h 10. Au QG de sa rivale, boulevard Raspail, Manuel Valls, s'emporte : "Nous ne nous laisserons pas voler la victoire".

- 1 h 15. A Lille, une centaine de militants célèbrent déjà la victoire de leur maire et répondent à Valls : "mauvais joueur!"

- 2 heures. QG de Royal. Valls persiste et signe : "la victoire de Ségolène est inéluctable".

- 2 h 30. Retour à Solférino. La direction ne peut pas annoncer de résultats en raison d'écarts "extrêmement serrés""déclarations intempestives". et prie les deux candidates et leurs entourages de s'abstenir de

- Même heure, extérieur nuit. Rassemblement d'une centaine de "camarades" devant les grilles du Solférino. "Unité", crient les aubrystes. "Magouilleurs", répondent les royalistes.

- 3 heures. "Je ne me laisserai pas faire", lance l'ex-candidate à l'Elysée qui fonce dans la nuit vers son QG parisien pour une réunion de crise.
Martine Aubry appelle Ségolène Royal. Devant les journalistes, elle prône ensuite "une attitude de responsabilité".

- 4 heures. Solférino. François Hollande aura été invisible et muet toute la nuit. De sources sûres, il était en Corrèze.

- 4 h 30. Ségolène Royal demande un nouveau vote des militants, par la voix de son avocat Jean-Pierre Mignard qui évoque des résultats "contestés et contestables". Réponse immédiate de Mme Aubry : "ça n'a pas de raison d'être".

- 5 heures. L'univers socialiste est suspendu aux résultats de la Guadeloupe, en raison du décalage horaire. Il tombe, donne une nette avance à Mme Royal. Mais Martine Aubry conserve une avance de 42 voix, selon ses proches.

- 5 h 40.

Aubry : 67 413 voix (50,02%), Royal : 67 371 (49,98%).

C'est confirmé, la victoire se joue à 42 voix, d'après le mail de la direction du PS intitulé "totalisation des centralisations fédérales".

- 5 h 45 : Un conseil national (parlement du PS) sera convoqué, sans doute mercredi, pour examiner les résultats. Il est seul habilité à les valider. Entre-temps, des recours sont possibles.

- 6 h 45 : A la demande de Ségolène Royal, Julien Dray appelle l'AFP pour insister : "Nous contestons ces résultats. On veut un nouveau vote".

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 17:38

En Une de Centre Presse, Jeudi 17 Mars 1977.


Le quotidien ne raconte hélas pas la suite de l'histoire, à savoir si le vélo a bien été mangé, ou encore les paris débiles réalisés au cours de festival des "Records Fantastiques"...

Partager cet article
Repost0

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg