Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 10:21

 

 

 

Rang Pays médaille d'or , Jeux olympiques médaille d'argent , Jeux olympiques médaille de bronze , Jeux olympiques Total
1 Drapeau des États-Unis États-Unis 38 27 19 84
2 Drapeau de Suède Suède 16 11 17 44
3 Drapeau : France France 10 6 13

29

4 Flag of Hungary 1949-1956.svg Hongrie 10 5 12 27
5 Drapeau d'Italie Italie 8 11 8 27
6 Drapeau de Finlande Finlande 8 7 5 20
7 Drapeau de Turquie Turquie 6 4 2 12
8 Drapeau Tchécoslovaquie 6 2 3 11
9 Drapeau de Suisse Suisse 5 10 5 20
10 Drapeau du Danemark Danemark 5 7 8 20
11 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 5 2 9 16
12 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 3 14 6 23
13 Drapeau d'Argentine Argentine 3 3 1 7
14 Drapeau d'Australie Australie 2 6 5 13
15 Drapeau de Belgique Belgique 2 2 3 7
16 Flag of Egypt 1922.svg Égypte 2 2 1 5
17 Drapeau du Mexique Mexique 2 1 2 5
18 Flag of South Africa 1928-1994.svg Afrique du Sud 2 1 1 4
19 Drapeau de Norvège Norvège 1 3 3 7
20 Flag of Jamaica 1962.png Jamaïque 1 2 0 3
21 Drapeau d'Autriche Autriche 1 0 3 4
22 Drapeau d'Inde Inde 1 0 0 1
Drapeau du Pérou Pérou 1 0 0 1
24 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie RFS de Yougoslavie 0 2 0 2
25 Canadian Red Ensign.svg Canada 0 1 2 3
26 Drapeau d'Uruguay Uruguay 0 1 1 2
Drapeau du Portugal Portugal 0 1 1 2
28 Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka 0 1 0 1
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 0 1 0 1
Drapeau de Cuba Cuba 0 1 0 1
Flag of Spain 1945 1977.svg Espagne 0 1 0 1
32   Drapeau de Corée du SudCorée du Sud 0 0 2 2
Drapeau du Panamá Panama 0 0 2 2
34 Drapeau de Pologne Pologne 0 0 1 1
Drapeau de Porto Rico Porto Rico 0 0 1 1
Drapeau d'Iran Iran 0 0 1 1
Drapeau : Brésil Brésil 0 0 1 1
Total 138 135 138 411
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 08:35

19 DECEMBRE 1965

1ers résultats:

DE GAULLE: 58,18%

MITTERRAND:41,81%. (ici "Mitrand")

15 JUIN 1969
Derniers résultats (0H20)
POMPIDOU: 57,7%
POHER: 42,2%
19 MAI 1974
1ère estimation
GISCARD D'ESTAING:50,9%
MITTERRAND:49,1%

 

10 MAI 1981:

1ère estimation:

MITTERRAND: 51,7%

GISCARD D'ESTAING: 48,3%

8 MAI 1988:
1ère estimation (saurez-vous reconnaître le morceau de musique)
MITTERRAND: 53,9%
CHIRAC: 46,1%
7 MAI 1995
1ère estimation
CHIRAC: 52,0%
JOSPIN: 48,0%

 
  5 MAI 2002
1ère estimation:
CHIRAC 82,1%
LE PEN: 17,9%
6 MAI 2007
1ère estimation
SARKOZY: 53,0%
ROYAL: 47,0%

 

 
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 08:39

Urne-sur-poitirine-marianne.JPGLa Nouvelle République, Samedi 25 Avril 1981, dessin de Tournade.

 

La plus grosse participation: 1974. Avec 87,33%, c'est le scrutin du second tour qui a vu la participation la plus importante à une élection sous la Vème République.Ce qui représente 26.754.595 personnes qui se sont rendues aux urnes ce 19 Mai. En terme numérique, c'est le second tour de 2007 qui a attiré le plus de personnes dans les bureaux de vote: 37.342.004. (Taux de participation: 83,97%).

 

La plus grosse abstention: 1969. Avec 31,15% d'abstention, c'est le taux le plus important d'abstention constaté lors d'une élection présidentielle en France depuis 1965. Cela se justifie par une situation très particulière: le scrutin a vu s'affronter deux personnalités de droite: Alain Poher et Georges Pompidou. La gauche avait appelée à l'abstention, et le Parti Communiste s'était fait remarqué par cette campagne d'affichage montrant Poher et Pompidou et affirmant que c'était "Bonnet blanc et Blanc bonnet". Viennent ensuite le second tour de 1995 et celui de 2002 qui ont l'abstention la plus élevée (respectivement 20,34% et 20,29%, soit 8.131.125 personnes en 1995 et 8.359.512 en 2002).

 

Les deux élections qui ont vu la participation régresser au second tour: 1969 et 1965. Le 15 juin 1969, elle diminue de 8,74 points (31,15% contre 22,41% le 1er juin). Ce qui représente plus de 2,5 millions de personnes qui ont fuit les bureaux de vote qu'ils avaient pourtant fréquenté 15 jours plus tôt. Moins connu, le cas du second tour de 1965, avec une abstention qui a progressé de 0,43 points (15,68% contre 15,25% le 5 Décembre). Soit un différentiel entre les deux tours de 120.000 personnes.

 

Les hauts et les bas des bulletins "nuls et blancs": 1995 et 1974. Lors de la 6ème présidentielle, en 1995, le nombre de ces bulletin est de 1.902.148 soit 5,97% des votants. En termes de taux, c'est en 1969 qu'il est le plus éleve (6,42%), soit 1.303.798 bulletins. A contrario, c'est en 1974 que, pour le second tour, ce choix a eu le moins de succès: 356.788 bulletins de ce type, soit 1,34% des votants.

 

La participation qui a le plus progressé entre les deux tours: 2002. Le 5 Mai, elle progresse de 8,11 points. Elle passe de 71,60% le 21 Avril(abstention la plus forte à un premier tour de présidentielle) à 79,71% quinze jours plus tard. Ce jour-là a eu lieu un sursaut républicain pour faire barrage à l'extrême droite, présente pour la première fois à la finale des présidentielles, par le biais de Jean-Marie Le Pen. 3,3 millions de personnes supplémentaires se sont mobilisées en allant voter le 5 Mai  En "situation normale" (hors présence de l'extrême droite) 10 Mai 1981, elle atteint le score de 85,85% (seconde meilleure à une élection présidentielle de la Vème République), soit une progression de 4,76 points (81,09%). Ce qui représente 1,7 million de citoyens supplémentaires s'étant rendus aux urnes. L'espoir ou l'inquiétude de l'instant peuvent expliquer ces sursauts de participation.

 

Les vainqueurs du premier tour, mais perdants du second: Mitterrand 1974, Giscard d'Estaing 1981, Jospin 1995. Contrairement à ce qu'affirmait Ultra Brice Hortefeux (selon lui, le "plus souvent, celui qui est en tête au premier tour s'incline au second" affirmait-il dimanche soir), sur huit scrutins ici analysés, seuls trois ont vu le candidat en tête au premier tour s'incliner au second. En 1974, François Mitterrand (43,25%) avait rassemblé toute la gauche derrière lui, mais ne disposait plus de réserves pour espérer battre Valéry Giscard d'Estaing au second. En 1981, le candidat sortant, malgré une campagne difficile, bascule en tête avec 28,32% des voix. Mais il voit le 10 Mai son adversaire socialiste, qui comptait 2,5 points de retard sur lui, s'imposer. En 1995, c'est la surprise de Lionel Jospin (23,30%) qui sort en tête de l'épreuve, axée surtout sur la guerre interne du RPR entre les candidats Chirac et Balladur. Mais ce dernier s'inclinera le 7 Mai en obtenant 47,36%.

 

L'écart le plus serré lors d'un second tour: 1974, avec 1,62 points. Valéry Giscard d'Estaing s'impose avec 50,81% des suffrages (13,39 millions), devant François Mitterrand avec 49,19% (12,97 millions). Soit un écart inférieur à 430.000 voix. Avec les mêmes protagonistes, le second écart le plus serré est enregistré en 1981 avec moins de 1,1 millions de suffrages, François Mitterrand l'emportant avec 51,76% (15,7 millions) devant le président sortant 48,24% (14,6 millions de voix).

 

L'écart le plus important lors d'un second tour: 2002, avec avec 64,42 points. La situation exceptionnelle de ce scrutin a permis à Jacques Chirac d'être réélu avec un "score africain" face à Jean-Marie Le Pen. Ce qui représente du 82,21% pour le président sortant contre 17,79% pour son challenger. En numérique, il y a un écart de plus de...20 millions de voix (25,54 millions contre 5,52 millions). Le second écart le plus important date du 15 Juin 1969, Georges Pompidou devançant Alain Poher de 16,62 points (58,21% contre 41,79%). Soit plus de 3 millions de voix (11,06 millions contre 7,94 millions).

 

Voilà, avec les chiffres du premier tour des présidentielles depuis 1965, vous êtes désormais incollable sur l'histoire des résulats des présidentielles. L'analyse a été réalisée en prenant appui sur les chiffres de france-politique.fr, et bien entendu en toute objectivité.

Et bien entendu, n'oubliez pas de vous rendre aux urnes dimanche prochain!

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 08:23

Marianne-et-Elysee-1981.JPG

La Nouvelle République, Samedi 25 Avril 1981.

 

Dans moins de 20 jours aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle. Elle est inscrite dans la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 1962 (à la suite du référendum voulu par le Général de Gaulle), peu en vogue dans les démocraties d'Europe de l'Ouest (hormis le Portugal).

La première présidentielle a eu lieu en 1965. En 2012, c'est le neuvième scrutin présidentiel qui a lieu. Cela reste encore le scrutin le plus populaire, de par les taux de participation enregistrés.

Voici quelques chiffres (uniquement pour le premier tour) qui retracent l'histoire de cette élection qui est désormais déterminante sur la vie politique de notre pays.

 

La plus grande participation: 84,75% le 5 Décembre 1965. Soit 4.410.465 abstentionnistes.

 

La plus forte abstention: 28,40% le 21 Avril 2002.Soit 11.658.956 personnes.

 

Le plus fort vainqueur d'un premier tour: Nicolas Sarkozy le 22 Avril 2007 (11.448.663 voix). Devant François Mitterrand en 1974 (11.044.373) et Charles de Gaulle (10.828.523). En pourcentage, c'est le Général de Gaulle qui réalise le meilleur score (44,65%), devant Georges Pompidou en 1969 (44,47%) et François Mitterrand en 1974 (43,25%).

 

Le plus petit vainqueur d'un premier tour: Jacques Chirac le 21 Avril 2002 avec 5.665.855 voix (19,88% des suffrages).

 

Le meilleur second: Ségolène Royal le 22 Avril 2007 avec 9.500.112 voix (25,87%). En termes de pourcentage, c'est Giscard, en 1974, qui obtient le meilleur résultat (32,60%).

 

Le plus petit second: Jean-Marie Le Pen avec 4.804.713 voix (16,86%) en 2002. Il devance Alain Poher (5.268.651 le 1er Juin 1969) en termes de voix, et Jacques Chirac sur le pourcentage (19,88% en 2002).

 

L'élection avec le plus grand nombre de candidats: en 2002, 16 candidats (Gluckstein, Besancenot, Taubira, Laguiller, Mamère, Hue, Jospin, Chevènement, Boutin, Chirac, Bayrou, Saint-Josse, Madelin, Mégret, Le Pen et Lepage). C'est paradoxalement l'élection où le plus de candidats étaient présents qui a vu le plus fort taux d'abstention jamais réalisé pour une présidentielle sous la Vème République.

 

L'élection avec le plus petit nombre de candidat: en 1965, 6 candidats (De Gaulle, Mitterrand, Lecanuet, Tixier-Vignancourt, Marcilhacy et Barbu).

 

La plus petite "lanterne rouge*": Guy Héraud, le 5 Mai 1974, avec 19255 suffrages (0,08% des voix).

 

La plus grosse "lanterne rouge": Huguette Bouchardeau le 26 Avril 1981 avec 321.353 voix (1,11%).

 

Le plus grand nombre de tentatives: 6. Arlette Laguiller, en 1974, 1981, 1988, 1995, 2002 et 2007. C'est en 2002 qu'elle réalise son meilleur score (1.630.045 voix, 5,72%). Et en 2007 son plus médiocre résultat: 487.857 (1,33%).

 

Le plus grand nombre de bulletins "Nuls": le 21 Avril 2002 avec 997.262 votes nuls. Soit 3,38% des votants. En France, ce vote n'est comptabilisé que dans la catégorie "participation".

 

Le plus petit nombre de bulletins "Nuls" le 5 Mai 1974, 237.107 votes nuls. Soit 0,92% des votants.

 

Quelques brefs constats:bien qu'étant l'alpha et l'oméga de la vie politique française, une tendance se dégage: l'élection présidentielle séduit de moins en moins. Hormis l'heureux accident de 2007 (83,77% de participation), une tendance à la hausse de l'abstention se dégage depuis 1988. Les premiers chiffres indiquent, hélas, qu'elle se situera environ entre 25 et 30%.

Par ailleurs, une extrême diversité de candidatures ne favorise pas la participation, la preuve par les faits en 2002. Pour autant, il est difficile de croire aujourd'hui qu'un nombre minime de candidats, comme en 1965, permettrait à nouveau d'avoir une forte participation.

Enfin, même s'il est fondamental de basculer en têteau premier tour, cela ne constitue pas une garantie de victoire finale. Ainsi en ont fait l'expérience Mitterrand en 1974, et Giscard en 1981. Le premier tour sert à rassembler, le second à élargir. Mais tout dépend au final des fameuses "réserves de voix" dont personne n'ose se dire "propriètaire" sans au fond véritablement le penser...

 

NB: les pourcentages ici fournis sont proposés en tant que "suffrages exprimés".

*: la lanterne rouge désigne en cyclisme, et plus particulièrement dans le Tour de France, le dernier du classement général.

 

Source: france-politique.fr

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 10:40

Encore une grande oeuvre giscardienne tombée dans l'oubli!

 

1977: Comité Espoir pour le cancer

1978: Fondation de France

1979: Fondation pour la recherche médicale

 

1980: le cancer

1981: Haut comité pour la lutte contre le cancer

1982: Fondation pour la recherche médicale

1983: Fondation de France

1984: Ligue Nationale contre le cancer

1985: Conseil National de Prévention de la délinquance

1986: Fédération de cardiologie

1987: Médecins Sans Frontières & Fondation pour la recherche médicale (SIDA)

1988: Secours catholique & Recherche médical sur le vieillissement

1989: Ligue Nationale contre le cancer

 

1990: Union Nationale des Associations des Parents d'Enfants Inadaptés (UNAPEI)

1991: Secours Populaire Français

1992: Agence Française de Lutte contre le SIDA

1993: Comité catholique contre la fain et pour le développement

1994: Solidarité face à la pauvreté

1995: le handicap

1996: les Petits Frères des Pauvres

1997: la protection de l'enfance maltraitée

1998: la défense des droits de l'homme

1999: l'esprit civique

 

2000: la sécurité routière

2001: l'engagement associatif

2002: l'égalité

2003: le handicap

2004: la fraternité

2005: la lutte contre le SIDA

2006: l'égalité des chances

2007: la maladie Alzheimer

2008: l'aide à la recherche

2009: les dons d'organes de sang, de plaquettes et de moelle osseuse

 

2010: la lutte contre les violences faites aux femmes

2011: la lutte contre la solitude

2012: l'autisme

 

Qu'est-ce qu'une grande cause nationale?

 

  • Créé en 1977, le Label "Grande cause nationale" répond à un objectif simple : permettre pendant un an à des organismes à but non lucratif ou à des collectifs d'associations, qui souhaitent organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d'obtenir des diffusions gratuites de messages sur les sociétés publiques de télévision et de radio.

  • Chaque année, c'est le Premier ministre qui lance un appel à candidatures pour l'année suivante, par voie de communiqué de presse. Le plus souvent, les thèmes retenus portent sur des phénomènes de société graves ou des problématiques médicales de grande ampleur, nécessitant une mobilisation du public et une meilleure information.

  • Ainsi, le cancer, le sida, la recherche médicale, la pauvreté, le handicap, la maladie d'Alzheimer ou l'enfance maltraitée ont déjà été proclamés Grandes causes nationales. En 2010, c'est la lutte contre les violences faites aux femmes (http://www.gouvernement.fr/gouvernement/bilan-de-la-grande-cause-nationa...) qui a été désignée Grande cause nationale par François Fillon, à travers un collectif de 25 associations.

Gouvernement.fr

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 10:01

Chronologie-dirigeants-URSS.JPGLa Nouvelle République, Vendredi 26 Décembre 1991.

 

VLADIMIR ILLITCH OULIANOV dit LENINE (1922 -1924)

Héros pour les uns, le Diable pour d'autres. N'a pas réussi à lancer la mode des leaders à la barbichette ailleurs qu'en Russie. Fondateur de l'URSS. en 1922. Malade, il pressent que Staline serait un dirigeant sanguinaire et impitoyable. Ses bustes sont reproduit à des milliers d'exemplaires, et ses statues ont été démontées depuis 20 ans, sauf en Biélorussie. A donné son nom à un film de musique de Wolfgang Becker sur une musique de Yann Tiersen, qui veut dire en français: "Au revoir homme de fer".

 

JOSEPH DOUGACHVILI dit STALINE (1924-1953)

A lancé la mode des dictateurs à la moustache. Amateur de pipe, vodka, d'acier et de culte de lui-même. Parmi le top 3 des dictateurs les plus coûteux en vies humaines de toute l'Histoire. On ne peut pas dire qu'il ait brillé par sa stratégie géopolitique jusqu'en 1943. Sur la fin, sa paranoïa s'est mêlée à de l'antisémitisme. Mais il a enrichi la langue française d'un mot: stalinien, comme "procès stalinien". Et a contribué  à créer l'art des affiches de propagande soviétique. A donné son nom à une ville qui littéralement signifie: "La ville de l'homme d'acier".

 

GUEORGI MALENKOV (1953)

Trop proche de Staline pour rester au pouvoir. Il a perdu ses partis d'échecs contre ses rivaux. Exclu du PCUS en 1961. Un peu le Jean-Paul 1er de l'URSS, avec une meilleure santé. La loose quoi.

 

NIKITA KROUCHTCHEV (1953-1964)

Ayant réorganisé l'urbanisme de Budapest en 1956, il aimait taper du point sur la table, tuer le père avec son projet de destalinisation, et brandir des épis de maïs. Tout en construisant le mur le plus célèbre, concurrençant le Mur des Lamentations de Jérusalem. Un ukrainien aux gros sourcils l'a mis sur la touche.

 

LEONID BREJNEV (1964-1982)

Devenu calife à la place du calife. Artisan de la coexistence pacifique, il voulait lui aussi faire de la réorganisation urbaine: il a tenté de refaire Prague en 1968, et l'Afghanistan dès 1979. Adorant embrassé les hommes sur la bouche, il restera le goitre le plus célèbre du XXème siècle, avec Ballamou. Un penchant gérontophile prononcé pour les postes de pouvoir.

 

YOURI ANDROPOV (1982-1984)

Etoile filante arrivant au pouvoir à 68 ans, soit pas très loin du niveau de l'espérance de vie de l'époque. Les dissidents soviétiques gardent un mauvais souvenir de son passage à la tête du KGB (1967 - 1982).

 

KONSTANTIN TCHERNENKO(1984 - 1985)

A tes souhaits. Tellement connu et charismatique que même sa photo sur Wikipédia est toute floue. Un pur produit de la gérontocratie brejnevienne: il arrive au pouvoir à 72 ans et demi.

 

MIKHAÏL GORBATCHEV (1985-1991)

La jeunesse au pouvoir! Connu pour sa carte de l'Afghanistan tatoué sur la tête. Entouré de deux faux amis: Glasnost et Perestroïka. A réussi le tour de magie de tout faire disparaître des étales des boutiques. Une flatulence nucléaire ukrainienne au compteur, quelques fissures dans un mur après 28 ans de collocation en RDA. Un baiser empoisonné à Honecker, une planche savonnée à Ceaucescu. Premier président de l'Union Soviétique, premier dirigeant soviétique à être sifflé par la foule pour le défilé du 1er Mai 1990, premier président de l'Histoire d'un pays qui n'existe plus. Victime indirect de l'alcool (il a été vaincu par Boris, alcoolique notoire). Fait de la pub pour Pizza Hut et Prada, en plus d'un passage chez Ardisson. Détesté en Russie, adulé dans l'Occident. Les autres ont tenu: ils ont fait l'inverse.

 

 

Le bonus vidéo INA: l'Humanité, la chute de Gorbi, le trait d'humour de Bruno Masure.

 

Antenne 2, 20H, Vendredi 26 Décembre 1991.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 23:09

http://www.senat.fr/histoire/associations/index_g_monnerville.jpg

Gaston Monnerville (1897-1991), Président du Sénat du 4 Octobre 1958 au 2 Octobre 1968.

http://www.senat.fr/evenement/archives/D52/p5.jpgAlain Poher (1909-1996), Président du Sénat du 3 Octobre 1968 au 2 Octobre 1992.

En vertu de l'article 7 de la Constitution de 1958, Alain Poher a assuré du 28 Avril 1969 au 20 Juin 1969, puis du 2 Avril 1974 au 24 Mai 1974, les fonctions de Président de la République par interim. Il fut le finaliste malheureux des présidentielles de 1969.

http://www.economie.gouv.fr/directions_services/cedef/histomin/img/080_monory.jpgRené Monory (1923-2009). Président du Sénat du 2 Octobre 1992 au 1er Octobre 1998.

 

http://www.impots-utiles.com/mt-static/FCKeditor/UserFiles/Image/Poncelet_senat_ump_bertrand_xavier_canard.JPGChristian Poncelet (1928). Président du Sénat du 2 Octobre 1998 au 1er Octobre 2008.

http://www.senat.fr/senimg/larcher_gerard86034e.jpgGérard Larcher (1949), Président du Sénat depuis le 1er Octobre 2008.

 

Quelques données constitutionnelles...

 

Extrait de l'article 7 de la Constitution de 1958:

 

 En cas de vacance de la Présidence de la République pour quelque cause que ce soit, ou d'empêchement constaté par le Conseil Constitutionnel saisi par le Gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres, les fonctions du Président de la République, à l'exception de celles prévues aux articles 11 et 12 ci-dessous, sont provisoirement exercées par le Président du Sénat et, si celui-ci est à son tour empêché d'exercer ces fonctions, par le Gouvernement.

 

Article 16 de la Constitution de 1958:

 

Lorsque les institutions de la République, l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacées d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier Ministre, des Présidents des assemblées ainsi que du Conseil Constitutionnel.

Il en informe la Nation par un message.

Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d'assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d'accomplir leur mission. Le Conseil Constitutionnel est consulté à leur sujet.

Le Parlement se réunit de plein droit.

L' Assemblée Nationale ne peut être dissoute pendant l'exercice des pouvoirs exceptionnels.

Après trente jours d'exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le Président de l'Assemblée nationale, le Président du Sénat, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d'examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d'exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée.

 

Extrait de l'article 32 de la Constitution de 1958:
Le Président du Sénat est élu après chaque renouvellement partiel.

 

Article 56 de la Constitution de 1958:

Le Conseil Constitutionnel comprend neuf membres, dont le mandat dure neuf ans et n'est pas renouvelable. Le Conseil Constitutionnel se renouvelle par tiers tous les trois ans. Trois des membres sont nommés par le Président de la République, trois par le président de l'Assemblée Nationale, trois par le président du Sénat.

En sus des neuf membres prévus ci-dessus, font de droit partie à vie du Conseil Constitutionnel les anciens Présidents de la République.

Le Président est nommé par le Président de la République. Il a voix prépondérante en cas de partage.

 

Article 61 de la Constitution de 1958:

Les lois organiques, avant leur promulgation, les propositions de loi mentionnées à l'article 11 avant qu'elles ne soient soumises au référendum, et les règlements des assemblées parlementaires, avant leur mise en application, doivent être soumis au Conseil Constitutionnel qui se prononce sur leur conformité à la Constitution.

Aux mêmes fins, les lois peuvent être déférées au Conseil Constitutionnel, avant leur promulgation, par le Président de la République, le Premier Ministre, le Président de l'Assemblée Nationale, le Président du Sénat ou soixante députés ou soixante sénateurs.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, le Conseil Constitutionnel doit statuer dans le délai d'un mois. Toutefois, à la demande du Gouvernement, s'il y a urgence, ce délai est ramené à huit jours.

Dans ces mêmes cas, la saisine du Conseil Constitutionnel suspend le délai de promulgation.

 

Enfin, voici quelques informations que l'on peut trouver en se baladant sur le site Sénat.fr

 

LE PRÉSIDENT

Le Président du Sénat est élu par l'ensemble des sénateurs, tous les trois ans, après chaque renouvellement partiel de l'assemblée. Il joue un rôle fondamental dans la vie de cette institution. (Accès aux pages de la présidence du Sénat ).

puce_r.gif (53 octets) Il assure l'organisation et la direction des débats ; il veille à la sécurité et au bon fonctionnement du Sénat ; il est également chargé de le représenter auprès de tous les organismes officiels.

puce_r.gif (53 octets) En outre, le Président du Sénat assure des responsabilités particulièrement importantes dans le fonctionnement des institutions : garant de la continuité de la République, il exerce provisoirement les fonctions de Président de la République si celui-ci est empêché, s'il démissionne ou vient à mourir ; il remplace le Président à l'Élysée, sans toutefois pouvoir dissoudre l'Assemblée nationale, ni organiser de référendum. L'intérim dure environ 50 jours, le temps de procéder à l'élection d'un nouveau président.

puce_r.gif (53 octets) Gardien de la Constitution, il nomme 3 des 9 membres du Conseil constitutionnel. Il peut saisir ce Conseil si les textes des lois votées lui paraissent non conformes à la Constitution.

puce_r.gif (53 octets) Il est également et obligatoirement consulté par le Président de la République dans certaines circonstances (dissolution de l'Assemblée nationale ou usage de l'article 16 de la Constitution).

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 04:48

Mariage-footeux.JPG

Centre Presse, Mi-Juin 1976.

 

1 an: coton  2 ans: cuir  3 ans: froment  4 ans: cire  5 ans: BOIS

6 ans: chypre  7 ans: laine  8 ans: ciquelicot  9 ans: faïence  10 ans: ETAIN

11 ans: corail  12 ans: soie  13 ans: muguet  14 ans: plomb  15 ans: CRISTAL

16 ans: saphir  17 ans: rose  18 ans: turquoise  19 ans: cretonne  20 ans: PORCELAINE

21 ans: opale  22 ans: bronze  23 ans: béryl  24 ans: satin  25 ans: ARGENT

26 ans: jade  27 ans: acajou  28 ans: nickel  29 ans: velours  30 ans: PERLE

31 ans: basane  32 ans: cuivre  33 ans: porphyre  34 ans: ambre  35 ans: RUBIS

36 ans: mousseline  37 ans: papier  38 ans: mercure  39 ans: crêpe  40 ans: EMERAUDE

41 ans: fer  42 ans: nacre  43 ans: flanelle  44 ans: topaze  45 ans: VERMEIL

46 ans: lavande  47 ans: cachemire  48 ans: améthyste  49 ans: cèdre  50 ans: OR

60 ans: DIAMANT  70 ans: PLATINE  75 ans: ALBATRE  80 ans: CHENE

 

Source: 89eme Almanach Vertmot 1979, page 25.

Et en bonus: les 85 ans ce sont les noces d'URANIUM!

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg