Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 11:50
Eurovision Song Contest 1973Logo du Concours Eurovision de la chanson 1973, Luxembourg.

1973, ou le dernier Eurovision avant le choc pétrolier d'octobre 73. Le paradis fiscal au bord de nos frontières accueille pour la 3eme fois le concours, après 1962 et 1966.
La France envoie au concours Martine Clémenceau (le lien d'héritage avec le vieux moustachu est difficile à établir), qui chante...Sans Toi, et c'est surtout sans fan. En effet, elle termine le concours 3eme...en partant du bas, soit 15eme sur 17 avec 65 points à égalité avec la Yougoslavie qui est représentée par Zdravko Colic.
En haut du podium nous retrouvons comme en 1972 le Luxembourg qui s'impose cette fois-ci à domicile avec Anne-Marie David qui interprète Tu te reconnaîtras. A priori le jury s'y est reconnu, lui attribuant la bagatelle de 129 points, pas très loin devant l'Espagne (125 points) Mocedades avec Eres Tu et devant le Royaume-Uni qui conclut ce concours 1973 en 3eme position avec 123 points, que Cliff Richard a récolté en chantant Power to All our Friends.
La Belgique est la lanterne rouge du concours avec 58 petits points, bien que Hugo et Nicole s'y soient mis à deux en chantant Baby, Baby.
A noter parmi les petits nouveaux, un jeune homme présents au Luxembourg sous les couleurs de la Suisse: Patrick Juvet, qui termine 12eme avec 79 points avec un peu mythique Je vais me marier, Marie.
Le Luxembourg gagne le concours pour la seconde fois consécutive et pour la 4eme fois de son histoire, mais n'organisera pas le concours 1974, pour une raison qui m'est totalement inconnue.
Rendez-vous en 1974 du côté de Brighton (UK)
pour la suite de cette épopée des Seventies de l'Eurovision.


En bonus vidéo, les votations des jurys, qui, pour cette année là se déroulaient...sur le plateau directement, dans une ambiance un peu particulière...Remarquez cependant la classe vestimentaire des membres du jury présents à cet endroit pour lever durant quelques minutes des plaquettes avec des chiffres, un lointain ancêtre des notations de l'Ecole des Fans.


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 11:30
Eurovision Song Contest 1972Logo du Concours Eurovision de la chanson, Edimbourgh 1972.

1972, où le dernier Eurovision de l'ère Chaban-Delmas à Matignon. La Grande - Bretagne, enfin plus exactement l'Ecosse accueille cette édition 1972 de l'Eurovision.
Le système de notation reste identique à celui de 1971. Au pays du monstre du Loch Ness, 18 pays "s'affrontent" à coup de mélodie, en espérant décrocher la première place synonime d'une hypothétique gloire, du moins une entrée dans la postérité.
La représentante française, une inconnue pour ma part, est Betty Mars, avec Comé Comédie, une chanson un peu à contre courant des Seventies, qui a plus une odeur d'Edith Piaf avec 20 ans de retard. Presque du copier coller. La représentante héxagonale termine 11eme (sic) avec 81 points, soit un point et une place de moins bien que Serge Lama en 1971.
Cette année 1972 voit arriver au sommet du podium le Luxembourg, le paradis fiscal obtenant 128 points grâce au titre de Vicky Leandros, Après Toi. En médaille d'argent, nous retrouvons le Royaume-Uni grâce à The New Seekers interprétant Beg, Steal or Borrow, et glanant un total de 114 points. Enfin, en 3eme position, c'est la RFA qui récupère la médaille de bronze, la Teutonne de Teutonnie était Mary Ross et sa chanson que je ne saurais pas traduire: Nur Die Liebe Läßt Uns Leben, qui lui a valu d'obtenir pas moins de 107 points.
Autrement dans le reste des concurrents nous retrouvons une nouvelle mois un camarade qui est en fait une camarade de la Yougoslavie titiste (Tereza, 9eme avec 87 points), et une nouvelle fois en queue de peloton, comme en 1972, Malte, où même à deux, ils ne font pas mieux que lors du concours précédant: Helen et Joseph, 18 emes, obtiennent 48 points pour L-Imhabba. Deux paradis fiscaux aux extremités de ce classement: cette édition 1972 était vraiment imprenable...
Rendez-vous en 1973 du coté de Luxembourg pour la suite de cette épopée des Seventies de l'Eurovision.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 13:00
Dernier épisode de notre trilogie expresse des rencontres anglo-françaises, avec l'épisode de 1987.
Après 1968, 1977 et 1981, le XV de France remporte son 4 eme Grand Chelem. Cette année là se déroule aussi la première coupe du monde de rugby, en Nouvelle-Zélande.
Au milieu de ces années 1980, le rugby anglais traverse une mauvaise passe, un peu à l'image de l'état dans le quel se trouve le royaume de la mère Thatcher. La dernière victoire des Anglais face aux Bleus remontée le 20 Février 1982 (15 à 27), du coté du Parc des Princes.
Le XV du Coq domine le Tournoi des V Nations au cours des années 1980, remportant les éditions 1981, 1983 ainsi que 4 succès consécutifs de 1986 à 1989.
Le Samedi 21 Février 1987, les Bleus s'imposent une nouvelle fois de l'autre coté du Channel, avec à l'arrière Serge Blanco, sans doute le plus grand 15 que la France ait eu jusqu'à présent.
La France s'impose au final sur le score de 19 à 15. En 1987, l'essai ne valait alors encore que 4 points.
Le bilan des Crunch est le suivant: 80 confrontations depuis le 3 Mars 1910: 40 Victoires de la Rose, 7 Nuls et 33 Victoires du Coq. La dernière victoire française remonte au 12 Mars 2006 (avec une corrida mythique: 31 à 6 au Stade de France), la dernière victoire anglaise remonte au 23 Février 2008, au Stade de France, 24 à 13. Le dernier nul, c'était à Twickenham, le 2 Février 1985 sur le score de 9 à 9.
Pour conclure et en tant que supporter amoureux du Tournoi des VI Nations, je n'ai plus que cela à dire en vue de ce nouveau Crunch:
Que le Coq Gaulois bouffe du Rosbeef tout cru!


L'Équipe

1987. ANGLETERRE-FRANCE (15-19)..Philippe Sella en route pour la Terre Promise, le cuir sous le bras, après une course de plus de 60 mètres., Twickenham, Samedi 21 Février 1987.


1987. ANGLETERRE-FRANCE (15-19).
Tournoi des Cinq Nations.

Après un succès difficile contre le pays de Galles (16-9), les Bleus souffrent sur la pelouse de Twickenham. A l'image d'un Eric Champ, qui tente de percer le verrou de la défense anglaise, le combat est rude à la limite de la violence. Le temps est glacé et l'Anglais Marcus Rose passe trois pénalités en douze minutes. Un superbe essai d'Erik Bonneval, amené par une double croisée entre Franck Mesnel, Denis Charvet et Eric Champ, remet les deux équipes à égalité juste après la mi-temps (12-12)...
L'Angleterre domine, se jette à corps perdu dans la bataille et semble faire fléchir les Français lorsque Philippe Sella irradie la rencontre. Pilier d'une ligne de trois-quarts exceptionnelle (Bonneval-Sella-Charvet-Bérot-Mesnel), Sella (photo L'Equipe) intercepte le ballon à 70 mètres de l'en-but anglais pour planter deux crochets géniaux, qui trompent l'arrière Rose et l'ailier Harisson, et marquer entre les poteaux. Grandiose !

 



Le bonus promis: le French Flair de 1991.
Bien que la France ait perdue en Angleterre ce jour là (21 à 19), cet essai, par sa vivacité d'esprit, sa lucidité, sa vitesse, son impertinence, son culot, enfin bref sa beauté est resté dans les mémoires.
In english, please.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 03:00

Eurovision Song Contest 1971Logo du Concours Eurovision de la Chanson, Dublin 1971.

Arrondi et dans l'air du temps, celui ci non plus, tout comme celui d'Amsterdam 1970 n'a rien à envier aux bouses fumantes produites aujourd'hui.

 

Nous voici sur les terres de promenades du Général de Gaulle au crépuscule de sa vie. L'Irlande accueil l'édition 1971 du concours Eurovision de la Chanson.
Face aux problèmes posés par le résultat du concours 1970 avec plusieurs vainqueurs, les votes sont modifiés: chaque participant (18 pays au total) ont chacun un jury composé de 2 personnes: une de moins de 25 ans, l'autre ayany un quart de siècle minimum au compteur. Chacun attribue de 1 à 5 points pour 5 nations. Mais ce systeme pose rapidement problème, les votes devenant tactique (un peu comme aujourd'hui quant on voit la Grèce voter pour la Turquie, ou la Macédoine voter pour son voisin grec alors que ces pays sont censés ne pas se blairer).
Bref le représentant du pays de Georges Pompidou n'est autre que Serge Lama (déjà connu du grand public), qui chante Un Jardin sur la Terre.
Très soft (on est loin des Petites femmes de Pigalle) mais sans mise en scène bidon, le tricolore termine que le Grand Prix à la 10eme position avec 82 points.
Le gagnant 1971 est...une gagnante, en l'occurence Séverine(???) avec sa chanson Un banc, Un arbre, Une rue  qui selon le site de l'Eurovison, a poursuivi une carrière en RFA. Elle représentait Monaco et cumula 128 points (non je ne parle pas en s'miles) devant l'Espagne (115 points pour Karina [re???] avec son titre En un mondo Nuevo). La RFA termine sur la 3 eme marche du podium avec 100 points (one hundred points) avec Katja Ebstein
, et son tube intersidéral Diese Welt.
Il est dit quelques par que les premiers seront les derniers. Le candidat maltais a parfaitement compris le sens de la maxime: Joe Grech termine dernier avec 52 points, Malte participant pour la première fois au concours Eurovision.
A noter aussi la participation d'un candidat de la Yougoslavie de Tito: Krunoslav Slabinac termine en 14eme position avec son chant Tvoj Djecak Je Tuzan que si quelqu'un veut avoir le plaisir de me le traduire ça ne me dérangerait guère et bien au contraire.
Toujours est-il que Monaco, sa principauté, ses Grimaldi, son club de foot et son circuit de F1 compte désormais parmi eux une gagnante de l'Eurovision. L'édition 1972, le territoire étant trop petit ne s'y déroulera pas.
Il n'ira ni en Espagne (encore jusqu'en 1975 sous Franco), ni en RFA pourtant état démocratique, amis au Royaume-Uni, qui avait pourtant reçu la médaille en chocolat du concours 1971, en terminant 4eme.
Rendez-vous en 1972 du coté d'Edimbourg pour la suite de cette épopée des Seventies de l'Eurovision.


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 16:02
A la veille du CRUNCH, nous poursuivons notre rapide voyage dans le temps, avec aujourd'hui le match Angleterre France 1981.
Dernier match du Tournoi 1981, le XV de France, dirigé par l'ancien demi de mélée du XV tricolore Jacques Fourroux, va réussir à donner aux Bleus son 3eme Grand Chelem, après 1968 et 1977.
Demain, jour du match, denier épisode de notre trilogie (subjective) du Crunch avec le Angleterre France 1987, accompagné d'un petit bonus, c'est cadeau, c'est dimanche!


L'Équipe

1981. ANGLETERRE-FRANCE (12-16)..Dans les vestiaires de Twickenham, Samedi 21 Mars 1981. Ambiance festive après la victoire face à la Perfide Albion.
Une ambiance du bon vieux rugby de terre radicale socialiste, mélant Ovalie paté et ruby rillettes.
Une photo qui anticipe sur la campagne de pub de Septembre 1981: "Aujourd'hui j'enlève le haut, demain j'enlève le bas". Certains joueurs (coté gauche du cliché) ont déjà quitté le bas...


1981. ANGLETERRE-FRANCE (12-16).

Tournoi des Cinq Nations.

Dans un Twickenham inhabituellement prompt aux sifflets, les Bleus, avec trois succès sur les trois premiers matches du Tournoi, viennent chercher un troisième Grand Chelem, sans doute le plus inattendu. Nommé à la hâte six mois plus tôt, Fouroux construit une équipe autour des héros de 1977 encore dispos : Robert Paparemborde, Jean-François Imbernon, Roland Bertranne, Jean-Pierre Rives en y ajoutant quelques joueurs débutants qui apportent de la fraîcheur, Pierre Berbizier ou encore Daniel Revallier. Le début de la rencontre est à sens unique. Porté par un vent favorable, le XV de France s'en remet à son buteur, Guy Laporte, puis à la malice de Berbizier (Photo L'Equipe). Ce dernier est à l'origine d'un essai gag conclu part Pierre Lacans. A la mi-temps, les Français ont le fait trou, ils mènent 16-0...
Si le premier essai semble volé, le deuxième est en revanche un modèle de French Flair : une grande envolée, marque de fabrique du XV de France, conclue victorieusement par Laurent Pardo, après une passe croisée admirable avec Didier Cordorniou. En seconde mi-temps, les Anglais, aidés à leur tour par le vent mais minés par le manque de réussite de leur buteur, ne parviennent pas à revenir au score. La ligne d'avant et la botte de Laporte font le reste. Le XV de France file vers son troisième Grand Chelem...
La méthode Fouroux a triomphé. Le ''Petit Caporal'' a réussi la cohésion entre les anciens et les nouveaux, symbolisée par un jeu séduisant et une équipe insouciante, pleine de culot. Mais le succès est éphémère, il faudra attendre le Grand chelem 1987 de la génération Blanco-Mesnel-Berbizier pour voir un XV de France aussi souverain. (Photo L'Equipe)

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 14:40
Le Crunch, un moment de la plus haute importance, pour nous, supporters de notre XV du Coq face au XV de la Rose.
Une partie de rugby face à la perfide Albion n'est pas un match comme les autres: l'affrontement sur chaque mêlée, sur chaque plaquage, sur chaque cocotte, est un brin d'histoire de la rivalité franco-anglaise qui existe entre nos deux pays depuis de nombreux siècles. Les armes en moins, of course.
C'est aussi l'esprit anglais que certains qualifient d'arrogant, qui nous agace, nous petits continentaux de culture latine. Mais c'est aussi toutes ces défaites, historiquement bien trop nombreuses sur un terrain de rugby, se concluant par ce mot anglais, qui a chaque fois réveille un sentiment et un désir de vengeance: Le mythique "Good Game" que malgré tout, les Tricolores ont eu le plaisir de retourner à nos meilleurs ennemis rubystiques et que l'Anglais déteste plus que tout encaisser.
Non, un Angleterre France, à Twickenham, ne sera jamais un match comme un autre, un peu comme un France - Allemagne en football.
1er des 3 matchs qui vont être évoqués: Angleterre France, Samedi 19 Février 1977. Demain, le Crunch 1981.
Présentation de ce match du Tournoi des V Nations 1977 par l'Equipe qui organise une rétrospective sur les Crunch s'étant déroulé Outre-Manche.
NB: pour les non-initiés à la chose rubgystique, l'essai valait en ces temps giscardiens 4 points. Le reste n'a pas changé.

L'Équipe

1977. ANGLETERRE-FRANCE (3-4). .. 
Jean-Pierre Rives et des supporters après la victoire, Twickenham, Samedi 19 Février 1977.
Ou le bon temps des vrais maillots Bleus France, du ballon en cuir Adidas, des pattes deph et des cheveux longs. Photo l'Equipe.

1977. ANGLETERRE-FRANCE (3-4).
Tournoi des Cinq Nations.

Dans un temple de Twickenham où le public conspue, siffle, hurle à se faire péter les tympans, son hostilité au XV de France, les Bleus bombent le torse quand d'autres auraient courbé l'échine. Déjà, l'avant match a été surréaliste. Les Français ont fait l'objet d'une campagne de presse anti-Bleus avec un Jean-Pierre Bastiat pris pour cible.
«Set that Bastiat !» (abattez ce Bastiat), peut-on lire dans les journaux. Mais, la bande à Fouroux, investie d'une quête quasi-mystique, rend coup pour coup et résiste avec un sens du sacrifice hors du commun. Dans ce rugby de biceps, au goût de sang, l'Angleterre, pourtant supérieure dans le jeu, s'incline sur le fil.
Cornaqué c'est le bien mot... Surnommé ''Le Petit Caporal'', Jacques Fouroux  emmène les siens vers le succès. Ce sont 15 copains, unis par un esprit de corps irréprochable, qui parviennent à conserver un résultat étriqué. La victoire est conquise dans le dépouillement de soi et la souffrance. François Sangalli marque un essai litigieux mais validé par l'arbitre alors que l'arrière anglais, Alastair Hignell, manque six pénalités faciles. Le final est pathétique avec cinq minutes de temps additionnel inattendues, mais le pack français, de Cholley à Skrela, de Paparemborde à Palmié, tient bon, dans le sillage de Jean-Pierre Rives.
Le drapeau français flotte à Twickenham, Jean-Pierre Rives vole sur la pelouse... Les Bleus sont en route vers le deuxième Grand Chelem de leur histoire. Fait unique dans la longue histoire du Tournoi : ce sont les mêmes quinze joueurs qui vont jouer et gagner les quatre matches. «On a avait subi une campagne de presse honteuse, précise Jacques Fouroux. Ils étaient allés loin. Maintenant que nous connaissons la vie un peu mieux, on sait que c'est ''politique''. Le but était de nous faire ''dégoupiller'' parce qu'ils savaient très bien que nous étions portés vers l'exagération. Nous avions été dominée. Mais c'était chaud, chaud.»



PS: Il est regréttable que les commentaires d'origine n'est pas été conservé, la copie ne valant en aucun cas l'original. A l'époque Antenne 2 et TF1 diffusaient les matchs du Tournoi: Couderc et Albaladejo pour la 2, Georges de Caunes pour la Une.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 10:27
Eurovision Song Contest 1970Logo du Concours Eurovision de la Chanson, Amsterdam 1970.

Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous.
Nouvelle série sur PPP avec l'ouverture du chronique musicale et culturelle avec les représentants de la France au concours de l'Eurovision, une liste qui va s'établir, dans le plus grand des hasards, de 1970 à 1980.
Chaque dimanche, une chanson de l'Eurovision avec son représentant français. L'occasion de voir comment s'organiser le concours, les décors, les musiques évidemment, mais aussi l'orchestre qu'il y avait, les procédés de diffusion et de retransmission des directs, des scripts mais aussi des petits reportages de présentation de chaque candidat.
Cette série nous menera jusqu'au week end du grand concours qui se déroulera du coté de Moscou où l'on pourra voir, ou écouter pour les amateurs et fans, les paroles de Patricia Kaas, Et s'il fallait le faire.
Ne nous cachons rien: Patricia Kaas  en Russie, c'est s'éviter Mireille Mathieu. Les rives de la Moskova nous remercieront peut-etre un jour, mais les 2 sont des idoles au pays de la vodka et de Gazprom. Un choix clairement politique...Allez y comprendre grand chose...
L'URSS semble avoir traumatisé pas mal de conscience...
Bref revenons à notre concours, qui se déroule à Amstedam en cette année 1970.
La Holllande a remporté le concours 1969 avec Lenny Kurh et sa chanson "De Troubadour" avec 18 points. A l'époque, chaque pays donnait un point (one point) à chaque candidat.
Mais figurez qu'en cette année 1969, dans l'Espagne franquiste, La France, l'Espagne et le Royaume Uni termine aussi à 18 points. C'est la première fois qu'un tel cas s'est produit.
Chacun remporta une médaille, mais toujours est-il que le hollandais a du régaler car le Concours est venu chez lui en 1970.
En 1970, Guy Bonnet termine 4eme avec 8 points (eight points). le représentant du Président Pompidou termine avec la médaille en chocolat.
Le concours 1970 est dominé outrageusement par l'Irlande avec Dana et sa chanson "All Kinds of Everything", qui remporte cette édition avec 32 points.
En cette année 1970, il n'y a plus que 12 candidats contre 16 en 1969.
A noter aussi qu'un certain Julio Iglesias représentait en 1970 l'Espagne, avec "Gwendoline". El jovene Julio termina à la 4eme place, Ocho points en compagnie de notre Guy Bonnet national.
C'est le Luxembourg qui termine avec la cuiller de bois avec David-Alexandre Winter et sa chanson "Je suis tombé du ciel"...et de bien haut sans doute!
Rendez-vous en 1971 du coté de Dublin pour la suite de cette épopée dans les seventies de l'Eurovision.


Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 09:11
Suite et fin de notre voyage sur deux Républiques, sur deux siècles des illustres occupants du Perchoir, une place de valeur au sein de notre Asssemblée Nationale.

1981
L'ALTERNANCE

1981 - 1995
LES ANNEES MITTERRAND


M. Louis Mermaz
LOUIS MERMAZ
(2 Juillet 1981 - 1er Avril 1986)



JACQUES CHABAN-DELMAS
( 2 Avril 1986 - 1er Avril 1988)

M. Laurent Fabius
LAURENT FABIUS
( 23 Juin 1988 - 21 Janvier 1992) - (12 Juin 1997 - 27 Mars 2000)


M. Henri Emmanuelli
HENRI EMMANUELLI
(22 Janvier 1992 -1er Avril 1993)

LES ANNEES CHIRAC
1995 -2007


M. Philippe Séguin
PHILIPPE SEGUIN
( 2 Avril 1993 - 21 Avril 1997)


M. Raymond Forni
RAYMOND FORNI
( 29 Mars 2000 - 18 Juin 2002)

M. Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée nationale
JEAN - LOUIS DEBRE
(25 Juin 2002 - 4 Mars 2007)

LES ANNEES SARKOZY
2007 -20??


 M. Patrick Ollier, Président de l'Assemblée nationale
PATRICK OLLIER
(7 Mars 2007 - 19 Juin 2007)



M. Bernard Accoyer, Président de l'Assemblée nationale
BERNARD ACCOYER
Occupe le Perchoir depuis le 26 Juin 2007
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les miscéllannées
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg