Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoitiers
  • PourquoiPasPoitiers
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 09:59

Le PB86 deviendra le PCBBV86 en 2010-2011

1 Avril 2010 - Pro.A
Le PB86 deviendra le PCBBV86 en 2010-2011

Désireux de relooker une image vieillotte et de représenter toute une région à l'échelle nationale, les dirigeants du PB86 ont annoncé aujourd'hui le projet de modernisation du club pour la saison prochaine.

"Nous ne toucherons pas à nos valeurs fondamentales que sont la formation, l'esprit familial et le bénévolat... En revanche, nous avons voulu revoir dans le détail notre politique de communication qui n'était plus adaptée". Comme à son habitude, Alain Baudier, président du PB86, va droit au but. C'est avec ces termes assez directes qu'il a expliqué aux journalistes le projet de modernisation du club.

La première victime de ce relookage : le nom du club. Le PB86, que certains jugeaient un peu barbare, laissera place au PCBBV86. "Le Poitou-Charentes Basket-Ball Vienne 86 est un nom qui sera plus représentatif du club et de son encrage local", souligne le président du PB86. "Ce nom a aussi l'intérêt de faire référence au PCBB, le fameux centre de formation régional disparu en 2004", précise Benoît Dujardin, responsable de la communication. "Comme tout changement, il faudra quelques mois pour s'y habituer. C'est aussi pour cela que nous officialisons notre démarche avant la fin de la saison", précise ce natif de Poitou-Charentes Vienne.

Les moyens d'être les plus beaux

Deuxième changement majeur : le logo. "Pour être honnête, le précédent ne m'a jamais plu". Benoît Dujardin a des mots durs, mais justes. "Nous avons remercié notre graphiste, Thierry Montassier, qui avait fait le tour des bonnes idées qu'il pouvait nous proposer. Notre choix s'est porté logiquement vers une agence parisienne, forcément plus professionnelle". Cela représente un coût (100 000 € selon nos sources), que le communicant du PB86 assume. "Nous sommes aujourd'hui en Pro A, avec les meilleurs... il me semblait primordial de nous donner les moyens d'etre aussi les plus beaux".

Les amoureux du bleu et du orange devront s'y faire, l'équipe évoluera désormais dans couleurs plus vives. "Plus tendances et plus funcky. Et ça c'est super". Là aussi, on peut imaginer qu'un temps d'adaptation sera nécessaire. "Tous ces changements sont fondamentaux, au moment d'entrer dans une nouvelle salle : les Arènes de Poitiers. Nous présenterons d'ailleurs les nouvelles tenues en exclusivité lors du premier match là-bas, la saison prochaine".

En attendant d'en voir plus, nous sommes heureux de vous montrer les premiers éléments de cette nouvelle charte graphique, révolutionnaire, en exclusivité.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 00:26
Les Poitevins ont bouffé les rillettes mancelles! Cartouche de Centre Presse, Fin Février 1965

Pro A -
Poitiers vainqueur au Mans, encore dans la course aux play-offs

12.03.10 | 22h01

Poitiers, en s'imposant sur le parquet du leader Le Mans (81-71) vendredi en match avancé de la 22e journée de ProA, peut encore croire à une participation aux play-offs, à l'instar de Vichy, vainqueur de Paris-Levallois (71-53), autre concurrent direct.

Malgré ce cinquième revers de la saison, les Manceaux conservent la première place (39 pts), mais peuvent être rejoints par Cholet en cas de victoire samedi contre Gravelines. Vichy s'installe provisoirement au 7e rang avec le même nombre de points (33) que son adversaire du soir Paris-Levallois, 8e. Les Poitevins, eux, sont en embuscade (9e, 32 pts).

Peut-être perturbé par la panne d'électricité qui a interrompu pendant un quart d'heure la rencontre dans sa salle d'Antarès, Le Mans a vu son avance de sept points à l'entame du dernier quart-temps fondre contre Poitiers, alors auteur d'un 34-17 pour empocher son quatrième succès en cinq matches.

Le pivot américain Kenny Younger et son compatriote, l'arrière Tommy Gunn, tous deux avec 19 points, ont été les principaux artisans de la victoire poitevine.

C'est également dans le dernier acte que s'est jouée la victoire de Vichy face à Paris-Levallois, avec 6 points marqués contre 24 encaissés.

Dominateurs au rebond (41 contre 26) et intraitables en défense (35% aux tirs pour leur adversaire), les Vichyssois ont enfin réagi après quatre défaites d'affilée.

Hyères-Toulon contre Strasbourg et Villeurbanne face à Nancy devront l'emporter samedi pour rester dans la course aux play-offs.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:02
Un score ric-rac (55-53) dans une ambiance des grands soirs!
Le point de vue de la presse rhôdanienne, ou l'inclinaison du grand de France face au petit promu

Le Progrès de Lyon

Pro a / POITIERS - ASVEL 55-53

Le cœur y était, pas la victoire

le 14.02.2010 04h00

 

Foirest, Dewar (à gauche et à droite) n'ont réussi que trop tard à endiguer les attaques poitevines. L'Asvel a au moins eu le mérite de revenir dans ce match sans pour autant prendre le meilleur sur son adversaire du jour / PQR La Nouvelle RépubliqueMenée de dix-sept points, l'Asvel s'est révoltée mais a échoué sur le fil. Elle est à 2 victoires du top 8.

 

De notre envoyé spécial à Poitiers

 

Jamais, tout au long de ses soixante et une saisons passées au sein de l'élite française, l'Asvel n'avait eu l'occasion de disputer une rencontre officielle à Poitiers. Elle y a concédé, hier, une onzième défaite qui n'arrange évidemment pas ses affaires, puisqu'elle se retrouve ce matin à deux longueurs des play offs alors qu'il ne reste que onze matches à jouer. Mais il est évident que si elle affiche tout au long de ce sprint final le même état d'esprit qu'hier en seconde période elle peut entrer, sur le fil, dans ce Top 8 qui, chacun le sait, redistribue quasiment toutes les cartes au cœur du printemps...

Avec Paul Lacombe sur le banc, Bobby Dixon chez lui et Ali Traoré dans le «cinq de départ» les Villeurbannais se savaient attendus en terre poitevine. Armés des meilleures intentions ils perdaient malheureusement cinq ballons rapidement exploités par un adversaire qui, s'il était lui aussi dépensier (sept), ne «reculait» pas une seconde, comme le lui avait demandé son coach. Le champion de France de Pro B était sur l'orbite espérée. Soutenu par «Saint-Eloi», magnifique sixième homme, il pouvait jouer les yeux dans les yeux avec le tenant du titre de la Pro A.

Nelhomme commandait une défense «tout terrain» pour contrarier les montées de balles de Paul Lacombe, lancé à la fin du premier quart-temps, et l'Asvel, fébrile, perdait tout à coup le fil de ses pensées. Ben Dewar inscrivait le premier...et seul panier rhodanien du deuxième quart-temps après 4'21'' de jeu (26-19), Jeanneau était rappelé sur les lattes pour remettre de l'ordre dans la maison verte mais le ver était dans le fruit. L'Asvel, K.O debout, était incapable de stopper l'élan d'un promu qui signait dix minutes de rêve (30 à...-5 à l'évaluation!), à l'opposé d'un champion fantomatique (1/12 aux tirs, sept balles perdues pour une passe...) et repoussé à quinze longueurs de sa rivale à la pause (34-19).

A -17 (36-19 soit un 23-3 encaissé en douze minutes) au début de la seconde période elle était de nouveau au bord de l'humiliation. C'est, comme prévu, en défense qu'elle trouva le chemin de la rédemption. Coupant celui du panier à Poitiers elle revint, avec un admirable Jeanneau mais sans Traoré (quatre fautes), dans le sillage de son adversaire au moment d'aborder le quatrième quart-temps (40-36). Mais comme elle ne parvint jamais à repasser en tête elle ne put faire douter des Poitevins qui surent aller chercher, avec un brin de réussite, ce succès de prestige qui les rapproche encore un peu plus du seul objectif de leur saison: le maintien.

Celle de l'Asvel se jouera donc lors des onze dernières journées. «C'est loin d'être fini! Cette défaite fait mal au classement mais j'espère qu'elle va nous relancer. Ce soir, nous avons senti une âme et un groupe. C'est très positif» a noté Aymeric Jeanneau avant de quitter Poitiers. Où le cas «Dixon» a certainement été définitivement réglé.

Luc Paganon

 

> Les espoirs chutent

Privés de Paul Lacombe et de leurs cadets les espoirs de l'Asvel ont chuté (86-95) à Poitiers...où ils ont terminé avec seulement trois joueurs.


«Une équipe très courageuse» VINCENT COLLET (coach de l'Asvel)

«J'ai eu une équipe qui a été très courageuse, en particulier en seconde mi-temps. Après un tel deuxième quart-temps, cauchemardesque, il n'y a pas si longtemps nous aurions abandonné. Là, au contraire, nous avons montré de la révolte et c'est l'une des premières fois cette saison. Cet enseignement est essentiel parce qu'il n'y aura pas de remontée, pour l'Asvel, s'il n'y a pas cet état d'esprit-là.

Mon grand regret c'est de ne pas avoir pu concrétiser ce courage et de ne pas repartir avec la victoire. Je pense qu'elle aurait pu, enfin, lancer notre saison.

Nous sommes certes à deux points du Top 8 mais ce n'est pas fini. Nous allons y arriver. Comment expliquer le deuxième quart-temps? Je pense que la mauvaise défaite contre Orléans a eu des répercussions sur notre confiance et l'ouverture du banc a, également, eu des conséquences.»


«Un bonus» RUDY NELHOMME (coach de Poitiers)

«Battre l'Asvel est un bonus. C'est notre Graal à nous et cela nous rapproche encore un peu plus de notre objectif prioritaire (NDLR: le maintien). Maintenant il faut bien récupérer et aller chercher les deux prochains matches, contre Le Havre et Rouen. Nous avons été très solidaires, avons bien respecté ce que nous avions préparé et il n'y a pas de mystères. Depuis trois semaines l'équipe s'entraîne bien et cela se voit le samedi.

Nous continuons d'apprendre et ça fait du bien de faire de tels matches, parce qu'il y avait quand même du monde en face! A nous de garder cette même constance à l'entraînement. Elle me plaît bien!»

Recueilli par L.P.


Poitiers 39 % de réussite Asvel 7/28 à 3 points 55 - 53 14-16, 20-3, 6-17, 15-17 Arbitres : MM CASTANO / MORTZ / CANET; Spectateurs : 2600 ;
Fautes : Poitiers : 18; Asvel : 19
Min. Pts. Tirs 3 pts LF RO/RD BP PD Eval Gunn T. 26 6 2/5 / 2/3 / 5 -2 Wright R. 25 8 2/10 1/4 3/4 1/3 2 3 6 Badiane P. 28 11 4/8 / 3/4 /6 3 15 Maynier S. 16 5 2/5 1/3 / / 1 3 7 Kante L. 14 3 1/2 1/1 / / 2 4 Costentin G. 11 2 1/4 0/2 / 1/3 3 1 1 Guillard P.-Y. 25 8 3/4 1/1 1/2 1/2 11 Gomez C. 30 9 4/7 1/2 / /5 1 3 17 Var M. 00 / / / / Younger K. 25 3 1/6 0/1 1/2 /3 2 3 2 Dalmat J. 00 / / / /
TOTAL 200 55 20/51 5/14 10/15 3/22 17 15 61

Min. Pts. Tirs 3 pts LF RO/RD BP PD Eval Lukauskis M. 29 13 4/7 2/5 3/4 /4 5 2 13 Lacombe P. 03 0 0/1 / / / 1 -2 Foirest L. 10 0 0/2 0/1 / / 1 -3 Jeanneau A. 35 10 4/13 2/8 / /5 2 7 11 Dewar B. 19 5 2/6 1/5 / 1/2 2 7 Traore A. 24 8 4/8 / / 3/1 4 1 7 Campbell E. 27 7 2/5 0/2 3/3 2/3 1 10 Kangur K. 08 0 0/1 0/1 / 1/ 1 Fofana B. 00 / / / / Marshall R. 29 8 2/10 2/6 2/2 1/6 2 1 9 Samnick V. 16 2 1/2 / / /1 2 1 4
TOTAL 200 53 19/55 7/28 8/9 8/22 18 14 57
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:27
Devant plus de 4200 personnes, le PB86 a réalisé un grand match face à une belle équipe de Gravelines, alors en quête d'une 10eme victoire consécutive!
Une communion exceptionnelle entre le peuple Poitevin et son équipe de Basket!
MERCI POITIERS!
Après la victoire du PB86Les Arènes de Poiters, quelques instants après la victoire du PB86 sur Gravelines, vendredi 8 Janvier 2010, vers 22H20.

Quel match! Il est une chose indiscutable: le PB 86 a commencé de la plus belles des manières l'année et disons même la décennie 2010; d'ailleurs, à l'aube des années 2000, le PB86 n'existait pas du tout, et au temps de ces années Santrot en cloture de XXeme siècle, il était assez farfelu de venir évoquer de grandes rencontres de Pro A à Poitiers.
Alors que cette année n'a pas commencé depuis 10 jours, le PB86 tient déjà sa première réussite son premier exploit: ne jouons pas la carte de la fausse modestie et sachons profiter de ces instants qui ne se reproduiront sont doute pas très souvent au cours de cette saison de Pro A. Avec cette sixième victoire de l'année, Poiters a fait selon mes calculs du début d'année, 60% du travail dans la perspective du maintien, c'est à dire pour le moment 6 victoire sur les 10 nécessaires, le maintien se jouant selon moi à 40 points, soit 10 victoires à 2 point et 20 défaites à 1 point, en espérant qu'il y ait déjà deux occupants dans le corbillard de la relégation en Pro B.
Pour revenir à vendredi, il faut parler de cette ambiance des grands soirs de sport à Poiters: succés populaire (salle blindée de 4260 personnes) et succés sportif au rendez-vous (victoire). Les deux sont liés: en effet ce soir là, il s'est passé quelque chose entre le public et les joueurs, une sorte de communion, une fusion transformant plus de 4200 éléments vivants en un seul et unique corps poussant dans la meme direction. Ce fut beau, ce fut intense, comme aux meilleurs instants de l'aventure du PB86 dans la chaleur de Lawson-Body (d'ailleurs, les joueurs ont reconnu implicitement que Lawson leur manquait). Le peuple, le résultat, mais aussi le spectacle fut au rendez-vous, avec une belle équipe de Gravelines pour assurer un match de haut niveau, le PB 86 ayant réalisé 98% de la course en tête, les Nordistes faisant à chaque fois l'accordéon pour finalement craquer sur la fin, en loupant 4 lancers-francs consécutifs dans le money time, pour reprendre l'expression d'Eddy George.
Et puis ne tombons pas dans la téléologie du style: "Ils ne pouvaient pas perdre dans le Parc des Expos, la victoire était impérative: c'était écrit quelque part et ils le savaient très bien...". Non, le PB pouvait perdre, ce qui aurait été difficile à accepter, bien que ce soit la dure loi du sport, ce qui rend au finale la victoire d'autant plus savoureuse!
Puisque tout a été dit sur le match et que ma contribution n'y apporterai strictement rien en terme qualitatif, je vais y aller de mon lot de remerciements: tout d'abord, à la municipalité de Poitiers pour avoir accepter d'investir (50.000€) dans cet évènement et qui le refera à 4 nouvelles reprises pour les matchs retour, avec notamment la venue de l'ASVEL. Merci à la mairie, et aux partenaires du club qui ont permis que cet évènement se réalise, écrivant ainsi le premier chapitre de la décennie sportive de Poitiers pour les années 2010.  De plus, et ç'est la-dessus qu'une mairie de gauche peut mettre en valeur ses convictions, la municipalité  a proposé 300 places du match à 1€ pour des personnes de milieux défavorisés. Autant dire qu'elles ont toutes trouvé preneur.Un grand bravo aux agents municipaux, qui en ces temps climatiques difficiles, ont réalisé du très très bon boulot. De plus, merci à Sport+ d'avoir fait confiance à Poitiers, en déplaçant ses caméras dans cette bonne bourgade de province et d'avoir pu proposé un spectacle de qualité à ses téléspectateurs.
Et enfin, les congratultions envers le PB86, en commenaçnt par toutes et tous les bénévoles du club qui ont encore une fois, réalisé un excellent travail (cela tourne au pléonasme...) dans ces Arènes de Poitiers. Des compliments aussi pour la direction du club, et je pense notamment au président Baudier, qui lors de propos d'après match, évoquait le bon mot de la députée Coutelle pour qui "le retour du PB à Saint Eloi sera difficile...".
Enfin, des remerciements pour tout le staff technique, les coachs Nelhomme et Brault, et évidemment, car sans eux rien ne serait possible, aux joueurs, (qui pour l'occaze ont remué leurs cojones!) que ce soit Badiane (MVP), Wright, Younger, Gunn, Maynier, Guillard et tout les autres.
Alors en deux mots, tout est dit: MERCI POITIERS!

PS: pour votre info, cet article aurait du etre publié ce samedi 9 janvier, mais à la suite d'un bug d'Over Blog, cette publication fut retardée. Merci de votre compréhension.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 00:50
Le PB86 rencontre dans le cadre de la 13eme journée de Pro A l'équipe de Gravelines!
Une 1ère pour le club pictavien qui va devoir développer son basket devant plus de 4.000 personnes et en présence des caméras de Sport +!
Les-Arenes-1974.JPGLes Arènes de Poitiers, La Nouvelle République, mi-Mai 1974.
Et plus que jamais en 2010:
ALLEZ POITIERS!
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 12:45

A trouver chez tous les bons marchands de journaux!
Place du Marché, Poitiers, Jeudi 3 Décembre 2009, vers 10H30.

Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 16:51

L'Equipe, le quotidien du sport et de l'automobile, Samedi 24 Octobre 2009.

Vous pouvez également consulter la fiche du "Beef" ICI sur le site de la Ligue Nationale de Basket.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 14:39
Poitiers réussit parfaitement son dépucelage de Pro A!

Vu sur le site du PB86 le dimanche 4 Octobre 2009, à 00H27.

Quel Exploit!
Je crois qu'on peut le dire haut et fort, le gueuler sur tous les toîts, mais ce PB86 a réalisé un coup énorme ce samedi 3 octobre 2009 sur le parquet de Nancy, ce qui était loin d'être évident à la base!
La bande à Nelhomme a donc réussi sa rentrée dans la cour des grands, mais la manière fut aussi présente: les Pictaviens ont mené une grande partie du match, ainsi qu'à la fin de chaque quart-temps, et donc à la fin du plus important, à savoir le dernier.
De belles stats comme celles de Wright (19pts, 31 min, éval 18) mais aussi et surtout celles de Kenny Younger avec 18 pts en 32 min (éval 23) mais avec un joli 7/9 aux tirs.
A noter coté nancéen le très gros match sorti par Tchicamboud Steed (21 pts en 33 min, éval 21) ainsi que par Greer Ricardo (16 pts en 40min, éval 22).
Un défaut: les fautes. Nancy a bénéficié de...32 LF (21 de réussis) alors que dans le même temps, le PB86 n'en a eu...que 16 (10 de réussis).
Résultat des courses: le PB lance d'une très belle manière sa saison en frappant un gros coup sur la Pro A. Mais rien n'est fini, tout commence, tout est à refaire pas plus tard que samedi prochain pour nos retrouvailles avec l'ancien pensionnaire express de Pro B, Paris-Levallois, qui va découvrir la salle de Saint-Eloi. Le club de la capitale s'est imposé à la maison face à Graveline-Dunkerke 80 à 73. Ce qui nous promet une belle rencontre en perspective.
Alors samedi 10 octobre, tous à Saint Eloi pour suivre le deuxième épisode de l'aventure pictavienne en Pro A.
Afin de réussir le dépulage en mode élite de notre nouvelle salle de basket-ball.
Repost 0
Publié par Ludovic Bonneaud - dans Poitiers Basket 86
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg