Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Ludovic Bonneaud
  • Le blog de Ludovic Bonneaud
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

RESULTATS DE POITIERS:

FRANCOIS HOLLANDE: 65,15%

NICOLAS SARKOZY: 34,85%

 

 

badge2.png 

 

 

 

Sur le classement OverBlog, PourquoiPasPoitiers est classé en

1463 ème position de l'ensemble des blogs de la plate-forme: Bravo PPP!

 

   


http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

PPP en langues étrangères

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 09:37

Et si la DS était la meilleure illustration de l'élégance à la française?

Actualité Françaises, Octobre 1955.

La Une du Républicain Lorrain, 7 Octobre 1955.

La Une du Républicain Lorrain, 7 Octobre 1955.

René Coty rencontre la future 1ère Dame de France.

René Coty rencontre la future 1ère Dame de France.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Notre sélection de vidéo
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 08:02

C'est terrible à dire, mais tout le monde, enfin les mobilisé(e)s de 2006 savait que Sarkozy avait été notre "allié de circonstance" en tolérant une marge de désordre inhabituelle pour celui qui se voulait être de héraut de l'ordre et du respect de l'autorité.

Le naufrage de Villepin dans l'affaire du CPE était une aubaine quasi-divine pour lui et sans établir le moindre document officiel, il suffisait de passer, de manière orale, (un truc maintes fois répétées dans l'Histoire) des consignes de retenue, voire de clémence (ensuite répercutées sur le terrain) pour que l'affaire se retourne contre le locataire désormais isolé de Matignon, alorsqu'au début, le gouvernement et la majorité parlementaire UMP faisait bloc derrière lui. Pour Sarlozy, alors au poste idéal du Ministère de l'Intérieur, le rôle était simple: faire en sorte d'acc^roître discrètement la tention, tout en faisant croire à une hypocrite solidarité gouvernementale et que bien entendu, lui-même était dans l'action.
Oui, Buisson enfonce des portes ouvertes et beaucoup de Français sont amnésiques.
 
Sinon, concernant les "confidences" volées de Buisson, (le sagoin a osé appelé son brulôt "La Cause du Peuple", pauvre Sartre...), disons que ce n'est ni plus ni moins qu'une sorte de Voici rédigées par un maurrassien. Toutefois, entre les succès en librairie de De Villiers, de Zemmour, celui annoncé de Bussion, cela confirme une droitisation dangereuse du lectorat moyen français.
 

PS: Archive de France 3, décembre 2008.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 09:20
L'ouverture de la Médiathèque François-Mitterrand dans Poitiers Magazine

Un démarrage réussi

Dès son ouverture, la médiathèque François Mitterrand a suscité un engouement formidable de la part du public. Plusieurs dizaines de milliers de Poitevins s'y sont rendus, et plusieurs milliers d'entre eux ont saisi l'occasion pour prendre leur premier abonnement de bibliothèque à Poitiers.

Ce succès montre bien que ce nouvel équipement répond à un besoin exprimé par toutes les catégories de population. Les enfants, les jeunes, les étudiants, les familles, les personnes âgées, les chercheurs, les enseignants, chacun peut trouver son bonheur à la médiathèque.

Les Poitevins disposent d'un outil formidable, permettant l'accès de tous à la connaissance, et offrant une nouvelle forme de loisir culturel. C'est en effet la volonté de la municipalité de contribuer, à travers la lecture publique et les nouveaux médias, à une meilleure égalité des chances, à une époque où le savoir constitue un critère déterminant pour une insertion réussie dans la société.

Mais la médiathèque François Mitterrand n'est pas seulement une super-bibliothèque municipale. Elle abrite la Maison du Moyen-Age créée avec l'Université, le service de l'Inventaire et le Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale. C'est donc un pôle de référence, associé à la Bibliothèque Nationale de France, qui va jouer un rôle fondamental dans le rayonnement de la capitale régionale de Poitou-Charentes.

Jacques Santrot

Maire de Poitiers

La médiathèque pour tous

 

La médiathèque François Mitterrand ne désemplit pas depuis son ouverture. Livres, disques, vidéos, CD Rom ou revues. Le bonheur d'apprendre ou simplement de se distraire attend petits et grands.

L'ouverture de la Médiathèque François-Mitterrand dans Poitiers Magazine

"Si vous souffrez de solitude, vous pouvez rencontrer des tas de gens à la médiathèque, découvrir un livre, musarder devant les fenêtres en admirant les points de vue", déclare avec enthousiasme Jean-Marie Compte, le conservateur en chef. "C'est un lieu fabuleux de rencontre avec les autres, avec les livres et la culture. Mais pas une culture élitiste." Les Poitevins l'ont déjà compris: plus de 2000 personnes fréquentent les lieux chaque jour.

L'architecture, avec sa matière brute et ses puits de lumière, le programme culturel, le service au lecteur: tout a été pensé pour répondre aux besoins d'une capitale régionale et aux besoins de tous: étudiants, jeunes, déficients visuels, familles ou collectivités. "C'est le service culturel de base qui permet d'accéder à tous les autres", ajoute Jean-Marie Compte. "C'est la maison commune de la culture." Tous les Poitevins, les étudiants, les chercheurs comme les amateurs disposent d'un outil performant, en libre accès. La consultation sur place est libre et gratuite, sans obligation de s'inscrire. L'écoute et le visionnement de certains documents audiovisuels sont possibles sur simple présentation d'une pièce d'identité.

Des visites organisées seront prochainement possibles, en partenariat avec les collectivités, les écoles, associations, afin d'inciter un plus large public à découvrir les lieux.

Pour le plaisir de parler, d'écouter, de lire ou de voir, n'hésitez pas à faire le déplacement: il se passe toujours quelque chose à la médiathèque! Une fois l'abonnement payé, tout est gratuit.

 

Poitiers Magazine, N°53, Novembre-Décembre 1996.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 08:37
Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers

Au fil des ans

 

La bibiothèque municipale de Poitiers a été créée en 1803 dans une partie du bâtiment occupé par l'ancien collège Henri-IV. En 1812, elle s'installe à l'école de droit face à Notre-Dame où elle s'agrandit à la fin du XIXe siècle.

Face à l'accroissement des collections, on construit une nouvelle bibliothèque, achevée en 1901. Jusqu'au début des année 1970, elle bénéficie de la proximité de son homologue universitaire. A la même époque, Poitiers se dote d'un bibliobus, d'une bibliothèque de prêt dans l'hôtel Aubaret et d'une annexe aux Couronneries.

A partir de 1980, c'est un véritable réseau d'établissement de proximité qui se met en place avec La Blaiserie, les Trois-Cités et Médiasud.

C'est en 1988 que naît le projet de la médiathèque.

Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers

Un jour de fête

 

Calendrier politique oblige, l'inauguration a été avancée à la veille de la journée grand public, soit hier, vendredi 6 septembre. Jacques Santrot a accueilli Tené Monory et Jean-Pierre Raffarin en présence de Danielle Mitterrand, sensible au choix de la ville de Poitiers de donner à son plus haut lieu culturel le nom du président disparu (voir par ailleurs).

La médiathèque François Mitterrand ne se révèlera aux Poitevins qu'aujourd'hui samedi 7 septembre avec son ouverture au public dès 14 heures. Les autorités s'attendent à un fort élan de curiosité et il faudra canaliser la foule, la capacité de la médiathèque étant, pour des raisons de sécurité, limitée à un millier de personnes. Il faudra donc attendre son tour.

 

Des animations

Il s'agira de prendre possession des lieux, car la médiathèque est bien faite pour les habitants, mais ce premier jour sera surtout la célébration joyeuse d'un évènement qui marque l'histoire de la ville. La médiathèque affirmera sa volonté de culture vivante en offrant une série de spectacle:

- La chorégraphe Odile Azagury proposera "Les Oiseaux" pour dix danseurs.

- Le Théâtre-Scène Nationale de Poitiers a invité le Théâtre à Spirale à jouer "Décaméron", d'après Bocace, dans une mise en scène de Jean Boilot.

- Le Conservatoire national de région de Poitiers donnera une version à quatre mains du "Sacre du Printemps" d'Igor Stravinski, interprété par Alan Kenneth et Martin Ophèle.

- Le choeur d'enfants du Conservatoire national de région, dirigé par Gérard Daviet, interprétera un conte musical de Michael Hurd "Jonas-Jonaz" avec au piano Manolo Gonzalez;

- Le "Théâtre de la Science" de l'Espace Mendès-France s'exercera sur le thème de la vie, de l'astronomie et des mathématiques.

- Dans le jardin de la médiathèque, la Fanzinothèque fera naître "le petit musée des images".

- Enfin, à partir de 20h, le Confort Moderne apportera sa contribution avec une "performance visuelle, sonore et insolite" qui fait appel à des cinéastes, des bruiteurs, des musiciens numériques et instrumentistes.

 

Une exposition

La médiathèque sera un lieu d'accueil privilégié d'expositions. Elle commence avec cinquante dessins de Bernard Delaunay, des oeuvres aux crayons de couleur qui marque la première moitié d'un voyage imaginaire, commencé il y a trois ans et qui s'achèvera avec le 118e dessin. Ce travail minutieux, d'une grande finesse, n'est pas sans rappeler les miniatures des artistes du Moyen-Age qui enluminaient des manuscrits. Il trouve parfaitement sa place à la médiathèque qui conserve de beaux exemples de ces chefs-d'oeuvre médiévaux et qui abrite "la Maison du Moyen Âge".

Un texte de Gilbert Lascault accompagne cette présentation. "Arrivé au pays de Delaunay, écrit-il, le voyageur choisira de se laisser envahir par les couleurs."

Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers
Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers

Coût global: 127,5 millions de francs

 

Des études préparatoires aux frais de communication en passant par l'aménagement du site des Près-Mignons (préparation et stockage), le coût global s'élève à 127,5 millions de francs.

Les trois plus gros postes sont: 75,5MF (60% du coût global) pour édifier le bâtiment et aménager les abords, 24,7MF (20%) pour l'équiper, 16,5MF (13%) pour les études préparatoires, le concours d'architectes, la maîtrise d'oeuvre et le contrôle technique.

La ville de Poitiers a reçu 30MF de l'Etat, 4 MF du département, 2,23MF de la région.

L'acquisition des documents atteint 6MF répartis sur les budgets 1994, 1995, 1996, avec une subvention du Centre national du livre de 727.000F.

 

Soixante-dix personnes au total

Vingt-sept titulaires ont été recrutés pour faire face au nouvel aménagement, à l'accueil et à l'entretien, ce qui porte le nombre d'employés permanents à cinquante-sept. Treize personnes sous contrat (CES, objecteurs...) viennent en renfort.

 

Pôle associé de la BNF

La médiathèque est un des trente pôles associés de la Bibliothèque nationale de France qui ouvre au public en décembre. Sa spécificité: le Moyen Age avec la participation de l'abbaye de Ligugé qui réserve ses trésors exclusivement aux chercheurs. "Poitiers est un des pôles qui fonctionne le mieux, reconnaît Jean Favier, président de la BNF, et nous lui envoyons des chercheurs du monde entier en leur disant: ce sont les meilleurs".

Poitiers a consolidé sa collection du Moyen Age, acquis un cédérom pour la recherche grâce aux 900.000F qu'elle a reçus pendant trois ans de l'Etat. une aide que la BNF sollicite à nouveau pour ses associés et qui sera peut-être voté au prochain budget gouvernemental.

Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers

Tout un quartier à la page

 

Globalement les riverains se disent plutôt contents et les commerçants apprécient ce nouveau rééquilibrage du centre-ville.

Septembre 1996 : inauguration de la Médiathèque de Poitiers

APRES vingt-trois ans passés au n°3 de la rue de l'Université, Nicole déménage! Au deuxième étage, face à l'une de ses fenêtres, elle a une salle d'études de la médiathèque et face à l'autre, à quelques mètres, le mur blanc du bandeau en béton qui avance sur la rue.

Cela dit, en retraitée active, elle avoue quand même que si ce nouveau paysage la gêne, elle sera largement utilisatrice des lieux. "J'ai vu d'abord la démolition avec la poussière et là, j'ai eu un nouveau paysage sous les yeux. Avant, je voyais toute la rue piétonne des Vieilles-Boucheries tandis qu'aujourd'hui c'est très limité..."

Bref la médiathèque ne la fera pas fuir, un tout petit peu quand même, mais elle s'exile à une minute de là, rue de la Prévôté. Pour ne pas être loin de son quartier et de la médiathèque!

Un large quartier où les gens semblent plutôt favorables à l'arrivée de ce vaisseau de la culture. Bien sûr, on met en avant un manque de stationnement, l'architecture ne se lasse pas de faire parler et le mur murant le jardin de la rue de l'Université rend Poitiers murmurant mais bon...

Rue des Vieilles-Boucheries, Jacqueline, retraitée elle aussi, déplore ainsi un manque d'audace architecturale. "Je suis ici depuis toujours et j'espère que ça apportera encore de l'activité. Moi j'irai y lire les magazines et emprunter des livres. Mais l'architecture...Pour moi, c'est un mauvais compromis. Il aurait fallu faire plus moderne, plus contemporain, donner plus d'élan..."

 

Rééquilibrage

Globalement, on apprécie la présence de ce formidable "outil". Ainsi à la crêperie de la pace Charles-VII: "Je suis très contente. Avant, j'étais en région parisienne où j'habitais à proximité d'une médiathèque. Avec mes deux enfants, je retrouve de bonnes conditions et nous serons utilisateurs."

On évoque aussi le rééquilibrage d'un centre-ville (peut-être) trop axé sur le pôle place d'Armes-rue Gambetta. Le trateur Claude Lafond est clair là-dessus: "Ca ne peut être que bénéfique et il y a tout à parier que c'est bon pour le centre-ville donc pour les commerçants. Je suis optimiste même si nous avons souffert des travaux - nous étions en première ligne! - mais il faut souffrir pour être beau! L'architecture? J'en m'en tape et quant à l'absence de parkings, je ne veux pas polémiquer là-dessus. Le débat, c'est de faire venir dans le centre-ville des choses mobilisatrices..."

Discours quasi identique côté Notre-Dame-la-Grande tandis que rue de l'Université ou des Vieilles-Boucheries, à la pizzeria "Le Cappucino", au magasin de cuirs et peaux, on voit d'un bon oeil cette transformation culturelle de Poitiers la Savante. A la librairie spécialisée "Le Verseau", on ne s'inquiète nullement de cette concurrence démesurée avec ses dizaines de milliers de volumes. "Normal, pour le livre, c'est une passion. Pourvu qu'ils aient un rayon ésotérique intéressant..."

La Nouvelle République, Samedi 7 Septembre 1996.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 08:19
Les Jeunes Avec Macron sont-ils déjà en campagne à Poitiers ?

Poitiers, sous la Pénétrante, Vendredi 23 Septembre 2016.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Pourquoi Poitiers
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 14:34
Trouvé sur le twitter Raphaelle Bacqué (grand reporter chez Le Monde), 21 Septembre 2016.

Trouvé sur le twitter Raphaelle Bacqué (grand reporter chez Le Monde), 21 Septembre 2016.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Archives en tout genres
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 15:00
Le retour de la Foire d'Automne : le nouveau marronnier de Poitiers
Vienne - Poitiers - Économie

La Foire d'automne s'étoffe

15/09/2016 05:38
 
La deuxième édition de la Foire d’automne aura lieu du 7 au 9 octobre au Parc des expositions. Un rendez-vous qui veut s’inscrire dans l’agenda poitevin.
 
 

Les équipes s'activent pour faire de cette deuxième édition un événement riche, généreux et créatif, annonce Marc Halpert, directeur du parc des expos et du centre de conférences de Grand Poitiers. Les espaces exposants de l'habitat (hall A et B), du livre, de la gastronomie, des seniors, du sport (dans les Arènes) se remplissent et le programme finit de se monter.

Habitat, artisanat, jardin, BD, concerts

L'équipe du parc des expositions a souhaité placer cette foire d'automne sous le signe de l'innovation. Il y aura donc de nombreuses nouveautés côté de l' habitat, avec des paysagistes locaux et le service des parcs et jardins de la ville de Poitiers.
Le thème de l'habitat sera aussi étoffé par l'artisanat d'art et le village de la science et de l'énergie co-organisé par l'Espace Mendès-France et l'agglomération de Grand Poitiers.
Nouveauté aussi du côté du livre avec un salon enrichi par la présence de BD et des mangas. A noter la présence de Frédérick Gersal, animateur radio, le samedi.
La musique fera aussi son apparition : des concerts gratuits seront donnés tous les jours.
Pour attirer un public plus nombreux, les organisateurs ont conforté leur campagne d'affichage et leur plan média. Le programme des animations et la liste des exposants sont à découvrir dès à présent sur le site foiredautomnedepoitiers.fr.
17.566 visiteurs avaient été comptabilisés à la première foire d'automne en octobre 2015. Ils étaient 70.155 à la foire de printemps de cette année, qui reste la référence.

 

Informations pratiques : Foire d'automne de Poitiers Parc des expositions Arènes, Hall A, Hall B, 11 rue Salvador-Allende à Poitiers Horaires d'ouverture public : 10 h-20 h tous les jours. Vide-greniers le dimanche à partir de 8 h dans les Arènes. Entrée gratuite. Restauration et bar sur place.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Le Marronnier
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 14:02

Prévue pour être naturellement de courte durée. Mais 40 ans, sur l'histoire d'un pays, ce n'est pas si long que ça, non?

TF1, 22 Septembre 1976.

Antenne 2, 22 Septembre 1976.

Antenne 2, 22 Septembre 1976.

Antenne 2, 22 Septembre 1976.

Antenne 2, 22 Septembre 1976.

Septembre 1976 – Le plan Barre. « La France vit au dessus de ses moyens ». L’expression semble aujourd'hui devenue l’un des poncifs politiques les plus courants. C’est déjà ainsi, le 22 septembre 1976, que Raymond Barre introduit la présentation de son plan, un mois après avoir été nommé premier ministre. Mais le « meilleur économiste de France » (Valéry Giscard d’Estaing dixit) ajoute : « Le crédit est distribué d’une manière trop abondante. (…) Les rémunérations progressent trop vite en France ». Ce sont les fondements de ce plan « Barre » : lutter contre l’inflation galopante, qui entraîne avec elle la hausse des salaires (ils sont indexés) et amoindrit la compétitivité de la France.

Les mesures. Blocage temporaire des prix, hausse de la vignette automobile et des taxes sur le carburant (+15 %) et l’alcool (+ 10%), augmentation de l’impôt sur le revenu de 4 à 8 points (selon les seuils)…

Imposée par la première crise pétrolière, la « potion » de Raymond Barre est amère : entre 1975 et 1979, le taux de prélèvements obligatoires augmente de dix points, à 39,4%.

« Ce plan utilise d’abord l’arme fiscale, note l’historien Jean Garrigues. L’idée est davantage la hausse des recettes que la baisse drastique des dépenses de l’Etat ».

Frédéric Says, Avril 2014.

Article complet à lire sur franceculture.fr (avec les plans de 1983, 1995, 2011, 2014).

La Une de la Nouvelle République, Jeudi 23 Septembre 1976.

La Une de la Nouvelle République, Jeudi 23 Septembre 1976.

Published by Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 13:41

Toulouse, 21 Septembre 2001, 10h17.

31 mort(e)s. 2500 blessé(e)s.

Les restes de l'usine AZF, Décembre 2001. Illustration prise sur regard-sur-la-terre.over-blog.com

Les restes de l'usine AZF, Décembre 2001. Illustration prise sur regard-sur-la-terre.over-blog.com

 

Les 31 victimes

Serge Comenje, 50 ans, de l'équipe de sécurité à AZF.

Alain Laudereau, 45 ans, chauffeur routier (décédé à AZF).

Mathilde Sapy, 74 ans, retraitée à Lardenne.

Gilles Contremoulins, 32 ans, ingénieur d'exploitation à AZF.

Thierry Le Doussal, 42 ans, ingénieur environnement à AZF.

Robert Schmitt, 56 ans, agent de fabrication à AZF.

Huguette Amiel, 72 ans, retraitée, rue de l'Ukraine.

Jérôme Amiel, 29 ans, électro-pompier à AZF.

Robert Delteil, sous traitant CTRA à AZF.

Robert Marnac, 56 ans, contremaître- adjoint à AZF.

Abderrasak Tahiri, 56 ans, chauffeur-livreur à AZF.

Philippe Boclé, 26 ans, sous traitant CTRA à AZF.

Christophe Esponde, 30 ans, employé d'EDF.

André Mauzac, 51 ans, ingénieur chimiste à AZF.

Arlette Teruel, 45 ans, secrétaire à AZF.

Frédéric Bonnet, 27 ans, sous traitant Sclé à AZF.

Michel Farré, 50 ans, chauffeur routier (décédé à AZF).

Nicole Pifféro, 49 ans, postière (décédée chez Speedy).

Louis Uribelarrea, 70 ans, retraité à Carmaux (mort à la clinique Pasteur).

Guy Préaudat, 51 ans, menuisier (décédé chez Brossette).

Mousthoupha Bourra, 24 ans, étudiant au lycée Gallieni.

Hassan Jandoubi, 35 ans, sous traitant à AZF.

Marguerité Vidallon, 93 ans, retraitée; Toulouse.

Rodolphe Vitry, 28 ans, en entretien d'embauche à AZF.

Gilles Chenu, 51 ans, formateur à l'AFPA.

Alain Joseph, 46 ans, salarié d'AZF.

Alain Ramahefarinaivo, 30 ans, livreur (décédé à AZF).

Gérard Coma, 58 ans, responsable de sécurité à AZF.

Berbard Lacoste, 37 ans, sous traitant TMG à AZF.

Alain Ratier, 33 ans, salarié Otis (décédé à AZF).

Jacques Zeyen, 43 ans, agent de maîtrise à la SNPE.

 

La Dépêche du Midi, 21 Septembre 2011.

Les premières images post-explosion. France 3, le 12/14 (son décalé).

Stèle du souvenir de la catastrophe d'AZF. Frédéric Scheiber/20minutes

Stèle du souvenir de la catastrophe d'AZF. Frédéric Scheiber/20minutes

Annonce de l'explosion de Toulouse au Pernaud de 13h. Sur TF1.

Survol de l'usine AZF par la Gendarmerie.

Published by Ludovic Bonneaud - dans C'est arrivé ce jour là
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 08:43

Un gros pochetron rempli comme un cubis qui passe son temps à pleurer sur son sort!

Astérix chez les Bretons, France, 1986.

Astérix chez les Bretons, France, 1986.

Dis donc Nico, fallait rester éveiller à l'école pendant le cours d'histoire (ou cesser les bavardages avec le petit Brice Hortefeux!).

Je crois que le meilleur résumé de nos ancêtres, qui consitue donc notre héritage, bein qu'en évolution constante, provient de...Tonton Mitterrand, s'exprimant à la Sorbonne* en Mai 1987.

Malgré toutes les critiques, les reproches qu'on peut, à juste titre lui faire, je ne peux m'empêcher de penser: putain, quel cador, rien à voir avec les tocards de notre génération...

 

*: Extrait de l'allocution prononcée par François MITTERRAND à l'occasion d'un colloque sur "La France et la pluralité des cultures" organisé à la Sorbonne par l'association France Libertés qu'anime Danielle MITTERRAND. (Ina.fr)

 

PS: si nos ancêtres sont Gaulois, alors la France n'est pas de culture catholique. Nous sommes...des païens malgré nous!

Antenne 2, Journal de 20h, 18 Mai 1987.

Published by Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg