Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PourquoiPasPoiters
  • PourquoiPasPoiters
  • : PPP, le blog intégral: tout sur tout et un peu plus que tout, d'avant-hier, d'hier, d'aujourd'hui et peut-être de demain!
  • Contact

Spirit of the 1970's

Sunglasses-Cigare-cravate-et-gilet.JPG
Articles, Photographies de Ludovic Bonneaud.
Sur une idée originale de Alexandre Lafréchoux.
"Je m'intéresse au passé
car c'est là que j'aurais aimé vivre."
1930961_30625904006_410_n.jpg

Le Pourquoipaspédia

Sachez que...

http://img40.xooimage.com/files/6/e/8/logopb86-1176646.png

En Pro A comme en Pro B, PPP soutient eul' PB86!

 

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 08:56
Charlie Hebdo Allemagne, Numéro 1, 1er Décembre 2016.

Charlie Hebdo Allemagne, Numéro 1, 1er Décembre 2016.

La bulle: "Avec un nouveau pot, on peut faire encore 4 ans". Mêlant ainsi le scandale Volkswagen et la nouvelle candidature d'Angela Merkel pour conserver 4 nouvelles années le poste de Chancelière.

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 14:37

Trois questions à...

Italie,  Europe,  Europes

Italie: un référendum à hauts risques pour Matteo Renzi

Par François Beaudonnet

Carnaval de Viareggio, Février 2013. Illustration prise sur perizona.it

Carnaval de Viareggio, Février 2013. Illustration prise sur perizona.it

Le 4 décembre 2016, le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, organise un référendum sur le projet de réforme institutionnelle le plus importante depuis 1945. Problème: le texte a déjà été adopté par le Parlement. Pourquoi alors avoir choisi de faire voter les électeurs? La réponse de François Beaudonnet, correspondant de France 2 à Rome.

 

En quoi consiste cette réforme?
Il s’agit d’une réforme essentielle du fonctionnement du système démocratique italien. Son objectif est de mettre fin au bicaméralisme parfait, coupable d’avoir rendu le pays ingouvernable : Rome a en effet eu pas moins de 63 gouvernements en 60 ans!

Pour ce faire, elle vise à réduire les pouvoirs du Sénat, qui ne pourra plus renverser le gouvernement. Elle modifie du même coup cette institution en réduisant le nombre de sénateurs (100 élus contre 315 actuellement). Ils ne seront plus élus au suffrage universel direct mais par les conseils régionaux.

Par ailleurs, cette réforme institutionnelle redessine également le partage de compétences entre l’Etat et les régions, désormais comptables de leurs propres dépenses.

C’est donc la réforme institutionnelle la plus profonde depuis la Seconde guerre mondiale. Si le «oui» l’emporte, le pays en sortira profondément modifié. Si c’est le «non», plus personne n’osera remettre l’ouvrage sur le métier pendant plusieurs décennies.

Pourquoi Matteo Renzi entend-il passer par un référendum pour faire adopter ce texte?
C’est d’autant plus étonnant que le texte de la réforme a été adopté par le Parlement au printemps dernier.

Cette décision est sûrement le fruit d’un «jeu psychologique», proche de celui qui animait Jacques Chirac en 1997 lorsqu’il a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale.

Arrivé au pouvoir en 2013 après un «putsch» interne au Parti Démocratique (PD, centre gauche), Matteo Renzi a tout d’abord bénéficié d'un large soutien populaire durant les premiers mois. Il symbolisait la jeunesse et l’envie de changement. Aux élections européennes de mai 2014, son parti a d’ailleurs remporté le scrutin avec 42% des voix.

Cette popularité personnelle a progressivement baissé, avec la réforme du marché du travail, le «Job Acts», et surtout avec une croissance qui est restée très faible. Depuis trois ans, les Italiens vivent de plus en plus mal le décalage entre le discours de leur Premier ministre, en permanence axé sur la thématique du «ça va mieux», et la réalité de la crise économique qu’ils perçoivent dans leur quotidien.

Par le biais de ce référendum, Matteo Renzi espérait donc se donner une légitimité populaire. Mais c’est un choix extrêmement risqué: le président du Conseil italien n’a, semble-t-il, pas senti «le vent tourner». Il a surestimé ses forces et celles de son parti, dont une frange minoritaire ne le soutient même pas.

 

Les sondages sont très contradictoires sur le scrutin. Matteo Renzi risque-t-il vraiment de le perdre? Pourquoi a-t-il, dans un premier temps, personnalisé le vote en le présentant comme un scrutin sur son sort, avant de revenir sur ses propos?
La probabilité que Matteo Renzi perde son pari est élevée. J’avais été très surpris de constater qu’il mettait sa démission dans la balance. On sait en effet qu’en cas de référendum, les électeurs ne répondent jamais à la question qui leur est posée, mais qu’ils disent «oui» ou «non» à un gouvernement et surtout à son chef. Quand Matteo Renzi a senti que le piège du plébiscite personnel – piège qu’il a lui-même tendu – était en train de se refermer sur lui, il a fait machine arrière. Il a d’ailleurs repoussé la date du scrutin, qui devait dans un premier temps se tenir en octobre.

Mais le mal était fait : une «coalition du non», regroupant – entre autres – les partis populistes du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue du Nord, s’était constituée. Aujourd’hui, Matteo Renzi est entré en campagne électorale pour sauver «sa» réforme mais surtout son poste de Premier ministre. Si le «non» gagne, l’Italie entrera dans une période d’instabilité politique, mais aussi économique, qui inquiète l’Europe entière. 

François Beaudonnet, geopolitis.francetvinfo.fr, 13 Octobre 2016.

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 17:38
Janvier 1978.

Janvier 1978.

J'ai trouvé ce document par hasard durant mon mémoire de recherche aux Archives Départementales de la Vienne en 2008/2009.

L'enveloppe était vide. Les petits diablotins de mon esprit m'ont suggéré de la prendre. Mais la sagesse a prévalu, comme à chaque fois: l'enveloppe se trouve toujours rue des Champs-Balais. Toutefois je ne sais plus dans quelle liasse on peut la retrouver...

En janvier 1978, Jacques Chirac est maire de Paris depuis Mars 1977, et député...de Corrèze depuis Novembre 1976, et Président du Conseil Général de...la Corrèze depuis 1970. #Multifonctions

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 10:42

Le grand leader révolutionnaire s'était transformé en objet publicitaire pour Adidas avec ses fréquentes apparitions en survêtement

Pris sur granma.cu

Pris sur granma.cu

En bonus, le "scandale" de sa première visite officielle en France (une seconde aura lieu en 1996 pour le décès de François Mitterrand) où Fidel Castro se trouvait à quelques mètres de Bill Clinton

Arte, Septembre 2016.

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 13:18

A bas les caricatures et autres procès d'incompétences!

Méfiance sur ces diables d'Allemands qui pourraient tenter un sacré numéro...

Méfiance sur ces diables d'Allemands qui pourraient tenter un sacré numéro...

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Le reste du monde
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 10:33

Le cheval de Troyes aurait plutôt tendance à être un tocard: c'est pour cela qu'il se sent bien représenté par François Baroin

L'Equipe, Jeudi 24 Novembre 2016.

L'Equipe, Jeudi 24 Novembre 2016.

Non mais sérieux quoi! L'article était instructif sur le sport-business qui est un pilier de ce secteur, hélas, mais c'est ainsi (et puis si un petit bifton peut nous éviter de salir notre maillot avec de la pub, j'approuve). Quand soudain, comme si mon tibia avait percuté une table basse, je suis tombé sur ce passage: "un bon "cheval de Troyes pour entrer...".

Vous n'avez plus les moyens de vous payer un correcteur l'Equipe? Je veux bien, que vous soyez le journal "du sport et de l'automobile" (et aussi à une époque du hippisme, bien que le tiercé ne soit guère traité dans vos désormais petites colonnes), mais quand même, lorsque vous faites le choix d'une métaphore, vérifiez la plutôt deux fois qu'une.

Alors, voilà, il ne faut pas confondre:

- le Cheval de Troie de la mythologie grecque, construit par Epéios pour envahir la cité de Troyes assiégée depuis plusieurs années:

- le Cheval de Troie en informatique, qui est un logiciel malveillant;

- le Cheval de Troie qui est un restaurant dans le XIIème à Paris;

- le Cheval de Troyes qui est un bourrin dans la ville de Troyes, dans l'Aube (RIP). Mais cela dit, il ne doit pas y en avoir beaucoup. Sinon, le cheval ne doit pas être très heureux en milieu urbain.

Mélanger Troie et Troyes: "Comme un symbole" aurait titré le journal l'Equipe...

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Café des Sports
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 09:08

L'Identité Heureuse

(qui a la super-pêche)

Match de la semaine : Juppé le faux girondin Vs Fillon le vrai sarthois

Conseiller de Paris de 1983 à 1995

Maire de Bordeaux de 1995 à 2004, le redevient en 2006

Député de 1986 à 1993 puis de 1997 à 2004

Ministre délégué de 1986 à 1988

Ministre de 1993 à 1995 puis en 2007 puis de 2010 à 2012

Premier Ministre de 1995 à 1997

 

45 années cumulées de mandats électifs et 8 années en tant que membre du gouvernement

Le Courage de la Vérité

(et de faire la tronche)

Match de la semaine : Juppé le faux girondin Vs Fillon le vrai sarthois

Député de 1981 à 1993, de 1997 à 2002, en 2007, et depuis 2012

Président du Conseil Général de la Sarthe de 1992 à 1998

Ministre de 1993 à 1997, puis de 2002 à 2005

Président du Conseil Régional des Pays de la Loire de 1998 à 2002

Sénateur de 2005 à 2007

Premier Ministre de 2007 à 2012

 

33 années cumulées de mandats électifs et 12 années en tant que membre du gouvernement

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les Gens
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:28

Où comment le maître du suspens s'essaie, avec succès, au très difficile exercice du voyage dans le temps

22/11/63 de Stephen King : forcément le livre du jour

Le pitch :

22 novembre 1963: 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s'écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l'Histoire?

2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d'une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d'un cancer. Une "fissure dans le temps" au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d'empêcher l'assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d'un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d'une jolie bibliothécaire qui va devenir l'amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu'altérer l'Histoire peut avoir de lourdes conséquences...
Une formidable reconstitution des années 60, qui s'appuie sur un travail de documentation phénoménal. Comme toujours, mais sans doute ici plus que jamais, King embrasse la totalité de la culture populaire américaine.

(Résumé pris sur Babelio.fr)

 

Certes c'est un gros morceau (plus de 900 pages pour l'édition Albin Michel), mais à la lecture de cette oeuvre, on peut imaginer l'énorme quantité de travail, de recherches qui fut nécessaire à l'auteur pour parvenir à nous proposer ce voyage hors du commun, avec le souci du détail de cette Amérique au tournant des années 1950-1960. Pour tout vous dire, à un moment de la lecture, j'ai eu envie de rendre dans un dinner (et j'y suis allé)!

Parfois agrémenté de passages redondants, voire cul-cul la praline, Stephen King (aka Stéphane Roi pour les ultras francophones) nous offre une véritable aventure qui me donne particulièrement envie de découvrir la série éponyme tirée du livre (un film eut été bien trop court pour développer les époques, les relations entre les personnages,...).

Le passé est tenace, il ne veut pas être changé.

22/11/63

Le but de Jake, qui tout en vieillissant de ses voyages dans le temps, dans la mesure où son horloge naturelle continue de tourner, est d'empêcher l'assassinat du président Kennedy. Mais, tout au long du livre, revient en permanence cette interrogation: l'Histoire accepte-t-elle d'être modifiée?

Les amateurs de la trilogie de Back To The Future n'en douteront pas. D'ailleurs, le Doc détruit, pour notre plus grande tristesse, la DeLorean car il sait à quel point les conséquences de la moindre modification du passé peuvent être dramatiques (sans parler de la fameuse et non moins fumeuse "rupture du continuum espace-temps").

Toutefois, quelque part dans cet ouvrage, on retrouve cette petite musique, que l'on commence à entendre depuis un certain temps et de plus en plus fort, du "c'était mieux avant". Il n'est pas très dur de se rendre compte que Stephen King, apprécie par certains côtés, le crépuscule des fifties, sans pour autant omettre de parler discriminations raciales,environnement,..., et qu'il a un gros faible, pour le président Kennedy, qui est surtout rentré dans l'Histoire pour avoir été un bon communicant et avoir fini avec deux bastos dans le corps, image connue dans le monde entier, ou presque.

Une fois encore, c'est du très grand King: faites vous plaisir et jetez vous à corps perdu dans cette lecture!

Publié par Ludovic Bonneaud - dans Les petites infos
commenter cet article

POITIERS

Le 7 Janvier 2015,
PPP a reçu
depuis sa création
500095 visites.062.JPG

Radio Old School

 RADIO OLD SCHOOL

Une rubrique exclusivement consacrée à de la musique "à l'ancienne" type Disco Soul Funk Electro 1990's et autres perles auditives.
Histoire pour les amateurs de découvrir un genre musical de qualité hélas disparu.
A l'écoute:
 

DEODATO
Skyscrappers
Album:
OS CATEDRATICOS/73 
(1972)

 

 
Le prix du pétrole à New York: 108$13

Pétrol Pop, Jean Yanne & Michel Magne, B.O. de Moi Y'en A Vouloir Des Sous (1972)

Vignette 1985

Vignette auto 1985

Vignette 1983

http://images.forum-auto.com/mesimages/518416/vignette81B.jpg

http://images.forum-auto.com/mesimages/64646/80.JPG
http://www.forum-auto.com/uploads/200511/vignet_1133117787_1979.jpg

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/vignet_1114629809_78fa.jpg
http://www.forum-auto.com/uploads/200512/vignet_1133556357_77.jpg